• Les iPhone 6 et 6 plus sont passés au labo de DxOMark

    iphone-6


    L’iPhone 6 partage la plupart de ses caractéristiques avec l’iPhone 6 Plus, mais à un écran plus petit de 4,7 pouces tandis que la version 6+ possède un écran de  5,5 pouces. Les deux appareils capturent des images sur un capteur de 8 mégapixels de 1/3 pouces et grâce à une optique ouvrant à f/2.2. Entre autres améliorations, on note maintenant un système de détection de phase AF et un mode vidéo (1080) 8x avec ralenti à une résolution de 720p.

    Avec une note DxOMark Mobile de 82 le Sony Apple iPhone 6 prend la place de numéro un dans le classement DxOMark pour les smartphones qu’il partage avec l’iPhone 6 Plus. Le Samsung Galaxy S5 et le Sony Xperia Z3 suivent en positions trois et quatre.

    L’équipe DxOMark rapporte l’iPhone 6 montre « très bonne exposition globale, une performance impressionnante de l’autofocus à la fois dans la lumière faible et ou en bonne lumière, un bon rendu des couleurs et une agréable préservation des détails à l’extérieur comme à l’intérieur ». Les ingénieurs ont également été impressionnés le comportement avec flash du nouveau dispositif qui a abouti à « une bonne exposition, une balance des blancs stable, un bon rendu des couleurs, un faible niveau de bruit et une bonne conservation de détail. »

    Sur le plan négatif, il y a « le bruit de luminance qui est visible en conditions de faible lumière et quelques défauts de couleur sur les photos en mode HDR. »

    Le mode vidéo de l’iPhone 6 : « l’autofocus est très rapide, précis et reproductible » et au moment du test de l’iPhone 6 l’autofocus se révèle le meilleur sur un smartphone jamais testé par l’équipe DxOMark Mobile ». Les testeurs ont également constaté que les vidéos sont très bien stabilisés, la couleur est très belle dans toutes les conditions de lumière testées et le grain du bruit est agréable. Toutefois, au cours des essais «certains cas d’instabilité de l’exposition » ont aussi été observés.



    Lire la suite »


  • Joli papillon


    papillon

    Photo cliquable. Les exifs sont sous la photo une fois affichée en grand.

    Le soleil s’était caché mais il est venu se poser sur mes asters d’automne, je n’ai pas résisté, je suis allée chercher mon Pentax avec le 100 macro WR, les piles étaient presque HS bien que regonflées il y a peu, j’ai espéré pouvoir prendre au moins une ou deux photos avant qu’il ne m’annonce « piles vides ». J’ai eu de la chance j’en ai même pris 3 et j’ai gardé la meilleure des trois ;-)


    Ah ? il y a un bug, je vais arranger ça

    … là ça devrait fonctionner, c’est mieux mais toujours pas gggrr, je suis pliée de rire, cette fois il manque le .css pfuuu mais à quoi je pense !

    On va y arriver ;-)

    Cette fois ça devrait être bon… ça marche, vous pouvez cliquer sur la photo pour la voir en grand :-)


  • Château de Nogent-le-Rotrou


    nogent-le-rotrou_chateau


    Je suis arrivée tard à Nogent le Rotrou et c’était mon jour… contre-jour : grrrr. Le château était donc très sombre sur l’original, pas autant que pour ma photo du moulin de Bouville mais presque. A défaut d’en faire une photo naturelle je l’ai post-traitée pour lui donner une certaine ambiance. Bien sûr on aime ou on aime pas.

    J’ai pris plusieurs photos avec le Sony A7 full frame et le 21mm Voigländer mais il n’y avait rien de valable à cause de la lumière qui n’était pas bonne. J’ai essayé avec l’a6000 mais c’était très mauvais. Le Voigtlander est un objectif qui donne des images très typées, j’ai trouvé que cela conviendrait surement assez bien à l’ambiance que donnait le château au jour déclinant. L’optique a pris logiquement un coup de flare vu  que le soleil était pratiquement en face même si j’ai essayé de le protéger par les branches de l’arbre. J’avais réglé l’ouverture sur f/8 le boitier n’a pas reconnu l’objectif puisqu’il est monté sur bague d’adaptation mais il a réglé tout seul la vitesse vu que j’étais en mode priorité ouverture. La mise au point je l’ai bien sûr faite en manuel puisque cette optique n’est pas autofocus.

    Je ne mettrai donc pas d’autres photos de Nogent le Rotrou aujourd’hui. Peut-être un autre jour si j’y retourne.

    La même en ajoutant un peu de rouge dans les tons moyens :


    nogent-le-rotrou_chateau_rouge


    Bon, d’accord ça ne fait pas naturel du tout, je vous l’accorde, j’en suis bien consciente mais j’aime bien ;-)

    Ensuite je suis rentrée à la maison, déçue par mes photos car presque tout ce que je voulais photographié était à contre jour mais contente de mon escapade par un temps magnifique :-)

    Et puis tant qu’à faire à jouer avec le post-traitement une autre version toujours de la même photo, recadrée et passée en noir et blanc :



    chateau_-nogent_le_rotrou_nb


    Bon allez fini de faire mumuse ;-)


  • Panasonic GM5 un hybride micro 4/3 de poche

    panasonic-gm5


    Et voilà ce ravissant micro 4/3 à objectifs interchangeables annoncé, entre autres améliorations il gagne un viseur. Les constructeurs ont enfin compris que les photographes même débutants avaient envie de voir quelque chose de correct avant de déclencher plutôt que de prendre des photos au jugé avec un écran ébloui par le soleil.

    Le GM5 est le plus petit appareil photo à objectif interchangeable à disposer d’un viseur. Il ne rentrera pas dans une poche de chemise mais dans une poche de veste ce sera sans souci.

    Le GM5 conserve le capteur de 16 Mpxl, l’électronique et l’écran tactile du GM1 mais il est un peu plus grand pour accueillir une molette de réglages, trois boutons et le viseur électronique de 1 160 000 pixels, pas très haut de gamme mais qui rendra service. Pour implanter le viseur Panasonic a dû retirer le flash mais un petit flash est fourni qui pourra se glisser dans la griffe porte-accessoires.

    L’arrière de l’appareil fait apparaître quelques changements, malheureusement l’écran de 3 pouces est fixe ! Heureusement il est tactile et vous pourrez faire la mise au point en l’indiquant d’un doigt sur l’écran sur le sujet que vous désirez le plus net.


    panasonic-GM5-dos


    La nouvelle molette de réglage pour le pouce est bienvenue et va s’avérer très pratique, de plus elle est cliquable pour valider les options. Le trèfle de sélection est aussi bienvenu pour paramétrer rapidement la sensibilité ISO (en haut du trèfle) réglable de 200 à 25 600, la mise au point (à gauche), la balance des blancs (à droite) ou la motorisation (en bas).

    Le bouton avec son centre rouge permet de déclencher et d’arrêter la prise de vue en vidéo.


    panasonic-gm5-dessus


    Sur le dessus on trouve le déclencheur entouré de la bague de mise en route. à droite la molette des modes et à gauche la molette du mode autofocus. Le photographe aura donc tout sous la main. L’obturateur est mécanique, mais il est possible d’utiliser le boîtier en mode obturation électronique pour déclencher en silence. La vitesse d’obturation pourra alors grimper jusqu’à 1/16 000ème de seconde.


    Lire la suite »