• Olympus E-P5


    E-P5 de face


    Olympus a annoncé l’hybride micro 4/3 E-P5. Il reprend le capteur 16MP déjà connu qui est au coeur de l’OM-D et de l’E-PL5 avec des performances et une interface similaires. Olympus ajoute un système de stabilisation d’image cinq axes comme sur l’OM-D.
    On note que le nouveau venu est doté de quelques améliorations : un obturateur capable de prendre des photos à 1/8 000ème de seconde et la synchro flash au 1/320 s.

    L’E-P5 adopte deux molettes, à l’arrière et à l’avant, comme l’OMD-E-M5.

    L’écran tactile de 3 pouces n’est plus l’Oled des précédents modèles, il s’agit d’un LCD de 1 037 kpts. Il est orientable vers le haut ou vers le bas, sans aller jusqu’à l’auto-portrait comme sur l’E-PL5.


    olympus_e-p5_dos


    Olympus souhaitait offrir à l’appareil une connexion Wi-Fi, c’est dans la poignée et non sur le dessus du boitier que se trouve l’antenne de communication. Les fonctions wifi sont celles que l’on trouve chez d’autres concurrents : déport de la visée et du contrôle de l’appareil vers un smartphone ou une tablette, sauvegarde et transfert de photos et de vidéos, récupération des données GPS d’un smartphone. Olympus offre l’application « Olympus Share 2.0″ (iOS  ou Android) pour simplifier l’appairage, à la première connexion l’E-P5 affiche un QR code, il suffit de le photographier sur le téléphone pour que la connexion soit automatiquement mise en place. Ensuite, l’application permet de transférer les images, d’appliquer des filtres créatifs a posteriori et d’ajouter des annotations manuscrites.

    D’autres fonctions créatives sont incluent dont un intervallomètre dont vous pouvez définir un intervalle de temps compris entre 1 seconde et 24 heures, ainsi que le nombre de photos que le boitier va capturer dans une série (1 à 99) pendant ce temps pour créer des images qui montrent par exemple la croissance d’une plante , la dérive des nuages, des foules en mouvement ou un papillon sortant de sa chrysalide. « Time Lapse Film » convertit la série de photos prises à l’aide de l’intervallomètre en un film, à l’intérieur de l’appareil. Le nombre de photos par série me parait un peu court mais bon, c’est mieux que rien et rares sont les hybrides offrant un intervallomètre.

    On trouve également 12 filtres artistiques disponibles sur l’E-P5 pour encore plus de créativité applicables aussi bien au time-lapse que sur des images fixes.

    Principales caractéristiques :

    Formats de fichier :

    • RAW
    • JPEG
    • RAW+JPEG
    • MPO (3D)


    Sensibilité :
    Auto (200 – 1600), 100, 200, 400, 800, 1600, 3200, 6400, 12800, 16000, 20000, 25600 iso.

    Autofocus :

    • Détection de contraste
    • Multi
    • Selective un seul point
    • Tracking
    • Continu
    • Tactile
    • Détection des visages
    • Live View


    Modes d’exposition :

    • i Auto
    • Program AE
    • Priorité ouverture
    • Priorité vitesse
    • Manuel
    • Bulb
    • Time
    • Mode Scene
    • Art Filter
    • Underwater wide/macro


    Mesure de la lumière :

    • Multi
    • Pondérée centrale
    • Spot


    Correction d’exposition : ±3 (par pas de 1/3 IL, 1/2 IL, 1 IL)

    Bracketing sur l’exposition ou sur la balance des blancs.

