• Hybride Leica SL, un gros pavé, lourd, cher et nouvelle monture

    leica_sl


    Le SL reprend le concept du Leica Q avec un autofocus et un viseur électronique intégré, le même capteur 24 millions de pixels full frame. Il prend la taille d’un très gros reflex et pèse un cheval : 847 grammes sans objectif !  Ce n’est pourtant pas l’aluminium dont est fait le boitier qui doit peser lourd. Et une taille de 14.7 x 10.4 x 3.9 cmm.

    Oubliez la stabilisation par le capteur, le SL ne sera stabilisé que si vous achetez des optiques qui le sont… et Leica a choisi de sortir le SL avec une nouvelle monture d’objectif. Pour monter vos « vieux » objectifs Leica si qualitatifs il vous faudra acheter une bague d’adaptation.

    Caractéristiques :

    • Capteur : Cmos 24 x 36 mm 24 Mpxl sans filtre passe-bas, nettoyage ultrasonique
    • Déf. max. : [3/2] 6 000 x 4 000 pxl
    • Protec. du boîtier : Construction en aluminium massif fraisé, joints de protection
    • Stabilisation : Non
    • GPS : Intégré
    • WiFi : 802.11 b/g/n
    • Monture : Leica L, objectifs adaptables en monture Leica M, PL, R, S et T avec bagues d’adaptation
    • Sensibilité : 50 – 50 000 Iso
    • Vidéo : 4K à 30 im/s ; Full HD jusqu’à 120 im/s ; HDMI 4.2.2 ; son stéréo et entrée micro

    leica_sl_dos

    • Formats de fichiers : Jpeg, DNG 14 bits, MP4, MOV
    • Espaces de couleurs : sRVB, Adobe RVB, ECI RVB
    • Autofocus : mémorisé ou continu avec les objectifs SL et T
    • Mise au point : Manuelle, LiveView, loupe et focus-peaking
    • Modes d’exposition : Auto priorité ouverture, vitesse, mode programme ou manuel
    • Mesure d’exposition : Matricielle, pondérée centrale, spot
    • Compensation d’exposition. : +/-3 IL par 1/3 IL
    • Bracketing : 3 à 7 vues, HDR en Jpeg


    leica-SL-dessus

    • Vitesse : 1/8 000 à 60s, pose longue 30 min
    • Rafale : 11 im/s buffer 33 DNG (avec mise au point sur uniquement la première image).
    • Balance des blancs : Réglages par type de lumière, par K, par point gris
    • Prise flash : Griffe et raccordement synchro
    • Flash intégré : non
    • Contrôle du flash : Synchro 1/250s, pilotage TTL synchro lente, synchro rapide, second rideau
    • Viseur électronique: EVF 4,4 Mps, 0,80x, SXGA+ d’Epson
    • Écran : LCD TFT 2,95’’, 1 millon de points, (on a vu mieux) verre anti-rayures, tactile, fixe
    • Affichage : Zoom, index, données
    • Stockage : 1 port SD UHS II + 1 port SD UHS I
    • Interfaces : USB, HDMI, adaptateur audio
    • Accessoires fournis : Accu, chargeur, bandoulière, câbles, manuel, lingette nettoyage, licence Lightroom
    • Alimentation : batterie Li-ion, 8,4 V, 1 860 mAh
    • Dimension : 14.7 x 10.4 x 3.9 cm
    • Poids : 847 g boitier nu.


    Prix : 6 900 euros boîtier nu

    Au lancement le SL disposera d’une seule optique un Vario Elmarit 24-90 mm f/2.8-4 ASPH. Un monstre de 1,14 kg ! vendu 4 300 euros qui sera rejoint par un téléobjectif au second semestre 2016 (APO-Vario-Elmarit-SL 90-280 mm f/2.8-4) et par un Summilux 50 mm f/1.4 ASPH au dernier trimestre 2016. D’ici un an, le SL n’aura donc que 3 optiques disponibles… mais aucun grand angle.

    Soit une facture de 11 200 euros pour le kit boitier + objectif. Sony que l’on trouve de plus en plus cher a encore de la marge face au Leica !

    A noter : les nouvelles optiques en monture « L » pour le Leica SL n’ont PLUS de bague de diaphragme. Absence également sur les optiques de l’indication des distances et de la pdc, dommage pour des objectifs de ce prix !!!

    Leica-SL-et-objectifs

    Le système autofocus est vraisemblablement un système autofocus Panasonic.

    Des photos issues du Leica SL sont déjà disponibles sur DPR :

    —–> leica-sl-real-world-samples-gallery

    Le changement de monture s’explique par le fait que le boîtier SL n’a pas le tirage optique des modèles argentiques, il n’est donc pas compatible de manière native avec les optiques R. Il faudra donc les utiliser avec une bague d’adaptation.

