• Reflex Pentax K50 prise en main et photos sur le terrain

    Pentax K50


    Il devait arriver mardi, il est arrivé à midi, je vais donc pouvoir me rendre compte de ce qu’il a dans le ventre, de toute façon pour un peu plus de 400 euros, objectif 18-55mm f/3.5-5.6 tropicalisé (équivalnt 27-82.5mm) compris, on ne prend pas de risque.

    J’aimais tellement mon Pentax Kx que j’espère que le K50 fera aussi bien en macro, normalement oui puisqu’il arrive nettement après et qu’il est censé donner des images équivalentes si ce n’est meilleures que le Pentax K5.

    Je le déballe, lui monte dessus pour commencer l’objectif du kit, je charge un peu la batterie (1/4 d’heure, je suis pressée de voir ce qu’il va donner), je règle la langue en français et la date et je sors dans le jardin prendre quelques images en le laissant avec ses réglages par défaut. Je passe juste en mode priorité ouverture que je règle sur F/8. Chouette je retrouve enfin le collimateur actif qui s’affiche dans le viseur, comme c’est celui du centre ça me va très bien…. 10 images plus tard je rentre à la maison et je regarde… quelle horreur ! Je ne comprends pas, les images sont affreuses, aucun piqué et certaines même pas dignes d’un compact ! La mise au point n’est jamais où je la voulais ! Là je déchante fortement ! (lisez la suite avant de partir ;-) )

    Bon on va commencer par inspecter les menus (très bien traduits et organisés il faut le souligner), qualité d’image, pourtant elle est bien au max, ah tiens oui il faut régler la plage dynamique, je mets la compensation des hautes lumières sur on, j’en profite aussi pour cocher les corrections d’objectif (distorsion et aberrations chromatiques), ce n’est pas mon problème pour le moment mais ce sera fait. J’active le niveau électronique. Je passe l’espace couleur de sRVB à Adone RVB. Je ne pense pas que ça va changer grand chose à mon souci de netteté mais on va bien voir. Je retourne dans le jardin pour 5 photos, retour à la maison, grrrrr, ce n’est pas possible ça, c’est horrible, la mise au point est complètement à la ramasse !

    Je ressors je reprends 2 photos et là je m’aperçois que si le collimateur du centre s’allume bien quand j’appuie à demi sur le collimateur, il change place quand je déclenche !!! Je regarde le dos de mon boitier en espérant trouver comment choisir moi même le collimateur actif pour la mise au point mais je ne trouve pas. Bon il va falloir que je me plonge dans la doc’.

    Ahhhh ouiiiiiiiiiiii je comprends mieux ! Monsieur le K50 décidait à son gré du choix du collimateur de mise au point et donc de la zone que lui pensait devoir être la plus nette ! Quel farceur ! Ouf j’ai enfin trouvé ce qui n’allait pas, enfin j’espère bien. Donc je le règle sur un seul colli actif et déplaçable et je vais chercher mon objectif Pentax 100 macro WR que je monte dessus… hop on retourne dehors.

    et voilà (photo cliquable pour la voir en plus grand) :

    papillon


    Ahhhhhh ça va mieux !

    Les exifs sont sous la photo à gauche de la page une fois la photo en grand.

    Là j’ai le sourire qui revient ! :-)

    Donc si jamais vous achetez un Pentax K50 la première chose à faire est de lire la doc pour savoir comment régler les collimateurs de mise au point ! C’est tout simple mais il faut le savoir et le faire (je vous ai mis un lien en fin d’article pour le choix des collimateurs d’autofocus).

    J’ai perdu du temps avec la charge de la batterie et ce souci donc je n’ai pas pris grand chose comme photos aujourd’hui mais je vous en rajouterai au fur et à mesure.

    Une autre du papillon, cette fois c’est un crop, cliquable également :

    Lire la suite »


  • Photoshop Elements 13 et première Elements 13

    photoshop_elements13



    Photoshop Elements

    Comme chaque année Adobe met à jour le petit frère de Photoshop CS dédié lui aux professionnels. Malgré leurs petits tarifs ce ne sont pas des logiciels au rabais et Photoshop Elements offre le principal de ce que l’on trouve chez son grand frère. Dirigé plus vers le grand public, Adobe y a ajouté des aides pour post-traiter rapidement les photos mais un mode expert permet d’intervenir à sa guise comme avec Photoshop CS. Les logiciels d’Adobe restent le référence dans le milieu pro.

