• Eclipse totale de la Lune le 27 juillet 2018

    eclipse_lune


    Pensez à préparer vos appareils photos ;-)

    Cette éclipse totale aura la particularité d’être la plus longue du 21e siècle. Elle sera observable partout en France et en Europe, mais aussi en Asie, en Afrique, en Australie et en Amérique du Sud.

    Deux heures et cinquante minutes, c’est la durée de toutes les phases de la prochaine éclipse totale de Lune qui est attendue le 27 juillet 2018. Elle aura lieu entre 21h29 et 00h19, heure française. La phase totale s’étendra sur une durée d’une heure et 43 minutes, avec un pic aux alentours de 22h20.

    Jamais au cours du dernier siècle une éclipse lunaire totale n’a duré 1h et 43 minutes (103 minutes). La plus longue à ce jour, comme le souligne le Sud-Ouest, remonte bien plus loin dans le temps. Elle avait eu lieu en… 318, soit il y a exactement 1 700 ans. Sa durée était de 107 minutes (1h47).

    Une éclipse lunaire se produit lorsque la Terre s’interpose entre le Soleil et la Lune avec un parfait alignement des trois astres. L’ombre de la Terre couvre alors la Lune, pas toujours dans sa totalité, mais ce sera le cas le 27 juillet prochain. Vous pourrez l’observer à l’œil nu ou avec des jumelles, contrairement à une éclipse solaire.

    L’aspect de la Lune sera aussi captivant durant cette nuit-là puisqu’elle prendra une couleur rousse ou rougeâtre.


    Comment prendre l’éclipse de la Lune en photo ?

    Il est relativement simple de photographier une éclipse de Lune. C’est bien plus accessible que la photographie d’une éclipse solaire, cependant il est impératif de bien anticiper les possibilités de réglages, en amont de l’éclipse, et surtout pas au dernier moment.

    Un téléobjectif de 200mm de focale permet de prendre la lune en photo dans de bonnes conditions. C’est un grand minimum, si vous avez un 300 ou un 400mm ce sera encore mieux.

    Un trépied est indispensable pour éviter le flou de bougé. Une télécommande ou déclencheur à distance est aussi préconisé. A défaut servez-vous du retardateur.

    Pensez à mettre la mesure de la lumière en mesure spot.

    Du fait de la faible luminosité de la lune lors de la phase maximale il est recommandé d’appliquer une sensibilité élevée (800/1600 ISO).  Toujours travailler avec la plus grande ouverture possible (f/4 ou f/5.6 est pas mal avec un télé de 400mm). Le temps de pose dépendra des paramètres de la sensibilité et de l’ouverture. Sans suivi motorisé de rattrapage du mouvement terrestre, ne jamais dépasser 2 secondes de temps de pause. A 200mm le mouvement de lune devient perceptible en 3 secondes, à 400mm il devient visible en 0,75 secondes.

    Il est pratiquement impossible de prévoir à l’avance la luminosité de la Lune lors d’une éclipse. Il est donc important de réaliser quelques tests en amont. Les variations d’intensité « lumineuse » d’une éclipse de Lune sont tellement différentes, que les temps de pose, pour une même phase de l’éclipse, sont eux aussi très variables.

    La mise au point n’est surtout pas à négliger. Il est impératif de réaliser cette mise au point sur la Lune elle-même. On choisira donc de shooter avec un seul collimateur de mise au point actif que l’on placera sur le bord de la Lune.

    Si vous êtes dehors n’oubliez pas de vous munir d’une petit lampe de poche pour pouvoir au besoin changer votre réglage de la vitesse de prise de vue.

    Essayez aussi si c’est possible d’être loin de la pollution lumineuse des villes.

    N’hésitez pas à prendre plusieurs photos, vous les trierez ensuite.

    Bonnes photos ;-)


  • Nelson cherche fiancées

    Nelson


    Il faut que je le reprenne en photo, si il fait beau j’essaierai demain. La bonne nouvelle c’est que nous revenons d’Amiens où il a passé son examen de confirmation avec succès et j’en ai profité pour lui faire passer le TAN (Test d’Aptitudes Naturelles), il a eu les notes maximum pour chaque section.
    Il a déjà eu un test ADN ce qui certifie que les parents inscrits sur son pedigree sont bien ses vrais parents.

