• Et si on parlait des trépieds

    trépied Manfrotto 190X avec rotule


    Pourquoi un trépied ?

    Déjà lorsque vous allez devoir utiliser des temps de pose trop longs pour éviter le flou de bougé à main levée. Par exemple pour des scènes de nuit ou photographier la Lune. Également lorsque vous désirez photographier un concert. Ou encore pour des photographier des scènes animalières où il faut parfois attendre de long moments avant de pouvoir photographier l’animal. Ça évite de porter l’appareil et le gros télé pendant si longtemps que vous finirez par avoir des crampes.
    Également en plein jour lorsque vous utilisez un filtre neutre ou des poses longues pour un effet de filé d’eau par exemple. En vidéo pour filmer avec des images parfaitement horizontales tout le temps du suivi, pour un paysage large par exemple, dans ce cas il vous faudra une tête vidéo mais j’en parlerai un peu plus loin dans le choix du trépied.
    Pour des auto-portraits aussi et ce sera plus pratique qu’un téléphone surtout si vous souhaitez vous prendre en entier ou dans un décor.
    Autres utilisations : Photographier ou filmer les feux d’artifice, on a alors pas à porter tout le matériel pendant toute la durée du feu d’artifice. Utile aussi lorsque vous pratiquez le lightpainting. Pour prendre en photo des gouttes d’eau où il faut un certain temps et un nombre d’essais certains pour arriver à avoir une belle goutte d’eau avec une jolie forme, on règle le trépied à la bonne hauteur et position et on prend le nombre de clichés voulus, attention, même au goutte à goutte pas facile de choper le moment exact voulu (pensez à vider votre carte mémoire avant car il faut un certains nombre d’essais avant d’avoir les photos désirées, l’idéal est d’avoir en plus une télécommande pour déclencher très rapidement, mais c’est un autre sujet).


    goutte d'eau


    Je l’avais prise il y a quelques années, il faudrait que je reprenne l’originale de meilleure qualité mais elle est loin dans mes archives. J’avais du prendre au moins 60 photos avant d’avoir celle-ci !

    Et puis aussi… si vous vous promenez dans des lieux pas trop sûrs, on ne sait jamais un bon coup de trépied ça peut servir (je blague bien sûr).
    Des petits trépieds de table ou qui s’accrochent dans les arbres sont aussi parfois intéressants mais aujourd’hui je vous parle des « vrais » trépieds.


    Comment choisir parmi les centaines de modèles disponibles ?

    Le choix est immense, les prix déroutants de 10 à plus de 2 000 euros !

    Le plus important : La stabilité et la solidité. Il ne faut pas qu’il risque de se renverser à la moindre brise, il doit supporter votre appareil même en cas de vent. Oui je sais nous rêvons tous d’un pied de moins d’1 kg mais… malheureusement il ne sera pas assez solide pour supporter un hybride avec un bon objectif et encore moins un reflex.
    L’idéal est d’avoir deux trépieds un trépied de voyage et un trépied bien lourd pour les photos importantes que vous devez à tout prix réussir. Mais dans mon analyse je vais vous parler en priorité des trépieds polyvalents et pas trop chers.
    Prenez le poids de votre boitier avec le plus gros objectif que vous avez, ensuite multipliez le par 1,5 ou 2. Votre trépieds doit pouvoir supporter ce poids c’est très important. Vérifiez donc toujours que le trépied qui vous plaît puisse supporter ce poids. La charge supportée est toujours indiqué dans le descriptif du pied.

    Le poids : Plus le trépied sera lourd, plus il sera stable. Inconvénient la charge à porter. Il faut donc trouver un bon compromis.

    La matière : évitez à tout prix les trépieds en plastique. Il vous reste le choix de l’aluminium ou des trépieds en fibre de carbone mais sachez que ceux en carbone valent le double. La fibre de carbone est clairement un cran au-dessus : elle sera plus stable à poids égal (ou plus légère à stabilité égale), plus résistante aux vibrations, et d’une manière générale un peu plus durable (elle résistera notamment mieux au sel). Personnellement j’ai toujours eu des trépieds en alu même si je rêve d’un pied en fibre de carbone, j’en trouve le prix exagéré et je préfère acheter un bon objectif mais tout dépend des moyens que l’on veut accorder à sa passion.

    La hauteur du trépied : il y en a de toutes les tailles mais faîtes-y attention, un pied d’1,20 ou 1,30m de hauteur maximale est trop petit à moins de vouloir vous casser le dos en restant penché. En principe, déplié, il doit pouvoir vous arriver à l’épaule. Pensez aussi que plus il peut monter haut, plus il sera pratique, ce serait bête de vouloir prendre une photo par dessus un mur et de se dire « Flûte il me manque 20 cm ! ».

