• Panasonic GH5 enfin là mais…

    Panasonic GH5


    Les rumeurs allaient bon train et les photographes et vidéastes l’attendaient avec impatience, cette fois il est là.

    Il est doté d’un capteur 4/3 (17,3 x 13 mm) Live MOS de 20 millions de pixels dépourvu de filtre passe-bas et d’un nouveau processeur Venus Engine annoncé comme 30 % plus rapide que celui du GH4.

    Le boitier en alliage de magnésium est tropicalisé (étanche au ruissellement et à la poussière).

    La sensibilité s’étend de 100 à 25 600 ISO en mode étendu.

    En pleine définition de 20 millions de pixels, la rafale peut monter jusqu’à 12 images par seconde mais sans suivi autofocus,  avec le suivi d’un sujet on se contentera de 9 images par seconde ce qui très bien.

    L’obturateur garanti pour 200 000 déclenchements fonctionne jusqu’au 1/8 000ème de seconde, avec l’obturateur électronique vous pourrez aller jusqu’au 1/16 000ème de seconde et fonctionner en mode silencieux.

    Le capteur est stabilisé sur 5 axes et l’optique sur 2 axes, cette double stabilisation ne fonctionne qu’avec certaines optiques compatibles.

    L’autofocus DFD a été amélioré. Il effectue une mise au point en 0,05 seconde sur 225 collimateurs, Panasonic annonce que grâce au nouveau processeur Venus Engine, le calcul de la distance est 6 fois plus rapide que sur son prédécesseur.
    Il est possible de choisir un collimateur autofocus très rapidement à l’aide du joystick.

    Lire la suite »


  • Mes coups de cœur en hybrides micro 4/3

    Olympus E-M5 II, Olympus E-M10 II, Panasonic G80, Olympus E-M1 II

    olympus e-m5iiOlympus E-M5 II

    E-M5 II

    Voilà un excellent boitier que j’apprécie beaucoup, cela reste un boitier peu encombrant qui rentre assez facilement dans un sac à main par exemple, j’apprécie également son écran orientable en tous sens et la rapidité de l’autofocus. Son capteur micro 4/3 de 16 millions de pixels délivrent de belles images et le rapport qualité/prix est excellent.

    La stabilisation sur 5 axes permet de prendre des images fixes même lors de très basses vitesses lorsque la luminosité vient à manquer.

    Il est tropicalisé (étanche à la poussière et au ruissellement) si bien que vous pouvez même prendre des photos sous une légère pluie. (Pensez dans ce cas à ajouter le pare-soleil qui protègera l’objectif des gouttes).

    Pour la vidéo on reste en 1080p mais on passe à un débit vidéo atteignant 50 Mbits/s en Full HD (pas de 4K).
    La vidéo est nettement améliorée, passant à 60 im/s. L’enregistrement en ALL-I à 77 Mbps, la sortie HDMI non compressée et le time code intéresseront les vidéastes avancés, il faudra cependant installer la poignée externe HLD-8G pour profiter d’une sortie casque. La qualité des vidéos est bien là, même si on a pas la qualité du 4K.

    On retrouve évidement le mode auto intelligent (qui choisit automatiquement les bons réglages suivant la scène photographiée) et les modes PASM (mode programme (P), priorité ouverture (A), priorité vitesse (S) et mode manuel (M)

    Les photographes apprécieront l’aperçu en temps réel des poses longues et l’obturateur électronique, permettant un déclenchement silencieux et une vitesse atteignant 1/16 000ème de seconde . L’obturateur mécanique reste au 1/4 000ème de seconde.

    Le mode rafale permet des prises de vues à 10 ou 11 images par seconde.

    La sensibilité s’étend de 100 à 25 600 iso.

    Dimensions : 12.37 cm x 8.5 cm x 4.45 cm pour un poids de 469 grammes avec batterie et carte mémoire (boitier seul).

    Existe en noir et argent ou en tout noir.

    Prix (en novembre 2016) : environ 1 000 € sans objectif et environ 1 500 € avec l’excellent 14-150mm f/4-5.6 II ED

    Un appareil photo que j’apprécie beaucoup et d’une qualité de construction irréprochable.

    oly_e-m5ii

    Je le préfère en tout noir mais c’est une question de goût ;-)

    L’appareil a reçu de multiples récompenses bien méritées :

    Imaging Ressource a intégré l’Olympus E-M5 II dans sa liste des meilleurs boîtiers :

    « Dans l’ensemble, l’Olympus E-M5 II prend ce qu’on a adoré sur l’E-M5 et polit à la perfection. Combiné avec la gamme toujours croissante de fantastiques objectifs Olympus, l’E-M5 Mark II est un appareil photo haut de gamme pour le photographe amateur. »

    2015_imaging-ressource-best


    Dpreview l’a doté du silver award :

    silveraward


    Si le Sony A7s obtient le prix TIPA 2015 dans la catégorie « Meilleur appareil photo/vidéo professionnel » l’Olympus E-M5 II gagne le prix de « Meilleur hybride expert », pas mal.

    logo-tipa-2015

    Cela date de 2015 mais est toujours valable pour cette année au vu de son excellent rapport qualité/prix et de la qualité des images qu’il produit. Son principal concurrent est le Panasonic G80 qui vient de sortir donc je vous parle plus loin.