    Nelson est un petit gabarit, il est très joueur et très affectueux, il a un très bon caractère, n’est pas aboyeur et est très très intelligent. Il a eu beaucoup de compliments sur son physique et sur son caractère, (peut-être parce qu’il vit avec une femelle berger allemand, il n’est donc pas du tout chien-chien à sa mémère), il est très sociable avec les autres animaux. Il est chocolat une couleur très rare, il est bien court avec une parfaite ligne de dos, une belle épaule et un belle encolure qui lui donne de l’élégance, il a une très jolie tête avec un nez ni trop long, ni trop court. Un excellent port d’oreilles. De très belles angulations et une très jolie démarche. Il est issu d’une portée de 6 chiots. Son père et sa mère sont chacun cotés 3. Il est encore trop jeune (13 mois) pour avoir cette cotation mais vu ses antécédents et sa conformation il devrait plus tard être lui aussi coté.

    Ça faisait beaucoup de route mais ça valait le coup :-)

    Merci Nelson d’être devenu un aussi joli petit chien :-)


    Mise à jour 14 juillet 2018

    Nous revenons de concours, c’était assez loin, près de Caen mais une fois encore ça valait le coup. J’avais engagé Nelson en classe jeune, il a gagné le « Premier excellent » et a eu la récompense de « Meilleur classe jeune ». Il a maintenant tout ce qu’il lui faut pour être en cotation 2.

    Yep yep :-) Merci Nelson qui s’est présenté comme un chef, et a su montrer aussi sa super démarche.
    Mais en fait ce qui l’intéressait le plus, c’était le reste de la journée en attendant la distribution des récompenses :  draguer les superbes fifilles qui étaient là, peu importe la taille d’ailleurs avec quand même une préférence pour les grandes chiennes. Le fait de vivre avec ma berger allemand doit y être pour quelque chose ;-)

    Il a gagné un trophée que je vous photographierai demain là je suis naze, levée à 5 heures du matin pour faire la route, ce soir c’est repos.


  • Mon cadeau d’anniversaire

    tondeuse_MTD


    Et bien non ce n’est pas un nouvel appareil photo ou un objectif ;-)

    Mon ancienne tondeuse m’a rendu de bons et loyaux services de très longues années et si le moteur Briggs & Stratton tourne toujours comme une horloge, malheureusement la carrosserie, elle, a fini par rendre l’âme. Pourtant je l’aimais bien mais voilà, le pire c’est qu’elle a choisi le jour de mon anniversaire, le 4 juin pour terminer sa vie.

    Alors je me suis mise à étudier de près les tondeuses à gazon, et je suis difficile, je voulais absolument un moteur Briggs & Stratton, de très grandes roues à l’arrière, je voulais aussi qu’elle ait une bonne puissance, une bonne largeur de coupe et le « Mulching ». Quel nom barbare n’est-ce pas le « Mulching ». J’ai un très grand terrain et si je dois me servir du sac pour récupérer l’herbe coupée je vais perdre un temps fou et devoir m’arrêter tout le temps pour vider le sac, sans compter que bien plein ça pèse un cheval mort. Le Mulching permet de ne pas avoir à mettre le sac à l’arrière (il est tout de même livré avec la tondeuse), la tondeuse coupe alors en plus le haut de l’herbe très finement pour ensuite l’éjecter sur le côté de la tondeuse, du coup l’herbe éjectée sert d’engrais. Indispensable pour moi. Les grandes roues c’est parce que je n’ai pas un terrain de golf et qu’à certains endroits ça ressemble plus à du terrain varié, de plus les grandes roues donnent une tondeuse plus maniable. Pour le moteur, Briggs & Stratton c’est increvable (en espérant qu’ils ont toujours cette qualité).


    tondeuse MTD dans le jardin


    Au départ je pensais en prendre une plus grande avec une largeur de coupe plus importante, mais dans mon jardin paysager il y a plein de petits recoins et en y réfléchissant j’ai repris pratiquement la même largeur de coupe que la précédente soit 55 cm. J’ai du faire une concession sur la taille des roues arrières, on ne trouve plus de roues arrières de 40 cm mais j’ai réussi tout de même à trouver quelque chose de correct (30 cm). Je voulais aussi une plage des réglages de hauteur de roues assez importante.

