• Un petit tour à Paris

    parc_luxembourg


    J’ai passé trois jours à Paris mais je n’ai pas eu le temps de prendre beaucoup de photos, ni de m’appliquer, c’est  juste un petit aperçu pour le beau temps qui règne en ce mois de mars et une petite halte au jardin du Luxembourg près du Sénat.

    Il y avait plein de monde pour profiter des rayons du soleil et du ciel bleu. Malgré la chaleur j’ai trouvé les gens très couverts alors que je me promenais en tee-shirt (plus de 20 degrés dans la capitale).


    Les photos n’offrent pas grand intérêt à part de vous montrer ce petit coin de Paris et de me forcer à prendre un peu des photos de rues, j’ai toujours autant de mal à photographier les gens que je ne connais pas, donc les cadrages sont assez aléatoires, vu que je me dépêchais ;-)

    Appareil au niveau de la ceinture, l’écran orientable est vraiment une très bonne aide pour ces photos qui se doivent d’être naturelles. Je m’efforce d’appuyer sur le déclencheur.


    lecture


    Bien absorbée dans sa lecture la dame ne m’a même pas remarquée.
    Ca manque de fleurs ;-)


    duo


    Cette photo n’est pas géniale mais l’écran orientable permet des prises de vues de poses naturelles que l’on aurait pas sans cela. L’appareil au niveau de la ceinture permet de prendre des instantanés.


    dormeuse


    Je croyais qu’elle dormait, j’ai donc pris un peu plus de temps, mais elle a ouvert un oeil, m’a regardé, et a refermé ses yeux ;-)
    Je n’ai pas voulu la déranger plus longtemps même si ça n’avait pas l’air de la gêner, j’ai pris ma photo et je suis partie plus loin.
    J’ai bien réalisé à ce moment là que les parisiens n’ont pas trop le choix pour profiter du soleil en s’allongeant sous ses rayons, j’ai souri et je me suis dit que j’avais bien de la chance moi, d’habiter à la campagne.


    lecteur


    Dommage pour le cadrage et le fond trop visible mais j’aime bien le personnage.

    Une petite soif, il y a des gens prévoyant et la bouteille d’eau faisait partie de la promenade :


    buveur_eau


    J’ai du faire vite, je ne savais pas combien de temps il garderait la bouteille à la bouche ;-)


    Il est déjà temps de faire demi-tour, reprendre le bus, et aller courir remettre de l’argent dans le parcmètre qui n’accepte pas que l’on mette de l’argent pour plus de 2 heures, et je ne pouvais pas venir dans le centre de Paris avec ma voiture car on ne trouve pas de place pour se garer.

    Je prends tout de même en photo la statue de Berthe, une ancienne reine de France en 783, avant de prendre le chemin du retour :

    berthe

    Contrairement aux autres photos j’ai pensé à l’accentuer pour le web ;-)


    paris_luxembourg

    Une dernière photo en passant devant la Sorbonne:


    sorbonne




  • Crosse d’épaule

    Quand on est passionné(e) de photos animalières ou d’ornitologie on rêve parfois d’une crosse d’épaule, pour plus de stabilité, pour un meilleur suivi d’un animal en pleine course ou des oiseaux en vol ou encore des avions et aussi pour moins de fatique dans la tenue du boitier lors de longues périodes d’affût.

    Il est souvent impossible de se servir d’un trépied car on bouge beaucoup ou ce sont les animaux qui n’ont pas une trajectoire rectiligne. J’ai cherché un bon moment une crosse d’épaule pour appreil photo. J’ai enfin trouvé grâce à Cédric.

    Alors je vous donne l’info qui peut vous être utile.

    Présentation de la bête, elle pèse 340 gramme est en métal et disponible en vert, en noir, ou encore en beige.

    crosse d'épaule

    La vis de trépied se monte bien sûr sur le boitier ou sur le coller de pied de l’objectif. Plus près de l’épaule, une vis permet de régler l’inclinaison afin d’adapter la crosse à votre morphologie. La vis de réglage de la longueur permet de fair coulisser la barre horzontale plus ou moins vers l’avant afin de l’adapter à la longueur de votre bras et à la taille du boitier.

    A l’avant le déclencheur permet de faire la mise au point en appyant légèrement dessus, et de déclencher en appuyant à fond si vous munissez votre crosse d’un cable de déclenchement.


    crosse d'epaule en main

    La crosse 220D peut supporter un boitier réflex (même un canon 5D) muni d’un 24-70mm, d’un 300mm fixe ou d’un 100-400, mais pas un 400mm f/2.8 ou un 600mm qui seront trop lourds.

    Son prix est aux alentours de 130 euros auxquels il faut ajouter le cable de déclenchement d’environ 30 euros.

    Je vous donne le lien du fabricant : BushHawk

    et la page des cables de déclenchements : BushHawk_cables

    Soit un total d’environ 160 euros + le port (environ 13 euros).

    Il est possible d’adapter aussi un plateau rapide pour la fixation du boitier mais que je trouve d’un prix exagéré :
    Pour la fixation rapide 400QR : environ 95 euros + la platine 35 euros, soit pratiquement le prix de la crosse elle même !
    Vous trouverez le plateau rapide dans la rubrique « Acessoires » du site du constructeur.

    Je n’aime pas trop la poignée supplémentaire optionnelle qui peut se rajouter à l’avant, elle représente pour moi un danger pour l’objectif au cas où elle rencontrerait un branche qui en se dégageant pourrait venir heurter l’objectif et quand on sait le prix des gros télés ! C’est pourquoi je ne conseille pas cette poignée supplémentaire.

