• Olympus 12mm f/2 premiers tests

    ruelle


    Etant donné que pour le moment je n’ai que le Panasonic G1 en boitier micro 4/3 pour le tester (un Olympus E-PL5 devrait arriver incessamment) je ne ferai pas de tests approfondis du piqué lors de cet essai. Pour la plupart des photos de ce premier test je l’ai employé à l’ouverture de f/5.6 en mode priorité ouverture. Cette ouverture est celle conseillée par Olympus pour obtenir la meilleure qualité d’image. Etant donné que c’est une optique pour micro 4/3 cela se comprend aisément.
    Compte tenu que le Panasonic G1 n’est pas le meilleur en hautes sensibilités toutes les photos de ce premier test ont été prises à 125 iso.

    Même photo de la ruelle mais en orientation portrait :


    ruelle en format portrait

    La profondeur de champ à f/5.6 est totalement suffisante pour avoir tout net d’un bout à l’autre de l’image comme on le désire pour ce type d’image.


    porche


    Pour mesurer la distorsion rien de mieux qu’une porte, ici on peut la mesurer d’autant mieux que l’objectif n’est pas monté sur un boitier de la marque donc elle n’est pas  corrigée en interne. La distorsion est présente mais vraiment très légère, on distingue sur le haut de la photo une légère courbe convexe mais sans gravité.


    maison


    Perspective verticale : Avec une focale 12mm (équivalent 24mm avec un boitier micro 4/3) elle est forte, c’est totalement logique d’autant plus que je suis en contre bas, plus on emploiera de courtes focales plus la perspective verticale sera présente dès que l’appareil photo n’est pas strictement parallèle au sujet photographié.

    Pas facile de prendre les remparts dans cette allée exigüe mais grâce au 12mm j’arrive à les cadrer, c’est l’avantage de cette focale :


    remparts




    Pour le plaisir une belle écorce :

    Ecorce


    et un vieux heurtoir :


    heurtoir

    Je ferai des tests plus poussés à plusieurs ouvertures et sensibilités dès que j’aurai l’Olympus E-PL5 entre les mains.
    Le heurtoir est pris au 1/25ème de seconde ce qui est lent mais vu que je suis avec un grand angle le manque de stabilisation ne se fait pas sentir et l’image est bien nette. (Les optiques Olympus ne sont pas stabilisées car ce sont les boitiers qui le sont contrairement à Panasonic dont la stabilisation est optique et non par le capteur, il n’est donc pas possible d’avoir de stabilisation en montant des optiques Olympus sur des boitiers Panasonic). Monté sur l’E-PL5 stabilisé par le capteur on pourra donc en principe pouvoir prendre des photos au 1/10ème de seconde avec cetobjectif.


    Allez la dernière, un petit paysage sans intérêt mais qui montre bien la profondeur de champ à f/5.6 :


    paysage


    Mise au point réglée sur l’hyperfocale.


    En tout cas j’ai retrouvé avec plaisir l’ergonomie de mon G1 que je n’emploie plus que rarement depuis que j’ai le Sony Nex (qui est bien meilleur mais des années sont passées entre ces deux modèles et le Nex est équipé d’un capteur de réflex). Ceux qui ont un G5 doivent se régaler au niveau ergonomie.


    Note pour les reporters et les photographes de paysages :

    Avec le 12 mm, le boiter étant réglé en mode priorité ouverture sur f/5.6, en se mettant en mise au point manuelle et en réglant la distance sur 2m on est à l’hyperfocle, la photo sera nette sur tout le champ de 92 cm à l’infini.

    Si vous manquez un peu de lumière, à f/4, l’hyperfocale est à 2.42 m, ce sera net de 1.21 m à l’infini.

    ________________________________

    26 décembre

    Ca alors ! Je sors dans le jardin et je découvre… des fleurs ! en décembre !

    A côté d’un grand arbre un petit arbuste plutôt chétif que je n’ai jamais vu en fleurs et que je m’apprêtais à ratiboiser à l’automne dernier.

    Du coup j’ai couru chercher le G1 avec le 12 mm, il commence à faire nuit, mais à f/2 ça devrait passer pour en prendre une fleur isolée en photo et voilà :


    auto


    La photo est recadrée. Mode priorité ouverture, ouverture réglée sur f/2 vitesse 1/25ème de seconde à 125 iso.
    Note : j’étais vraiment très près de la fleur, au minimum de la distance possible avec cet objectif soit environ à 20 cm de la fleur, ce qui explique le flou d’arrière plan assez onctueux.

