• Profondeur de champ de boitier full frame 24×36 avec un 50mm


    pdf 50mmavec un boitier ff

    Distance : là où vous faites votre mise au point
    Net de : La distance qui vous sépare de l’endroit où l’image commence à être très nette.
    à : fin de la zone où l’image sera bien nette.
    PDC = Profondeur de champ, zone de netteté.
    Exemple pour : net de 0.98m à 1.02 m la profondeur de champ est égale à 1.02m-0.98m = 0.04m soit 4 cm.


  • Taille des capteurs, comment s’y retrouver.

    Je vous en avais déjà parlé mais comme de nouvelles tailles de capteurs ont vu le jour, je complète l’article précédent par celui-ci.

    Voilà un schéma comparatif de la taille des capteurs disponibles sur le marché :


    capteurs, taille


    La différence entre le plus petit et le plus grand capteur dédié à nos appareils photos est énorme même si on ne parle que du réflex full frame jusqu’au compact classique équipé d’un petit capteur :


    taille des capteurs


    Edifiant non ?

    On oublie souvent lorsque l’on regarde nos photos sur nos grands écrans de 24 pouces que nos images sont souvent issues de capteurs de tailles ridicules, parfois aussi perdus dans les fractions vous vous demandez aussi si un capteur 1/1.7 est plus grand ou plus petit qu’un capteur 1/1.8, voici donc un petit aide mémoire précisant les tailles de nos capteurs en … millimètres

    Et quand on pense que d’un capteur minuscule comme celui d’un compact avec un tout petit capteur qui mesure 5.76 mm sur 4.29 mm on arrive à sortir des photos de taille A4 ou 20×30 de qualité on se demande si ça ne tient pas du miracle !
    Et quand on pense que les constructeurs arrivent à loger 16 millions de pixels là dessus !!!

    On sait que plus un capteur est grand, et plus la qualité de l’image sera élevée.

    En résumé pour ne pas rentrer cette fois-ci dans des explications trop techniques il faut réaliser que pour une même définition, par exemple de 16 millions de pixels, les photosites d’un capteur « 24×36 plein format » (2.4cm x 3.6 cm) seront plus gros que ceux d’un capteur APS, eux mêmes plus gros que les photosites d’un capteur micro 4/3, et ainsi de suite.
    Logiquement du fait de leur surface plus importante, les gros photosites sont plus sensibles. Les gros photosites sont aussi plus réactifs aux faibles quantités de lumière qu’ils reçoivent et sont donc plus précis, surtout en cas de faible luminosité.

    Petit rappel issu de l’article que je vous avais déjà écrit et que j’ai complété avec les nouvelles tailles de capteurs :

    Moyens formats :

    • Capteur moyen format : 53,9 x 40,4 mm soit 2 177.56 mm2

    ou 45 x 60 mm soit 2 700 mm2
    ou encore 6×6 soit 60 x 60 mm soit 3600 mm2.


    Réflex 24×36 et APS-H

    • Capteur 24×36 full frame : 24 x 36 mm soit 864 mm2
    • Capteur APS-H 28.7mm x 18.1 mm soit 519.47 mm2


    Reflex APS-C ainsi qu’hybrides APS-C

    • Capteur APS-C : 23,4 x 15,7 mm (environ suivant les marques de capteurs) soit environ 367.38 mm2
    • Capteurs Phovéon (Sigma) : 20.7 x 13.8 mm soit 285.66 mm2
    • Capteur 4/3 (Olympus) : 17,3 x 13,0 mm soit 224.9 mm2


    Hybrides APN à objectifs interchangeables non reflex :

    • Capteur micro 4/3 (Panasonic et Olympus) : 17,3 x 13,0 mm soit 224.9 mm2


    Compact Canon G1-x :

    • Capteur 18.7 x 14 mm soit 261.8 mm2


    Hybrides Nikon et compact RX100 :

    • Capteur 13.2mm x 8.8mm soit 116.16 mm2


    Compacts classiques :

    • Capteur 1/1.7 : 7,5 x 5,6 mm soit 42 mm2
    • Capteur 1/1.8 : 7.18 x 5.32 mm soit 38.20 mm2
    • Capteur 1/2.7 : 5.30 x 4 mm soit soit 21.2 mm2


    On passe d’une surface de 864 mm2 pour un capteur full frame 24×36  à une surface de 21.2 mm2 pour un compact à petit capteur ! Le capteur 1/2.7 du compact est donc 40 fois plus petit que celui d’un appareil photo reflex full frame 24×36. Il est donc évident que loger 16 millions de pixels sur chacun de ces capteurs ne donnera pas le même résultat. On oublie souvent que la taille des capteurs n’est pas extensible en fonction du nombre de pixels qui devront se loger sur la même surface de capteur suivant le type d’appareil photo choisi.

