• Bonne idée enfin un full frame très compact, le Sony a7C


    Sony a annoncé l’a7C, un appareil photo compact sans miroir plein cadre de 24 MP. La société en fait le plus petit (et le plus léger) appareil photo plein format au monde avec stabilisation d’image. C’est le plus compact des appareils à capteurs 24×36 stabilisés, seul le Sigma fp le bat en compacité mais il ne dispose ni de la stabilisation du capteur, ni d’un viseur.

    L’a7C est à peine plus grand que l’a6600 APS-C de la société, et compte tenu de la taille du capteur de l’a7C, c’est un exploit.


    Principales caractéristiques :

    • Capteur full frame 24 millions de pixels BSI CMOS
    • Processeur Bionz X (le même que celui de l’a7 III)
    • Stabilisation d’image sur 5 axes
    • Structure en alliage de magnésium
    • ‘Real-time tracking’ AF system avec reconnaissance du visage, des yeux pour les humains et les animaux.
    • 4K video
    • Rafale à plus de 10 images par seconde avec suivi autofocus
    • Ecran tactile articulé en tout sens. Le design entièrement articulé est généralement préféré par les tireurs vidéo et bien pratique aussi en voyage ou pour la macro.



    L’écran se replie sur le dos de l’appareil pour plus de protection. Cela devrait vous apporter une certaine tranquillité d’esprit pour les moments où il vous suffit de mettre l’appareil photo dans un sac et de bouger sans risquer de rayer l’écran.




    • Viseur : la résolution est correcte à 2,36 millions de points et vous pouvez passer à un mode « FPS élevé » pour un taux de rafraîchissement de 120 Hz plus rapide si vous filmez une action rapide.


    • Wi-Fi, Bluetooth, NFC, USB-C (USB 3.2), HDMI (Type-D Micro HDMI). Prises Micro et casque :



    • Batterie ‘Z-type’ battery, permettant jusqu’à 740 images par charge (680 prises de vue dans le viseur et de 740 avec l’écran arrière.). Ça c’est un gros plus, merci Sony.
    • Personnalisation des boutons Fn.
    • Entièrement tropicalisé il résiste à la poussière et à l’humidité [xxii] pour répondre aux besoins de prise de vue dans des environnements difficiles.

    L’Alpha 7C prend également en charge le traitement 16 bits et la sortie RAW 14 bits pour des dégradés naturels.

    Sensibilité : L’ISO standard s’étend jusqu’à 51 200 ISO et est extensible de 50 à 204 800 ISO


    Autofocus avancé

    Grâce aux fonctions pilotées par l’IA, le suivi en temps réel de l’Alpha 7C [xiv] maintient automatiquement une mise au point précise lorsque le déclencheur est enfoncé à mi-course. De plus, «Tracking On + AF-On» est désormais attribuable à une touche personnalisée et peut être activé à la fois lorsque le bouton AF-ON est enfoncé. De plus, le sujet prévu peut être spécifié simplement en le touchant sur le moniteur lorsque «Suivi tactile» a été activé via le menu et est disponible pour les photos et les vidéos. Les fonctions AF de l’Alpha 7C comprennent également la mise au point automatique Eye AF en temps réel pour les humains et les animaux afin d’obtenir une mise au point rapide et précise [xvi] . Lorsque vous utilisez le suivi en temps réel alors que «Priorité visage / yeux en AF» est activé avec un sujet humain, les yeux et le visage du sujet sont détectés et verrouillés en temps réel avec une précision de suivi extrêmement élevée.
    L’Alpha 7C fournit une mise au point automatique large, rapide et fiable qui se verrouille instantanément sur le sujet visé sans perdre la mise au point, grâce à son système AF à détection de phase à plan focal à 693 points couvrant environ 93% de la zone d’image, avec un contraste supplémentaire de 425. points de détection pour assurer une mise au point fiable, même dans des environnements très fréquentés.

    L’Alpha 7C offre également une prise de vue en continu jusqu’à 10 ips [xvii] avec AF / AE (exposition automatique) en utilisant un obturateur nouvellement développé et un système de traitement d’image raffiné. Il est également possible de filmer en continu jusqu’à 8 ips en mode de visualisation en direct, avec un décalage d’affichage minimal du viseur / moniteur pour un cadrage facile et stable, même avec un mouvement intense du sujet. L’Alpha 7C permet de capturer jusqu’à environ 223 images JPEG (Fine L), 115 images RAW compressées ou 45 images RAW non compressées en une rafale continue, et atteint une précision AF extrêmement précise et fiable dans la lumière jusqu’à EV- 4. Ces fonctionnalités facilitent la capture de sujets en mouvement rapide dans des environnements difficiles.

