• Réglages des collimateurs d’autofocus du Pentax K50


    le bouton info

    Lorsque l’on met l’appareil en fonctionnement pour la première fois, le dos affiche ceci, sous F 4.0 et ISO il y a marqué « Auto 5″, c’est à dire que la mise au point est non seulement autofocus comme on pourrait le croire et c’est bien le cas mais surtout que c’est l’appareil qui choisit la zone qu’il juge devoir être la plus nette, alors ça peut être n’importe quoi : le plancher ou le plafond ou tout autre endroit du cadre !!! Alors que nous nous voulons que ce soit le sujet qui nous importe qui soit net.

    Pour changer ça c’est très simple mais si on a pas lu la doc on ne trouve aucun bouton au dos du boitier qui soit parlant. Il faut appuyer sur le bouton INFO. C’est pourtant facile mais il faut le savoir.

    L’écran de l’appareil vous affiche alors ceci :


    icone qui correspond au choix des collimateurs regles par defaut

    Je vous ai encadré en rouge l’icone à sélectionner avec le pavé à 4 direction au dos du boitier. Une fois en surbrillance, vous appuyez au centre du pavé de direction (OK).

    S’affiche alors :

    le choix des collimateurs


    Dans ce mode auto 5 c’est le boitier qui va choisir parmi les 5 collimateurs d’autofocus affichés en dessous de l’icone celui qui lui parait à lui le plus judicieux, par expérience je peux vous dire que c’est une catastrophe, il ne faut surtout pas le laisser choisir la zone de mise au point ! Ce sera 9 fois sur 10 n’importe quoi et pas le sujet que vous vouliez net.

    Pour le moment vous êtes sur AUTO 5, il faut passer à :


    choix de la bonne icone


    Avec les touches de direction du pavé arrière positionnez la surbrillance sur l’icone que j’ai entouré en rouge. Ne croyez pas que vous serez en multi collimateurs, regardez ce qui s’affiche en dessous, vous retrouvez les 11 collimateurs d’autofocus (au lieu de 5)  ce qui est tout de même plus pratique, par défaut il a sélectionné le collimateur central mais vous pourrez le bouger à votre guise là où vous le voulez dans le cadre ou le laisser au centre si ça vous arrange.

    Une fois cette icone en surbrillance appuyez sur OK au centre du pavé de direction.

    L’affichage retourne aux infos, on voit que notre sélection a bien été prise en compte :


    retour aux infos


    Appuyez sur le bouton MENU au dos de l’appareil pour revenir au mode prise de vue.

    Vous n’aurez pas besoin de refaire ce réglage, tant que vous ne le modifierez pas de nouveau il restera en mémoire de l’appareil même si vous l’éteignez.

    L’affichage au dos de l’appareil photo a changé :


    aspect de l affichage après reglages

    Sous F.4 vos collimateurs d’autofocus et en rouge le collimateur actif au centre. Soit vous le laissez comme ça et vous placez votre sujet au centre de l’image pour faire la mise au point en appuyant à demi sur le déclencheur, soit vous choisissez un autre collimateur d’autofocus en le déplaçant avec les touches de directions du dos du boitier comme ici où j’ai décalé mon collimateur d’autofocus sur la droite si mon sujet à photographier n’est pas au centre mais à cet endroit :


    collimateur decentre sur la droite


    Il n’y a rien d’autre à faire pour déplacer le collimateur. il suffit d’appuyer sur les touches de direction au dos de l’appareil et ceci est possible dès que vous avez mis l’appareil sous tension.

    A savoir : lors de la mise au point en appuyant à demi sur le déclencheur le collimateur actif s’affiche brièvement dans le viseur, en rouge. Au départ j’ai cru que rouge signifiait qu’il n’arrivait pas à faire la mise au point, je m’attendais à un collimateur affiché en vert. Donc pas de souci si il s’affiche en rouge c’est qu’il a bien fait la mise au point.

