• Robert Doisneau

    On connait tous ce photographe qui a su si bien retranscrire la vie des parisiens des années 50, et la photo qui l’a rendu célèbre « Le baiser de l’hotel de ville » :

    Le baiser de l'Hotel de ville Paris 1950 Doisneau

    Il est certain que la technique a beaucoup évoluée depuis mais les photos de Doisneau ont quelque chose qui dépasse la technique… elles parlent :-)

    J’ai tout un livre de lui sur les photos de Paris de l’époque, magnifique ! Je ne me lasse jamais de le parcourir même si certaines photos sont tristes.

    Mais Doisneau c’est aussi de l’humour, de la gaité, comme en témoigne cette photo :

    Cette photo respire le bonheur ! Superbe instantané avec des appareils qui n’avaient ni autofocus, ni zoom, ni une rapidité de déclenchement exemplaire.


    Doisneau avait un sens certain de l’humour, celle-ci me fait rire :

    Doisneau

    Comme quoi il faut toujours tourner autour de son sujet pour chercher le meilleur angle ;-)
    Si Doisneau n’avait pas tourné autour de la statue il n’aurait jamais eu cette pointe d’humour. Il est évident que les deux statues n’ont pas été ni fabriquées, ni positionnées en vue de ce qu’inspire la photo prise par Doisneau mais quand on regarde l’attitude de l’homme suposé regarder la femme, on a vraiment l’impression que ces deux statues ont été fabriquées et mise en place pour. Sacré Doisneau ;-)

    Il est certain que quelqu’un présenterait cette photo à l’heure actuelle on lui demanderait si il ne l’a pas prise avec un vieux compact, c’est bruité, ça manque de détail et pourtant les photos de Doisneau sont toujours aussi prenantes et parlantes.

    Dans un tout autre registre une photo qui me prend les tripes :

    Robert Doisneau "Amour et barbelés" 1944

    Doisneau savait tout prendre et savait interpellé la personne qui verrait ses photos, il savait s’adapter à toutes les circonstances. Cette photo ne peut pas laisser indifférent. Elle porte en elle tant de sentiments et tant de contrastes psychologiques. Chaque fois que je la regarde, j’ai le coeur qui se serre. Pourtant je n’ai pas connue cette époque, mais elle parle tellement fort cette photo !

    Il avait l’art de la composition et un oeil qui faisait de chaque photo un regard sur la vie qui ne peut pas laisser indifférent.

    Doisneau le peintre et le passant

    Et celle-ci aussi très connue que je trouve très drôle :

    Doisneau-la vitrine

    Une autre sur son sens de l’humour :

    Doisneau-humour

    Hé hé monsieur Doisneau, à notre époque on vous reprocherait d’avoir couper les pieds du petit garçon, n’empêche qu’à ce moment là c’était un exploit de réaliser ce type de photos. L’impact de la photo est renforcé par les deux petits enfants regardant aussi dans une direction opposée. La photo en elle même n’est pas très belle mais les attitudes de ces deux femmes qu’a su saisir Doisneau en fait toute l’originalité.
    Et au-delà de l’humour le regard opposé de ces deux femmes mettent l’accent sur leur difference de classe. Encore une photo très parlante de Doisneau quand on prend le temps de lire son message. J’y ressens de l’humour, de la caricature et aussi une pointe de gravité.

    Une autre encore sur son sens de l’humour :

    Doisneau "garde à vous"

    On a beau ne pas distinguer les têtes en haut de l’image, le rappel et le contraste sont évidents ;-)

    Plus sérieuse et typique des scènes de vie que Doisneau a su reproduire, le métier à tisser :

    scène de vie

    C’était juste un petit clin d’oeil à quelques photos de Doisneau, il en a fait de beaucoup plus sérieuses comme la dernière qui réflète la vie des gens de l’époque :-)

    Comme quoi la technique des appareils ne fait pas tout, l’oeil du photographe et son approche de l’image feront qu’elle nous parle ou non et celà aucune technique ne peut le remplacer.

    C’est ce type de photo que je voudrai voir plus souvent à l’heure actuelle, avec les progrès techniques en plus et tout ce que permettent nos appareils maintenant, il y a de quoi faire des merveilles si on dispose de temps. Dites si on oubliait un peu le piqué des objectifs pour se consacrer vraiment à ce qui a de l’importance : le sujet de la photo, ce serait bien non ?
    Je préfèrerai toujours une photo qui me parle à une photo parfaite mais qui me laisse froide, qui n’a pas d’âme. Le mieux étant bien sûr d’allier les deux.


