• Fuji F300EXR zoom 15 fois et réglages experts

    J’avais fait l’impasse en juillet sur l’annonce du Fuji F300EXR parce que le capteur est celui d’un compact classique, mais il offre un prix plus abordable que les nouveaux hybrides à capteur APS-C et possède des qualités intéressantes notemment les modes PASM pour les photographes experts en plus des modes auto et surtout un autofocus qui se veut deux fois plus rapide que sur les compacts classiques.

    fuji finepix f300exr

    Fuji a eu la bonne idée de ne pas gaver son petit capteur de trop de pixels, celui-ci est  donc un 12 Millions de pixels largement suffisant pour des tirages jusqu’au 30×40 cm.

    L’appareil est doté d’un zoom 15 fois 24-360mm f/3-5.3 allant du très grand angle au gros télé dont on sait l’utilité lorsque l’on a qu’un seul appareil avec soi et que l’on veut pouvoir photographier tout ce qui nous tombe sous l’oeil. C’est le copain que l’on emporte partout avec soi pour saisir le moindre instantanné.

    A propos d’instantanné, c’est justement là que Fuji fait fort et qui va le démarquer des ses concurrents, le F300EXR est doté d’un autofocus hybride.
    L’autofocus utilise en parallèle la détection de contraste qu’utilisent les compacts et de la corrélation de phase qu’utilisent les réflex, ce qui est un exploit inédit, rendant l’autofocus deux fois plus rapide en bonne conditions de luminosité et le place à ce niveau largement devant la concurrence. En faible lumière il semble que le gain soit moindre qu’en pleine lumière mais les progrès sont tout de même là.

    Le nouveau Super CCD EXR intègre des pixels de détection de phase. Il est le premier capteur au monde à bénéficier d’une mise au point automatique assistée conjointement par la détection de contraste et la détection de phase. Le FinePix F300EXR propose cette fonctionnalité grâce à un très ingénieux système Autofocus Hybride qui, en fonction des situations, fait très intelligemment appel à l’un ou l’autre des deux systèmes AF. Pour la plupart des sujets, en particulier les plus sombres, le classique Contraste AF est parfaitement performant. Il peut cependant être mis en difficulté sur des sujets très contrastés ou lors de l’utilisation des plus longues focales. Pour ce type de sujets, seul le FinePix F300EXR, doté de l’Autofocus Hybride, peut basculer instantément sur le très rapide et très précis AF par Détection de Phase. A la puissance maximum du zoom 15x, sur un sujet en mouvement ou lorsque l’instant à saisir est éphémère, la réactivité de l’autofocus est primordiale.

    La seconde bonne nouvelle consiste aussi aux modes PASM en plus des modes auto intelligents et des modes scènes, l’expert pourra donc reprendre la main et appliquer ses propres réglages.

    F300EXR_dessus

    Troisième bonne nouvelle, le mode panoramique, le « Mode Panorama en Mouvement », en appyant sur le déclencheur et en balayant toute la scène sur 360°, le boitier vous fournira automatiquement (sans passer par un post-traitement) un photo de la scène complète. En espérant qu’il ne soit pas obligatoire d’opérer une prise de vue sur 360 degrés mais par exemple sur 120 degrés par exemple ce sera un plus indéniable, les compacts Sony offrent déjà cette possibilité sur 180 degrés mais on ne peut pas choisir l’angle de rotation il faut donc recouper ensuite l’image pour ne garder que l’angle intéressant, donc à suivre. La possibilité de prendre des photos sur 360 degrés sera par contre intéressant pour certains métiers comme les agences immobilières par exemple.

    Le mode Pro Low-light (faible lumière) est aussi intéressant quand on sait que les compacts on du mal à délivrer de bonnes images en faible luminosité :
    Afin de réduire le bruit de fond électronique, l’appareil enregistre automatiquement une série de 4 images en « Haute Sensibilité & Faible bruit » puis les combine afin de produire une seule image dénuée de bruit (d’après Fuji).

    En parlant de sensibilité la plage est de 100 à 1 600 iso en pleine résolution et jusqu’à 12 800 iso mais avec diminution de la taille de l’image. Fuji a toujours été excellent dans la gestion du bruit, je n’ai donc aucun doute sur la qualité des images à 400 iso et je pense que le 800 iso sera utilisable sur des tirages en 10×15 voire 13×18.

    fujifilm f300exr dos

    L’écran est de 7,6 cm (3 pouces) 460 000 points.

