• Lunette astro Lidl de marque Bresser

    L’avantage de la petite Lidl c’est qu’elle est fournie avec occulaire et trépieds elle peut donc aussi servir pour l’observation sans l’appareil photo, elle est légère et moins imposante que l’Orion. Par contre elle ne convient pas aux appareils réflex, celle-ci sera dédiée aux compacts et aux bridges.

    Quelques photos de la lunette en question :

    auto

    Détail (pardon pour la poussière) du pied et de la monture équatoriale :

    auto

    Une monture équatoriale est un dispositif comportant un axe de rotation parallèle à l’axe de rotation terrestre. Elle permet de suivre facilement un astre lors de son parcours dans la voûte céleste.

    Les étoiles, comme le Soleil, se lèvent à l’est et se couchent à l’ouest, dans un grand mouvement apparent de rotation de l’ensemble de la voûte céleste. Or, pour faire une observation, il faut que la direction pointée par l’instrument reste fixe par rapport aux étoiles. On compense donc la rotation de la Terre par une rotation opposée de l’instrument : comme la Terre tourne d’un tour par jour sidéral (soit 23 h 56 min 4,09 sec), autour de l’axe nord-sud, l’instrument doit tourner autour d’un axe parallèle, dans le sens contraire et à la même vitesse. C’est un des axes de la monture équatoriale qui remplit ce rôle, le second axe permettant de changer la direction visée.

    La lunette en un peu plus gros :

    auto

    Elle est vendue complète telle que sur la photo mais démontée dans un carton, sa marque Bresser/stylux, elle est livrée avec 3 occulaires. Le montage est facile.

    Pour le prix (entre 60 et 80 euros) c’est vraiment une affaire. Je connais un photographe astro qui s’en sert en plus de son Orion.

    L’Orion peut très bien servir pour le terrestre, pour l’animalier et fait office de très gros objectif (600mm x par le coef 1.5 sur réflex APS-C = 900mm ou 960 mm avec capteur de réflex APS-C de Canon) pour un prix largement inférieur à un objectif fixe de cette focale) puisqu’elle peut se monter sur un boitier réflex exactement comme un objectif ce qui n’est pas le cas de la Lidl.
    La Lidl sera dédié uniquement au ciel et à l’astro et plutôt aux compacts et aux bridges n’ayant pas un objectif d’un trop grand diamètre puisqu’il faut coller le boitier contre l’occulaire.(l’occulaire est tout à gauche sur la photo).
    Certains bricoleurs arrivent à fabriquer un plateau qu’ils fixent sur le porte occulaire comme support pour le boitier compact afin d’avoir une meilleur stabilité.

    Avec la Lidl il faut faire la mise au point sans l’appareil photo en tournant les roues près de l’occulaire, puis mettre le boitier contre l’occulaire en mise au point auto.

    Il faut guetter chez Lidl, ce sont des offres ponctuelles.


    P.S. Pour ceux que ça intéresse : La monture équatoriale est constituée (mais vous pouvez très bien prendre des photos de la lune par exemple sans ces réglages ultra précis) principalement d’un axe, dit axe polaire ou horaire. Cet axe est gradué en heures (0-24). Un deuxième axe, perpendiculaire à l’axe polaire, est appelé axe des déclinaisons. Il est gradué en degrés (+90 à -90°).

    Pour être opérationnelle, la monture équatoriale nécessite un réglage appelé mise en station. Il est en effet possible de modifier l’inclinaison et l’orientation de l’axe polaire. L’inclinaison par rapport à l’horizontale doit correspondre à la latitude du site. L’orientation doit se faire vers le Nord ou le Sud, selon l’hémisphère.

    Lorsque la monture est mise en station, l’axe polaire doit pointer vers le pôle céleste qui se trouve à trois quarts de degré de α Ursae Minoris, dite l’étoile polaire dans l’hémisphère nord. Cela signifie que l’axe polaire de la monture est parallèle à l’axe de rotation de la Terre. Ainsi, la rotation de l’instrument autour de cet axe permet de suivre l’ascension droite de la sphère céleste, et la rotation autour de l’autre axe change la déclinaison. Avec certains équipements, il est parfois nécessaire – en cours d’observation – d’effectuer un retournement de cet axe dans une position symétrique, opération parfois délicate.

    Pour ceux que la mise en station intéresse, lisez cela :

    mise en station_wikipedia

    Se repérer sur la monture équatoriale :

    auto

    La terre tourne sur elle même en 23 h 56 mn et 4 s. Le ciel parait donc tourner en sens inverse. Une étoile située sur l’équateur bouge 15′ d’angle par minute. Pratiquement imperceptible à l’oeil nu le grossissement dû à la lunette accélère d’autant le mouvement apparent. Un grossisement de 40 montrera une vitesse angulaire de 40 x 15′ par minute d’observation soit 10° par mn ! Si l’occulaire présente un champ de 50° l’étoile disparaitra du champ en 5 mn.
    Avec un grossissement de 200 le champ sera traversé en 1 minute ce qui explique que sans monture équatoriale motorisée les photos prises en poses longues montrent des traits au lieu des étoiles. Il ne faut donc pas chercher un grossissement trop important si vous ne pensez pas mettre une fortune dans une monture motorisée.