    Focus peaking : Le Focus Peaking est une aide à la mise au point qui lors de la mise au point manuel permet de cerner la zone qui sera nette par une mise en surbrillance de celle-ci. Sur les derniers Sony Nex ont peut attribuer une couleur de son choix à la surbrillance (exemple jaune, rouge ou vert), je ne sais pas de quelle couleur et si il y a un choix de couleur pour la surbrillance des zones nettes sur l’E-P5. En tout cas c’est un ajout très intéressant pour ceux qui pratiquent la mise au point manuelle. C’est une fonction qui remplace le stigomètre qu’il y avait sur les appareils analogiques même si ça fontionne différemment. Pour voir comment ça fonctionne consulter la page dans le sommaire des mots barbares ou cliquer sur ce lien : Focus Peaking

    Vidéo : 1920 x 1080 (30p) son stéréo format H.264.

    Enregistrement du timelapse : . AVI, 1280 x 720, 10fps)

    Cartes mémoire : SD/SDHC/SDXC
    Energie : Batterie permettant environ 330 photos par charge. 
    Dimensions : 12.2 x 6.9 x 3.7 cm 
    Poids : 420 g avec batterie (sans objectif).

    Pas de révolution donc, mais une petite amélioration avec le 1/8 000ème de seconde disponible et le wifi. Pas de quoi changer son E-PL5 ou son OM-D pour ce modèle.

    Disponibilité : mai à environ 1 000 € en boitier nu.

    C’est un boitier que je trouve trop cher face à la concurrence, d’autant plus qu’on trouve des reflex autour de 400 euros actuellement et d’autres hybrides beaucoup moins chers. Et même l’OM-D EM5 de chez Olympus pourvu d’un viseur intégré est moins onéreux (863 euros en boitier nu).


    La société a également annoncé des versions noires de ses objectifs à focale fixe  17mm, 45mm et 75mm F1.8 au même prix que leurs homologues couleur argent. Il y aura aussi un viseur électronique LCD 2,4 millions de points, le VF-4.


    E-P5_et_viseur


    Il fait gros ce nouveau viseur, pourtant le boitier n’est pas un petit boitier et les viseurs externes précédents ne me faisaient pas cet effet là.


    Note à propos du timelapse :

    Etant donné que l’appareil ne permet que 99 photos par série avec l’intervallomètre et qu’il le monte en 1280 x 720, 10fps, c’est plutôt du timelapse grand public d’entrée de gamme. A 10 images par secondes pour la vidéo du timelapse monté en interne  ça risque d’être saccadé. Ca vous permettra tout de même presque 10 secondes de timelapse. A prendre plutôt pour un effet ludique. Cela ne satisfera pas les spécialistes du timelapse qui ont l’habitude de monter leurs timelapse en 24 images par seconde.

    _______________________________________________________
    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Hybrides micro 4/3 :

    Olympus OM-D E-M5

    Olympus E-PL5 et E-PM2, objectif 60mm macro

    Panasonic G6


    Hybrides à capteur de réflex :

    Sony Nex 3N que reste-t-il aux compacts ?

    Sony Nex-6 (un superbe boitier expert dont le succès est mérité).


    20 responses to “Olympus E-P5”


    • Corbes

      Tu peux aussi rajouter une fonction demandée à cor et à cris par les photographes, notamment ceux qui font de la macro : le « focus peaking ».

      A mon avis, c’est là le seul vrai « plus » de cet appareil…mais pas de quoi en changer !


    • pepite

      Exact ;-)

      Une invention de Sony très utile qui tend à se généraliser,merci de m’y avoir fait penser :-)

      … hop et voilà ajouté aux caractéristiques ;-)

      Pour ceux qui se demandent comment ça se passe avec le focus peaking je lui ai dédié un article dans la rubrique « Mots Barbares » (onglet au-dessus des articles) ou cliquer sur ce lien :

      —> Focus Peaking

      Corbes je suis surprise il parait que l’OMD et l’E-PL5 ont cette fonction de focus peaking, je te donne le lien pour l’attribuer à l’OM-D sur un bouton Fn, si tu as le courage d’aller le fouillis des menus Olympus…

      Trouvé sur un forum :
      « Olympus has focus peaking which can be assigned to the Fn button, on the E-M5 and E-PL5. Here is how to do it:

      —> Focus Peaking_OM-D_et_E-PL5  »

      Bon courage ;-)

      Je suis entièrement d’accord avec toi, pas grand chose de neuf dans ce nouveau modèle à part le prix ! 1000 euros sans le viseur externe (il faudra donc ajouter environ 200 euros pour le viseur) quand l’OM-D se trouve à 863 € avec le viseur intégré. De plus on trouve beaucoup moins cher chez la concurrence, on trouve par exemple le Sony Nex 6 en boitier nu à moins de 650 euros, avec viseur intégré et écran basculable, wifi et des qualités vidéo bien supérieures.

