• Vibrance

    Vous savez ce qu’est la saturation d’une image, si elle manque de saturation et de contraste la photo parait plate et terne, si la saturation et le contraste sont élevés, la photo parait claquante, voire clinquante, voire indigérable car trop saturée : sursaturée.
    La saturation rend les couleurs plus vives, mais parfois à l’excès et comme le réglage de la saturation joue de façon égalitaire sur toutes les couleurs vous vous retrouvez parfois avec des bleux ou des verts trop saturés par rapport aux autres couleurs. Il est cependant possible dans photos hop de travailler la saturation pour chaque couleur mais à réserver aux experts.

    La « vibrance » joue aussi sur la saturation mais de façon plus subtile jouant plus sur les couleurs peu saturées d’origine, avec un ralentissement quand on approche de la sursaturation, donc cela donne en principe à la photo un meilleur équilibre au niveau de cette saturation.

    Voici ce qu’en dit Adobe :

    Vibrance : Permet de régler la saturation de sorte que l’écrêtage soit atténué à mesure que l’on s’approche de la saturation complète ; toutes les couleurs de saturation inférieure sont modifiées et l’incidence est moindre sur les couleurs de saturation supérieure. Le paramètre Vibrance empêche également la sursaturation des tons chair.

    Saturation : Permet de régler équitablement la saturation de toutes les couleurs d’image entre -100 (monochrome) et +100 (saturation multipliée par deux).

    Voilà, donc si un logiciel vous propose de régler la « Vibrance », vous saurez ce que c’est.

    P.S. Quand on désature complètement une image, elle devient en noir et blanc. Quand on sature trop les couleurs on perd des nuances et des détails, on peut finir par aboutir à des aplats disgracieux ou à des couleurs qui seront tout sauf naturelles.

    Exemples :

    En premier le fichier original, en second transformation en noir et blanc avec la désaturation totale, en dernier la photo sursaturée en post-traitement :

    image brute complètement désaturée photo sursaturée

    On note bien une perte des détails très importante dans les cheveux sur la photo sursaturée et des couleurs qui se mettent à déborder. La zone du cou devient positivement horrible. En utilisant le mode vibrance on aurait eu une correction beaucoup plus fine et un meilleur résultat.

     Ici traitée avec Lightroom non plus avec la saturation mais avec la vibrance, on voit nettement la différence.


     Leave a reply