    La hauteur minimale : plus il y a de sections plus il pourra être bas, mais plus il y a de sections moins le trépied est stable. De plus il faudra plus de temps pour le mettre en place si vous l’utilisez à hauteur maximale. Le mieux est un trépied à trois sections avec des angles de jambes réglables qui, pour certains, permettent des prises de vues au ras du sol comme celui-ci qui peut s’aplatir complètement :

    Trépied permettant des prises de vues au ras du sol


    Autre chose importante : le système de blocage des pieds

    Deux choix :

    À vis :

    réglage des pieds à vis

    Vous dévissez pour débloquer, vous vissez pour bloquer. A faire sur chaque section du pied, je trouve ça un long et fastidieux quand on doit s’y reprendre à plusieurs fois pour avoir la hauteur désirée et encore plus quand le terrain est en pente. Il faut bien penser à serrer les vis fortement pour ne pas avoir des surprises d’une des vis du pied pas assez vissée et une jambe qui s’affaisse une fois le boitier fixé sur le trépied.


    À clapets :

    réglage des pieds à clapets


    Vous débloquez, vous tirez, vous rappuyez, vous bloquez. C’est très simple et rapide à faire. Il y a quelques années le système à clapets laissait parfois à désirer maintenant le système est très fiable et solide. C’est le choix que je privilégie quand il est disponible.


    réglages de la hauteur des pieds à clapets


    Lire la suite »


  • DPReview awards 2018

    appareil photo gagnant 2018


    Le Sony a7 III est sacré meilleur appareil photo de l’année toutes catégories confondues par DPReview.

    Voici ce qu’ils en disent :

    Gagnant toutes catégories : Sony Alpha a7 III

    La place de gagnant cette année est prise par le Sony a7 III. Sans doute le meilleur plein format disponible à ce jour, l’a7 III est un appareil photo extrêmement polyvalent à la fois pour les images fixes et les images vidéo, à un prix avantageux. Les autres appareils de la gamme Sony offrent une résolution encore plus élevée et quelques extras intéressants, mais l’a7 III a l’essentiel des éléments essentiels et les emballe dans un boîtier attrayant, très utilisable et abordable. En tant que tel, l’A7 III est un digne gagnant de notre récompense la plus importante – le meilleur produit de 2018.

    Note : Quand DPR parle de prix avantageux, restons dubitatif et même si c’est un boitier d’exception je ne parlerai pas de prix « avantageux » pour un appareil photo vendu tout de même 2 300 € boitier nu. Ceci dit il est certain que je partage leur avis quand à la qualité de cet apn.

    Vous pouvez consulter l’article que je lui avais consacré en cliquant sur ce lien :

    ► Sony A7 III de très grosses améliorations


    Sony fait fort parce qu’il gagne aussi la catégorie « compact » avec son excellentissime Sony RX100 VI

    meilleur compact=


    DPReview en dit ceci :

    Gagnant: Sony Cyber-shot DSC-RX100 VI

    « Une autre année, un autre appareil photo compact dans la série Sony Cyber-shot RX100. Qu’apporte-t-il cette fois-ci – un objectif plus rapide ? Meilleure vidéo 4K ? Prise de vue en continu améliorée ? En fait, le RX100 VI n’offre aucun de ces avantages par rapport à son prédécesseur, le RX100 V / A, mais ajoute à la gamme un zoom plus polyvalent de 24 à 200 mm, qui traite la luminosité (et un filtre ND intégré).

    Le RX100 VI ne remplace pas l’ancien RX100 V / A, mais comble une lacune dans la gamme établie de la série RX100 pour un véritable appareil photo «zoom de déplacement», offrant des fonctionnalités vidéo et fixes avancées dans un boîtier compact, avec une grande polyvalence grâce à son zoom. Les photographes demandaient depuis longtemps à Sony de faire un zoom plus long sur la série RX100, et avec le RX100 VI, Sony l’a fait, sans trop compromettre ce que nous aimons de la série dans son ensemble. En tant que tel, le Sony Cyber-shot RX100 VI remporte notre prix du meilleur appareil photo compact / à objectif fixe de 2018. »

    Note de ma part : oui mais à un prix !!!!… 1 300 € ! Pour un compact ! On peut avoir un Panasonic TZ200 avec un capteur également de 1 pouce pour 700 € avec un zoom 24 – 360 mm en équivalent 35 mm avec un format 3:2. Ok d’accord le Sony est meilleur mais une telle différence de prix est-elle vraiment justifiée ? Je n’en suis quand même pas certaine. A part ça niveau qualité du boitier et des images je suis d’accord avec eux, mais à ce prix là, perso je fais l’impasse.


