• Un drone facile à piloter

    Drone_phantom


    C’est très tendance, et il faut avouer que c’est bien tentant ! J’ai eu des demandes de renseignements sur les drones, j’ai donc décidé de leurs dédier un article en essayant de trouver un drone suffisamment solide et efficace tout en restant le plus facile possible à piloter.

    Celui-ci est facile à piloter ce qui fait une grande partie de son intérêt. Depuis des années je pensais modifier un hélico télécommandé mais l’apprentissage de la manipulation est quand même assez ardue alors que pour ce quadricoptère en principe au bout de 4 jours vous devriez vous en tirer.

    Il y a des drones à tous les prix mais pour quelque chose de correct il vaut mieux prendre un drone de qualité sans pour autant y mettre une fortune surtout si c’est votre premier drone. Il faut penser qu’à l’apprentissage on risque tout de même d’avoir quelques pièces à changer ;-)

    Le gros problème en général est l’apprentissage du pilotage ! Il y a une marque qui a tenu compte de ce souci et fabrique des drones faciles à piloter et qui a sorti l’an dernier un drone automatique avec un processus de calage par gps, il enregistre la position de départ et reviendra tout seul si besoin et comme ça s’adresse à des débutants complets qui n’ont jamais fait de modélisme, le pilotage est extrêmement simplifié. Il vole en stationnaire il suffit de monter, descendre, aller à droite, à gauche.

    Ca se complique avec une rotation, il faut normalement inverser les commandes, piloter au sol en s’imaginant dans le cockpit, mais là ils ont prévu un mode « home course » facile à intégrer, dans ce mode il se dirige vers nous ou s’en éloigne. Ou alors un mode avec une direction qu’on définit ou encore un mode normal.

    Selon le modèle on peut ajouter une stabilisation très efficace de la nacelle et  avoir le retour image sur un écran.

    Les prix du neuf vont de 420€ à plus de 2000€ tout équipés.


    Lire la suite »


  • Sony a5100, pas convaincue face au a6000 quoique…

    sony_a5100


    Sony a annoncé le a5100. Il est doté du même capteur de reflex APS-C 24 millions de pixels ainsi que du même processeur Bionz X que le a6000  et la même rapidité de l’autofocus mais dans le corps du Sony Nex-5 sans viseur. Cela permet de gagner en taille et en poids par rapport au A6000.

    L’écran tactile de 3 pouces bascule jusqu’à 180 degrés permettant de prendre des Selphies très tendances en ce moment.


    ecran_a5100


    L’appareil progresse côté vidéo en offrant le XAVC S. Les enregistrements Full HD en 1080/60p ou 24 images par seconde à 50 Mbps sont donc possibles. Micro interne stéréo. À défaut de filmer en Ultra HD 4K, il peut enregistrer en Full HD 1080p au format XAVC S à 50 Mb/s, initialement destiné au marché professionnel, en plus des traditionnels AVCHD 2.0 et MP4.

    Le nouvel appareil dispose également d’enregistrement vidéo double, ce qui lui permet d’enregistrer simultanément deux fichiers – un en Full HD (AVCHD ou XAVC S) et l’autre au format MP4 en résolution inférieure – sur une seule carte SD installée. Cela donne aux vidéastes un fichier de haute qualité pour une visualisation sur grands écrans ou la possibilité de travailler en post-traitement, ainsi que d’une version plus petite, qui est idéale pour le téléchargement et le partage. Pas de port micro ni de port casque. Sortie HDMI micro.

    Il n’y a pas d’autre appareil sans miroir peu coûteux à l’heure actuelle qui peut enregistrer de la vidéo 1080p à 50 Mbps, et les outils que Sony a fourni (focus peaking, zèbra, sortie HDMI non compressée) sont un bonus supplémentaire.


    a5100_dessus


    Pas de griffe porte accessoires sur le dessus de l’appareil mais un flash intégré.

    La sensibilité s’étend de 100 à 25 600 iso et comprend également un mode iso auto.