    Bon revenons à nos moutons ;-)

    Régler la lunette Lidl pour l’astro

    Comment faire déjà pour pointer vers le pôle nord ? ;-)

    Approximativement on va déjà considérer que le pôle nord céleste est occupé par l’étoile polaire.
    En premier on va régler l’inclinaison de l’axe horraire qui dépend de la latitude de votre axe d’observation, ce réglage peut être fait une fois pour toute. (Par exemple, Paris = 49°).

    auto

    Repérer l’étoile polaire :

    auto

    Si vous avez une boussole, installez déjà votre trépied (et la lunette) en direction du nord. Repérez de toute façon dans la direction du nord, la grande ourse qui a la forme d’une casserolle, prenez le bec ce la casserole que vous prolongez 5 fois et vous arrivez sur une étoile plus brillante : c’est l’étoile polaire.
    Déplacez le trépied pour le positionner à peu près dans l’axe de l’étoile polaire.


    Mettre le trépied de niveau

    Ensuite il faut mettre le trépied bien d’aplomb, de niveau (parfaitement horizontal), les pieds sont réglables individuellement sur la petit Lidl.


    Régler la latitude

    Grace à google earth déterminez votre lieu d’observation, la latitude sera indiquée. Réglez ensuite la latitude sur la monture, ici réglée pour Paris (49°) :

    latitude pour Paris_lidl

    La latitude se règle avec le bouton papillon que vous voyez sur la photo (en bas de la photo).

    Pour Brest vous pouvez la régler sur 48° 


    Mettre l’étoile polaire dans le viseur

    Mettez l’axe de déclinaison sur zéro afin de pouvoir accèder à la visée de la lunette, en tournant la roue noire en platique qui est au bout de la plus longue tige noire.

    Héhé ça y est vous devriez maintenant voir l’étoile polaire :-)
    Si vous ne la voyez pas en déplaçant l’ambse dans un mouvement gauche/drite elle devrait maintenant apparaître.

    Ce n’était pas compliqué hein ? ;-)

    Le viseur vous donne une vue plus élargie que l’occulaire, vous permettant de vous repérer et d’affiner vos réglages.

    Régler l’heure.

    Le bouton cercle horaire vous permet d’incliner plus ou moins la lunette pour un réglage plus précis. Il se règle avec le bouton situé à gauche de la lunette au bout de l’autre tige noire.

    roue_horaire_reglages


    Dans le viseur vous pouvez observer une croix, il faut positionner le sujet que vous voulez photographier au centre de la croix afin de pouvoir l’observer dans l’occulaire. Ensuite avec les petites roues de chaque côté de l’occulaire vous réglez la mise au point en les faisant tourner. Quand c’est net collez le compact ou le bridge contre l’occulaire en mise au point auto et déclenchez doucement en faisant attention de ne pas bouger du tout le boitier. Si vous êtes bricoleur vous pouvez construire un plateau pour supporter votre compact afin qu’il ne bouge pas pendant le déclenchement.

    Le plus facile pour commencer est de photographier la lune. En France on l’observe à l’est en début de soirée et elle se couche le lendemain matin à l’ouest.

    Avec les diférents réglages du trépied vous pouvez bouger la lunette suivant tous les axes.

    Bonnes photos :-)

    Si vous devenez des passionnés de photos astro « Le » site de réflérence est astrosurf : astrosurf

    Je vous ai donné aussi quelques logiciels d’observation ou de montage dans le premier commentaire sous l’article.




    2 responses to “Lunette astro Lidl de marque Bresser”


    • pepite

      Iris

      Le logiciel qu’il faut avoir pour traiter les images astro (empilage, etc.) :

      logiciel_Iris

      Et coup de chance Iris est gratuit, en bas de page du lien que je vous ai donné, il y a toute la doc pour utiliser le logiciel.

      ________________________________________________________________

      Stellarium

      Un petit lociciel très sympa, gratuit également, uniquement pour visionner le ciel, mais qui s’affiche en plein écran avec votre ciel et ses étoiles au jour et à l’heure du jour, une fois que vous l’avez téléchargé il s’installe tout seul, vous le retrouvez dans la liste de vos logiciels. Quand vous cliquez sur son nom dans la liste de vos logiciels il se lance en plein écran. Pour le configurer et pour quitter il faut diriger votre souris vers le bas de votre écran et cliquer sur la rangée d’icônes qui apparait en bas et sur la dernière à droite.

      Un logiciel très pratique et précis et doté d’une esthétique poussée avec un souci du détail. Il est possible de zoomer sur les planètes pour voir leurs satellites ou les objets principaux du ciel profond. Le rendu de jour et des crépuscules est à couper le souffle. Les cartes célestes sont à couper le souffle de beauté !

      logiciel_stellarium

      Et la doc pour en tirer parti :

      doc_logiciel_stellarium

    • Merci Pépite pour cet article :)
      encore une fois, c’est très complet avec tout ce qu’il y a des techniques de réglages et d’utilisation, merci !
      Pour le moment, il faut déjà que j’arrive à repérer la grande ourse. Ici, en ville, on a beaucoup de pollution lumineuse malheureusement….le seul endroit où je peux observer le ciel avec le minimum de pollution c’est sur mon lieu de travail qui est le point culminant de la ville……et le soir, il est plongé dans l’obscurité quasi totale :) Je garde tes précieuses indications sous le coude. Je vais guetter les affaires de chez Lidl, je regarde souvent, d’ailleurs (sans vouloir faire de pub pour cette enseigne) j’ai acheté un trépied télescopique chez eux, il y a quelques mois. Pour 20 euros (j’ai tenté le coup à ce prix là), j’ai un trépied avec plateau de fixation rapide, un niveau à bulle, 3 axes de rotation (un bonheur pour les panoramiques), des pieds anti-dérapant, une hauteur réglable jusque 1,71m, poignée et housse de transport. Tip top :)


     Leave a reply