• Champignons du jardin

    _DSC5073Rb


    Je devais aller sur Paris mais le temps étant incertain, ça a été partie remise. Du coup j’ai décidé d’aller un peu me promener dans mon jardin voir si il n’y avait pas quelques photos à mettre sous l’objectif de mes appareils photos.

    Je suis tombée sur ce minuscule champignon bleu que je n’avais jamais vu chez moi, brillant, comme verni, et de si jolies couleurs !

    J’écartes les herbes, j’en arrache quelques unes qui me gênaient pour être à la hauteur de cette oeuvre d’art, je m’assied dans l’herbe pour être le plus bas possible. Je n’avais pas trop envie de m’allonger avec toute la pluie tombée ces derniers jours sans discontinuer ! 
    Je relève l’écran de mon Sony Nex 5N pour pouvoir poser le boitier pratiquement au ras du sol, je place la focale de mon 18-200mm pratiquement à fond de zoom (169mm) sachant qu’à fond de zoom il me permet de prendre des vues rapprochées, je règle l’ouverture sur f/6.3 et je laisse la sensibilité en auto, il m’annonce dans mon sous-bois 2 000 iso, mais je connais bien mon boitier, je sais qu’il est capable de faire des miracles même à cette sensibilité. Et je déclenche.

    La photo montre trop de profondeur de champ mais je n’ai pas d’objectif macro ouvrant à f/2.8 pour mon Nex 5N donc je suis obligée de faire avec. Je pourrais aller chercher un de mes deux réflex mais j’ai la flemme.

    Ci-dessous vous avez la version originale, mais une fois redimensionnée pour le web j’ai eu envie de m’amuser, alors dans Photoshop CS j’ai fait une sélection par plage de couleur, j’ai sélectionné le bleu du champignon avec ma pipette, (c’était plus rapide que de le détourer) puis j’ai affiné cette sélection à la mimine. Ensuite j’ai inversé la sélection, j’ai mis un petit contour progressif et j’ai flouté le fond (menu filtre, atténuation, flou gaussien), et voilà, ça me plaisait bien cette image non conventionnelle. Comme le champignon semblait un peu perdu j’ai recadré un peu et ça donne l’image ci-dessus. Evidemment le résultat est un peu spécial mais ça me plait bien ;-)

    La photo originale avec le fouillis qui l’entoure :


    _DSC5073_champignon


    Marc si tu passes par là, peux-tu me dire le nom de ces champignons ?
    C’est vraiment un tout petit champignon, il mesure en tout 4 cm de haut.

    Dans un autre endroit du jardin je vois ce petit champignon tout mignon avec la tête comme une ombrelle, allez hop une photo :-)


    _DSC5071_champignon ombrelle


    Même focale que pour mon petit champignon bleu, ouverture f/6.3 et 2 000 iso.

    D’habitude j’ai uniquement des « Rosés des Prés », cette année pour le moment… pas un seul !

    J’avance un peu et au pied d’un arbre je tombe sur une forêt de champignons, là c’est surement la crise du logement, ils sont entassés les uns sur les autres ;-)


    _DSC5064_champignons


    Mêmes réglages boiter.


    Allez je vais tout de même chercher mon réflex avec le 100 macro WR, je prends en photo la petite forêt de champignons au pied de l’arbre :


    _IGP6582_champignons_foret


    Comme il faut que je me place plus loin pour avoir l’ensemble des champignons j’ai besoin de pouvoir réduire la profondeur de champ, sinon le tronc de l’arbre et le fond auraient été trop nets et ce sont les champignons que je veux faire ressortir.

    Comme avec le Sony Nex, je travaille en mode priorité ouverture, je la règle sur l’ouverture maximum : f/2.8, de plus grâce à la grande ouverture je gagne beaucoup pour le réglage de la sensibilité que je règle sur 200 iso. Je suis au 1/100ème de seconde donc ça doit passer… et ça passe.