    Demain au jour si il ne pleut pas j’essaierai d’en reprendre avec mon objectif macro et mon réflex mais là vu que la nuit tombe vite je n’avais pas le temps de monter le macro sur mon réflex. En tout cas ça fait partie des jolies surprises même si je n’ai pas eu le temps de peaufiner la photo.


    8 responses to “Olympus 12mm f/2 premiers tests”

    • Le rendu me plait bien, belle série avec ces clichés, il n’y a pas d’AC sur le pourtour des branches sous le ciel blanc, parfait contraste et luminosité, c’est très bien géré. L’ E-PL5 a le même capteur de 16 mpx que l’OM-D E-M5, ce devrait donc être bien avec cet objectif, cela donnera une bonne qualité d’ image…enfin je pense :-)


    • pepite

      Je n’ai aucun doute là dessus, la qualité d’image est la même entre l’OM-D et l’E-PL5 ;-)

      Le 12mm f/2 est le meilleur objectif Olympus pour micro 4/3, sur l’E-PL5 il devrait donc se comporter encore mieux qu’avec le « vieux » G1.

    • Oui, c’est sûr que cette optique est fort séduisante, quelle belle construction métallique. Effectivement, je pense comme toi, ce devrait être encore mieux en qualité d’image avec l’E-PL5.
      J’ai fait acheter des reflex à différentes connaissances ces derniers mois, peut être ai je tort d’être trop axé reflex, mais n’utilisant à l’heure actuelle presque que ça, je ne sais que conseiller d’autres. Mais bon, ces personnes n’achètent pas que le boitier avec une seule optique, la plupart ont acheté de gros zoom genre Sigma 120-400 mm apo hsm ainsi que des objectifs grand angle et d’autres dédiés macro. Je ne pense pas avoir fait d’erreur vu ce que ces personnes recherchaient.
      Il est vrai également que le choix des Micro 4/3 est maintenant très vaste…je suis un peu perdu…donc merci pour tes tests…je donne les liens :-)


    • pepite

      La philosophie de ces boitiers est totalement différente. Je devrais plutôt dire de ces capteurs, car les hybrides Sony Nex et les Fuji X sont des boitiers hybrides comme les boitiers micro 4/3 mais dotés de capteurs de réflex.

      Les capteurs micro 4/3 sont surtout destunés aux personnes (à quelques exceptions près) qui travaillent avec une grande profondeur de champ, tandis que les capteurs de réflex sont les plus performants dès que l’on veut jouer avec de beaux fonds flous et fondus sur lequel le sujet ressort bien net.

      Je pourrais très bien me passer des réflex, mais pas de leurs capteurs car j’aime jouer avec le flou et j’aime les flous onctueux qui font bien ressortir un sujet qui parait alors encore plus net. Par contre en paysages où l’on désire plutôt généralement une très grande profondeur de champ les micro 4/3 avec les derniers boitiers sortis sont un régal.

      Pour moi ce sont des boitiers complémentaires avec chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

      Les boitiers réflex haut de gamme gardent cependant un avantage en photographie animalière et en photo sportive avec des modes rafales d’une qualité que l’on ne retrouve pas sur les hybrides à l’heure actuelle, c’est pourquoi je garde mes réflex mais qui ne me servent plus que pour ça. La compacité et le sac à dos bien allégé avec les hybrides ont eus pitié de mon dos et je les en remercie.
      Un hybride comme un Sony Nex fourni la même qualité d’image que les réflex experts et avec une dynamique étonnante.

      En fait il faut choisir en fonction de ce que l’on photographie le plus si on ne doit avoir qu’un seul boitier.

      Cela dit l’objectif Sigma 120-400 est un excellent objectif, je l’ai eu en main en animalier et il m’a surpris dans le bon sens du terme.

      A propos de longues focales elles existent aussi en micro 4/3, Panasonic fourni un 100-300 qui est un équivalent 200-600mm et Olympus un 75-300 équivalent 150-600mm ! Et qui ne valent pas le prix d’un 600mm Canon (10 550 € et 5.4 kgs rien que pour l’objectif) ;-)
      Leur utilisation en animalier rapide est limitée, rien à voir avec la rapidité de mise au point d’un réflex haut de gamme Canon équipé d’un gros télé, ils sont plutôt destinés au reportage ou aux paparazzi mais quand même, parfois c’est sympatique de pouvoir utiliser une optique à très longue focale que l’on ne pourrait pas se payer chez Canon sans parler du poids et de l’encombrement d’un 600mm.

