• Un boitier 960 000 mégapixels !

    Un boitier de 960 000 mégapixels a été développé par le Département américain de la recherche Défense Agency  par les chercheurs de l’université d’Arizona et de l’université Duke (Etats-unis) il mesure 75 x 75 x 50 cm, autant dire que l’on ne pourra pas prendre de photos à main levée avec cet appareil surtout que le boitier baptisé AWARE-2 pèse 93 kg !

    Le boitier :

    aware-2


    Bon d’accord il n’est pas très esthétique ;-)
    Il est obligé de rester le ventre à l’air car il a tendance à chauffer. Au centre on distingue l’optique principale. Sur le dessus les deux ronds sont des ventilateurs.

    La conception actuelle est composée de 98 sous micro-apn de 14 millions de pixels avec une netteté et une exposition réglées individuellement pour chaque sous apn. Tous les sous apn expose le même temps. Une unité de traitement électronique est spécialement conçue pour gérer les 50 000 millions de pixels (50 Gigapixels) capturés pour chaque cliché. La technique HDR est ensuite utilisée pour combiner toutes les différentes expositions de 8 bits en un seul fichier de 32 bits puis est ensuite mappé en une image 8 bits qui peut être affichée.

    Le système optique est constitué d’une lentille de six centimètres à l’intérieur de laquelle on trouve une matrice de 98 sous apn.

    « Chacun des micro appareils photo capture des informations d’une zone spécifique du champ de vision», a expliqué David Brady, l’un des concepteurs. «Un processeur informatique relie ensuite toutes ces informations dans une seule image hautement détaillée».

    La conception actuelle permet un maximum de 220 sous-boîtiers.

    D’après la revue Nature, qui publie le détail de cette invention, les auteurs font la preuve qu’il est possible de prendre un groupe de cygnes en photo et ensuite en zoomant de les dénombrer un par un alors qu’on ne distingue qu’une masse sur le cliché normal.



    imageboitier_giga


    Avec tous les boîtiers installés le chevauchement entre les images des sous apn et l’élimination des données mal éclairées cela permettrait de réduire la capacité théorique de 3 gigapixels pour revenir revenir à environ 2 gigapixels – environ avec une ouverture de 16mm afin de limiter la diffraction, dit le groupe.

    Ce boitier permet de prendre jusqu’à 3 images par… minute (Et oui il faut le temps qu’il digère toutes les images pour en faire une seule photo et qu’il refroidisse).

    L’équipe dit que la qualité d’image actuelle est réduite mais qu’ils croient que cette restriction peut être surmontée avec l’utilisation de lentilles à haut-indice de réfraction pour améliorer cette performance.

    Cependant, c’est actuellement l’électronique qui empêche de rendre le boitier plus petit – le système optique compte pour seulement 3% du volume de l’appareil – le reste de l’espace est occupé par les composants électroniques associés, et le refroidissement nécessaire pour dissiper les 430W dépensés chaque fois que l’appareil prend une image.

    Actuellement la taille de l’appareil et le coût des équipements ne permettent pas d’envisager une diffusion grand public . Mais les scientifiques estiment que d’ici cinq ans avec les progrès de la miniaturisation cela sera sans doute possible.

    Ils espèrent donc pouvoir réaliser des boitiers « portatifs » plus petits.

    Cela fait étrangement pensé au système Lytro donc nous parlions au cours de l’année.

    Les recherches d’amélioration du système continuent.

    Disposition hémisphérique des sous-boitiers autour de la lentille principale en haut à droite :

    Gigagon


    Sources diverses dont Dpreview et Université Duke, Durham, Caroline du Nord.


    aware-2_02


    C’est pas mignon ça ? On dirait une pelote d’aiguilles (pour celles qui font de la couture) ! Ca a actuellement la taille d’un ballon de foot mais c’est appelé à la miniaturisation dans les années à venir.