    Formats pour les photos : 3/2, 4/3, 16/9ème, carré.


    Vidéo

    Vidéo 4K à 30 images par seconde, incluant le 8-bit S-Log et HLG. L’Alpha 7C prend en charge les profils HDR (HLG et S-Log / S-Gamut, le ralenti (jusqu’à 120 i/s en Full HD) et le mouvement rapide, l’enregistrement Full HD haute vitesse à 120 ips et d’autres fonctionnalités vidéo avancées pour une liberté de création supplémentaire. L’Alpha 7C dispose également de la mise au point automatique Eye AF en temps réel (humaine) pour la prise de vue vidéo. L’APN permet le suivi des yeux et des visages quel que soit le mode vidéo, le sujet est rapidement accroché et le boîtier le suit sans peine.

    Pas de limite de durée d’enregistrement autre que celle dictée par la carte utilisée dans l’unique compartiment pour SD, compatible avec la norme UHS-II. Il sera possible d’effectuer des cadrages verticaux pour optimiser les publications sur les réseaux sociaux. L’autofocus permet de gérer des transitions de passages entre premier et arrière-plan.

    Le bouton Vidéo (muni d’un cercle rouge sur la photo du boîtier vu de dessus) a été positionné sur le dessus de l’appareil, ce qui facilite son utilisation. Il est personnalisable.



    A noter aussi le bouton on/of autour du déclencheur photo.

    La fonctionnalité de suivi tactile est également disponible pour l’enregistrement vidéo.

    Durée de vidéo permise par la batterie NP-FZ100 Lithium-ion : 115 minutes

    Une interface audio numérique a été ajoutée à la griffe multi-interface (MI) de l’appareil photo, permettant au microphone  ECM-B1M ou au kit adaptateur XLR-K3M XLR d’être connectés pour entrer des signaux audio numériques directement dans la griffe MI pour des enregistrements audio plus nets et plus clairs. Comme les autres accessoires sur la griffe multi-interface , aucun câble ni batterie n’est requis, offrant une liberté sans restriction.

    Concernant la vidéo le Sony A7C reprend les caractéristiques du Sony A9 II. Ainsi, au maximum, le boîtier permet l’enregistrement en 4K UHD et jusqu’à 30 i/s. Toutefois, à ce débit d’images, l’appareil recadre légèrement. Pour obtenir la meilleure 4K UHD sans crop, il faudra passer à une cadence de 24 i/s.

    Des prises casque et microphone sont également fournies pour surveiller avec précision le son enregistré, et les métadonnées attachées aux séquences vidéo tournées verticalement sur l’appareil photo permettent aux séquences après le transfert vers le smartphone ou un appareil similaire d’être également rejouées et éditées en position verticale.

    Au niveau du son, la griffe est compatible avec l’excellent micro numérique ECM-B1M, dévoilé en même temps que l’A7R IV l’an passé.

    Résolution vidéo : 3840×2160 (30p/​25p/​24p) et 1920×1080 (120p/​100p/​60p/​60i/​50p/​50i/​30p/​25p/​24p)
    Format vidéo : XAVC S: MPEG-4 AVC/H.264; Audio: LPCM Stereo


    Une petite idée de la compacité :


    Dimensions : 124,0 mm x 71,1 mm x 59,7 mm

    Poids sans objectif : 509 g

    Le Sony a7C sera disponible en Octobre 2020 en deux versions (noir ou avec le capot argenté).

    Prix : il est commercialisé à partir de 2 100 € nu, ou en kit avec le nouveau zoom FE 28-60mm F4-5,6 à 2 400 €.
    En kit avec le 28-60 mm f/4-5,6 traité tout temps l’objectif embarque un moteur linéaire AF, un diaphragme à sept lamelles. La distance minimale de mise au point est de 30 cm à toutes les focales. Il pèse seulement 167 g. Il mesure 45 mm de long, contre 83 mm pour le 28-70mm f/4 OSS (295 g). Ce 28-60 mm sera vendu seul à 500 € en janvier.