    Format de fichiers en photo : JPEG et  RAW
    Format de fichiers en vidéo : MPEG-4, AVCHD, XAVC S

    Niveaux de qualité JPEG : Très fin, Fin, normal


    Lire la suite »


  • Lune périgéé-syzigie du 12 aout 2014



    Lune du 12 aout 2014


    Dimanche 10 août, une lune impressionante a pu être aperçue dans le ciel : en passant à seulement 357 000 kilomètres de la Terre, au lieu de 384 400 km en moyenne, notre satellite est apparu 14 % plus grand et 30 % plus lumineux que d’ordinaire. Cette proximité, couplée à l’alignement de la lune, de la Terre et du soleil (et donc à une nuit de pleine lune), a abouti au phénomène de lune « périgée-syzigie », ou « super lune ». Il s’est produit déjà deux fois en 2014 : le 12 juillet et le 10 août. Pour la suivante, il faudra attendre le 9 septembre.

    Nous sommes le 12 août mais je ne pouvais pas la prendre avant à cause des nuages qui la cachaient le 10 et le 11.

    Photo prise à 5 heure 53 avec l’hybride Sony Nex 5N et l’objectif 18-200mm première version. Mode priorité ouverture, mesure de la lumière réglée sur « spot » sinon la lune aurait été grillée, compensation d’exposition moins 2/3 IL, ouverture réglée sur f/8, vitesse 1/400ème de seconde à 100 iso. Mise au point sur un seul collimateur.  A 200mm équivalent 300mm. Photo prise à main levée.

    J’ai fait à la suite plusieurs photos avec le reflex Canon 40D avec le zoom 100-400mm L et l’hybride Sony a6000 avec le 18-200mm première version, donc le même objectif employé sur le Nex 5N et le A6000. C’est le Nex 5N qui m’a donné le meilleur résultat. La photo est malheureusement fortement recadrée 200mm étant tout de même très juste pour photographier la lune même avec un capteur de reflex APS-C.


    Trajet de la lune autour de la terre :

    trajet_lune


    On se demande pourquoi parfois la lune parait bien plus grosse, l’explication est là, à certains moment la lune est beaucoup plus près de nous qu’à d’autres.

    La lune voyage sur un parcours elliptique autour de la terre. Une ellipse possède deux foyers, et celui qui n’est pas occupé par la terre est appelé la Lune Noire ou Lilith. Ceci constitue une définition légèrement simplifiée car en réalité, la lune et la terre se déplacent toutes les deux autour de leur centre de gravité commun, et le parcours de la lune ne représente pas une ellipse au tracé net, mais plutôt une courbe tremblotante. C’est pourquoi nous devons faire la différence entre l’orbite moyenne de la lune qui constitue une ellipse légèrement allongée et l’orbite réelle qui vacille autour de l’orbite moyenne à cause de sources variées d’interférence. À l’instar des nœuds lunaires « moyens » et « réels », il existe un parcours « moyen » et « réel » de la lune, de même qu’une Lilith « moyenne » et « réelle ». Le mot « réelle » est écrit entre guillemets puisque les nœuds lunaires ne sont réels qu’environ deux fois par mois, quand la lune est réellement dessus. Le reste du temps, elle est « théorique » comme le nœud moyen.


    La Terre et le soleil :

    Notons aussi que la Terre ne décrit pas un cercle autour du Soleil mais une ellipse dont le Soleil occupe l’un des foyers. Cette ellipse est très proche du cercle puisque la périhélie (point le plus proche du Soleil) est de 147 092 900 km alors que l’aphélie (point le plus éloigné du Soleil) est de 152 102 900 km. La terre parcourt cette ellipse dans le sens inverse des aiguilles d’une montre à une vitesse moyenne d’environ 29 000 m/sec.
    Il s’agit bien d’une vitesse moyenne puisque, selon les lois de Kepler, une planète se déplace plus rapidement à son périhélie qu’à son aphélie (ce qui explique en partie la durée variable des jours solaires).


    trajet_lune


    Si on combine la révolution de la Terre autour du Soleil et le fait que son axe est incliné sur le plan de l’écliptique, on peut expliquer les saisons.

    Aux moments des équinoxes, le Soleil se tient exactement au-dessus de l’équateur. Ses rayons ( et donc la ligne des équinoxes) forment un angle droit avec l’axe terrestre et se répartissent uniformément sur les deux hémisphères de notre planète, ce qui a pour conséquence que la longueur du jour est égale à celle de la nuit. L’équinoxe de printemps se produit vers le 21 mars et l’équinoxe d’automne vers le 22 septembre.

    Au solstice d’été le Soleil se trouve au zénith à midi pour les points situés sur le tropique du Cancer. C’est le moment où les jours sont les plus longs dans l’hémisphère Nord et où les régions proches du pôle nord sont éclairées en permanence. Le Solstice d’été se produit aux environs du 21 juin.


