• Un escargot passait par là

    escargot



    Je l’ai trouvé par hasard ce vilain gastéropode qui mange les feuilles de mes plantes !
    J’en ai profité pour lui tirer le portrait ;-)



    escargot


    Je l’ai trouvé bien énervé pour un escagot, il n’arrêtait pas de bouger pfuuuu ;-)


    escargot




    Je n’ai pas voulu l’embêter trop lontemps, après ces photos  je l’ai emporté au fond du jardin et déposé sur une feuille.


    Prise de vue : réflex Pentax K-x et 100 macro F/2.8 WR en mode priorité ouverture à 400 iso.

    Photo 1 : F/10 au 1/2000ème de seconde

    Photo 2 :  F/10 au 1/800ème de seconde

    Photo 3 : F/10 au 1/500ème de seconde

    Pour les photos je l’ai simplement posé sur une feuille de papier blanc sur la table du jardin, il n’y a pas de retouches, ni de détourage.

    L’escargot fait parti de la famille des gastéropodes. Gastéropode vient du Grec: gastêr: ventre et podos: pied. Ce terme souligne le large pied sur lequel repose leurs viscères. On connait 103000 espèces de gastéropodes. C’est également un important groupe fossile dont le plus ancien spécimen du Cambrien supérieur remonte à 510 millions d’années.

    Morphologie :

    escargot


    La tête est bien distincte, elle porte une ou deux paires de tentacules (deux paires chez l’escagot), et deux yeux situés à l’extrémité des tentacules chez l’escagot.
    Le pied sur lequel se prolonge la tête sert au déplacement par reptation.
    Une grande majorité de gastéropodes possède une coquille. Le pied peut entièrement s’y rétracter, la tête en premier. Un opercule situé sur la queue peut obstruer l’entrée de la coquille, interdisant l’accés aux prédateurs.
    La respiration s’effectue au moyen d’un poumon situé en avant du coeur pour l’escagot, les gastéropodes vivant dans l’eau ont un branchie à la place du poumon.  Ils ne possèdent qu’un rein, une seule oreillette placée en avant du ventricule et un tube digestif en forme de V.
    La tête porte quatre tentacules. Les deux antérieurs sont plus courts et tactiles, les deux autres se terminent chacun par un oeil et sont rétractiles. Deux glandes salivaires s’ouvrent dans la bouche.
     
    Les principaux représentants des Pulmonés sont : l’Escargot (Helix), avec une coquille bien développée; il la ferme pendant l’hiver à l’aide d’un mucus calcaire que sécrète le foie  et qui se durcit à l’air; cet opercule s’appelle l’épiphragme.

    L’escagot est hermaphrodite (c’est à dire qu’il est à la fois mâle et femelle), mais l’autofécondation étant impossible, il doit s’accoupler avec un partenaire : c’est la fécondation croisée.

    La glande hermaphrodite est assez compliquée. Elle est formée de nombreux lobules comme une glande en grappe et les parois des culs-de-sac engendrent à la fois des ovules et des spermatozoïdes. Ces deux sortes de cellules sexuelles s’écoulent d’abord par un conduit commun, le canal hermaphrodite, mais celui-ci ne tarde pas à se diviser en deux autres : un tube large et boursouflé qui est l’utérus dans lequel passent seulement les oeufs, et sur les flancs de cet utérus se trouve un sillon, la gouttière déférente, dans laquelle s’engagent les cellules mâles. Arrivés dans la région antérieure du corps, les deux conduits se séparent complètement :  l’utérus se rétrécit et devient l’oviducte, qui se termine par une dilatation ou vagin avant de s’ouvrir au dehors par l’orifice génital situé à droite du corps, tout près de l’orifice respiraloire.

    Lorsque deux escargots se rencontrent et que la saison des amours bat son plein, il commencent par s’embrasser « baveusement »: ce sont les préludes.

    Mais l’escargot ne passe pas directement de ces préludes à la copulation.

    Effectivement, entre les deux, il y a une phase qu’on appelle la phase du lancement du dard. L’escargot, à côté de la tête, a une poche musculaire. Cette poche musculaire, à un moment donné des préludes, va s’ouvrir et va laisser échapper un dard, une flèche, donc, la flèche de Cupidon.
    Cette flèche va aller se planter entre la tête et la coquille chez le partenaire. Et ce… le fait d’être piqué par ce dard, par cette petite flèche, va l’amener à copuler.

    Au moment de l’accouplement, chaque individu joue simultanément le rôle de mâle et de femelle. Le pénis sécrète des sortes de sacs effilés et très allongés, à parois rigides et d’aspect cartilagineux, que l’on appelle des spermatophores; ces sacs sont pleins de spermatozoïdes et ce sont eux que le pénis va déposer, durant l’accouplement, dans un réservoir spécial ou vésicule séminale situé près du vagin de l’autre individu.