    Disponibilité : novembre 2015.


    Je trouve tout de même incroyable que sur un appareil de ce prix on n’ait pas de molette d’accès directs aux modes de prises de vues et à la compensation d’exposition (au minimum !).

    Pour les boutons, il faut les essayer pour connaître leur affectation par défaut, mais tous les boutons sont personnalisables. Un appui prolongé (il ne faut pas être pressé !) sur les quatre boutons autour de l’écran permet d’accéder à la sensibilité ISO, la balance des blancs ou au mode autofocus. Idem pour le bouton sur le dessus du boîtier. Par défaut, il permet de basculer du mode prise de vue photo à vidéo, mais un appui long permet d’accéder à la correction d’exposition. La molette arrière est cliquable et donne accès aux différents modes d’exposition (PSAM).

    Ergonomiquement on fait mieux, enfin c’est mon avis.


    DXOlabs Le Leica SL comparé aux Sony série A7 :


    compar_leica_SL_Sony_A7II

    DXO_a7RII_A7


    On voit bien que le Leica, au niveau du capteur, malgré son prix, ne dépasse pas les Sony et est largement en dessous du Sony A7R II.

    __________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur le lien) :

    Sony hybride full frame a7R II


  • Sony annonce le Sony RX1r II (ou encore -RX1RM2) avec filtre passe-bas réglable !

    DSC-RX1RM2_face



    Sony a présenté le RX1R II (modèle DSC-RX1RM2) doté d’un capteur CMOS Exmor R rétro-éclairé full frame 42.4 millions de pixels jumelé avec un moteur de traitement BIONZ X et doté d’un objectif fixe Zeiss Sonnar 35mm f/2.

    En outre, le nouveau modèle est doté d’une amélioration de 30% en vitesse d’autofocus par rapport au modèle original RX1 primé et il est équipé du premier filtre optique passe-bas variable qui peut être réglé sur «off», «standard» ou «élevé » fondé sur la préférence de l’utilisateur, avec une fonction bracketing sur filtre passe-bas disponible. On arrête plus Sony !!!

    Le boîtier dispose également d’un viseur OLED XGA rétractable pratique.

    La sensibilité s’étend de 100 à 25 600, extensible de 50 à 102 400 iso) avec une large gamme dynamique.

    L’objectif est doté d’un anneau de décalage Macro unique en son genre pour se concentrer sur des sujets près de 14cm à l’avant de la lentille et possède neuf lamelles de diaphragme qui produisent des flous en douceur hors zones de mise au point, («bokeh») dans les plages d’ouverture les plus couramment utilisés.

    Le RX1R II utilise un obturateur intégré à l’objectif, permettant une vitesse de synchronisation du flash à 1/2000ème de seconde (!) et une réduction significative de la taille globale du corps de l’appareil.

    Le nouveau RX1R II offre également le RAW non compressé en 14 bits afin de maximiser les avantages de la large plage dynamique du capteur d’image, tout en continuant à garder le format compressé existant.

    Il peut aussi atteindre jusqu’à 5 images par seconde en mode rafale avec suivi AF.


    Revenons sur le filtre passe-bas*2 réglable :

    Les trois paramètres pour le filtre passe-bas comprennent :

    « off », qui fournit des effets comparables à n’avoir aucun filtre passe-bas et est adapté pour utiliser la résolution maximale,
    « standard », qui établit un équilibre entre la résolution et la suppression de moiré et des artefacts*3 de couleur et
    « haute », qui met davantage l’accent sur ​​la réduction de l’effet de moiré*1 et artefacts.

    Cette caractéristique unique permet aux photographes d’obtenir la qualité d’image souhaitée et la résolution basée sur la présence possible de moiré*1 induisant des objets de fréquences spatiales élevées dans la scène, combinant essentiellement deux appareils – un avec et un sans filtre passe-bas*2 – en un seul corps.
    Le bracketing sur filtre passe-bas est également disponible et peut être utilisé pour comparer les effets de différents paramètres.


    Viseur et écran

    L’appareil est doté d’un viseur pop up OLED de 2,4 millions points que l’on fait sortir avec un bouton-poussoir.
    Le nouvel appareil dispose également d’un écran LCD de 3 pouces d’1,2 million de points qui peut basculer vers le haut jusqu’à 109 degrés et vers le bas jusqu’à 41 degrés, ce qui permet une plus grande gamme d’angles et de positions de tir.

    DSC-RX1RM2_ecran



    Du côté de la vidéo on se contentera du Full HD 1920 × 1080 à taux de 60p, 30p ou 24p (pas de 4k) et de l’utilisation du format d’enregistrement de film polyvalent XAVC S5.

