• Nelson

    Nelson_portrait_profil


    Et voilà un petit portrait de profil de Nelson.Il faisait froid ce matin donc je lui ai mis son pull que je lui avais tricoté.

    Bon cela dit j’ai vu très large au niveau tour de poitrine ! ;-) :


    Nelson_debout


    Je suis bonne pour lui en tricoter un autre, mais en tout cas ça lui a tenu chaud. Je lui ai fait un petit parc pour le moment sinon il s’enfile dans les massifs et je ne le vois plus ! ;-)


    Photos prise en mode priorité ouverture avec l’Olympus EM5 II et l’objectif 14-150mm, ouverture réglée sur f/5.6.


    … 12 octobre

    Une petite photo de lui tout nu :


    Nelson_debout


    Je lui ai re-tricoté deux pulls qui lui vont super bien, je referai des photos. Aujourd’hui il faisait très beau donc il n’avait pas besoin de pull ;-)


    13 octobre

    Il va vraiment falloir que je retonde le jardin pourtant je l’ai fait il y a moins d’une semaine mais pour sa taille on a l’impression qu’il se promène dans la brousse ! :


    nelson_dans_herbe


    J’y vais de ce pas, l’herbe est trop haute pour lui !


    14 octobre


    nelson_regarde


    Enfin une photo où il daigne me regarder ;-) Pas facile de le photographier en étant allongée par terre, heureusement il fait beau :-)

    C’est mieux quand même aussi avec l’herbe tondue ;-)


  • On ne se moque pas hein, je vous présente Nelson

    Nelson-4-mois


    Oui il ressemble à un extra-terrestre, il a des grandes oreilles, ressemble aussi un peu à une chauve-souris et est minuscule pourtant il a déjà plus de 4 mois. Il est arrivé hier à la maison après un assez long voyage.

    Il n’a pas pour but de remplacer Biscotte (irremplaçable) mais je ne pouvais pas rester sans petit chien à câliner.

    J’ai d’abord cherché du côté des caniches toys mais il ne reste que 5 éleveurs de caniches dans cette petite taille en France et pas de chiot disponibles en couleur gris ou abricot.

    Ensuite je me suis penchée sur les spitz nains mais le prix m’a tout de suite arrêtée : 3 500 euros pour un chiot, gloups !!!

    Pour finir j’ai cherché du côté des chihuahuas, oups le prix !!! idem les spitz, mais je me suis accrochée cherchant encore et encore à un prix nettement plus digeste. Au départ j’étais fixée sur une femelle et si possible blanche et fauve, alors déjà des blanches et fauve ils faut sacrément chercher et il y a toujours la barrière du prix !

    Je suis finalement tombée sur une annonce d’un petit mâle de 4 mois à un prix correct, pratiquement 1/3 du prix que les autres demandaient. Evidement ce n’était pas dans ma région. Je téléphone tout de même à la dame, il est en bonne santé, n’a pas de défaut, est joueur et me dit-elle d’une couleur très rare : chocolat. Je lui dis que je vais réfléchir.

    La nuit je repense à ma Biscotte, je dors mal puis au réveil je me dis que je vais aller voir ce petit chiot, même si je dois y aller pour rien, rien ne dit que le courant va passer entre ce petit chien et moi. Je m’inquiète aussi un peu de sa très petite taille, le chihuahua c’est déjà petit mais lui devrait en principe faire environ 1.6 à 1.7 kg une fois adulte ! De toute façon dans la fourchette de prix que je me suis fixée je n’ai pas le choix.

    Je rappelle donc la dame le lendemain et lui demande si je peux passer le voir (sans garantie de l’acheter) ? Elle me répond oui. Je monte donc en voiture et file dans l’Yonne voir ce petit bout de chien. La plus grosse surprise c’est sa taille ! Il est vraiment, mais vraiment minuscule !! À 4 mois il pèse 1.2 kg. Mais monsieur est un charmeur, tout de suite il vient vers moi, il me fait des bisous sur les mains et use de tout son charme pour me séduire ! Je fonds rapidement. Je regarde tout de même comment il est construit, il a une belle ligne de dos, de bons aplombs, toutes ses dents (minuscules) et une mâchoire bien formée. Il a déjà ses deux petites boules de garçon. Il a même une très jolie démarche et une belle encolure assez longue qui lui donne de l’élégance. J’aime bien sa couleur chocolat, très rare pour un chihuahua me dit son éleveuse. Bon pour les yeux, je les trouve très gros pour une si petite tête mais il a un adorable petit bout de nez et de toute façon il me fait craquer par son côté affectueux.

    Quand je suis allée le voir je savais que je ne le ramènerai pas tout de suite à la maison puisque j’avais prévu de partir quelque jours en Anjou. Je demande donc à la dame si elle accepterait de me le garder quelques jours de plus. Elle accepte en me disant : « oui mais il faut arrêter la vente car j’ai deux éleveuses qui le veulent, donc c’est la première personne qui le réserve qui a la priorité ». Je reste encore une heure avant de me décider et pour étudier ce petit bout de chien. Le courant passe vraiment bien donc je me décide.