    On trouve aussi la crosse d’épaule chez Jama mais le prix des cordons de déclenchements est multiplié par 4 et ne correspondent pas aux boitiers actuels. Si vous désirez le cordon de déclenchement il vaut donc mieux commander chez le fabricant.



  • Le Japon et vos appareils photos

    japan_013

    Avec les évènements survenus au Japon on ne peut que compatir pour tous ces gens dans la souffrance. Les marques s’efforcent de communiquer et s’excusent de la gêne que le tsunami et l’accident nucléaire ont pu engendrer. On ne peut que les admirer en ces temps très difficles pour eux de penser à communiquer. Pour la plupart ils nous donnent aussi des nouvelles de leurs employés.

    Certains d’entre vous se demandent ce qu’il est advenu des usines de fabrication des appareils photos et de leurs employés, au niveau du matériel on ne peut abolument pas savoir ce qui va se passer, le mieux est d’appeler les magasins au téléphone et de leurs demander si ils ont une date de livraison prévue.

    Je conseille d’ailleurs à tout le monde quelque soit l’appareil choisi de contacter les revendeurs avant de passer commande quelque soit la marque et le modèle, la plupart des marques étant situées au Japon il est certain qu’il y a actuellement des soucis de fabrication et donc de livraison.

    Je vous donne les infos que j’ai pu collecter pour chaque marque.

    Fujifilm annonce que son usine Taiwa-Cho, qui est située à 20 miles de Sendai, a été endommagé par le tremblement de terre, mais heureusement, aucun des travailleurs n’a été blessé et ils n’ont pas relevé de décès à ce jour.
    La production du  X100 FinePix, qui a été fait à cette usine, a été provisoirement interrompue et les retards vont s’allonger pour cet appareil photo très attendu qui était déjà en rupture de stock. La société affirme que le reste de son fonctionnement n’est pas affecté. Mais les pannes d’électricité peuvent retarder la fabrication.

    Je sais que les employés de Nikon sont tous sains et saufs. L’usine de Sendaï qui fabrique le D3S, D3X, D700 et F6 a subi de gros dégats et est fermée. Le travail à au moins trois autres installations a été temporairement suspendu afin que l’entreprise puisse évaluer les dommages. Les bâtiments de :

    - Sendai Nikon Corporation (fabrication de reflex haut de gamme comme les D3S, D3X, D700 et F6)
    - Miyagi Nikon Precision Co. Ltd (fabrication de dispositifs destinés aux steppers IC/LCD et aux scanners),
    - Tochigi Nikon Corporation (fabrication d’objectifs et de lentilles optiques)
    - Tochigi Nikon Precision Co. Ltd. (fabrication de dispositifs et de lentilles destinés aux steppers IC/LCD et aux scanners)
    ont été endommagés mais sans dégâts très très importants. Il est cependant impossible à Nikon d’annoncer quand aura lieu la reprise de l’exploitation en raison de l’interruption régionale des axes de communication. En réaction à cette tragédie et pour renforcer le soutien immédiat aux victimes et à la zone concernée, Nikon Corporation a décidé de faire un don de 100 millions de yens à la Croix Rouge japonaise.

    Lire la suite »


  • La Lune du 20 mars 2011

    lune_2011_03-20


    Olivier je t’ai écouté, j’ai photograhié la lune ce soir,  j’ai fait des essais mais la lune était trop lumineuse donc ce n’était pas évident.

    J’ai essayé avec le Panasonic G1, toute grillée même au max de la compensation d’expo, pas un seul relief visible sur les photos, ensuite avec le Pentax K-x, compensation d’expo à moins 3 donc au max et ça grillait encore, alors j’ai pris mon vieux et fidèle réflex Canon 40D, ce n’est pas terrible non plus à 1600 iso, compensation d’expo à fond, mais on voit quand même quelques détails et le bruit ne monte pas trop malgré l’énorme compensation d’exposition. J’en ai fait des meilleures à d’autres dates antérieures, il aurait fallu un peu plus de nuages pour filtrer un peu plus la lumière très forte de la lune, ce soir le contraste était vraiment fort.

    J’ai fait ce que j’ai pu.

    Canon 40D, objectif 100-400 à fond de zoom donc équivalent 640 mm  (photo quand même recadrée), mode priorité ouverture sur f/7.1, 1/320ème de seconde à main levée avec le stabibilisateur enclenché. 1600 iso. Compensation d’exsposition : moins 2 IL. A main levée.

    Cette photo là est un poil meilleure :


    lune_2011_03-20


    Mêmes réglages. Je n’ai pas voulu passer la photo dans un logiciel anti-bruit, j’aurai perdu des détails. Elle est quand même grillée au niveau du pôle sud :-( mais je ne pouvais pas faire mieux.
    Elle aurait peut-être été un peu mieux à 100 iso mais je n’avais pas mon gros trépied sous la main et l’autre était trop léger pour ce boitier et cet objectif lourds, je n’ai pas eu le courage de chercher et de recommencer une nouvelle fois.



    J’ai refait un essai ce soir pas grand changement, je n’ai pas de zones grillées mais pas plus de détails à part sur les cratères du haut et ceux à l’ouest qui se détachent plus :

    lune_2011_03-21

    Réglages un peu différents : seulement 640 iso mais j’ai presque plus de bruit qu’hier, mode priorité ouverture, ouverture sur F/8 vitesse 1/1600ème compensation d’exposition de seulement moins 1/3, mesure de la lumière en mode spot. Toujours à main levée et mieux calée (contre un mur). Le niveau de bruit me parait plus élevé mais c’est peut-être dû au post-traitement car ce soir l’image manquait un peu de contraste au niveau de la lune. Je la trouve moins bien que la seconde d’hier.