    Wi-Fi et compatible NFC

    Dimensions : 11.83 x 6.54 x 7.2 cm

    DSC-RX1RM2


    Le Sony RX1R II sera disponible fin Novembre ou début décembre pour 3 500 €. Voilà un appareil photo très cher, mais il faut surtout noter le pouvoir d’innovation de Sony. Je pense que ça restera un appareil de niche de toute façon inabordable pour la majorité, mais que Sony adaptera surement ce nouveau capteur sur ses prochains boitiers.

    _____________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    *1 Moiré

    *2 Filtre passe-bas

    *3 Artefacts


  • Zeiss annonce le Loxia 21mm en monture E pour hybrides full frame et l’Otus 28mm f1.4

    zeiss_loxia_21mm_monture_E


    Sa conception est basée sur le le Zeiss Distagon. Objectif dédié aux hybrides full frame Sony série A7. Monté sur un hybride Sony APS-C il deviendra un équivalent 31.5mm.

    Caractéristiques :

    • Focale 21mm
    • 11 éléments en 9 groupes
    • Tropicalisé (étanche au ruissellement et à la poussière)
    • Distance minimale de mise au point : 25 cm
    • Diamètre de filtre : 52 mm
    • Dimensions : 8.5 cm (avec paresoleil) 7.2 sans le paresoleil x 6.2 cm
    • Poids : 394 grammes
    • Pare-soleil fourni


    Prix de vente : environ 1 260 €


    Il sera disponible en décembre 2015


    Le Loxia 21mm en coupe :

    zeiss_loxia_21mm_en_coupe


    Comme d’habitude sur les Zeiss Loxia, la qualité mécanique est impressionnante et la conception en métal est gage d’une longue vie pour cette optique professionnelle.

    La possibilité de mise au point très rapprochée (distance minimale de mise au point : 25cm) permettra de travailler sur la profondeur de champ pour des effets créatifs.


    Loxia_21mm_f_2-8_Christophe_Casenave_DSC09812


    Photo Christophe Casenave

     

    Vous pouvez voir quelques photos en haute résolution sur flick, cliquez sur le lien :

    —–> Quelques photos en haute résolution


    Otus 28mm f/1.4 ZE pour Sony hybrides full frame série A7

    Développé pour répondre aux exigences élevées des photographes professionnels.


    Otus-28mm_f_1.4


    Daprès Zeiss l’Otus montre ses points forts en particulier dans le paysage et la photographie de nature. Même à pleine ouverture, les coins de l’image sont complètement utilisables, donc il n’y a pas de limites à la composition. En mauvaise lumière combinée avec des objets en mouvement rapide, l’objectif se comporte parfaitement grâce à sa grande ouverture de f/1.4. Alors que d’autres optiques révèlent leurs lacunes dans la correction en photographie de nuit, surtout quand beaucoup de sources de lumière dominent une image, le Zeiss Otus 1.4 / 28 bénéficie d’une excellente performance. Enfin, le dernier membre de la famille ZEISS Otus est excellent pour prendre des photos avec des éléments d’image au premier plan, grâce à la grande profondeur de champ ; le bokeh harmonieux de l’optique assure un effet 3D.

    Avec un haut contraste d’image net du centre aux bords de l’image – même à une ouverture à l’Otus 28mm f/1.4 - 1.4 démontre son éclat optique. À toutes les distances, il offre une performance constante (distance minimale de travail de 30 cm), des images très détaillées sans aucun artefacts gênants, et un bokeh neutre dans le fond.


    Construction :

    16 éléments en 13 groupes. L’un des éléments possède une surface optique asphérique et un élément asphérique est sur les deux côtés. Huit autres lentilles sont en verre spécial. La base de la conception optique est un Distagon. Le verre spécial présente une dispersion anomale partielle, ce qui est typique pour une optique apochromatique. Cela corrige les aberrations chromatiques longitudinales superbement, qui se trouvent donc considérablement en dessous des limites bien définies. Les transitions clair-sombre dans l’image, en particulier les faits saillants, sont représentés presque complètement libre d’artefacts de couleur. Les éléments flottants (changement de distances entre certains éléments de l’objectif lors de la focalisation) de la conception  permettent  des performances d’imagerie inégalée sur toute la plage de focalisation, de 0,3 m à l’infini.

    Rappelons que lors de la sortie de l’Otus 55mm f/1.4 en 2013, toute la presse photographique s’est déchaînée et que les testeurs avaient été d’accord pour élire ce 55mm meilleur objectif à focale standard… du monde !

    16 éléments en 13 groupes.
    Longueur : 15.4 cm avec paresoleil, diamètre 9 cm.
    Poids : 1390 grammes ! (il pèse un cheval !)