    Par contre si vous désirez vous servir de la rafale il faudra de nouveau appuyer sur la bouton info et choisir la seconde icone avec 11 collimateurs actifs. Mais maintenant que vous savez comment faire c’est facile :-)


    NOTE : le choix du collimateur par le trèfle bloque l’accès aux paramètres, iso, flash, balance des blancs par les flèches de directions.
    Heureusement qu’avec le bouton « info » au dos du boitier il est très rapide de changer. Il faut alors retourner en mode 5 collimateurs automatiques, appliquer la correction sur les iso par exemple, puis rappuyer sur le bouton info pour choisir à nouveau le mode un seul collimateur. C’est vrai que c’est un peu énervant mais c’est vraiment très rapide quand même.


  • Sony RX100 II



    sony-rx100-mk_II


    Je vous en parlais ces jours-ci et cette fois c’est officiel, le voilà.

    Qui ne connait pas le Sony RX100 qui a révolutionné le monde des compacts experts avec son capteur plus grand, sa très bonne optique signée Carl Zeiss et son excellente qualité d’image largement supérieure à ce que donnent les compacts classiques ? Le RX100 continue d’ailleurs de caracoler en tête des ventes de compacts.

    Le RX100 II ne remplace pas le RX100 qui va rester en vente, on n’ôte pas du marché un boiter qui se vend aussi bien ;-) La version II se veut être encore plus haut de gamme en compact expert.

    On retrouve l’excellent objectif équivalent 28-100mm f/1.8-4.9 Carl Zeiss Vario-Sonnar T. Notez que peu de compacts experts offre une ouverture à f/1.8 en grand angle ce qui permet d’éviter d’avoir à monter en sensibilité quand la luminosité extérieure baisse.

    Comme je vous l’indiquais peu de changements mais pour ceux qui ne possèdent pas le RX100 voilà un super compact de qualité qui reprend la plupart des qualité du RX100 première version mais avec en plus des choses très intéressantes :

    Un écran de 3 pouces et 1 229 000 pixels inclinable vers le haut et vers le bas (non tactile). L’écran LCD s’incline de 90 degrés et environ 40 degrés vers le bas.

    Le Wifi et le NFC

    Une griffe porte accessoire qui accepte flash externe (en plus du flash intégré) ou viseur externe, ou micro externe etc.

    Le boitier reprend la taille du capteur du RX100, 2,7 fois plus grand que celui des autres compacts, doté de 20 millions de pixels mais c’est un nouveau capteur BSI CMOS (13,2 x 8,8 mm, format 3:2) 20 millions de pixels et cela dans un corps aussi petit que celui des autres compacts. D’après Sony le nouveau capteur rétro-éclairé donne une amélioration de 40% de la sensibilité en faible luminosité, ce qui permet au RX100 II de faire le point nettement plus rapidement en basse lumière que son prédécesseur.

    Malgré son capteur nettement plus grand que les autres compacts le RX100II garde un format de boitier de poche.


    sony-rx100-mkii_ecran


    La sensibilité de 160-12 800 iso peut-être étendu de 100 à 25 600 en mode élargi.

    Le NFC et le Wi-Fi permettent le transfert de fichiers et le contrôle à partir de smartphones. (Les utilisateurs d’iPhone auront à régler le Wi-Fi manuellement.). Le NFC simplifie le processus de connexion entre le RX100II et une tablette ou un smartphone. Il affranchit l’utilisateur de la fastidieuse phase de paramétrage puisqu’il suffit d’approcher les deux appareils pour qu’il se reconnaissent et s’appairent (si le smartphone ou la tablette sont également NFC).

    Autres caractéristiques principales :

    • Molette de commande arrière et la bague de commande de l’avant est personnalisable
    • Mode rafale 10 images par seconde en mode «Priorité à la vitesse»
    • Correction de la distorsion automatique en interne.
    • Format d’image disponible : 4:3, 3:2, 16:9 et carré
    • Format de fichiers : Jpeg et Raw, Raw + Jpeg


    Styles d’images réglages possibles en interne :

    • Contraste: -3 à +3 crans
    • Saturation: -3 à +3 crans
    • Netteté: -3 à +3 crans


    sony-rx100-mkii-dessus


    Réglage de la focale et zoom : soit par la couronne entourant le déclencheur, soit manuellement à l’aide de la bague entourant l’objectif.