      Les micro 4/3 comme pratiquement tous les hybrides sont à optiques interchangeables, on peut donc très bien disposer de différentes optiques pour ces boitiers, du grand angle au télé en passant pas les objectifs macro. Pour les fervents de mise au point manuelle il est de plus possible de leur monter dessus des optiques Leica (Leica, Zeiss, Voigtlander) ou encore Pentax da, etc à l’aide d’une bague, ce qui est un gros plus et donne donc un parc optique énorme à ces boitiers.

      De plus en plus de reporters travaillent avec des hybrides (micro 4/3 ou à capteur de réflex).

      Un autre avantage du micro 4/3 : on gagne au moins un cran d’ouverture pour la même profondeur de champ, quand on manque de vitesse, pouvoir passer de f/8 à f/5.6 sans perdre en profondeur de champ permet de doubler la vitesse ce qui évite de devoir monter en sensibilité dans certains cas.

      Comme je le dis toujours chacun ont des avantages et des inconvénients.


    • pepite

      Jamais je n’aurai jamais pu penser que j’aurai des fleurs en décembre !!!
      Du coup je vous ai rajouté une petite photo prise à pleine ouverture (à f/2) en fin d’article.


    • pepite

      Yep ! Il vient d’arriver l’E-PL5, la batterie est en charge :-)

      Evidemment il fait un temps affreux ! Je ne sais pas si vous avez remarqué mais c’est toujours comme ça quand on reçoit un boitier ou un objectif ;-)

      Premières impressions avant prises de vues :

      Le carton est petit mais bien rempli, je sors tout, ahhhh le boitier :-)
      il est tout petit, enfin plus petit que je ne pensais, mais il parait lourd par rapport à son encombrement, une impression de solidité et de qualité de construction se dégage tout de suite.
      Hop je monte l’objectif standard dessus, pas laid cet objectif même si la monture est … en plastique ! Je débloque la bague, l’objectif s’étend quand je tourne la bague de mise au point et ne revient plus en position initiale, oh ! il parait grand maintenant pas rapport au boitier, je sens que le 12 mm Olympus ou le 20mm Panasonic seront plus souvent dessus que ce 14-42mm même si extérieurement ce dernier est plutôt joli.

      J’ouvre la trappe pour y mettre la carte mémoire livrée avec le boitier, hum, la trappe, à voir à l’usage mais je crois qu’il faut la manier avec précaution. Elle marque un temps d’arrêt mi-ouverte, je n’ose pas forcer, elle est si mince et si petite qu’elle me parait fragile, de ce côté là on est pas dans la même construction qu’un Sony Nex.

      Le mini flash est livré avec un adorable petit sac en velours noir, la classe… jusqu’à ce qu’on voit l’étiquette « made in china » ;-) Mais ça ne fait rien je couperai l’étiquette.

      Je visse la poignée qui sera bien utile. Je monte aussi le tour du cou, il manque de classe ce tour de cou par rapport au boitier, je changerai surement celui-ci pour un en cuir si j’en trouve.

      Hormis les trappes je trouve le boitier vraiment très bien construit et très beau. Les boutons au dos me surprennent par rapport à ceux du Nex, ils sont beaucoup plus petits sur l’E-PL5.

      Visuellement quand on regarde l’ensemble on a une impression de haut de gamme, moi qui me disais que je pourrais me balader partout incognito le boitier dégage tout de même son sérieux et fait très classe. Avec le 12mm il va être superbe !

      La suite plus tard ;-)


    • pepite

      Oh la vache ! Il y en a qui ralaient pour les menus du Nex ! qu’ils ne prennent pas d’Olympus !!!!! Quelle usine à gaz, et vraiment pas pratique !
      On fini par trouver ce qu’on veut mais franchement ça n’a rien d’intuitif !

      Première chose, régler la date et l’heure et la langue ça c’est facile, ensuite penser à changer la résolution car le boitier par défaut n’est pas réglé sur la meilleure qualité d’image. C’est dans le mode photo1 puis aller à la quatrième ligne, juste un petit dessin, on clique sur ok au milieu de la roue du dos puis sur sur le côté droit de la molette du dos et on règle sur LF.

