• Le Moro-sphynx très difficile à photographier

    Ca fait plusieurs saisons que j’essaie de l’avoir d’une part net, dans la bonne lumière, dans la bonne position, dans un décor pas trop nul et d’autre part sous l’objectif car il se déplace vite ce papillon, de plus il n’arrête pas de battre des ailes !

    Papillon plutôt rare et très difficile à saisir, cette fois je l’ai eu… et en vol s’il vous plait  !


    Moro_sphynx


    Comme pour toutes mes macros je l’ai pris avec le réflex Pentax K-x équipé du 100 macro WR.

    Conditions de prises de vues :
    Mode priorité ouverture, ouverture f/8 vitesse 1/1250ème de seconde, 400 iso, compensation d’exposition moins 1/3 IL.

    Dès que je l’ai aperçu j’ai foncé sur mon boitier, vite, vite, et vite monter en iso car pour prendre ce papillon il ne faut pas compter l’avoir net au 1/500ème ! Heureusement le 100 macro était déjà monté sur le boitier… et quand je suis revenue le papillon toujours là. Ouf.

    Il est recadré, j’aurai voulu le laisser avec la fleur mais la fleur n’est pas belle, alors moi qui n’aime pas recadrer, pour une des rares fois je l’ai fait quand même. Je regarde si j’ai une autre photo correcte, si oui je l’ajouterai.


    … J’ai bien cette photo, recadrée elle aussi mais le cadrage ne me plait pas, non pour le papillon mais pour les fleurs, l’ensemble est trop fouilli.


    moro-sphynx


    Mode priorité ouverture, ouverture f/7.1 vitesse 1/2000ème de seconde, 400 iso, compensation d’exposition moins 1/3 IL.

    Dommage sinon le papillon n’était pas mal ;-)

    Ou encore celle-ci, mais complètement gachée par l’arrière plan à droite avec la tige qui passe :


    Moro sphynx profil


    Pas facile d’avoir une belle photo de Moro sphynx ;-)
    Vraiment dommage ce fond à droite, sinon elle aurait été bien cette dernière photo.

    Je ne vais quand même pas me plaindre, ce papillon est extrêment difficile à photographier, surement un des insectes le plus difficile à saisir, j’ai déjà une photo de bonne sur le lot, c’est déjà bien, il ne faut pas que je me plaigne.
    Je crois que c’est le rêve de tout photographe de macro d’avoir un jour un superbe photo de Moro, si, si un jour j’y arriverai à en avoir une superbe, un jour ;-)

    Déjà je ne suis pas mécontente de la première en haut. Je vais le guetter, si j’ai la chance de le revoir, je lui tirerai encore le portrait.

    … Je ris, je viens de regarder combien de temps j’avais eu pour photographier le Moro shynx, exactement 5 minutes en tout et pour tout, et à un moment j’ai cru qu’il était parti mais il est revenu, ensuite après ces 5 minutes (du premier au dernier cliché), il est parti à nouveau, je l’ai attendu mais il était surement ailleurs, je ne l’ai pas revu.

    J’apprends grace à vous qu’en fait c’est un spinx gazé, plus rare que le moro-sphinx, c’est un papillon de la même famille et qui se déplace de la même façon, le corps du moro est gris et  ses ailes ne sont pas transparentes, pour le reste c’est le même papillon tout aussi difficile à prendre en photo.



    22 responses to “Le Moro-sphynx très difficile à photographier”

    • Ah le moro-sphinx : j’ai acheté mon D7000 presque uniquement pour lui !!!
      Vivement les vacances que je puisse tenter ma chance !
      J’en avais photographié il y a quelques années avec un Canon S1IS, c’était loin de valoir celles-ci ! Et au 1/1000e, les ailes étaient toujours en mouvement.
      En revanche, quand on arrive à le capturer, c’est un des plus faciles à avoir en vol car il ne se pose pas sur les fleurs, mais se positionne en vol stationnaire au-dessus (comme l’oiseau mouche auquel il ressemble beaucoup, d’où son surnom de papillon oiseau mouche)
      Au fait, celui que tu as photographié n’est pas le moro-sphinx, dont les ailes sont opaques, mais son cousin le sphinx gazé
      insecterra_sphinx-gaze-variete-de-moro-sphinx


    • pepite

      Merci Jacques :-)

      Je m’étonnais aussi de ses ailes transparentes et de ses plus jolies couleurs, mais comme la forme et les attitudes étaient les mêmes je m’étais dit que ce devait être un jeune qui n’était pas encore tout à fait fini. Il semble que le shinx gazé soit plus rare, j’ai vraiment eu de la chance hier surtout qu’il est venu presque sous mon nez pendant que je jardinais.
      Ca ne m’étonne pas qu’au 1/1000ème les ailes soient encore floues, même au 1/2000ème comme sur la seconde photo elles ne sont pas encore parfaitement nettes et comme il est toujours en vol stationnaire quand il butine, difficile d’avoir les ailes dans le bon mouvement.