    Une petite dernière de mes petits champignons cette fois-ci avec mon vieux Canon 40D et le 100 macro :


    _MG_4985_foret_de_champignons


    Mode priorité ouverture, ouverture réglée sur f/4.5, 800 iso. Pour que ça fasse moins fouillis je choisis une ouverture pour que seuls deux champignons soient plus nets que les autres et je les place sur une ligne de force.

    C’est tout pour aujourd’hui ;-)


    Ah non j’ai oublié, après je me suis dit que j’allais déraciner mes pieds de courgettes car les feuilles commencent à avoir une sale tête et je pensais que fin octobre c’était fini pour les courgettes, d’ailleurs ça faisait 15 jours que je ne les avais pas regarder. Et bien il en restait une, et alors une sacrée courgette, un mastodonte !!!!!

    Du coup après l’avoir coupée je l’ai prise en photo, j’ai mis une de mes tomates du jardin à côté pour qu’on se rende compte :


    _DSC5102_courgette


    Bon ce n’est pas artistique comme photo hein ;-)

    Et c’est du bio, pas gonflée aux hormones, je viens de la mesurer elle fait 39 cm de long et 8.5 cm de diamètre ;-) !


  • Terrine saveur crabe, surimi et estragon

    Préparation 12 minutes  Cuisson : environ 40 mn

    Pour 3 à 4 personnes

    - 2 oeufs
    – 10 cl de lait
    – 100 grammes de miettes de surimi saveur crabe
    – 1 cuillérée à soupe d’estragon ciselé
    – 3 batons de surimi
    – sel et poivre


    Préparation

    1) Préchauffer le four à 180° (th 6)
    2) Dans un saladier, battre les oeufs avec le lait
    3) Ajouter les miettes de surimi au crabe et l’estragon
    4) couper les batons de surimi en trois et les ajouter au mélange
    5) Verser la préparation dans un moule à cake et faire cuire au four 40 minutes.




    —-> Retour au Sommaire des recettes



  • Canon SX50 HS un zoom 24-1200 mm !

    Canon SX50

    Vous avez bien lu, c’est bien un ultra zoom équivalent 24-1200mm f/3,4-6,5 stabilisé qui équipe ce bridge ! Le zoom a la plage focale la plus étendue. Du jamais vu ! Mais où s’arrêteront-ils ?

    Le zoom comprend 13 éléments en 10 groupes, dont un asphérique et 3 en verres UD.

    Le SX50 HS qui remplace le SX40 HS est doté d’un capteur Cmos haute sensibilité (HS) de 12 millions de pixels.

    La vidéo est Full HD, à 24 im/s. MOV [H.264 + PCM linéaire (stéréo)]

    Le mode Rafale passe quant à lui de 10 à 13 im/s sans AF continu, à 4,1 im/s avec AF permanent.

    L’écran de 2.8 pouces et 460 000 points est orientable en tous sens. Le viseur électronique avec correcteur dioptrique ne gagne pas en qualité et se contente de 202 000 points.

    canon_sx50hs_dos

    Les modes auto + PASM (Programme, Priorité ouverture, Priorité vitesse, Manuel) sont présents ainsi que le format Raw en plus du jpeg. 58 modes scènes sont disponibles. deux modes personnalisés sont mémorisables (C1 et C2)

    Canon_SX50_HS_dessus_boutons

    Format des photos :  4:3 / 3:2 / 16:9  / 4:5 et carré

    Modes d’exposition : Modes de mesure Évaluative, pondérée centrale, mesure spot. Mémorisation d’exposition.
    Correction d’exposition :  de -3 à +3 EV par pas de 1/3.
    Bracketing d’exposition automatique 1/3 à 2 IL (valeurs d’exposition) par paliers de 1/3.

    Vitesse d’obturation : 1 à 1/2000 s (paramètres d’usine par défaut) et 15 à 1/2000 s.