    Exposition :

    • Auto +
    • Auto Intelligent
    • Programme (changement de programme disponible)
    • Priorité vitesse
    • Priorité à l’ouverture
    • Manuel
    • Sélection de scène
    • Panorama

    Compensation d’exposition : ± 3 (par pas de 1/3 IL)

    Bracketing : sur 3 images avec des pas de  1/3 IL ou 2/3 IL

    Mode de mesure de la lumière :

    • Multi
    • Pondérée centrale
    • Spot
    • Vitesse d’obturation : de 30 secondes à 1/2000
    • Retardateur : ( 10 sec. / 2 sec. / Autoportrait une personne / Autoportrait deux personnes / Retardateur continue (3 ou 5 plans))
    • 13 Effets d’image (27 avec des variations)
    • fonction de rappel de la mémoire qui peut stocker jusqu’à trois groupes de paramètres personnalisés


    Vidéo :

    • Vidéo 1080p60, (AVCHD) avec l’option MP4 (50p dans les régions PAL). Les capacités vidéo du RX100 II ont été élargies, avec l’appareil offre maintenant la possibilité de capturer des images en 1080p à 24 images par seconde, en plus des 50p et 25p.
    • Microphone stéréo


    Flash intégré : Auto, On, Off, Synchronisation lente

    Mise au point manuelle possible.

    sony-rx100-mkii_boutons_dos


    La touche Fn au dos est personnalisable pour le contrôle du boitier, et peut recevoir jusqu’à sept fonctions assignées via le menu personnalisé.

    Il est également possible d’ajouter une télécommande filaire si vous ne vous servez pas du wifi et d’un smartphone pour le télécommander à distance.

    Sony a également créé un support magnétique pour un adaptateur de filtre et un grip qui ressemble à celui de Richard Franiec (présenté dans l’article sur le RX100) pour améliorer la prise en main du boitier.


    La griffe porte accessoire peut recevoir un flash externe mais aussi le viseur électronique référence FDA-Kit EV1K ou le micro stéréo référence ECM-XYST1M.

    Energie : Batterie Lithium-Ion NP-BX1 permettant environ350 photos par charge.

    Cartes mémoire : SD / SDHC / SDXC, Memory Stick Duo / Pro Duo / Pro-HG Duo

    Dimensions : 10.2 x 5.8 x 3.8 cm

    Poids : 281 g

    Disponibilité : mi-juillet 2013.

    Prix à la mise sur le marché : 750 euros


    Mise à jour janvier 2014 : on trouve maintenant le RX100 II à 610 euros.

    Si vous cherchez le manuel complet du RX100 II en pdf à télécharger, il est disponible (cliquez sur le lien) : Guide du RX100 II


    J’imagine déjà une version III avec GPS, écran tactile et  intervallomètre ;-)

    Ohhh je suis moqueuse ! ;-) N’empêche que ce nouveau boitier avec son écran inclinable, le wifi avec NFC, la griffe porte accessoire et un capteur encore plus optimisé pour la rapidité de l’autofocus est une belle amélioration du modèle précédent qui est toujours la référence en compact expert. Le hic : le Prix à la mise sur le marché !

    Malgré cela c’est le compact le plus évolué du marché avec des options que l’on ne retrouve pas ailleurs, bien sûr on atteint pas la qualité d’un reflex haut de gamme, mais avoir dans sa poche un tout petit boitier avec autant de possibilités est une performance. Ce RX100II devrait avoir au moins autant de succès que le RX100.

    Un regret ?

    Pour les voyageurs dommage qu’il ne soit pas doté d’un GPS, et puis avec une optique 24-140 ça aurait été parfait… mais la perfection n’existe pas et il faut bien que les constructeurs en gardent sous le coude pour leurs prochains modèles ;-)

    Note : pour pouvoir monter des filtres il faudra passer par la petit bague lensmate (voir l’article sur le RX100) ou celle de Sony (voir plus bas), l’objectif ne comporte pas de pas de vis.

    Ce que j’aime particulièrement dans ce boitier : la dynamique du capteur qui n’a rien à voir avec les compacts classique, et la qualité des images délivrée pour ce type d’appareil. La réputation du modèle précédent, le RX100 n’est pas un leurre. Le RX100 II le surpasse encore en offrant un écran inclinable et le wifi. Si je n’avais pas déjà un RX100 je crois que j’aurai craqué dès qu’il aurait baisser un peu de prix. Malgré son prix c’est l’appareil qui offre la meilleure qualité du marché parmi les compacts, que ce soit au niveau de la construction que de la qualité d’image. Son peu de latence au déclenchement permet des prendre des photos sur le vif (en bonne lumière) de sujets en mouvement même rapides.