    15 à 20 jours plus tard, l’escargot va creuser un trou de quelques centimètres de profondeur pour pouvoir y pondre ses œufs. L’ensemble des oeufs s’appelle un naissain. Le nombre d’oeufs pondus est environ une centaine (cela dépend de la race, de l’âge, etc…).



    14 responses to “Un escargot passait par là”


    • pepite

      Si vous vous intéressez à la reproduction chez les escagtos je vous conseille d’aller sur ce site accompagné de photos de copulation des escagots, c’est super intéressant :

      la_reproduction_des_escargots

      Je savais bien que l’escagot était hermaphrodite mais je ne savais pas du tout comment il se débrouillait et si il pouvait s’autoféconder, maintenant je sais ;-)
      La photo mène à tout et on découvre plein de choses intéressantes :-)

      Dommage que je n’ai pas d’élevage d’escargot dans mon coin, j’aurai demandé au propriétaire de pouvoir prendre des photos d’accouplements. La photo en tête du site du lien que je vous ai mis ci-dessus est craquante.


    • msth

      Très bien fait Pepite.
      Bravo.


    • pepite

    • Dom

      Merci pour ce cours de sciences naturelles et ces belles photos…

      Euh ! dans ton jardin, tu as des feuilles …blanches ?
      :-) ))


    • pepite

      Euhhhhh, Dom, si tu avais bien lu, sous les photos et les réglages employés j’ai écrit (je cite) : « Pour les photos je l’ai simplement posé sur une feuille de papier blanc sur la table du jardin, il n’y a pas de retouches, ni de détourage. »

      Alors alors on lit en diagonale ? ;-)

      Merci pour ton commentaire, et pour ton passage :-)

      J’espère que tu as meilleur temps en Bretagne que chez nous (hum pas sûr qu’il fassse beau chez vous en ce moment). Si le soleil a bien voulu faire une petite apparition ici hier, ce matin c’est de nouveau l’automne :-(


    • Dom

      HiHiHi… :-) ))
      Bon j’ai du sauter trois mots (« de papier blanc »)… J’avoue !
      Mais j’ai déjà vu des arbres décorés avec des feuilles en papier…

      Ici il fait bon mais humide…, un poil de vent!
      mais j’ai fait une super sortie photos pour un coucher de soleil sur Pen Hir avec deux potes photographes il y a quelques jours…
      Sinon petits travaux dans le jardin de restructuration de l’espace (la formule est super hein ?) pour dire que j’ai remué de la terre à la pioche et à la pelle
      et construit des petits murets…


    • Dom

      Et cette année je n’ai pas encore vu d’escargots dans le jardin…


    • pepite

      C’est toujours sympa d’aménager sa maison ou son jardin :-)
      (oui la formule est très bien ;-) )

      Moi quand j’ai quelques minutes je continue d’arracher les racines des tuyas morts cet hiver, hier j’ai mis pratiquement une journée sur les racines d’un seul qui ne voulait absolument pas quitter la terre… Mais à 21 heures j’ai fini par l’avoir, non Mais ! ;-)
      Donc aussi pelle, pioche, sécateurs (grand et petit), griffe, grattoir , pfuuu il m’a donné du mal celui là, j’avais déjà commencé il y a quelques temps, maintenant il va falloir que je déplace la souche qui est assez lourde.

      Ici il fait bon, même chaud par moments, mais l’humidité est omniprésente aussi.

      Les escargots sortent surtout le soir, c’est parce que j’avais déplacé un pot que je l’ai trouvé. Tu peux les repérer si tu as des trous dans les feuilles de tes plantations, ils sont dus aux escargots, limaces ou chenilles. Ces vilaines petites bêtes ont réduit un de mes rosiers en dentelle ! Dès que je trouve des escargots je les emporte tout au fond du jardin.


    • Dom

      Tu y’as réussi alors !
      Bonne soirée Pépite ! BiZH !


    • ppier

      il est cool le « pépère » :-)


    • Corbes

      Nerveuse, ta bestiole, Pepite ? Tiens donc, ce doit être un escargot qui a l’âme d’un écrivain : l’angoisse de la page blanche ! :-)

      Bon, plus sérieusement, il doit se demander où est passée sa bonne herbe verte…


    • pepite

      Oui c’est pour ça que je n’ai pas voulu l’embêter longtemps avec mes photos, tout au plus cinq minutes.


    • Corbes

      Mais c’est quand même une bonne nouvelle que Pana ait amélioré ses appareils, on va enfin pouvoir filmer les escargots enervés dans de bonnes conditions !!! :-)

      Allez, à plus sec !


    • pepite

      Pliée de rire

      Merci pour ton humour :-)


     Leave a reply