    Balance des blancs : Lumière du jour, Nuageux, Éclairage Tungstène, Éclairage fluorescent, Éclairage fluorescent intense, Flash, Personnalisé 1, Personnalisé 2. Correction de la balance des blancs multizone disponible en mode Smart Auto. Correction de la balance des blancs.

    Modes d’acquisition Vue par vue, continu, continu avec AF, retardateur.

    Modes créatifs : plage dynamique élevée, effet très grand angle, effet miniature, effet appareil photo-jouet, flou artistique, noir et blanc, super éclatant, effet poster, couleur contrastée, permuter couleur.
    Effets photo Fonction Mes Couleurs : désactivé, saturé, neutre, sépia, noir et blanc, diapositive, ton chair plus clair, ton chair plus sombre, bleu vif, vert vif, rouge vif, couleur personnalisée.

    Sensibilité ISO : auto, 100, 200, 400, 800, 1600, 3200, 4000, 5000, 6400.

    Une prise pour télécommande, un port mini USB et un port mini HDMI complètent l’appareil.

    Format de fichiers : Jpeg, Raw, Raw + Jpeg.

    Avec le zoom développé à fond on est certes loin de l’encombrement (du poids et surtout du prix pour une telle focale) d’un réflex avec un 1 200 mm :

    canon sx50 hs zoom développé

    A noter que plus la focale s’allonge, plus le risque de perdre son sujet de vue lors du zooming s’accroît. Pour éviter cet écueil, le PowerShot SX50 HS propose comme ses prédécesseurs la fonction « Cadrage de zoom » à l’aide d’un bouton situé sur l’objectif : une pression sur le bouton permet de revenir automatiquement en position grand-angle afin de pouvoir inclure son sujet dans le cadrage. Une fois la touche relâchée, le zoom retrouve alors sa position initiale. Un deuxième bouton « Lock » sur l’objectif met en œuvre une puissante fonction de stabilisation d’image permettant de maintenir le sujet dans le cadre de visée jusqu’au déclenchement.

    La correction « Dynamic Range » capture plus de détails dans les zones lumineuses de l’image, avec des paramètres disponibles : Auto, 200% et 400%.

    Le mode HDR très efficace prend trois photos à des expositions différentes et les combine automatiquement efficacement pour donner une seule image avec plus de détails dans les zones d’ombre et de hautes lumières.

    HDR

    Energie : batterie rechargeable NB-10L permettant environ 315 photos par charge.
    Carte mémoire SD/SDHC/SDXC.
    Dimensions : 12.2 x 8.73 x 10.8 cm 
    Poids :  595 grammes avec batterie et carte mémoire SD.

    Prix : environ 460 €.

    Disponibilité : octobre 2012


    A noter : la languette en plastique, à l’intérieur du cache de l’objectif, pour l’accrocher pour éviter que le cache pendouille.

    A part ça les premiers retours sur le terrains sont excellents, mise au point très rapide, utilisation à fond de zoom possible même à levée (en se stabilisant bien tout de même), etc.


    ________________________________________________________________

    Voir aussi en bridge (cliquez sur le lien) :

    Panasonic FZ200 zoom Leica 25-600mm à ouverture à f2.8 constant

    Sony compact HX30V et bridge HX200V ultra-zoom, GPS et Full HD


  • Quel compact pour Noël ?

    Il va bientôt être temps de s’en préoccuper, comme c’est la crise je vous ai cherché aussi une gamme de petits compacts à petits prix. Du tout auto aux boitiers experts haut de gamme, je fais le tour des meilleurs appareils photos disponibles… à tous les prix. Je commence la série par les compacts.


    Petits prix :

    A tout petit prix on trouve seulement des boitiers tout auto, le Canon permet tout de mêmes quelques réglages.
    Les deux boitiers que j’ai sélectionnés sont des appareils qui rentrent facilement dans une poche.

