• LunetteOrion apochromatique montée sur réflex (suite)

    Encore quelques photos tests avec cette lunette au rapport qualité/prix imbattable.

    orion_18feuilles

    Conditions de prises de vue : 1/400ème de seconde à 400 iso. Vous voyez que même en montant en sensibilité ça reste très propre. Aucun filtre anti-bruit n’a été appliqué sur cette photo. Ces premières photos (celle-ci et celles de la page précédente) ont été prise de ma voiture en prenant appui sur le bord de la vitre.

    Sur mon ancien blog, je vous parlais de cette lunette astronomique étonnante montée comme un objectif c’est à dire directement au foyer.
    La qualité des photos est époustoufflante, suite des photos et des tests:-)

    Il commence à être tard mais je veux voir ce que cette lunette a dans le ventre donc je continue mes tests, environ à 25 mètres, toujours à 400 iso, je teste sur monopode, toujours à la télécommande, la vitesse affiche 1/30ème de seconde dans le viseur, pour suivre la règle de focale/vitesse étant à 960 mm sur le capteur 1.6 je devrais être à 1/1000ème de seconde ! Je m’attends à une horreur à cette vitesse sur un équivalent télé aussi important mais je tente tout de même, et voilà ce que ça donne ! :

    orion poteau à 400 iso

    Allez soyons fous, montons à 800 iso pour la prochaine photo, toujours environ 25m, le test sur le crépi pour voir si cette lunette est capable de restituer tous les détails, je ne suis pas du tout à l’aise avec le monopode, la longueur de la lunette (75cm avec les paresoleil et les bagues, donnent beaucoup de balant à l’ensemble, il vaudra mieux employer un trépied pour photographier les animaux car je mets un certain temps à me stabiliser avec le monopode.

    orion crepi a 800 iso

    conditions de prise de vue : à 25m du sujet, 1/160ème de seconde 800iso.

    Et puisque qu’une lunette astro est quand même faite pour prendre les astres en photo, voivi une photo de la lune prise avec la lunette montée sur le boitier :

    lune du 2 novembre 2006

    Une autre photo de la lune, pleine cette fois :

    pleine lune

    Il faudra que je recherche la date de celle-ci.




    2 responses to “LunetteOrion apochromatique montée sur réflex (suite)”


    • Michel Baugé

      tout d’abord felicitations pour vos explications concernant cette lunette dont je vais faire l’achat suite a votre article ,je suis photographe animalier amateur et ne veux faire que celà avec ,mon 100/400 étant un peu court même avec l’extender 1.4 pour certains oiseaux dans les marais je voudrais simplement une précision ,ne voulant pas faire de l’astronomie pouvez vous me confirmer que je n’ai pas besoin d’un porte occulaire au coulant de 50.8 ,pouvez vous m’indiquer ce que j’ai vraiment besoin pour cette spécificité de photo sachant que le tube allonge est necessaire pour être en mise au point minimum de 7 M
      merci d’avance de votre gentillesse
      bien amicalement
      Michel


    • pepite

      Vous avez besoin de tout ce qui est expliqué dans la partie 1, ce n’est pas du porte occulaire dont vous n’avez pas besoin mais de l’occulaire qui sert uniquement pour la visée directe.

      Il vous faut comme décrit sur le shéma et dans le texte :
      Le tube de la lunette, le porte occulaire, la bague allonge, la bague T2 correspondant à votre réflex.

      Ensuite à l’utilisation il faut mettre l’appareil en mode priorité ouverture, il gèrera de lui même la vitesse. Par contre la mise au point devra se faire manuellement.

      L’ensemble n’est pas utilisable à main levée comme tout télé dépassant 400mm il faudra l’utiliser sur trépied. Le trépied vidéo est conceillé pour l’animalier afin de pouvoir suivre plus facilement un sujet qui se déplace.
      Ce trépied doit supporter un poids supérieur à 5 kgs.

      Tout est décrit à pour le besoin des différents éléments et leur montage :

      Lunette Orion apochromatique 80 ED montée sur réflex (description)


     Leave a reply