      Pour régler le format d’image, moi j’aime bien le format 3/2 (comme avec mes réflex) ou 1/9ème donc il me faut le changer car il est au format 4/3 par défaut :
      Menu photo1 5ème ligne « Choix cadrage », ok et on choisi. Quand je vais personnaliser le boitier je mettrai un raccourci pour pouvoir rapidement changer le format d’image que je désire suivant les situations.

      Pour des réglages personnalisés plus poussés il faut arriver à faire afficher le menu « engrenages » dans la liste de gauche, j’ai tatonné, j’ai fini par y arriver mais je ne sais plus comment !
      Une fois l’icône engrenages affichée à gauche dans le menu on peut cliquer dessus et trouver le réglage pour afficher à l’écran le quadrillage d’aide à la composition :
      Menu engrenage —> Menu Ecran/PC (hé oui même si ça parait bizarre !) puis descendre sur « Affichage grille », appuyer sur le côté droit de la molette du dos du boitier et choisir le type de quadrillage que vous voulez. J’ai choisi l’affichage sur les tiers qui aide à la composition et à ne pas avoir des photos qui penchent… heuuu an affichage 3/2 ce ne sont pas les tiers mais tant pis je ferai avec, au moins ça me servira pour l’horizontalité et la verticalité.

      Pour mettre en activité la compensation du vignetage :
      Menu engrenage —> Menu Ecran/PC, ok, puis descendre sur « comp vignetage », ok, et choisir « On ».

      pour être avertis quand la batterie faiblie :
      Menu engrenages —> Menu Ecran/PC… flute je l’ai vu tout à l’heure et je n’arrive plus à le retrouver grrrrr
      Ca m’énerve ces menus !
      … bon je suis retombée dessus je ne sais pas trop comment, il faut le régler sur +2. (En tout cas c’est dans le menu engrenages).

      Il y a aussi un autre réglage à faire dans le menu engrenage pour la qualité d’image, comme si il n’avait pas pu mettre tous les réglages de qualité dans le même menu !!!!
      Toujours dans le menu engrenage et je crois que c’est aussi dans menu Ecran/PC à un moment on fini par arriver sur une menu qui s’appelle Réglage et là par défaut le boitier est réglé sur « large » « L » il faut le mettre sur « Super Fine » « SF » il y a d’autre réglages ensuite numérotés de 1 à 4 je ne sais pas trop à quoi ça correspond pour le moment, j’ai tout mis sur la qualité maximale, L et SF.

      Franchement je n’ai jamais vu des menus aussi mal foutus. Et heureusement que j’ai la doc ! ;-)

      Par contre la gestion des collimateurs d’autofocus est géniale :-)
      Un appui sur le coté gauche de la couronne au dos affiche les collimateurs actifs, par défauts ils sont tous actifs. Un second appui sur le côté gauche de la couronne du dos et hop on est sur un seul collimateur que l’on peut déplacer où l’on veut sur l’écran pour le placer par exemple sur un sujet décentré. Pratique et très rapide :-)
      En appuyant sur la touche infos on peut aussi choisir un groupe de collimateurs ou la taille du collimateur choisi, un peu moins intuitif mais on doit s’y faire très rapidement.

      …Yep génial, j’ai réglé l’autofocus (par l’appui sur le côté gauche sur la couronne) sur tous les collimateurs actifs, puis avec la touche info sur un collimateur seul de toute petite taille. Ensuite je suis revenue sur l’affichage de tous les collimateurs. Quand j’ai rallumé le boitier il s’en souvenait :-)
      Ce qui me donne appui sur le côté gauche de la roue, tous les collimateurs sont actifs, un nouvel appui sur le côté gauche de la couronne et hop je suis sur un seul collimateur et réglé en plus petite taille, il ne me reste plus qu’à le déplacer à l’écran pour le poser sur un fin détail, par exemple un oeil de mouche ou un petit détail dont je souhaite que ce soit celui-là qui soit le plus net sur ma photo. Génial quand on veut changer rapidement du mode autofocus tous collimateurs actifs à un seul très précis et inversement. Là je dis chapeau Olympus !