    • Un truc pour avoir beaucoup de papillons à photographier dans son jardin (et surtout les plus gros : sphinx, macaon, flambé…) : ils butinent quasi exclusivement les fleurs rose-mauves, exposées en plein soleil : pour ton sphinx, tu avais réuni les 2 conditions !
      Les sphinx ont deux « saisons » : avril-mail et juillet-août.


    • pepite

      ah merci :-)
      Je ne savais pas pour la couleur des fleurs, mais en y réfléchissant effectivement, c’est vrai que je vois souvent les papillons sur des fleurs de cette couleur.

    • Félicitation, pepite pour ces belles prises de vues de ce magnifique ¨Sphingidae¨de nos régions.
      Il se trouve que depuis quelques jours il est le sujet de ma 24ème planche
      d’ insecte que je compte finaliser ce We ( il me reste la mise au propre des textes ).
      Je ne maquerais pas de vous communiquer cette planche ainssi qu’ une ou deux photo de la ¨bête¨ mais beaucoup moins bien réussi que les tiennes.
      Encore bravo…!!!

    • Comme le dit Jacques Gana il s’ agit trés vraisemblablement de ¨ Hemaris fuciformis¨ ou Sphinx gazé dont les ailes sont translucides contrairement à ¨Macroglossum stellatarum¨ ( objet de ma dernière planche ) qui lui à des ailes à base d’ écailles comme les papillons.
      Dans tous les cas les Sphinx restent des insectes trés difficile à photographier du fait de leur activité en vol.
      J’ ai eu la chance d’ avoir, il y a deux ou trois ans, en élevage la chrysalide d’un sphinx du tilleul qui à bien voulu éclore chez moi et me permettre de faire de belles prises de vues avant son envol…
      Rien à voir avec ta performance,pepite…!


    • Jean-Jacques

      Les trois images sont belles. On voit le papillon et son environnement, des fleurs et leurs tiges.
      Ca ne gêne pas du tout d’autant que ces éléments ne cachent pas du tout le papillon.


    • pepite

      Merci beaucoup de votre participation :-)

      Je l’ai guetté quand j’ai pu hier mais il n’est pas revenu, il faut dire que les fleurs qui l’avaient attiré sont en fin de floraison et que je n’en ai pas d’aussi rose fushia en ce moment qui soient en fleurs.

      On sent vraiment l’été qui approche, les roses commencent à s’ouvrir de toutes parts, les fraises commencent à rougir, les iris s’ouvrent les uns après les autres, quel temps magnifique nous avons en ce moment et ça dure !

      J’ai planté quelques lis noirs mais assez tard, j’ai hâte de les voir en fleurs et de sentir leur parfum. Mon plus vieux chèvrefeuille ne s’est jamais senti aussi bien, j’ai l’impression qu’il a doublé de volume !

      Ca fait du bien :-)


    • ppier

      Bel exploit Pépites :-)

    • J’ai ajouté un petit « cœur » ;)
      Il est superbe surtout sur la 1ere, sacré exploit de l’avoir en plein vol ! avec un arrière plan bien dilué comme tu sais si bien les faire, bravo Pépite !
      J’avais réussi à en avoir un aussi, en juillet du côté de Bourg en Bresse. Il était en vol stationnaire en train de butiner une fleur. Je l’ai eu au 1/640e sec mais on voit encore le mouvement de ailes.


    • pepite

      La première est aussi ma préférée :-)
      Merci pour le petit coeur ajouté :-)

    • Choses promises choses dues….je viens de terminer ma planche sur le Moro-sphinx…je vous joints deux photos de la ¨bête¨ mais rien à voir avec ton exploit pepite…!

      leicam180/Insectes3MoroSphinx


    • pepite

      Ce n’est pas si mal tout de même avec un bridge :-)


    • Dom

      Chapeau Pépite. Superbes photos.


    • Phi

      Le sphinx adore butiner sur la lavande


    • pepite

      J’ai bien des lavandes mais je ne pense pas que je sois dans une région à Moro, j’en vois très très rarement :-(


    • kutulukuru

      Je pense qu’il ne s’agit pas d’un moro-sphinx mais de son cousin le sphinx gazé. Mais je peux me tromper (message des années après, les joies du web !)


    • pepite

      Ah ? Merci, c’est fort possible ils se ressemblent.


    • kutulukuru

      Oui c’est vrai ! En tout cas ce sont de très belles photos…


    • pepite

      Merci beaucoup, il faut avouer que les moro sont difficiles à photographier.

    • Les moro-sphinx snt devant mon objectif mais impossible d’avoir un cliché net …. Grrrr
      Les tiens sont plutôt réussis !

      Bon samedi !
      Lavandine


    • pepite

      Je n’ai pas souvent réussi à les avoir nets, il faut de la patience et pas mal d’essais ;-)


     Leave a reply