    Après une journée à regarder tout ce qui se faisait j’ai opté pour celle-ci, c’est la première fois que j’ai une tondeuse qui va démarrer avec une clé, ça c’est sympa si ça fonctionne bien. Le chargeur et la batterie sont bien sûr livrés avec.

    Voilà elle est montée, plus qu’à lui mettre l’huile et le carburant et tondre avec. Ce ne sera pas pour aujourd’hui car je suis toujours handicapée par mes rotateurs de l’épaule gauche en vrac (mais ça s’améliore de jour en jour).

    Pour ma vieille tondeuse c’est vraiment dommage car le moteur tourne toujours comme une horloge et elle démarrait au quart de tour (à la manette, pas de démarreur sur l’ancienne). Mais la carrosserie a fini par rouiller tellement qu’un jour un petit trou est apparu sur le carter, envoyant une partie de l’herbe vers le haut, pas très agréable, une semaine plus tard le trou faisait carrément 8 cm de long (environ) et là je recevais une pluie d’herbe en tondant. Et le jour de mon anniversaire elle ressemblait à ça ! :


    vieille_tondeuse


    Et là, impossible de tondre avec ! Quand on voit la taille des trous et le prolongement jusqu’à la roue avant ça devenait trop dangereux.

    Ouiii je sais, elle était devenue très très laide la pauvre, mais jusque là elle tondait toujours très bien, alors quand je la regarde j’ai une pensée émue quand même. Je suis une sentimentale, je ne me referai pas ;-)

    Je ne pense pas que la nouvelle tondeuse durera aussi longtemps que la vieille quand on voit toutes les obsolescences programmées mais je suis contente de ma nouvelle tondeuse, je la trouve jolie (d’accord vous me direz que c’est normal vu le physique hyper défraîchit de l’ancienne ;-) ).

    Adieu vieille tondeuse, bonjour jolie tondeuse, la vie continue ;-)

    Ah oui j’oubliais, les photos sont prises avec le petit compact Sony RX100 II et son capteur 1 pouce, en mode priorité ouverture. À cause de mon épaule j’évite de prendre mes reflex ou hybrides trop lourds pour le moment.


  • Que d’eau, que d’eau !

    houdan_14juin_2018


    Aujourd’hui je décide de tenter de conduire malgré mon mal à l’épaule, je me rends dans une petite ville des Yvelines et ohhhh surprise je vois ce qu’il y a sur la photo, et un peu plus loin ce joli paysage :


    houdan_inondations_14_juin_2018


    Sympa n’est-ce pas ;-)

    Et bien ne croyez pas que ce soit un joli étang, non non, en fait c’est le grand parking !!!! Je vous promets.  J’avais bien vu les inondations un peu partout en France, bien pire que celle-ci mais je ne pensais pas que dans ce coin là ils avaient eus autant d’eau.


    Allez une vue plus vaste du parking inondé :


    houdan_14_juin_2018


    Normalement ici il n’y a pas un gramme d’eau, si, si je vous le promets !

    Une dame que j’ai rencontré m’a dit qu’hier c’était bien plus haut. Je plains les gens qui habitent le long de la rue du côté du parking, toutes les maisons ont été inondées :-)

    N’empêche c’est nettement plus joli avec de l’eau qu’avec des voiture garées. (Que les personnes qui habitent cette ville m’excusent).

    Pour les photos vu que mon épaule me fait encore très mal je les ai prises avec le petit compact Sony RX100 II (la première et la dernière) en mode priorité ouverture réglée sur F/4.5 (le petit capteur 1 pouce permet de ne pas avoir à trop fermer le diaphragme) à 160 iso et avec mon téléphone pour la seconde. Le port de mes hybrides m’aurait fait trop de poids à porter. Vivement que mon épaule aille mieux.