    CANON_a810

    Canon A810

    C’est un appareil photo numérique compact stabilisé comportant un capteur de 16 megapixels

    Il est muni d’un zoom optique 5x équivalent 28 à 140 mm f/2,8 à f/6,9. L’écran ne fait malheureusement que 2.7 pouces (230 000 points), mais le prix du boitier est très contenu.

    Vidéo 720p (pas de HD).

    Modes créatifs, contrôle de visée directe
    Amusez-vous avec un large éventail de filtres créatifs. Utilisez le filtre Effet très grand angle pour recréer la distorsion d’un objectif « fish-eye », le filtre Super éclatant pour augmenter la saturation des couleurs, le filtre Effet poster rétro, ou encore les filtres Toy Camera ou Monochrome. Avec le filtre Effet miniature, vos photos et vos vidéos prennent l’aspect de modèles réduits. Le contrôle de visée directe vous permet d’expérimenter différents paramètres photo tels que la luminosité ou l’intensité des couleurs et de prévisualiser le résultat pendant le cadrage afin d’obtenir la prise de vue souhaitée.

    Modes d’exposition : Modes de mesure Évaluative (couplée à la détection de visage), pondérée centrale, mesure spot (au centre)
    Mémorisation de l’exposition Activation/désactivation au choix
    Correction d’exposition +/-2 IL (valeurs d’exposition) par paliers de 1/3.
    Fonction i-Contraste optimisée pour la correction automatique de la plage dynamique (HDR)

    Balance des blancs : Réglages Auto (comprenant détection de visages avec balance des blancs), lumière naturelle, ombragé, lumière tungstène, lumière fluorescente, lumière fluorescente H, personnalisée.

    Fonctionne en mode auto, mode P, modes scènes, modes créatif.

    Sensibilité ISO : auto, 100, 200, 400, 800, 1600.

    Energie : 2 piles AA
    Cartes mémoire : SD, SDHC, SDXC.
    Dimensions : 9.47 × 6.13 × 2.98 cm
    Poids : 171 grammes avec batterie et carte mémoire SD.

    Disponible en noir, rouge ou argent.

    Prix environ 75 euros.





    nikon-s4300

    Nikon Coolpix S4300

    Le Nikon Coolpix S4300 est un appareil photo numérique compact stabilisé comportant un capteur de 16 megapixels dans un boîtier ultra-fin de 20,8 mm. Il est muni d’un zoom optique 6x équivalent 26 à 156 mm f/3.5-6.5 ainsi que d’un écran tactile de 3 pouces de 460 000 points.

    Vidéo  720p à 30 images par seconde (pas de HD).

    Quatre modes de prise de vue sont à votre disposition, le mode « auto » qui sélectionne automatiquement les réglages en fonction de l’image, les traditionnels modes « scènes », le mode « effet spéciaux », qui applique des effets à vos photos et le mode « portraits optimisés » qui effectue des réglages optimisés pour la prise de portraits.

    Modes d’exposition : Modes de mesure Évaluative (couplée à la détection de visage), pondérée centrale, mesure spot.

    Sensibilité ISO : auto, 100, 200, 400, 800, 1600, 3200.

    Transfert sans fil : compatible avec les cartes Eye-Fi X2 (ou ultérieures). Vous pouvez transférer vos photos numériques (au format JPEG) directement sur votre téléphone ou votre ordinateur personnel.

    Energie : batterie rechargeable d’une autonomie d’environ 180 photos.
    Carte mémoire SD/SDHC/SDXC.

    Dimensions : 9.55 x 5.89 x 2.08 cm
    Poids : 139 grammes avec batterie et carte mémoire SD.

    Disponible en plusieurs couleurs.

    Prix environ 120 euros.

    Pour un prix vraiment très contenu Nikon n’a pas lésiné sur l’écran et la plage focale est très bien étudiée.


    Lire la suite »