      Idem pour la gestion des collimateurs en mode tactile, vraiment génial :-)

      Ouf ça réconforte après avoir pas mal galéré dans les menus ;-)

      Pour le moment pour le bouton fonction, j’ai assigné le réglage de la sensibilité, j’espère que l’on peut encore mieux personnaliser l’appareil, je n’ai pas trop envie de faire appel aux menus (ça se règle aussi dans le menu engrenages—> Touche Dial —> Touche Fonctions).

      Pour le moment en tout cas au niveau des menus que ce soit ceux des Panasonic micro 4/3 ou des Sony Nex, ils sont bien plus conviviaux et intuitifs que ceux d’Olympus, là il y a de sacrés progrès à faire.

      …Oups, super, l’affichage « Contrôle direct » est un truc génial qui va me simplifier la vie !!!!

      Après l’allumage en appuyant sur ok on a l’affichage qu’ils appellent « contrôle direct » et là je peux régler directement le ratio d’image par exemple 3/2 ou 16/9ème, je peux choisir mon mode de prise de vue naturel ou monochrome par exemple, les iso, le mode de mesure la balance des blancs etc et un tas de trucs utiles :-)
      Ils auraient dû appeler ça raccourcis, ça m’aurait plus parlé.
      Ca me réconcilie avec les réglages de ce boiter, ouf :-)

      Pour configurer le mode contrôle direct :
      Menu engrenages —> menu Ecran/PC —> Réglage —> P/S/A/M et régler commende direct sur ON et SCP Live sur OFF.

      Pour vérifier si vous êtes bien en qualité d’image maximum, quand vous affichez les informations sur l’écran, à droite de l’écran vous devez voir s’afficher LSF, si il manque le F c’est que vos réglages de la qualité d’image ne sont pas optimaux.

      Bon à part ça j’ai tout de même déclenché un tout petit peu avant de vrais tests.
      Ma grosse surprise est l’autofocus avec l’écran tactile !!!! Une bombe ! Ca ça va être vraiment génial pour les photos de rues ! Le doigt à peine posé sur le sujet que je veux net, l’appareil déclenche déjà !!!! Je me suis dis, flûte il a déclenché sans faire la mise au point, hop mode lecture… et c’est impeccabe, le sujet est parfaitement net, et l’autofocus a fait son travail, vif comme l’éclair ! Whaouuu Olympus a vraiment fait très très fort sur ce coup là.

      Demain je commence les tests :-)


    • pepite

      Je continue de me démêler avec les menus de l’Olympus E-PL5 pour essayer d’avoir quelque chose de bien en jpg sans avoir à triturer les images sous photoshop, vu le temps qu’il fait ici pas facile de faire des tests valables pour le moment.
      Je n’ai pas mis à jour mon Lightroom donc pas de fichiers raw pour le moment.

      Par contre je viens de recevoir le superbe paresoleil rectangulaire du 12mm ce matin :-)

      auto

      Aussitôt j’ouvre l’énorme collissimo, je retire des paquets et des paquets de paille de carton et je fini par découvrir une toute petite boite ;-)

      Hop je sors le paresoleil de son emballage, il est ravissant, superbe même ce paresoleil ! Tout métal mais tout léger et finitions impeccables, heureusement parce qu’il n’est pas donné. 70 euros tout de même !

      auto

      Vite vite sur le 12mm qui est sur le boitier, je le place comme il faut puis je serre la petite vis (que l’on voit bien sur les photos ci-dessus), et voilà mon 12mm bien équipé, je décide de le prendre en photo avec.

      Mais ce serait mieux sans le bouchon d’objectif n’est-ce pas… heuuuuuu, impossible d’oter le bouchon d’objectif quand le paresoleil est dessus grrrrr, pfuuuuu, encore un coup d’Olympus ça ! Donc on redésserre la petite vis qui tient le paresoleil en place, on ôte le paresoleil et le bouchon, on replace comme il faut le paresoleil en faisant attention qu’il soit bien droit (pas de détrompeur) en alignant les repères, et je peux enfin le prendre en photo.

      Impossible bien sûr de remettre le bouchon d’objectif sans redémonter à nouveau le paresoleil, moi qui voulait le laisser à demeure sur le 12mm c’est raté. Bon à part ça l’ensemble est craquant :-)

      La suite plus tard et si le soleil voulait bien venir faire un tour par ici ce serait sympa ;-)


     Leave a reply