    • Faut avouer tout de même que face à l’OM-D ce EP5 parait bien cher…et en effet le Nex-6 semble plus intéressant ( mais moins d’optique )


    • cyril barlerin

      le focus peaking n’est visiblement dispo qu’en noir ou blanc sur ce pen !
      salut !


    • pepite

      Cyril sur la vidéo il semble en effet que le focus peaking soit en noir et blanc mais ça concerne l’OM-D, je ne sais pas si ce sera aussi le cas sur l’E-P5 ce qui serait quand même dommage mais c’est déjà mieux que rien même si ce sera moins visible.

      En ce qui concerne les Nex, il y a quand même un parc de 20 optiques disponibles. Il faut aussi prendre en compte que les Nex sont plus jeunes que les micro 4/3 donc le parc optique s’agrandit peu à peu. Il y a quand même du choix en zoom comme en objectifs à focales fixes et Sony profite de la coopération avec Carl Zeiss pour les optiques très haut de gamme.
      Le tout couvrant des focales allant de 10mm à 200mm (soit en équivalent argentique du 15mm au 300mm). Il manque encore une très longue focale et un objectif macro de 100mm (en optique macro seulement un 30mm f/3.5 macro et le futur 50mm f/2.8 macro Zeiss qui sera disponible au mois d’octobre) mais le parc optique est tout de même déjà bien complet.

    • @ pepite : ce qui manque tout de même c’est des optiques fixes et lumineuses chez Nex, certes il y a zeiss mais elles sont pas stabilisées et super chère pour un utilisateur moyen comme moi, il y a heureusement le 50 f1.8 que j’ai et le 35 f1.8, mais aucune en grand angle ou 35 f1.8 ( equiv 35mm ), ou 28. Les tests par exemple entre le zeiss 50 et le sony 50 f1.8 ne démontre pas si une grande différence en termes de qualité, le zeiss est à 1000 euro et le sony environ 250 aujourd’hui…

      Perso je pense passer sur un OM-D tout en gardant mon Nex, pour avoir le meilleur des deux mondes d’autant que la stabilisation de l’OM-D m’a étonnamment surpris en vidéo.

      Cependant pour un utilisateur lambda ou le fortuné il y a en effet de belles optiques déjà, mais perso je suis pas prêt à mettre plus de 1000 euro dans une optique, 600-800 est déjà pas mal je trouve.


    • pepite

      Tu ne peux pas dire qu’il manque des optiques fixes et lumineuses en grand angle et optiques standards pour les Nex puisqu’il y a :

      - Le Sigma 19mm f/2.8 (équivalent 28mm) et il est à environ 175 euros ! C’est vraiment pas cher du tout pour une optique ouvrant à f/2.8.

      - Le Sony SEL 20mm f/2,8 grand angle (référence SEL20F28) équivalent 30mm est une focale fixe au format pancake. Très compact et léger (70 grammes). 350 euros.

      - Bien sûr il y a aussi le Zeiss 24mm qui ouvre à f/1.8 qui est un équivalent 35mm mais effectivement proche des 1000 euros.

      - Il y a pour le Nex aussi le sigma 3omm f/1.4 (équivalent 45mm) et celui là est dans des prix raisonnables : 549 euros.

      - le Sony 35mm f/1.8 stabilisé équivalent 52mm (environ 440 euros).