    On regrette :

    • Un seul port de carte SD. Mais vu la taille du boîtier on lui pardonne.


    Note un nouveau flash sera également disponible (cet hiver) : Nouveau HVL-F28RM (nombre-guide 28 pour 100 Iso, à 50 mm): Compact Flash avec contrôle de l’intensité lumineuse lié à la détection des visages de l’appareil photo. comprend un diffuseur pour une focale de 24 mm. Il fonctionne en synchro haute vitesse et peut faire office de flash maître ou esclave.



  • Olympus vend sa division d’imagerie


    Setsuya Kataoka, vice-président de la stratégie mondiale, division Imagerie Olympus :  «  je voudrais souligner que la vente de la division Imagerie ne signifie pas que nous nous retirerons de l’activité d’imagerie. Nous continuerons d’offrir des produits uniques et passionnants. Bien sûr, il y aura des changements dans la gestion et la transformation de la structure organisationnelle après le transfert, mais ces changements doivent stabiliser l’entreprise et renforcer l’organisation et nos opérations. Nous pensons que le transfert de la division Imagerie aura un effet positif sur notre activité d’imagerie. »

    Nous savons que de nouveaux produits arrivent et M. Kataoka dit que son équipe reste concentrée sur la fourniture de solutions «innovantes» de haute qualité. Si les choses se passent comme prévu, selon M. Kataoka, un accord final avec les nouveaux propriétaires présumés, Japan Industrial Partners (JIP), sera en place en septembre, et une nouvelle société sera créée au début de 2021. À plus long terme, les choses sont moins claires, mais il est prudent de supposer que JIP a fait ses devoirs et pense que les appareils photo et objectifs Olympus ont un avenir. Quant à ce à quoi ressemblera exactement cet avenir, nous devrons simplement attendre et voir.

    Le secteur des appareils photo va être transféré dans une nouvelle société dirigée par Japan Industrial Partners, qui continuera à gérer et à développer la marque, selon un communiqué d’Olympus Corporation.

    Olympus maintient tout de même la sortie prochaine de son 150-400 mm, va-t-il se vendre quand on sait qu’Olympus imagerie n’a plus que quelques semaines à vivre avant d’être vendu ?


  • Première rose du jardin


    En ces temps de confinement à cause du coronavirus on se retrouve en enfermés. Heureusement j’ai la chance d’avoir un jardin, je reconnais que je suis privilégiée. Le rosier « Elle » a le don d’avoir des fleurs qui n’ont jamais la même couleur suivant la floraison, rose uniforme parfois, rose teinté de jaune d’autres fois, ou encore mélange de blanc et de rouge mais toujours de jolies fleurs enchanteresses. C’est un rosier solide, très peu malade et qui sent bon.

    J’ai utilisé l’Olympus E-M5 II pour cette photo avec l’objectif de la marque 14-150mm en mode priorité ouverture réglée sur f/6.3. Vitesse 1/250ème de seconde. J’ai eu la flemme je le reconnais de prendre mon Pentax avec l’objectif macro mais finalement le résultat n’est pas mal avec l’Olympus ;-)

    J’espère que vous allez tous bien, faites bien attention à ce vilain virus, restez au maximum chez vous. Pensez bien à mettre des gants quand vous allez faire vos courses et à bien nettoyer volant, levier de vitesse et poignées de portes quand vous montez en voiture après avoir retiré les gants. Ici on ne trouve pas de gel alors j’ai toujours une bouteille d’eau, du savon et du sopalin dans la voiture. Pour le moment je vais bien. A part ça comme tout le monde j’ai hâte que l’on puisse ressortir et je ronchonne régulièrement contre ce fichu virus ! Moi qui suis très active je râle souvent, mais on a qu’un seul corps alors il faut en prendre soin pour ne pas tomber malade, donc depuis que nous sommes confinés, je ne suis sortie que deux fois pour aller faire mes courses.

