• Comprendre la focale utilisée

    changement-focale

    Quand on débute on ne se rend pas toujours compte de ce que couvre un objectif, la notion de 14mm ou de 50mm n’étant pas très parlante pour un nouvel utilisateur.

    Il faut savoir que la vision humaine est proche d’un objectif qui offrirait la focale de 47 mm sur un reflex 24×36. En réalité en photo comme objectif standard on parle de 50mm.

    En dessous de 50mm le champ couvert par l’objectif est plus large que la vision humaine, plus le chiffre devient petit plus l’appareil photo va couvrir « large ». Ces objectifs sont dénommés des « grands angles ».

    Inversement avec un objectif au-dessus de 50mm l’appareil photo va couvrir une zone plus étroite que la vision humaine comme indiqué que le shéma. Ces objectifs sont dénommés des « télé-objectifs ».

    Il est possible pour les réflex et les hybrides à optiques interchangeables d’opter pour différents objectifs ou différents zoom.

    En optiques fixes qui ne proposent alors qu’une seule focale, on trouve le plus couramment (en équivalent 24×36) :

    15mm, 20mm, 24mm, 30mm, 35mm, 42mm, 50mm, 60mm, 75mm, 80 ou 85mm, 90 ou 100mm, 135mm, 150mm, 200mm, 300mm, 400mm, 600mm, 800mm.

    Il est certain que l’on ne va pas acheter des optiques de chaque focale. En règle générale on choisit plutôt un ou deux zooms. Les zooms couvrent plusieurs focales, par exemple un 24-70mm et un 70-200mm qui vont couvrir toutes les focales de 24 à 200mm. Si l’on est pointilleux pour certaines photos pointues on désirera compléter le parc optique par deux ou 3 optiques fixes lumineuses à grande ouverture : par exemple un 85mm f/1.8 ou f/2.8 pour des portraits afin de pouvoir flouter le fond derrière le sujet pour mettre ce dernier bien en évidence par rapport au fond. Un 100 mm macro ouvrant à f/2.8 si on s’intéresse aux fleurs et aux insectes (et qui peut aussi servir pour des portraits).

    Au départ lorsque l’on débute il vaut mieux opter pour un zoom assez polyvalent par exemple un 24-70mm qui ne sera pas frustrant quant aux cadrages quitte à compléter plus tard. On trouve aussi pour certains réflex APS-C et certains hybrides des zooms avec des plages focales assez étendues par exemple : 18-200mm qui sont équivalents à un objectif 27-300mm. Leur qualité n’est pas aussi poussée que des optiques fixes mais on a un encombrement moindre dans le sac, et en voyage ces zooms s’avèrent très pratiques.


    Note :

    Suivant la taille du capteur de l’appareil photo il faut utiliser un coefficient pour avoir la focale équivalente en 24×36, format qui est la référence.

    Exemples:

    Avec un 20mm monté sur un boitier micro 4/3 il faudra utiliser le coefficient x 2, car un 20mm sur un boitier micro 4/3 cadrera comme un 40mm.

    Avec un 20mm monté sur un boitier possédant un capteur APS-C il faudra utiliser le coefficient x1.5 car un 20mm cadrera comme un 30mm.

    Avec un 20mm monté sur un boitier APS-C de marque Canon il faudra utiliser le coefficient x1.6 ce qui nous donnera une équivalence d’un 32mm.

    J’ai pris le cas d’un 20mm pour cet exemple mais ces coefficients s’appliquent pour toutes les focales. Ainsi un 50mm micro 4/3 est en fait un équivalent 100mm, un 50mm avec un capteur APS-C sera équivalent à un 75mm et sur un APS-C de marque Canon a un équivalent 80mm.

    Il n’y a qu’avec les boitiers dits « full frame » que l’on applique pas de coefficient puisque leur capteur est un 24×36.


    7 responses to “Comprendre la focale utilisée”


    • pepite

      Si ça vous intéresse en cliquant sur l’onglet « Sommaire matériel » au-dessus des articles vous aurez en début de listes deux liens vous dirigeant vers des tableaux d’équivalences des focales.

    • Un régal une fois de plus ta facon de vulgariser et rendre aussi abordable ce merveilleux monde, chapeau et d’un bonsoir! :)


    • pepite

      Merci Stéfano :-)


    • Denis

      Bonjour,

      Dommage que mes commentaires n’aient pas l’air de plaire au webmaster…


    • pepite

      Je ne vois pas ce que tu veux dire.


    • Denis

      Bonjour,

      J’avais envoyé un petit commentaire concernant le sujet des focales mais il n’a pas été publié…
      Ce commentaire parlais de l’angle du champ de vision humain. J’ai toujours été etonné d’entendre que le champ de vision humain correspondait à une focale de 50mm environ. Lorsque je regarde devant moi, j’ai l’impression d’avoir un angle de vision beaucoup plus grand… Je suis donc allé voir sur internet et j’ai trouvé ça :
      « Le champ visuel, c’est l’espace visuel périphérique vu par l’œil. Il s’étend normalement de 60° en haut, 70° en bas et 90° environ latéralement ce qui correspond à un objectif photographique « grand angle » de 180 ° » ici : http://ophtasurf.free.fr/vue/champ_visuel.htm
      Désolé si vous n’aviez pas reçu ce commentaire.


    • pepite

      Ce que tu as trouvé est complètement faux.
      L’oeil humain si il ne bouge pas ne peut absolument pas couvrir un champ de 180 degrés ce qui voudrait dire que nous sommes capable de voir sur les cotés de notre tête et des deux côtés en même temps sans bouger les yeux. Certains animaux ont cette possibilité mais pas l’oeil humain.

      auto

      On considère également qu’un grand angle de 24mm monté sur un boitier 24×36 full frame couvre un champ de 84° et pas du tout de 180.

      On peut cependant prendre des photos en couvrant un angle de 180° avec des boitiers comme les Sony Nex qui incorporent des modes panoramiques où l’on peut alors prendre des photos sur 180° en pivotant sur soi-même, le boitier prend alors plusieurs images qu’il assemble ensuite en interne pour délivrer le montage terminé.


     Leave a reply