    Pour en savoir plus si cela vous intéresse, je vous invite à lire le précédent article que j’avais dédié aux capteurs et qui vous donnera plus d’explications sur les incidences de la taille des capteurs sur la qualité des images :

    —–> la taille physique des capteurs


  • Objectif Sony 20mm f/2.8 pancake pour Nex

    sony_20mm_f_2-8


    Sony étoffe sa gamme d’optiques pour sa gamme d’hybrides NEX.

    Le nouveau Sony SEL 20mm f/2,8 grand angle (référence SEL20F28) équivalent 30mm est une focale fixe au format pancake. Très compact et léger (70 grammes) il siéra parfaitement aux Nex. (Etonnant ce verbe seoir, j’avoue que je ne l’emploie pas souvent ;-)

    Le parasoleil ALC-SH113 semble optionnel.

    Nous devrions avoir ce 20mm sur les étals à la fin de ce mois-ci ou début avril.

    sony 20mm F/2.8

    Caractéristiques :

    6 éléments en 6 groupes
    7 lamelles de diaphragme
    Distance minimale de mise au point : 20 cm
    Poids : 69 grammes
    Dimensions : diamètre 6.3 cm, longueur 2 cm.
    Diamètre de filtre : 49mm.
    Monture E pour Sony Nex.

    Prix : 350 €.

     

    ____________________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur le lien) :

    Sony Nex les objectifs disponibles




  • Canon 100D un reflex de la taille d’un bridge

    Canon-EOS-100D_face


    Le sucès des hybrides à objectifs interchangeables conduit Canon, logiquement, à réduire la taille de ses réflex. Ceux qui veulent un boitier de moindre encombrement qu’un reflex mais en gardant la visée réflex n’avaient pas de choix jusqu’à présent. Canon est parvenu à loger un nouveau capteur de réflex APS-C CMOS 18 millions de pixels et un viseur digne de ce nom dans un boîtier 25% plus petit qu’un 650D. Il offre d’ailleurs des caractéristiques assez similaire à ce dernier.

    Comme on le verra dans la suite de l’article la différence de taille est flagrante, même si on atteint pas la taille d’un compact. Je pense que c’est un bon compromis entre réduction de taille mais en gardant une bonne tenue en main.

    Couplé au 40mm extraplat équivalent à un 64 mm l’appareil est intéressant au niveau de l’encombrement.

    Des rumeurs parlent aussi d’une focale fixe extraplate , équivalente à environ 35 mm f/2 ou f/2.8 en préparation.

    Le 100D affiche une belle construction et est composé d’une combinaison aluminium, fibre de carbone et fibre de verre, des matériaux légers que l’on retrouve dans les Formules 1 ou l’industrie aéronautique mais rarement dans les appareils photos.

    L’autofocus à neuf collimateurs dont un en croix ressemble beaucoup à celui du 600D. 

    La mise au point a été améliorée. Les capteurs à détection de phase couvrent désormais 80% de la surface du capteur, et plus seulement environ 30%.

    L’avantage du réflex réside aussi dans l’autofocus continu efficace en rafale ce que vont apprécier les photographes de sujets en mouvements.

    La sensibilité est réglable de 100 à 12 800 et 25 600 ISO en mode étendu et le 100D  filme en Full HD HDTV 1080 à 29,97, 25 et 23,976 vps, avec son mono mais une prise pour un micro stéréo est disponible sur le boitier.

    L’écran de 3 pouces à 1 040 000 points points est tactile, ce qui permet d’économiser de la place en éliminant des boutons physiques, mais il n’est malheureusement plus orientable, grrrrr.

    La visée LiveView se trouve nettement améliorée par rapport au 650D. Possibilité de mise au point manuelle en live view avec agrandissement de l’image 5× ou 10× en tout point de l’écran.

    Viseur avec correction dioptrique -3 à +1 m-1 (dioptries)


    canon_100d_dos

    Photos discrètes : il dispose d’un mode de déclenchement discret, ralentissant le mécanisme d’obturation pour limiter le bruit de l’obturateur, intéressant lors de la prise de vue de concerts de musique classique ou de lieu où le silence est d’or (compétition de jeux d’échec par exemple) c’est un avantage.


    Lire la suite »