    Je réserve donc « Nelson » et je me dis qu’en plus ces quelques jours me permettront de m’habituer au fait d’avoir un autre chien et de lui acheter ce dont il a besoin avant qu’il arrive à la maison. Puis je pars en Anjou (je vous ferai le reportage dans les jours qui suivent).

    Hier je suis donc allée chercher Nelson, il n’avait pas grandi, c’est normal c’est une toute petite race donc il ne grandit pas vite, de plus il paraît que sa croissance va s’arrêter à 6 mois, après il va juste forcir un peu. Et bien ! C’est vraiment une petite crevette ! J’ai intérêt à faire attention de ne pas lui marcher dessus. En attendant qu’il arrive je lui avais fabriqué une chambre à lui avec un dodo bien douillet et tout doux, un coin salle à manger avec deux mini gamelles et un coin pipi en attendant qu’il soit propre où j’ai mis des alèses. Je lui avais acheté un petit enclos pour le jardin car je suis sûre que sinon il aurait pu passer sous le portail et se retrouver dans la rue sans que je m’en rende compte. Je lui ai aussi tricoté un pull à manches en espérant qu’il lui aille (j’avais demandé ses mensurations à son éleveuse, 17 cm de tour de cou, 26 de tour de poitrine et 21 cm de longueur de dos).

    Il a pleuré une bonne partie du trajet dans sa petite caisse à chat mais je ne pouvais pas le laisser en liberté dans la voiture. Nous sommes arrivés en toute fin d’après midi à la maison et je me suis dépêchée de lui faire un câlin et de lui donner à manger et à boire. La nuit n’a pas été simple, quitter sa maison, sa soeur et son ancienne maîtresse ça lui faisait tout de même beaucoup de changements, il a beaucoup pleuré.

    Aujourd’hui ça va déjà nettement mieux même si il pleure à chaque fois que je le laisse tout seul, on a même marché un peu en laisse dans le jardin. Il me fait plein de bisous sur les mains quand je le prend dans mes bras et nous apprenons à nous connaître.

    L’éleveuse m’a envoyé par mail des photos de lui quand il était tout bébé et aussi un peu plus vieux à 6 et 7 semaines, ça me fait plaisir et j’apprécie cette attention, je vous les fait partager ;-)

    Bébé :

    Nelson_bébé


    À 6 semaines :

    Nelson-6 semaines


    À 7 semaines :

    Nelson-7 semaines


    Heureusement qu’il a un peu grandi quand même !

    Je vais essayer de faire plein de photos de lui dans les jours qui viennent, il est tout de même beaucoup plus joli maintenant que bébé ! Même si je peux comprendre qu’on se moque de lui, c’est vrai qu’il a une tête un peu spéciale je le reconnais.

    Demain on a rendez-vous chez le vétérinaire, pas pour les vaccins car il les a déjà eus, y compris les rappels mais pour vérifier que tout va vraiment bien.

    Donc à suivre ;-)


  • Biscotte a rejoint le paradis des chiens

    biscottte


    Photo prise avec le Sony 18-200mm (version 1) pour hybride APS-C.

    J’ai eu beaucoup de chiens mais jamais avec une telle douceur, un tel respect, une telle gentillesse. Biscotte ne savait même pas faire de bêtises, c’était la joie de vivre, la gaité sur pattes. Elle adorait nos voyages et m’a accompagnée ces onze années dans tous mes périples. Il y a huit mois le vétérinaire lui a détecté un souffle au coeur mais on peut vivre des années avec un souffle au coeur…malheureusement son coeur s’est dégradé, elle avait un traitement journalier et semblait bien s’en porter mais ensuite son coeur s’est mis à fuir, une petite fente, une petite fente mais… le diagnostic est tombé : 6 mois environ m’a dit le vétérinaire. C’était au mois de décembre 2016. Un jour il a fallu commencer à la ponctionner pour retirer le sang qui s’écoulait dans son ventre. Elle était fatiguée mais toujours autant la joie de vivre et surtout l’envie de vivre. Je la savais condamnée mais j’espérais. Et si le vétérinaire se trompait, qu’elle pouvait encore vivre un an comme ça. Ensuite une autre ponction un mois plus tard, puis encore une autre. On avait dépassé largement les 6 mois, j’avais de l’espoir tout en sachant qu’elle ne vivrait pas 18 ans.