  • Bokeh

    Ti-Piou

    Le « bokeh » est en fait un flou d’arrière plan et/ou d’avant plan volontaire afin de faire ressortir un sujet sur un fond très flou. Le terme de bokeh vient du japonais qui se traduit par « flou ».

    La plupart du temps ce terme est très souvent employé par snobisme pour faire pro ;-)
    Wiképédia dit même que ce sont les néophytes qui emploient ce mot, mais il ne faut pas exagérer.

    Un joli flou (ou beau bokeh) se traduit par un fondu de l’arrière plan tel que l’on ne discerne plus le paysage mais que l’on a de belles nuances délicates et bien fondues en arrière plan. Il dépend principalement de l’ouverture choisie et de l’objectif employé. L’obtention d’un joli flou est plus facile avec un gros télé ou un objectif macro, une grande ouverture et un fond le plus éloigné possible du sujet, fond non contrasté en couleurs et en lumière. Le flou sera aussi plus joli si l’objectif a un grand nombre de lamelles et si celles-ci sont arrondies.

    On parle de bokeh lorsque le flou d’arrière-plan est harmonieux, bien fondu, moelleux, il ne faut pas employer ce terme comme synonyme de flou d’arrière plan. Un bokeh est un flou qui se doit d’être pratiquement parfait avec des nuances délicates et sans gros contrastes.

    On prononce « bouquet », comme un bouquet de fleurs :-)

    Lorsque l’on fait ce genre de photo il faut bien soigner votre mise au point afin de garder le sujet bien net. ici j’ai fait la mise au point sur l’oeil de l’oiseau.

    Actuellement seul un reflex permet ce type de flou grace à son capteur beaucoup plus grand que les compacts ou bridges. Il est cependant possible d’obtenir des flous d’arrière plan avec des appareils micro 4/3 avec un télé-objectif, une grande ouverture de diaphragme et en étant très près du sujet (ce dernier point n’étant pas réalisable avec des animaux sauvages où le réflex garde un très gros avantage).

    (Photo ci-dessus non libre de droits).


  • Petit disque dur externe, indispensable.

    petits disques durs

    Le disque dur externe Western Digital ou Ioméga en format 2.5 est indispensable pour stocker vos photos, si un jour vous changez de PC ou si le votre rend l’âme vous serez bien contents d’avoir vos photos à l’abri sur le disque externe que vous pourrez d’ailleurs confier à des amis ou la famille lors de vos départs en vacances pour qu’en cas de cambriolage vous n’ayez pas tout perdu. De plus ils sont jolis et disponibles en plusieurs couleurs. Au prix des disques durs inutile de s’en priver. Il sera bien pratique aussi si vous souhaitez transférer vos photos d’un ordinateur à un autre et même monter des diaporamas que vous pourrez aller montrer à vos amis sans emporter votre PC portable si ils ont la bonne idée d’avoir un ordinateur chez eux.
    Ces petits disques durs n’ont pas besoin de prise murale pour fonctionner, ces disques externes de format 2.5 prennent leur énergie à travers le cable USB que vous branchez sur votre PC.

    Il n’y a pas besoin de reformater le disque dur sur PC, le disque externe est reconnu tout de suite et prêt à l’emploi sans addition de logiciel, vous branchez le cable sur le disque dur et vous branchez une ou deux prises USB2 sur l’ordinateur, mettez le bouton sur « on » et vous voilà prêts à remplir votre disque avec ce que vous voulez. Pour le débrancher à chaud, vous faites comme pour vos autres périphériques USB en cliquant sur la barre des taches en bas de votre écran sur l’icone des périphériques USB. Donc tout est est très simple.

    Lire la suite »


  • Ici on parle de tout, suite 1

    sous la pluie

    C’était l’automne, cette photo était sur l’ancien blog, comme on prévoit un temps pluvieux pour demain, j’ai choisi une photo en corrélation mais avec encore un peu de couleurs pour ne pas vous faire déprimer.

    Hum, il parait que le temps va refroidir de nouveau, mais hum, allez Pépite, assez papoté, tu laisses la place à tes lecteurs.

    La liste du fil précédent étant déjà longue je vous ouvre donc ce nouveau fil pour que ce soit plus pratique.

    Installez-vous et papoptez comme vous le voulez, je laisse la lumière.
    (Et… chut, ne le dites à personne, je ne suis jamais très loin ;-) )