    La Terre est une des neuf planètes qui tournent autour du Soleil. Par ordre d’éloignement du Soleil, elle est en troisième position. Chaque planète tourne à sa propre vitesse autour du Soleil et possède ses propres caractéristiques. Par exemple, Vénus est enveloppée de nuages d’acides et Mars a le plus grand des volcans connus.

    Le Soleil mesure d’un bout à l’autre en passant par le centre (diamètre) 1 400 000 kilomètres. Dans son cœur la température est voisine de 15 000 000° (quinze millions de degrés). En surface elle est d’environ 5 700° (cinq mille sept cent degrés). Comme pour toutes les étoiles de l’Univers, c’est l’énergie nucléaire qui produit sa lumière et sa chaleur.

    La lune a un diamètre de 3 476 km. Si l’on compare le diamètre de la Lune à celui de la Terre (diamètre 12 756 km), on constate qu’il est environ quatre fois plus petit.

    Les planètes qui tournent autour du soleil par ordre d’éloignement :

    1. Mercure
    2. Vénus
    3. la Terre, notre planète
    4. Mars
    5. Jupiter
    6. Saturne
    7. Uranus
    8. Neptune
    9. Pluton

    A noter que Pluton a été déclassé en 2013 et est aujourd’hui dénommée « planète naine ».

    Pour porter le nom de « planète » celle-ci doit avoir une certaine taille.

    Pour l’UAI (Union Astronomique Internationale), les huit planètes répondent aux conditions suivantes :

    - elles orbitent autour du Soleil ;
    – ont une masse suffisante pour que sa gravité l’emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique, sous une forme presque sphérique ;
    – ont éliminé tout corps susceptible de se déplacer sur une orbite proche.


    Pourquoi la Lune n’est-elle pas une planète ?

    Une planète tourne autour d’un soleil et un satellite autour d’une planète. La Lune est donc un satellite.


  • Ici on parle de tout 11

    champignon


    Non nous somme pas en septembre mais bien début août. Sous la pluie diluvienne ce champignon a décidé de naître et de bien grandir dans le jardin. (Photo Pentax Kx et objectif 100 macro WR f/2.8).


    Mon petit papotage du jour ;-)

    Il faut dire que côté pluie on est servis !!!!

    C’est simple hier soir je suis rentrée de Paris sous une pluie diluvienne où l’on ne voyait même plus la chaussée. Personne ne roulait à 130 sur l’autoroute je peux vous le dire, ni même à 90, je scrutais la voiture de devant pour voir où j’allais, le plus vite que j’ai roulé était 70 et ça a été rare, le chemin m’a paru long !!!!! Le temps que j’ouvre mon portail et que je rentre la voiture j’étais trempée (pourtant garée juste devant, le nez de la voiture contre le portail, mais le temps de descendre et de tourner la clé de la serrure, je dégoulinais de partout.

    Puis une fois dans la maison, j’ai un peu regardé la pluie tomber dehors, c’était impressionnant ce déluge. Je me couche en entendant l’orage péter sec en me disant pourvu que demain il y ait un peu de soleil puis je ne pense plus à rien, je rêve de jolis nuages mais…

    Réveillée ce matin de bonne heure, je mets un pied par terre… ohhh c’est mouillé ! Je regarde ma petite chienne qui dort profondément et je lui dis : « Oh non ! C’est quand même pas toi qui a fait ça, toi qui est si propre ! ».  Je mets le deuxième pied par terre… oh la la c’est mouillé aussi ! Pas de doute ce n’est pas Biscotte, la flaque est bien trop grande ! Du coup ça me réveille vraiment ! Je me dépêche… tout est mouillé, partout, toutes les pièces ! Je regarde le désastre d’un air franchement désappointée. Bon il n’y a plus qu’une chose à faire : éponger !

    Dehors toujours la pluie diluvienne grrrrr ! J’ai beau éponger l’eau remonte par capillarité, j’ai l’impression que je me donne du mal pour rien !

    Il est maintenant presque 15 heures, il pleut toujours mais de la petite pluie fine, ça commence à sécher dans la maison, je n’avais jamais vu ça ici. Surtout en plus au mois d’août ! Un comble pour un mois qui devrait être le plus sec de l’année. Heureusement je crois que j’aurai moins de perte que prévu au premier abord.