    Ces derniers jours je la sentais plus fatiguée, une nouvelle fois il allait falloir la faire ponctionner, je me disais que comme à chaque fois ça allait la soulager, qu’une fois qu’elle sortitrait de chez le vétérinaire elle sortirait en courant, redevenue mince et alerte. Elle avait rendez-vous cette après midi. Ce matin elle s’est mise à avoir des quintes de toux, à avoir du mal à respirer. Je voyais bien que ça n’allait pas du tout. Je l’ai emmenée en urgence chez le vétérinaire… Oedème pulmonaire aigu ! (il est d’origine cardiaque et dû à une insuffisance cardiaque gauche aiguë dans le cas de Biscotte). Elle a du sang dans les poumons, c’est pour ça qu’elle a un mal fou à respirer et en plus elle souffre… il n’y a rien à faire. Si, lui faire une dernière caresse et abréger ses souffrances. Je lui ai dit combien je l’aimais pendant que le vétérinaire l’endormait avant la piqure fatale. J’essayais de retenir mes larmes… et Biscotte est partie au paradis des chiens, doucement sans s’en rendre compte mais si vous saviez comme elle me manque. Je n’arrive pas à regarder son fauteuil sans pleurer. Elle ne faisait que 3.5 kg mais elle avait une si grande place dans mon coeur !

    C’était un petit bout de chien adorable, pas aboyeuse, jamais insupportable, elle ne demandait qu’à aimer et à être aimée. Aurevoir Biscotte. Je suis immensément triste.

    On en a fait des choses pendant ces onze années !!!

    Il pleut dehors et il pleut dans mon coeur.

    Tu es partie sans t’en rendre compte et ça c’est important, je l’avais dit au départ au vétérinaire « Pas d’acharnement thérapeutique ». Tu as été heureuse toute ta vie bien remplie et tu m’as donné beaucoup de bonheur, merci Biscotte :-)


  • Petite Biscotte tient le coup

    biscotte_juin2017


    Ne m’en voulez pas pour les cheveux en bataille le vétérinaire m’a défendu de prendre des bains à cause de mon coeur.

    Mon souffle au coeur avec lequel je vivais très bien s’est dégradé, maintenant j’ai le coeur qui fuit ! Alors je gonfle, je gonfle de jour en jour, mais je n’ai pas l’impression d’être malade, je fais juste attention à ne pas faire trop d’efforts ce qui pourrait m’être fatal. Ma maîtresse s’occupe bien de moi et je prends mon traitement journalier sans ronchonner. Il y a trois semaines je n’arrivais plus à marcher tellement mon ventre avait gonflé. Ma maîtresse avait dit « Pas d’acharnement thérapeutique », mais voilà, je suis gaie et j’ai encore envie de vivre alors ma maîtresse a céder à la ponction de tout ce liquide qui emplit peu à peu mon ventre. Quand le vétérinaire a eu terminé la ponction j’ai fait une syncope, ma maîtresse a eu très peur de me perdre, mais peu à peu je suis revenue à moi et une fois rentrée à la maison je me portais comme un charme, enfin presque. Ça c’était il y a trois semaines. J’étais toute mince de nouveau et avec ce poids en moins (j’ai quand même perdu plus d’un kilo avec cette ponction) je me sentais légère comme une plume et je pouvais à nouveau courir dans le jardin.

    Seulement voilà mon petit coeur continue à perdre du sang donc progressivement je me suis mise à regonfler, beaucoup plus vite qu’avant et au bout de 3 semaines je ressemblais de nouveau à un ballon de baudruche :-(

    Ma maîtresse m’a remmenée chez le vétérinaire, j’ai tout de suite compris ce qui m’attendait et je voulais m’en aller, mais on m’a tout de même fait une seconde ponction, ma maîtresse n’en revenait pas, le vétérinaire a retiré le double de liquide par rapport à la dernière fois ! Et elle s’inquiétait, allais-je supporter ou encore faire une syncope qui pourrait m’être fatale ? Finalement c’est assez contradictoire mais j’ai mieux supporté que la dernière fois. J’étais toute flagada mais les yeux ouverts et petit à petit ça allait de mieux en mieux.  Bon j’ai perdu 1.7 kg en quelques minutes, ça fait bizarre de passer de 5kg à 3.3 kg en quelques minutes !

    Une fois rentrée à la maison j’étais en pleine forme, j’ai couru dans le jardin, ma maîtresse souriait, super contente. Avant de partir elle se demandait si je reviendrais sur mes 4 pattes, et bien oui, j’aime la vie, je tiens à la vie, moi je ne me rend pas compte que mes jours sont comptés et de voir ma maîtresse si contente me donne encore plus envie de vivre encore un peu. Ma maîtresse a voulu me prendre en photo, j’ai l’habitude à mon âge avancé, alors j’ai pris la pose, et voilà, maintenant je vous raconte ma petite histoire, normalement je dois pouvoir tenir au moins 15 jours avant la prochaine ponction. Je n’aime pas ça du tout mais je me sens tellement mieux après !

    Alors pour le moment je tiens le coup:-)

    Bon je vais dormir un peu, l’air de rien ça m’a quand même bien fatiguée cette ponction. Je vous donnerai de mes nouvelles dans 15 jours.

    Photo : Olympus E-M5 II objectif 14-150mm, mode priorité ouverture réglé sur f/8, vitesse 1/160ème de seconde à 320 iso, focale 80mm.