    Lire la suite »


  • Olympus E-PL8 un petit hybride micro 4/3 à prix abordable

    olympus E-PL8 face avant


    Marre de voir des appareils photos hybrides à prix élevés ? Voilà un petit hybride bien sympathique au prix très contenu.

    Il est plus élégant que le modèle précédent et quelques améliorations bienvenue sont à l’ordre du jour.

    Son petit prix ne veut pas dire que c’est un boitier bas de gamme, doté d’un capteur micro 4/3 maintenant bien connu de 16 millions de pixels on y trouve les modes PASM (mode programme, priorité ouverture, priorité vitesse et mode manuel) que recherchent les experts en plus du mode auto intelligent et des modes scènes qu’affectionnent les débutants, directement accessibles par la molette du dessus du boîtier.


    olympus_epl8_dessus


    Il ne filme pas en 4K mais qui a le matériel pour monter des films de ce poids qui demande un ordinateur très puissant ? On se contentera donc du Full HD pour ce modèle.

    L’E-PL8 est dénué d’un viseur électronique mais il est possible de lui en greffer un sur la griffe flash au-dessus de l’appareil (VF-3 et VF-4 optionnels).

    L’écran tactile de 3 pouces d’1 037 000 de pixels est basculable et permet la prise de selfie. Rotation rotation de 80° vers le haut et 180° vers le bas.


    olympus_epl8_dos_ecran


    Le boitier est doté de la stabilisation sur 3 axes par déplacement du capteur. Sa sensibilité est réglable de 100 à 25 600 iso et il est doté du wifi.

    Beaucoup de ses boutons sont personnalisables.

    e-pl8_dos


    Formats d’images : carré, 4: 3, 3: 2, 16: 9

    Format de fichiers :

    • JPEG
    • Raw (ORF)
    • 3D (MPO)


    Vitesse d’obturation mini : 60 secondes
    Vitesse d’obturation maximale : 1/4 000ème de seconde

    Mode de mesure :

    • Multi
    • Pondérée centrale
    • Spot


    Compensation d’exposition : ± 5 (par pas de  1/3 EV, 1/2 EV,  1 EV)

    Vidéo Full HD 1920 x 1080 (30p) et 1280 x 720 (30p) ou 640 x 480 (30 fps), format : H.264, Motion JPEG. Micro stéréo, haut-parleur mono. Pas de port pour micro externe ni pour casque.


    Cartes mémoire : SD / SDHC / SDXC
    Energie : a batterie BLS-50 lithium-ion est donnée pour environ 350 photos par charge. Le chargeur de batterie est fourni.
    Dimensions : 11.5 x 6.7 x 3.8 cm
    Poids : 374 grammes avec carte mémoire et batterie
    Couleurs : disponible en noir et argent, blanc pur ou marron « vintage ».

    Disponibilité : octobre 2016
    Prix : 449 € (boîtier nu) ou 559 € avec le M.Zuiko Digitl ED 14-42 mm f/3,5-5,6 EZ Pancake.

    Comme tous les hybrides Olympus l’E-PL8 acceptent tous les objectifs pour micro 4/3 aussi bien de marque Olympus que Panasonic.

    ______________________________________________________

    Voir aussi (cliquez ur le lien) :

    Olympus E-M10 II

    ______________________________________________________


  • Panasonic G80 un hybride expert au look de reflex

    panasonic G80


    Alors qu’Olympus vient d’annoncer son E-M1 version II haut de gamme Panasonic nous annonce un nouvel appareil photo expert.

    Le G80 reprend les principales caractéristiques du GX80 mais avec un look différent.

    Double stabilisateur d’image sur 5 axes avec un nouveau berceau équipé d’un nouveau gyroscope, piloté par de nouveaux algorithmes.

    Tropicalisation (étanche à la poussière et au ruissellement).

    Aide à la mise au point (Focus Peaking) / Contrôle de l’éclairage et des ombres

    Vidéo 4K, fonction « Post Focus », fonction « Focus Stacking ».

    Mode silencieux.

    Par rapport au G7 (modèle précédent) on note des améliorations dont la tropicalisation.
    Le G80 est doté d’un capteur micro 4/3 de 16 millions de pixels mais cette fois dépourvu de filtre passe-bas pour une netteté encore meilleure. Le processeur processeur Venus Engine est nouveau et améliore le rendu des images en basse lumière.

    On retrouve une ergonomie experte avec deux molettes de réglages, un barillet pour le choix du mode d’exposition et un autre pour la motorisation.


    Lire la suite »