    Ah j’oubliais pour le moment Aware-2 ne prend des photos qu’en noir et blanc mais les chercheurs pensent qu’il passera à la couleur d’ici la fin de l’année. Il parait qu’Aware-2 a une résolution 5 fois plus précise que la vision d’un être humain qui aurait 20/20 à chaque oeil.

    Les scientifiques estiment qu’il faudra encore quelques années pour que ce type d’appareil photo puisse être accessible par tout le monde mais que l’attente ne devrait pas être aussi longue qu’on le pense.

    Vous allez voir que dans 10 ans on ne reconnaitra plus nos appareils photos !!!!

    … Mais nos PC non plus car ces images il va falloir que les disques durs les ingurgitent !!! Tout ça pour finir en taille écran dans 99% des cas ;-) !

    J’en connais qui vont pouvoir cropper leur photo et en sortir 98 images de 14 mégapixels avec une seule prise de vue ;-) Pfuuuu ce n’est plus de la photo ça, la photo c’est aussi peaufiner son cadrage.

    Je blague hein, il faut bien sûr peaufiner son cadrage sinon autant prendre des photos avec son téléphone portable, tiens à ce propos il font de gros progrès les téléphones à ce niveau et Sony va vendre des capteurs aux principales marques et entend engager 1 milliard de dollar pour les capteurs destinés aux smartphones. (héhé je l’ai bien amenée ma seconde new ;-) ).


    9 responses to “Un boitier 960 000 mégapixels !”


    • Corbes

      Sympa pour la rando….avec quelques sherpas !


    • pepite

      Bon moi tout compte fait je préfèrerais un capteur de Nex avec sa belle dynamique dans mon smartphone, pour les voyages ce serait génial, parce que à y bien penser mon nex 5N n’est guère plus gros que mon téléphone.
      Reste le problème de l’optique mais quand on voit ce qu’ils sont capable d’inventer pourquoi pas.

    • Chacun devrait savoir que l’ on n’ arrête pas le progrés…surtout dans les domaines ou l’ électronique est reine.
      Pepite pour ton portable hautes performances l’ histoire est en marche…Chasseur d’ images, il y a peu d’ années, déclarait par la voix de Guy-Michel Cogné, son Directeur de la rédaction, que le portable avait remplacé les Leica M ( qu’il ne portaient pas dans son coeur ) dans les ¨news¨ par sa disponibilité et sa discrétion due à son faible encombrement.
      Je ne suis pas loin, aujourd’hui, de le suivre sur ce terrain.
      Quant aux progrés des images produites par les portables les photos produites par le dernier Smartphone son assez lèchées…pour illustrer ce propos peut-être avez-vous vu passer l’ article de Focus-numérique dont je vous mets le lien ci-dessous.

      nokia-n808-pureview

      Sony va vendre des capteurs spécialisés aux constructeurs de portables certe mais il me semble avoir vu passer un article sur la fabrication de zooms miniaturisés plus performants pour ces mêmes clients.

      Inutile de souligner qu’ un Smartphone équipé d’un capteur de 9-10Mo avec un zoom 28 ( 24..? )-100mm en équivalent 24.36, serait capable de traiter 90% de mes prises de vues.
      Sans oublier les possibilités liées à l’ accés internet ou que l’on soit et la transmission directe d’images par le réseau hertzien….évidemment là avec l’ abonnement mensuel qui va bien, on a rien sans rien…!!!
      Il y a 15 jours j’ ai acheté, par curiosité, le N° 14 de réponses photos ¨Pourquoi pas l’ Argentique¨…mais malgré mes nombreuses et heureuses années passées avec ce système labo N&B compris ( de 1962 à 2000), je n’ ai pas du tout adhéré à cet engouement….
      Que certains trouvent géniale d’ attendre quelques jours ou semaines avant de visualiser les résultats de leurs prises de vues, au jour
      d’ aujourd’hui, me dépasse complétement tout comme cette position intégriste ( à mes yeux ) consistant à refuser toute interventions aprés la prise de vue numérique avec PhotoShop.
      C’est oublier que, même du temps de l’ argentique, pratiquement toutes les photos étaient ¨travaillées¨au labo avant tirage et/ou publication.
      Je me souviens des matinées passées à secouer mes mains au dessus du margeur pour ¨faire sortir¨un ciel etc…etc.. alors qu’ aujourd’hui il faut quelques secondes tranquillement assis devant un écran….!!!
      tout cela pour dire que le ¨progrés¨ce moque éperduement de nos états
      d’ âmes…