    On retrouve les modes films chers à Fuji pour les anciens photographes habitués à l’argentique : rendu de 5 modes films différents avec un simple réglage.
    On trouve ainsi le mode « Provia » cher aux professionnels plutôt adpaté aux paysages, le mode « Velvia » qui sature plus les couleurs pour donner des images qui claquent. Le mode « Douceur » qui garde la douceur des tons, finesse et modelé, plus de nuances et une plus grande fidélité des couleurs. C’est le mode le plus adapté à ceux qui veulent ensuite post-traiter leurs photos. Les modes noir et blanc ou sépia sont aussi proposés pour donner une note nostalgique aux photos ou leur donner une certaine ambiance.

    Comme tous les appareils actuels le boitier est doté de la reconnaissance et du suivi du sujet, non seulement pour les personnes mais aussi pour les chiens et chats. Annecdote amusante il m’est arrivé avec ce mode de prise de vue (avec un autre appareil) que le boitier me fasse la mise au point sur une affiche (qui n’était pas du tout le but de ma photo), parce qu’il avait reconnu les yeux d’un chat en bas à droite de l’affiche. Heureusement l’autofocus met en évidence le sujet sur lequel il a fait la mise au point en l’entourant d’un cadre vert (que l’on ne verra pas sur la photo prise) qui permet de réagir dans ce cas en changeant le mode autofocus.
    Pensez donc à désactiver cette fonction si votre but est de photographier un monument par exemple ;-)
    Fuji précise que la fonction de reconnaissance des visages ne fonctionne pas si il y a à la fois des chats et des chiens sur la photo, c’est donc, chiens OU chats. Le procédé ne fonctionne pas si les sujets sont de profils, il faut qu’au moins un oeil soit visible ce qui est logique puisqu’en portrait on fait toujours la mise au point sur l’oeil du sujet.

    Ludique : le mode retardateur photo de couple :
    Au milieu de la foule, vous ne désirez que vous deux sur la photo ? Le mode retardateur photo de couple attend que les 2 visages soient suffisamment proches dans le cadre pour déclencher. Sélectionnez « Près » , « Serré » ou « Très serré » selon votre degré d’intimité. Fuji pense à tout ! Voilà une caractéristique qui plaira bien aux jeunes qui ont souvent envie d’immortaliser plein de moments.

    Autres caractéristiques :

    Format d’image : 16/9ème ou 4/3 (dommage que le format 3/2 ne soit pas proposé).
    Vidéo HD 1280 x 720 pixels ( HD ) , 24fps avec son mono.
    Stabilisation par déplacement de capteur.
    Mode autofocus multizone, centre ou suivi, par détection de phase ou de contraste.
    Vitesse d’obturation : de 8 secondes à 1/2000ème.
    Modes : Programme • Priorité à l’ouverture • priorité Vitesse • Manuel + de multiples modes scènes, Modes EXR très utiles.
    Retardateur de 2 ou 10 secondes.

    Carte mémoire SD / SDHC
    Batteire rechargeable NP -50 Li-ion
    Poids avec batterie : 215g
    Dimensions : 104  × 59 (hauteur) x 33 mm

    Pour le reste le boitier a des caractéristiques communes aux autres compacts.

    Le F300EXR est disponible depuis le mois de septembre 2010 pour un prix de 319 €.

    ______________________________________________________________________________

    Voir aussi :

    Panasonic TZ10
    Fuji F200 EXR et les hautes sensibilités (Vous y verrez comment l’ancien modèle gérait les hautes sensibilités).
    Fuji X100 (compact hybride haut de gamme)

    _______________________________________________________________________________


    5 responses to “Fuji F300EXR zoom 15 fois et réglages experts”


    • pepite

      Un peu concentrés sur la appareils hybrides, nous avions un peu oublié ces petits compacts à prix très abordables et de plus en plus inovants.

      Avec le panasonic TZ10 je pense que ce Fuji est un des meilleurs appareils compacts à large plage de focales (de l’utra grand angle au gros télé) actuel, il ne possède pas de GPS comme le TZ10 mais semble promettre un autofocus ultra rapide sans temps de latence qui permettra des instantannés bien utiles dans certains cas, enfants, photos de rues, etc et surement une meilleure gestion du bruit en faible luminosité.