      - Le Zeiss 50mm macro f/2.8 pour Nex n’est pas encore annoncé officiellement, ni sorti, je ne vois pas bien comment il pourrait être comparé au Sony 50mm f/1.8. On en connait d’ailleurs pas encore le prix mais tout ce qui est Zeiss est effectivement cher. Le 50mm de Sony a excellente réputation et d’un excellent rapport qualité/prix : 260 euros environ.

      Tous très lumineux et seul le Zeiss est cher.

      L’OM-D sera surement un très bon complément du Nex, tu perdras la gestion de la profondeur de champ du capteur APS-C mais on a pas toujours besoin d’avoir des fonds flous. Même avec une grande ouverture avec le capteur micro 4/3 la grande ouverture permet seulement d’éviter de monter en sensibilité, avec les optiques Olympus 12mm (équivalent 24mm), 17mm (équivalent 34mm) ou même le Panasonic 20mm (équivalent 40mm) à moins d’être vraiment très très proche il ne faut pas compter dessus pour de jolis bokeh, tout sera net sur tout le champ. Il faudra opter pour le superbe Olympus 75mm f/1.8 pour avoir une bonne gestion de la profondeur de champ avec les capteurs micro 4/3. Mais comme tu as le Nex ça ne pose pas de problème, suivant la profondeur de champ que tu désires tu pourras choisir un boitier ou l’autre.

      En grand angle en principe la stabilisation n’est pas utile, elle le devient à partir de 50 ou 75 mm.

      Et en ultra grand angle si on tient à la stabilisation il y a le zoom 10-18 équivalent 15-27mm à ouverture f/4 constante qui est stabilisé mais le prix monte (790 € environ) mais c’est du f/4 constant, ça se paie.

      En grand angle le 16-50mm f/3.5-5.6 rétractable pancake, il est équivalent à un 24-75 mm, il est stabilisé et vaut environ 300 euros.

      Il y a tout de même du choix et à tous les prix ;-)

      Quand on peut c’est toujours un avantage d’avoir deux boitiers, on a ainsi un grand angle sur l’un et un télé sur l’autre, prêts à déclencher quelque soit les situations ;-) Par contre au revoir la compacité ;-)

    • Hello
      Il n’y a jamais eu de Focus Peaking sur l’OMD, ce que l’on voit sur la vidéo c’est une astuce trouvé par un utilisateur et qui a depuis fait le tour de la communauté M43. En fait ont utilise le filtre art galery « Key Line » pour simuler un genre de FP, mais c’est une bidouille pas super pratique.


    • pepite

      Ah ok merci Fabrys :-)

      Ca m’étonnait aussi d’autant plus que Corbes connait ce boitier par coeur et cela me surprenait surtout après ce qu’il disait plus haut.

    • Hello à vous, juste pour compléter et confirmer, enfin infirmer… Non le focus peaking n’est pas présent sur la dernière version actuelle du firmware de l’OMD d’Olympus… C’est une méthode détournée qui avait été mis en avant en exploitant les modes disponibles et en affectant un particulièrement qui pouvait jouer le jeu de, mais gachant cruellement la vision en général…

      Origine par ici ;)
      new-omd-firmware-update-soon

    • Je n’avais pas vu la réponse de Fabrys entre temps! ;)

    • @ pépite oui tu as raisons dans un certains sens mais je cherche surtout des optiques stabilisés ;) et un grand angle lumineux et le seul que j’ai trouvé qui peut me convenir aujourd’hui est le 24mm f2 (equiv 35 ) d’olympus stabilisé avec le capteur d’ OM-D.