    Toujours dans la catégorie compact mais en fait c’est un gros bridge, le Nikon Coolpix P1000

    Nikon P1000


    Finaliste dans la catégorie compact : Nikon Coolpix P1000

    Cette année a été une autre année relativement lente pour les appareils photo compacts, mais les modèles de notre liste ont tous quelque chose de spécial à offrir.

    Le Nikon Coolpix P1000 prend la deuxième place cette année et se distingue par son objectif merveilleusement bonkers qui couvre une plage de longueurs focales équivalentes allant de 24 à 3 000 mm. Ce genre de zoom serait inutile si les images étaient mauvaises, mais l’objectif du P1000 est très impressionnant compte tenu de sa portée extraordinaire et peut tout, des paysages panoramiques aux paysages lunaires nets, en partie grâce à un système de stabilisation d’image très efficace. L’appareil est encombrant et le Coolpix P1000 n’est peut-être pas l’appareil idéal pour tout le monde, mais il possède quelques astuces uniques.

    On le trouve pour 1 100 €.

    Je lui dédierai un article car je le trouve assez impressionnant. En attendant vous pouvez visiter la galerie d’exemples de photos sur le site Dpreview :
    ► Nikon P1000 exemples photos


    Vous allez me dire que ce sont tous des boîtiers chers mais on a affaire là aux meilleurs, c’est donc logique que le prix soit plus élevé que la moyenne. Le dicton dit « On a pas une Rolls pour le prix d’une Clio ».
    ;-)


  • Panasonic TZ200 une très belle affaire mais il faut faire vite

    Panasonic TZ200


    Je vous avais écrit un article, à sa sortie en février 2018, sur cet excellent compact muni d’un capteur 1 pouce (comme les Sony RX100) aux performances supérieures à celles des plus petits capteurs 1/2,3″. De plus le Panasonic TZ200 est doté d’un superzoom 15x, équivalent à un 24-360 mm f/3,3-6,4. Pendant quelques jours Panasonic offre un remboursement de 100 € sur l’appareil mais attention seulement pendant quelques jours  : du 23 au 26 novembre 2018 !


    promotion sur le Panasonic TZ200 novembre 2018


    Il vaut actuellement environ 630 € ce qui fait une très belle baisse avec le remboursement de Panasonic de 100 €, à 530 € c’est vraiment une super affaire quand on sait que le Sony RX100 VI avec son zoom 24-200mm sera mis en vente à 1 300 €.

    Pour en savoir plus sur le TZ200 je vous renvoie à l’article que je lui avais dédié :

    ► Panasonic TZ200 compact avec un ultra zoom 24-360mm

    Un compact qui fait un parfait compagnon de voyage à avoir toujours sur soi. Petit, léger, facile à faire entrer dans une poche mais avec un zoom à large plage focale polyvalent et d’excellente qualité.


    A savoir aussi : Panasonic offre un remboursement de 400 € sur l’achat d’un Panasonic G9 !!!! Une super affaire également !


  • Beaucoup de nouvelles intéressantes chez Panasonic

    Panasonic S1R full frame


    Panasonic S1 et S1R va sortir des appareils photo hybrides full frame !

    Panasonic bien connu pour ses hybrides à capteurs micro 4/3 se lance dans les hybrides full frame.

    La marque développe deux appareils photo hybrides plein format, le S1 et le S1R. Ils devraient sortir début 2019. La société affirme que le « S » signifie « spécialisés » et que les appareils photo se destinent aux professionnels.

    Les S1 et S1R seront équipés respectivement de capteurs plein format de 24 Mpx et de 47 Mpx. Si le S1 se destine à la photo et à la vidéo, le S1R s’adressera tout particulièrement aux photographes.
    Le S1R et le S1 prendront en charge la technologie Dual IS de Panasonic, qui associe la réduction des vibrations du capteur et la stabilisation optique intégrée à certains objectifs. Les deux appareils photo seront en mesure de capturer des vidéos 4K / 60p.
    Le S1R et le S1 disposeront d’un écran LCD tactile à trois axes similaire à celui du Fujifilm X-T3.
    Les appareils seront dotés de deux emplacements pour carte mémoire : un XQD et un SD.


    Partenariat

    Leica, Panasonic et Sigma ont annoncé un partenariat stratégique concernant de nouveaux objectifs qui seront utilisés avec les nouveaux boîtiers Panasonic full frame S1 et S1R. Pour le printemps prochain on attend donc 3 optiques à grandes ouvertures : F1.4 50 mm, F2.8 24-105 mm et F2.8 70-200 mm. Panasonic prévoit de sortir plus de dix objectifs d’ici 2020. Sigma produira également des objectifs pour ce système. Ensemble, les trois sociétés ont formé la «L-Mount Alliance» et prévoient de développer conjointement un parc optique des plus conséquents.

    Lire la suite »