    • pepite

      Mon smartphone possède un capteur de 8 millions de pixels et avec un zoom, bien sûr pas au niveau de mon hybride Nex 5N mais je note de gros progrès dernièrement, je suis certaine que ça va encore progresser.

      Quant à l’argentique c’est complètement dépassé aussi bien en qualité d’image, qu’en sensibilité, et du temps de l’argentique on travaillaient déjà les photos, sous agrandisseur ou avec les premiers photoshop quand ils sont apparus et avec l’aide de scanners qui valaient une fortune pour scanner les diapos ou les tirages. Combien de produits chimiques néfastes pour la nature avons nous utilisé dans les bains de développement dans la salle de bains quand nos parents s’absentaient ! Tout ça même si ça rappelle de bons souvenirs est complètement dépassé, vive le progrès.


    • Corbes

      Entièrement d’accord avec toi, leicam. J’ai aussi passé des centaines d’heures dans le labo en argentique, aussi bien en N&B et en couleur, et je peux te dire :

      1 – je ne regrette pas cette époque, même si j’y ai passé de bons moments, et je crie très fort, en connaissance de cause « vive le numérique » !

      2 – Quand on voit les bidouilles que l’on faisait quand on tirait en labo (développement spéciaux, masquages partiels parfois hautement acrobatiques…) je ne vois pas ce qui empêcherait de faire du « développement » et de la retouche numérique. Bien au contraire, depuis que j’ai acheté récemment Lightroom 4 (que je suis encore bien loin de maîtriser complètement), je redécouvre mes photos RAW avec un ravissement continuel. Dans le fond, pour comparer avec l’argentique, le JPEG, c’est l’équivalent de ce que vous sortait le labo du coin, le RAW retraivaillé avec un bon logiciel, c’est l’équivalent du tirage peaufiné que l’on produisait dans son propre labo.

    • Merci Corbès pour ton commentaire…en ce qui me concerne, je reste au niveau de PhotoShop CS3 pour les ajustements de base…ce qui finalement me correspond le mieux…déjà avec l’ argentique j’ avais refusé de ¨passer¨ à la couleur estimant que tous les samedi matin dans le labo le N&B cela suffisait comme cela…
      Dans notre club photo nous avions tout ce qui fallait pour faire le saut mais en voyant les nombreuses contraintes supplémentaires ( températures stricts..bains supplémentaires…etc…etc….) j’ ai campé sur mes positions.


    • Corbes

      Tu as bien fait ! Je l’ai pratiqué pendant des années (y compris le tirage direct de diapos sur papier Cibachrome) et c’était une vraie galère !!!

    • Impressionnant ! je ne connaissais pas, je n’avais pas lu d’article sur ce « boitier »
      …J’ai bien aimé tous les commentaires précédents…ah oui, j’ai vraiment aimé :-)


    • pepite

      Je ne sais pas si vous vous souvenez de cet article mais Mimi vient de m’envoyer un lien très interessant qui démontre ce que peut faire un tel matériel, cliquez sur le lien, attendez une ou deux seconde que la grande photo s’affiche, puis avec les petites miniatures en dessous vous agrandissez une partie de l’image, un cadre vous indique sur la grande photo de quelle partie de la grande image il s’agit :

      Gigapan

      Avec un double clic vous pouvez encore agrandir la taille du détail. Avec la roulette centrale de la souris vous pouvez revenir à la taille initiale de la photo.

      Impressionnant non ?

      Merci Mimi pour ce lien :-)


     Leave a reply