    Je ne ferai pas d’article pour le Sony R1R qui n’apporte absolument rien, juste un retrait du filtre anti-moiré (c’est très tendance en ce moment), le R1R sera vendu au même prix que le R1.


    Le Sony RX100 II a obtenu une appréciation « Hautement Recommandé » après avoir été testé l’appareil par ephotozine.



    Dans leurs conclusions ils notent :

    La qualité d’image du RX100 II est nettement améliorée par rapport au déjà très bon RX100, avec des performances impressionnantes sur le bruit, même à des réglages ISO élevés y compris jusqu’à 6400 iso, avec des résultats significativement meilleurs que le modèle précédent. Avec des fonctionnalités supplémentaires et une plus grande polyvalence, un niveau électronique sur deux axes, un sabot de flash externe porte accessoires, un grand écran à la résolution impressionnante, des performances sur le bruit, la connectivité Wi-Fi, le Sony Cyber-shot RX100 II est donc fortement recommandé.

    Le Sony Cyber-shot RX100 II offre une qualité d’image impressionnante et une excellente évolutivité dans un appareil photo compact et élégant.

    Dans les moins, ils regrettent le prix élevé mais qui s’explique par l’écran basculable vers le haut et le bas, l’ajout du wi-fi et le sabot porte accessoires.


    Il est dans mon top 10 2013

    4 étoiles et demie

    Il lui manque une demie étoile pour le manque de GPS et la plage focale un peu courte, mais c’est le meilleur compact de l’année.



    Options


    Batterie supplémentaire Batterie InfoLITHIUM™ Type X pour appareil photo Cyber-shot™, capacité 1240 mAh, référence NP-BX1, prix : envion 49 euros.


    Chargeur de batterie,  référence : BC-TRX, environ 55 €.

    chargeur-de-batterie_BC-TRX

    Affichage du pourcentage approximatif de progression de la recharge indiqué par le témoin.

    Lire la suite »


  • Sony i1 Xperia un smartphone à objectif interchangeable ?!

    xperia


    Rumeur ou réalité ?

    On le saura peut-être demain quand Sony fera ses annonces.

    L’Xpéria i1 serait un smartphone auquel on pourrait adjoindre des optiques interchangeables ! Il serait doté d’un capteur Exmor 1/2.3 pouces de compact (donc plus grand que la majorité des capteurs de téléphones mobiles) de 16 mégapixels ou 20 mégapixels. Le corps sera fait de métal et de fibre de carbone.

    Evidemment sans le Carl Zeiss 16-80 f/3.5-4.5 monté dessus le smartphone serait moins encombrant.

    xperia_i1

    On arrête plus Sony ! Ces derniers temps c’est vraiment lui qui arrive à nous surprendre à chaque fois (Sony RX100, Full Frame RX1 dans un boitier très compact, etc).

    xperia_i1_dos


    J’ai tout de même un peu de mal à croire à cette rumeur car si vous regardez bien, l’objectif Zeiss présenté sur la photo indique un diamètre de filtre de 62mm ce qui est énorme pour un capteur de compact. Je reste donc pour le moment dubitative.
    Une autre photo montre un emplacement de l’objectif totalement différent, la place deu mot XPERIA n’est pas non plus à la même place sur les diverses photos de cet i1,  je suis de plus en plus persuadée que c’est une fausse rumeur.


    A suivre.







    Plus sérieusement et cette fois ce n’est pas qu’une rumeur :

    Xperia ZR étanche !

    sony-xperia-zr


    Immersion possible jusqu’à 1,5 m pendant 30 min, j’en connais qui vont téléphoner même sous la douche ou dans leur baignoire ;-)

    L’appareil est doté d’un capteur CMOS rétro-éclairé Exmor RS à 13 millions de pixels et d’un écran de 4,6 pouces.


    xperia-zr un bel écran


    La mémoire vive est de 2 Go et on trouve 8 Go de mémoire interne, extensible au moyen d’une carte microSDHC (d’un maximum de 32 Go).