    La nouvelle version de Photoshop Elements reprend les principales caractéristiques de la version 12 mais y ajoute de nouveaux outils.

    L’outil recadrage vous suggère maintenant des cadrages basés sur les règles de la composition, que vous pouvez suivre ou non. Très pratique. 4 façons de recadrer efficacement le cliché sont proposées.

    Une autre nouveauté de Photoshop Elements 13 est un nouvel outil « Photomerge Compose » qui permet de copier le sujet d’une photo pour l’insérer dans une autre. Des brosses utilisant la technologie « content aware » d’Adobe, et une analyse et correction automatique de la luminosité et du contraste se chargent d’affiner la fusion pour la rendre plus naturelle. La fonction « Améliorer la forme de la sélection » sera à utiliser pour sélectionner les objets à déplacer de manière encore plus précise sans avoir à détourer ses images.

    Le noir et blanc redevenant très tendance, dans le mode d’édition guidée vous trouverez 3 aides de plus dédiées au noir et blanc. Dont une vous permettant de mettre en évidence une couleur particulière dans la composition.

    Les effets accessibles dans le mode rapide « Variante d’effet » se renforce avec 50 effets possibles au lieu de 10 et cela applicable en un seul clic ! Les modifications effectuées sont non destructives puisqu’elles sont appliquées sous la forme de calques en mode expert. Chaque effet possède un grand nombre de réglages.

    Les fan de Facebook pourront également créer des avatars très rapidement. Une fonction permet de rajouter du texte sur une photo pour en faire une couverture Facebook. Un outil spécialement taillé pour Facebook permet de s’appuyer sur l’image choisie comme avatar pour créer un prolongement logique sur l’image panoramique que l’on place dans le bandeau.


    Première Elements

    Premiere Elements 13 gagne un mode d’analyse des rushes, destiné à choisir à la volée les passages intéressants en insérant des points d’entrée et de sortie avec des raccourcis clavier.

    Adobe introduit un nouvel outil de stabilisation des vidéos. A la manière de ce que proposaient les dernières versions de iMovie, un mode Video Story permet de choisir un type d’événement (mariage, anniversaire…) et d’insérer des vidéos en glisser/déposer, le logiciel se charge alors de toutes les transitions.

    Les titres bénéficient de nouvelles modifications guidées et peuvent notamment intégrer de la vidéo en incrustation.

    Premières Elements 13 propose une fonction « Moments favoris », qui consiste à mettre de côté les passages préférés d’une vidéo. Elle s’accompagne d’outils qui permettront de les éditer pour ensuite les assembler plus simplement. De nouveaux guides permettent également de simplifier la vie de l’utilisateur en l’aidant à accomplir certaines tâches courantes comme l’ajout d’effets de transition.

    Photoshop Elements et Premiere Elements 13 gèrent tous deux les écrans Retina sur les Mac et le HighDPI sous Windows. En outre, la gestion du 64 bits a été améliorée sur la plateforme de Microsoft.

    Prix : chaque logiciel est proposé au prix de 99 euros (83,64 euros en mise à jour), et le pack comprenant à la fois Photoshop et Premiere à environ 149 euros (126,69 euros en mise à jour).
    La licence permet l’installation sur 2 ordinateurs, Windows ou OS X.

    Contrairement aux versions pros la licence ne fait pas partie d’un abonnement et sont toujours vendues séparément ou réunies dans une offre spéciale. Ouf.

    Ne manquez pas de lire le premier commentaire qui vous parle de plugins très intéressants qui peuvent intéresser les experts.


  • Sony 16-35mm f/4 pour hybrides Sony full frame et futures optiques pour 2015

    Zeiss_16-35mm-f4_FE


    Sony a annoncé le Vario Tessar-T  16-35 mm F4 FE ZA OSS pour ses appareils photo à objectifs interchangeables à monture E.