      Il ne rivalisera bien sûr pas avec les nouveaux hybrides experts mais la différence de prix est très sensible. Il sera très intéressant d’autant plus que la majorité des photographes actuels ne font plus guère de très grands tirages. La qualité des images des compacts n’a cessé de s’améliorer et il semblerait que ce soit un excellent boitier que l’on pourra toujours avoir sur soi de par sa petite taille.
      Son excellente gestion du bruit (par rapport aux autres compacts) ses modes experts, et sa gestion de l’autofocus le place en tête des meilleurs compacts.

      Par contre comme bons nombre de compacts il est vraisemblable qu’avec un tel zoom on note un peu de distorsion en ultra grand angle.


    • pepite

      Il me tarde de voir la qualité des images à fond de télé pour pouvoir les comparer à celles du TZ10.

    • Il y en a un gros paquet.
      L’auteur du test est plus que sceptique sur la qualité des images, moi aussi ! ;) (même à 100 ISO)


    • pepite

      Jacques,

      Ton lien ne fonctionne pas.


    • pepite

      Jacques,

      J’ai récupéré le lien vers les photos, voilà le lien valide, je vais donc oter celui que tu avais mis : Images FX300EXR

      Il est certain que ce ne sont pas des photos de réflex, par contre je trouve que l’auteur a beaucoup exagéré sur les abberrations chromatiques bien mieux gérées qu’auparavant.
      A 100% c’est vrai que ce n’est pas beau sur certaines photos mais pas pire qu’avec certains autres boitiers depuis que l’on voit cette course aux millions de pixels, mais je trouve les détails plutôt bien préservés sur les premiers plans et les plans moyens. Sur les fonds éloignés comme beaucoup ce n’est pas terrible. Pour des tirages en petits formats et pour des photos sur le web, on ne verra pas la différence avec un appareil haut de gamme.
      Plus surprenant la surex sur certains ciels alors que les derniers fuji avaient plutôt tendance à sous exposer. Il faudra donc compenser l’exposition comme avec la plupart des boitiers. Avec des ciels blancs comme il a montré les autres compacts ne font pas mieux et déchiquettent aussi les feuilles d’arbres sur fond de ciel blanc.

      En résumé, un peu déçue parce que j’attendais des progrès sensibles, et comme le TZ10 par rapport au TZ7 on a pas ce qu’on attendait.

      Au niveau de la définition l’objectif semble montrer des faiblesses dans les angles. A 100 iso il me semble que le TZ10 soit légèrement meilleur, à 400 iso les deux appareils se valent.

      Par contre la balance des blancs me parait bonne.

      On a un peu l’impression en ce moment que les constructeurs nous ressortent du déjà vu en ajoutant juste la vidéo HD sur leurs anciens modèles et nous pondent juste deux trois petites évolutions sans donner des images de meilleure qualité (et parfois même au détriment des images à cause de photocytes de plus en plus petits en entassant de plus en plus de pixels sur ces minuscules capteurs).
      Si les contructeurs veulent continuer leur course aux mégapixels il est certain que bientôt il n’y aura plus que des hybrides sur le marché, les petits capteurs de compacts ont atteint leurs limites.

      Il faudra voir des images issues d’un appareil finalisé mais globalement je préfère les images du TZ10 même si il a des défauts (zoom restreint dès qu’on passe en mode autre que Auto iA par exemple, ciels qui tournent au vert sur certaines prises de vues et définition pas toujours top). GPS du TZ10 très utile en voyage et d’une précision étonnante. Aberrations chromatiques et distorsions extrêmement bien gérées par le Panasonic. Les TZ7 et TZ10 semble garder leurs places de leaders en compacts à large plage focale. En qualité d’image le TZ7 reste le meilleur.

      Je viens de regarder les images que j’avais faites avec F200EXR elles sont largement meilleures que ce soit à 100 iso ou dans les hautes sensibilités que celle du F300EXR, (c’est presque incomparable !). Je pense donc que l’auteur de l’article a du tomber soit sur un mauvais appareil soit sur un apn pas du tout finalisé. A vérifier donc quand on aura d’autres exemples.


     Leave a reply