    Cet appareil permet, en plus, d’enregistrer des vidéos en HD. On dit d’ailleurs qu’il peut prendre des photos sous l’eau, une première dans le marché des Smartphones.

    Etanche à l’eau et à la poussière c’est le smartphone parfait pour la plage.


    Sony-Xperia-ZR-plonge


    Il abrite une puce Snapdragon S4 Pro, une Qualcomm APQ8064 à CPU quadri-cœur à 1,5 GHz.

    La connectique comprend NFC, Bluetooth 4.0, Wi-Fi, GPS et Glonass mais aussi 4G LTE, ( puce Qualcomm MDM9215M). Deux contacts et une station d’accueil fournie permettent de recharger la batterie à 2300 mAh.

    Le Sony Xperia ZR sera disponible en principe d’ici fin juin.

    Prix : on parle d’un prix entre 400 et 480 euros.

    Le smartphone est déjà sorti au Japon et selon les dernières informations venues du Japon, les ventes du smartphone de Sony auraient dépassé celles de Samsung.

    Malgré l’énorme succès qu’il rencontre actuellement aux Etats Unis et dans le reste du monde, le Galaxy S4 de Samsung voient  ses ventes décliner, supplanté par celles du Sony Xperia ZR, vendu là-bas sous le nom de Sony Xperia A.

    Au Japon les deux smartphones ont enregistré des chiffres de ventes de 640 000 pour le Xperia A contre 320 000 pour le Galaxy S4 depuis leurs lancements respectifs le 17 et le 23 mai, selon ce que rapporte TechHive.

    Afin de justifier cet écart si important, Yoshifumi Kuroda, porte parole de DoCoMo avance que le prix plus bas aurait fait pencher la balance en faveur du produit de Sony.

    En réponse Samsung envisage de sortir un appareil à caractéristiques similaires dans les semaines à venir. Cet appareil, du nom de Galaxy S4 Active, devrait être annoncé dans les semaines qui viennent.


  • Hybride Fuji X-M1

    fuji_x-m1


    Fuji sort un nouvel hybride compact, à objectifs interchangeables, sans viseur, mais avec écran inclinable 920 000 points et toujours dans le style rétro.

    Ce modèle avec sa molette de mode, son capteur APS-C X-trans (le même capteur que les Pro One et x-E1), la possibilité de changer d’objectif et le wifi va plaire.


    fuji_x-m1-dos


    Le X-M1 est le premier Fuji à grand capteur doté d’un bouton vidéo dédié, au dos du boitier juste sous le repose pouce.  Il ne sera plus nécessaire d’aller chercher la mise en route de la vidéo au fin fond du menu Drive. Ouf pour ceux qui aiment bien filmer des scènes sur le vif.

    S’il n’a pas de viseur le X-M1 a un avantage sur ses aînés :  il dispose d’un écran inclinable. Les photos au ras du sol ou par dessus un obstacle deviennent plus confortables.

    Le boiter est plus petit que le Pro One et l’E-X1 ce qui est une très bonne chose car ces deux là n’étaient pas vraiment petits.


    fuji_x-m1_dessus


    Le XM1 est équipé du même capteur 16 megapixel X-Trans que le Pro One. Ce capteur permet une réduction du moiré et une reproduction plus précise des textures et des fins détails.

    Pour des prises de vues à effectuer rapidement ou de façon ludique, la molette de sélection permet de choisir d’une part le réglage de scène idéal via la fonction « SR Auto Avancé » reconnaissant automatiquement le type de scène rencontré, et d’autre part la fonction «Filtres Créatifs» pour une pratique artistique de la photo.

    Pour la vérification de la mise au point Fuji reprend le « focus peaking » introduit pas Sony, Le X-M1 offre cette fonctionnalité qui devient de plus en plus fréquente, le focus peaking met en valeur les bords de contraste élevé pour indiquer quelles zones de l’image sont au point. Elle est activée par défaut, mais peut être désactivée dans les menus si vous préférez. Les bords des zones nettes en surbrillance sont indiquées en blanc. Fujifilm n’offre pas beaucoup d’options – vous pouvez juste définir « Focus Highlight Pic » à « faible »ou« élevé », ce qui semble modifier le seuil de contraste. Il n’y a pas d’option pour choisir une autre couleur de contour.

    Lire la suite »