    Le 16-35 mm est le cinquième zoom pour hybrides de la série A7. Comme indique le «FE», l’objectif est entièrement compatible avec les boîtiers hybrides Sony plein format en monture E ainsi que ses modèles hybrides APS-C. Il offre la stabilisation optique Steady Shot et la tropicalisation, résistant à la poussière et à l’humidité.

    Construction :

    • 12 éléments en 10 groupes, dont 5 asphériques et 3 ED.
    • Nombre de lamelles du diaphragme : 7
    • Distance minimale de mise au point : 28 cm
    • Autofocus et mise au point manuelle
    • Diamètre de filtre : 72 mm
    • Stabilisé
    • Tropicalisé
    • Longueur 9.9 cm diamètre 7.8 cm
    • Poids 518 grammes
    • Couleur : noir


    Disponibilité :  Novembre 2014

    L’objectif coûtera 1 350 €.


    Pour vous faire une petite idée de la taille de l’objectif, le voilà comparé au Zeiss 55mm f/1.8 et au 24-70mm :


    comparaison_de_taille_16-35mm


    Mise à jour le 18 septembre 2014 :

    Je vous ajoute la feuille de route pour les nouveaux objectifs annoncés et ceux à venir :

    Sony_FE_lens_roadmap_2015


    Certains seront bien annoncés en 2014 mais disponibles en 2015.


    Mise à jour 26 septembre 2014


    J’en profite pour ajouter un petit comparatif des labo DxOMark entre l’hybride Sony A7r et le Canon 5D mark III :

    dxo_comparatif_Sony a7r Canon_5d mark III

    On note évidemment surtout l’énorme différence au niveau de la dynamique même si le capteur du Sony bat le 5D mark III sur tous les plans.




    Et voilà les quatre prochains objectifs pour les hybrides Full frame annoncés pour début 2015 :


    sony-fe-24-240mm



    Le 28mm et les deux convertisseurs qui seront disponibles dont l’un transformera le 28mm en 21mm :


    sony-fe-28mm et les convertisseurs



    Le Zeiss 35mm à très grande ouverture :


    sony-fe-35mm f1.4



    Et le 90mm macro :


    sony-fe-90mm-f2.8-macro



    Le zoom 16-35mm sera disponible en novembre 2014, le zoom 24-240mm devrait être disponible à partir de février 2015 et les fixes en mars 2015.

    __________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Hybrides Sony Full frame 24×36 A7 et A7R

    Hybride 24×36 Sony A7s 4K et 409 600 iso, un Nyctalope.


  • Objectif pancake Voigtlander 40mm f/2.8 Heliar pour Full Frame sony en monture E


    voigtlander_40mm_pancake_sony



    Voigtlander 40mm f/2.8 Heliar

    Comme d’habitude chez Voigtlander l’objectif est superbe ! Même avec un pancake ils arrivent à faire une beauté !

    Cela dit il a été conçu pour être utiliser obligatoirement en combinaison avec l’adaptateur VM-E. Il a été conçu et optimisé pour les full frame Sony en monture E. L’objectif est très compact et pèse seulement 112grammes. C’est un objectif fixe.

    Il n’a pas hélicoïdal intégré. La mise au point se fait en tournant l’hélicoïde de l’adaptateur VM-E.

    Construction :

    5 éléments en 3 groupes
    10 lamelles de diaphragme
    Distance minimale de mise au point : 50 cm
    Diamiètre de filtre : 37mm
    Monture VM
    Epaisseur : 1.26 cm au repos et 2.14 cm étendu.
    Diamètre 5.2 cm


    Voigtlander-Heliar-40mm-f2-8-VM


    Prix 699 € avec l’adaptateur VM-E

    On le trouve à la petite boutique photo fourni avec l’adaptateur VM-E:

    —–> Objectifs Voigtländer pour Leica Kit Heliar 40mm f2.8 Classic + adaptateur hélicoïdale VM-E

    Je pense qu’il faut tout de même également prévoir une bague d’adaptation Leica M vers Sony A7, le mieux est de téléphoner à la petite boutique photo avant de passer commande.

    ____________________

    Lire la suite »