      Oui j’ai déjà deux appareils , c’est la seule solution si on veut du « confort », c’est clair adieu la compacité mais d’un autre sens ils sont tellement léger que ça me gêne pas ;)

      Mais perso je pense qu’il vaut mieux non seulement avoir deux appareils différents mais aussi deux marques différentes, je voulais rester sur nex mais Sony semble pas aimer les grand angle stabilisés lumineux…certes le dernier zoom grand angle est pas mal mais f4 c’est quand même pas terrible…mais stabilisé, en photo c’est plutôt nickel en vidéo c’est compliqué en situation lumineuse difficile si on ne veut pas utiliser une torche ;)


    • pepite

      Tu fais une erreur avec le 24mm Olympus, ce n’est pas un objectif équivalent à un 35mm ! Il est équivalent à un 48mm, le coef du capteur micro 4/3 employé par Olympus et par Panasonic est x2, ce n’est pas un capteur de reflex APS-C comme avec les Nex, ce n’est donc pas un grand angle sur les boitiers Olympus.

      Si tu veux un équivalent environ 35mm chez Olympus il faut que tu prennes l’Olympus 17mm f/1.8 équivalent 34mm qui vaut environ 520 euros.

    • je fais pas d’erreur ;) j’ai bien indiqué  » 24mm f2 (equiv 35 ) » donc il s’agit du 12mm si tu préfères :)


    • pepite

      Oui je préfère, c’est un 12mm f/2 équivalent 24mm, c’est un excellent objectif avec en plus une mise au point en autofocus très rapide (je l’ai donc je sais de quoi je parle). Par contre si tu optes pour le paresoleil métal rectangulaire, malheureusement il ne s’enclenche pas sur l’objectif par un quart de tour, il faut visser une petite vis pour le maintenir en place et ça prend bien plus de temps que les paresoleils qui s’enclenchent en 1/4 de tour. Ca vaut le coup si tu laisses le paresoleil en permanence mais on perd de la compacité et il faut un plus grand sac mais vu que tu auras plusieurs boitiers et plusieurs objectifs ce ne sera pas un problème pour toi. Le paresoleil rectangulaire est optionnel, il n’est pas compris dans le prix du 12mm, il faut compter environ 63 euros pour le paresoleil.

    • Perso je laisse toujours les pare-soleils ;) dans la mesure du possible bien évidemment.


    • pepite

      Ah oui j’oubliais si mes souvenirs sont bons on ne peut plus mettre et retirer le bouchon d’objectif sur l’objectif avec le paresoleil monté sur le 12mm, j’ai pourtant des doigts fins mais ça ne passe pas, et pour moi il est hors de question de ranger mon boitier sans le bouchon d’objectif dessus. Du coup je l’utilise sans paresoleil. Et quand il y a du soleil je me sers de ma main :-(
      Je vérifierai demain.

      … Vérification effectuée, si j’y arrive mais pas toujours du premier coup, en tout cas tu as intérêt à avoir des doigts fins sinon tu auras un mal fou surtout pour retirer le bouchon d’objectif quand le paresoleil est en place.


    • cyril barlerin

      le ZEISS 24 pour Nex, n’est pas stabilisé me semble t’il


    • pepite

      Exact, pourtant dans l’article dédié aux objectifs pour les Nex je l’avais bien noté. J’ai corrigé dans le commentaire plus haut.


    • pepite

      Olympus va supprimer la série V de ses compacts

      Selon un rapport publié dans le Wall Street Journal, Olympus est sur le point de cesser la production de ses appareils photo numériques compacts de la série V. Cela fait suite à un rapport financier de cette semaine qui a montré un bénéfice net part du groupe de 8,02 milliards de yens en 2012, tirée par l’activité de l’instrument médical de la société, mais une perte de ¥ 23,07 milliards pour son activité d’imagerie. En réponse, la société a réduit ses objectifs de vente pour les appareils photo compacts de 5,7 millions d’unités en 2012 à 2.700.000 pour l’exercice en cours.

      Avec leurs pertes sur le secteur photo on a l’explication du prix de ce nouvel appareil mais c’est sans compter avec la concurrence, je ne pense pas que c’est en augmentant les prix que cela va résoudre leur problème. Les gens ne sont pas idiots ils comparent avant d’acheter. Je souhaite néanmoins à Olympus de s’en sortir car ils ont des boitiers bien construits et certaines optiques qui valent le coup.


     Leave a reply