    J’en ai profité pour planter mes pommes de terre en mars, et faire des semis de tomates et de courgettes, ça a bien pris. D’habitude il y a pas mal de déchets mais là je me retrouve avec beaucoup de semis de tomates dont je me demande où je vais les planter en mai quand mes petites plantes seront en âge d’aller à l’extérieur ! En tout cas j’aurai du choix, tomates « Marmande », « Saint-Pierre », « Fournaise » et tomates « Cerises » !
    Pour les courgettes j’avais semé 4 graines en bouteille et 3 sur 4 sont maintenant en pot en attendant mai pour gagner le jardin.
    J’ai du planter trop tôt mes haricots verts (en pleine terre directement en carré potager) car je ne vois rien venir de leur côté snif. Donc à recommencer pour les haricots verts.

    Allez je vous laisse à regret, je retourne désherber (grrr), arroser… c’est fou pourtant je ne suis pas dans le sud, mais ici sur la Beauce on a eu jusqu’à 28 degrés à l’ombre il y a quelques jours, impensable d’habitude pour un mois d’avril et en plus il ne pleut pas depuis plus d’un moi et demi ! Il faut donc arroser tous les jours.

    Bonne journée et prenez soin de vous :-)


  • Chartres, Noël illumine la cathédrale

    Chartres la cathédrale illuminée


    Du 30 novembre au 12 janvier, tous les soirs de 17 h 30 à 20 h 30 Chartres illumine sa cathédrale.

    Cette illumination de la cathédrale de Chartres a été créée par Étienne Guiol, un enfant du pays. Étienne Guiol et son équipe ont réalisé de nombreux spectacles à travers le monde sur des scènes internationales telles que Milan, Moscou, Athènes, Versailles, Strasbourg, Oman, Hong-Kong, Genève, et sur des monuments à Lyon, Dubaï, Jérusalem, Shanghai, Hong-Kong, Pékin, Marrakech, Rome, Venise…


    Chartes la cathédrale illuminée en janvier 2020


    La cathédrale étant énorme il vaut mieux la prendre en photo au grand angle, heureusement la place devant l’édifice permet de prendre du recul.


    Cathédrale de Chartres en lumière


    Les images étant animées il n’est pas facile de prendre des photos, de plus la nuit force à monter en sensibilité.


    Quand la cathédrale de Chartes prend des couleurs


    C’était un bon test pour la petit compact Panasonic TZ200 au capteur 1 pouce (comme les Sony RX100).Toutes les photos ont été prises à 3200 iso au 1/8ème de seconde ! Merci le stabilisateur ! Malgré le fait que les images soient animées j’ai réussi à avoir des images nettes. Ce compact est vraiment surprenant et j’en suis ravie. Bien sûr on aura pas la qualité une Sony plein format mais franchement ce boîtier est très surprenant et jusqu’ici je n’ai jamais eu d’image brûlée en hautes lumières et la colorimétrie est très fidèle. Quand on ajoute le fait qu’il a un zoom 24-360mm, franchement pour moins de 500 euros c’est vraiment une réussite. Un compagnon a avoir toujours dans sa poche ou dans son sac.


    La cathédrale de Chartres se pare de lumières


    Et voilà ce sera tout pour aujourd’hui, j’espère que ça vous a plu.

    Chartres est à une centaine de km au sud-ouest de Paris et à une quarantaine de km de Rambouillet. Le mieux est d’y aller dans l’après-midi pour visiter l’intérieur de la cathédrale avant les illuminations. Vous y découvrirez un ensemble exceptionnel de vitraux du XIIXIII° sièclesle plus vaste au monde.

    Elle est traditionnellement considérée comme la cathédrale gothique la plus représentative, la plus complète ainsi que la mieux conservée de France par ses sculptures, vitraux et dallage.

    L’édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques. Par ailleurs, il est parmi les premiers monuments inscrits sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1979.

    La clôture du chœur est également exceptionnelle. Entièrement sculptée, elle est formée d’un ensemble de 40 groupes totalisant 200 statues. 7 mètres de haut sur une longueur d’environ 100 mètres. La seule en France.

    Clôture du coeur de la cathédrale de Chartres

    Elle est en cours de restauration, le principal a été restauré depuis cette photo.

    Cette clôture de choeur de style Louis XII est classée, en totalité et pour chacune de ses parties, au titre des objets monuments historiques depuis 1862

    Le maître-autel monumental qui date de la fin du XVIIIe siècle est aussi à voir.

    Pour en savoir plus sur le Panasonic TZ200 (cliquez sur le lien)  : Panasonic TZ200 compact avec un ultra zoom 24-360mm