    En coupe :

    otus_28mm_f_1.4_coupe


    Otus 28mm f/1.4 ZE sera disponible dans le monde entier à partir du deuxième trimestre de 2016. Le parasoleil est inclu dans la livraison. Le prix de vente au détail est inconnu à ce jour. Il sera de toute façon très cher.

    Il existera aussi en monture Canon et Nikon sous une autre référence, probablement Otus 28mm f/1.4 ZF.2.


  • Canon G5X et G9X compacts à capteurs 1 pouce et Canon M10

    canon_g9x_silver_face


    Canon a annoncé la venue des remplaçants, les Canon G5X et G9X. Tous les deux basé sur le capteur 1″ que l’on trouve déjà sur les G3X et G7X et les Sony de la série RX100.


    G9X

    Les caractéristiques du G9X:

    - capteur 1 pouce 20,2 Mpixels rétro-éclairé
    – objectif : 10,2-30,6 mm f/2-4,9 (équivalant à 28-85 mm)
    – écran LCD de 3 pouces et 1,04 million de points
    – sensibilité : Auto, 125-12800 iso
    –  Vitesse d’obturation maximale : 1/2 000ème de seconde
    – Wi-Fi

    canon_g9x_dos

    - Modes d’exposition :

    • Auto
    • Auto hybride
    • Programme
    • Priorité à la vitesse
    • Priorité à l’ouverture
    • Manuel

    - Compensation d’exposition : ± 3 (par pas de 1/3 IL)

    - batterie lithium-ion NB-13L permettant environ 220 images par charge, livré avec chargeur.
    – dimensions : 9.8 x 5.8 x 3.1 cm
    – poids : 209 g.

    PowerShotG9X_dessus

    Disponible en noir et Silver

    Un 24 mm aurait été nettement préférable à un 28mm souvent pas assez large en intérieur ou grands paysages.


    G5X

    canon_g5x_face


    Le G5X se distingue lui par la présence d’un viseur électronique et d’une plage focale plus large.

    Ses caractéristiques:

    - capteur 1 pouce 20,2 Mpixels rétro-éclairé
    – objectif : 8.8-36.8mm f/1.8-2.8 (équivalant à 24-100mm)
    – écran LCD de 3 pouces et 1,04 million de points orientable en tous sens et tactile
    – viseur 2.360.000 point
    – sensibilité : Auto, 125-12800 iso
    – Vitesse d’obturation maximale : 1/2 000ème de seconde


    - Modes d’exposition :

    • Auto
    • Auto hybride
    • Programme
    • Priorité à la vitesse
    • Priorité à l’ouverture
    • Manuel

    - Compensation d’exposition : ± 3 (par pas de 1/3 IL)

    - Wi-Fi

    - Le G5 X filme donc en HDTV 1080 à 60/50p. Pas de 4K.

    - batterie lithium-ion NB-13L permettant environ 220 images par charge, livré avec chargeur.
    – dimensions : 11.2 x 7.6  x 4.4 cm
    – poids : 337 g

    Cette fois la plage focale paraît nettement plus intéressante et l’écran orientable en tous sens sont vraiment un plus.


    canon_g5x_dessus


    Canon chercherait-il à concurrencer le Sony RX100 III sauf que pour G5x la proéminence du viseur le rend nettement moins « de poche »  et que pour le G9X le zoom du Sony RX100 III commence à 24mm au lieu de 28mm, le G9X se rapprocherait donc plus du RX100 première version (sorti il y a 3 ans) qui n’a pas de viseur, comme le Canon G9X ;-)

    canon_g5x_dos

    Le G5X (11.2 x 7.6  x 4.4 cm) est moins compact que le RX100 III de Sony (Dimensions : 10.16 x 5.81 x 4.1 cm) il faudra voir comment Canon a optimisé le capteur Sony, en tout cas cet appareil parait intéressant par sa plage focale 24-100mm f/1.8-2.8 plus étendue (24-70 mm f/1,8-2,8 pour le RX100 III) et son écran orientable en tous sens et tactile alors que celui du Sony RX100 III est juste inclinable vers le haut et vers le bas et n’est pas tactile.

    A voir aussi si le G9X possèdera l’excellent mode panorama à assemblage automatique de la série RX100 de Sony.

    Disponibilité : novembre 2015

    Prix : 749 € pour le G5X  et 499 € pour le petit G9X.

    Pour rappel on trouve actuellement le Sony RX100 à 359 € et le RX100 III aux environs de 698 €

    ________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Sony RX100 un ultracompact révolutionnaire

    Compact Sony RX100 Mark III

    Panasonic GM5 un hybride micro 4/3 presque de poche

    ________________________________________________________

    Lire la suite »