• Chenille inconnue

    chenille

    J’ai vu cette chenille dans mon jardin, en fait elles sont même deux, quelqu’un peut-il me dire ce que c’est ?
    Elle est très grosse je dirai que son corps fait bien 1 cm de diamètre et elle doit être longue d’au moins 10 cm.


    Photo prise avec le reflex Pentax K-x et l’objectif 100 macro WR en mode priorité ouverture.
    Réglages : ouverture f/4.5 vitesse 1/200ème de seconde, 400 iso.


    Une seconde photo :


    chenille vue autrement


    Seconde photo : ouverture f/9 vitesse 1/60ème de seconde à 400 iso.


    Et si c’est vorace de fleurs ou des plantes de potager comment on s’en débarrasse ?


    Mise à jour :

    Merci à tous ceux qui m’ont permis d’identifier cette chenille qui donne un papillon de nuit pas très joli : le cossus-cossus dit gâte-bois :


    Cossus_cossus


    Cette chenille est responsable de la mort de beaucoup d’arbres feuillus comme vous pourrez le lire dans les commentaires.



    33 responses to “Chenille inconnue”


    • marcB

      Bonjour Pépite,

      Bien réussies ces photos de chenille, j’aime bien ton choix de profondeur de champ :-)

      Une petite recherche pour une « grosse chenille rouge » m’oriente sur le Cossus Cossus, la chenille d’un papillon de nuit appelé aussi Gâte bois, qui se nourrit de bois donc à priori pas de souci pour tes fleurs et fruits ;-)


    • pepite

      ahhh super et rapide en plus ! Merciiiiii ;-)


    • FM

      Bonjour,
      terrible prédateur des arbres dans lesquels, elle creuse de grosses galeries. Je ne suis même pas sûr qu’elles soient comestibles !


    • pepite

      Ah ? Merci.

      De toute façon je ne comptais pas les manger, mais je vais les surveiller car j’ai pas mal d’arbres dans mon terrain.

      On s’en débarrasse comment ?

    • N’ai jamais participé à ce genre de contact !
      J’ai découvert votre blog après l’acquisition de mon Nex5 , il y’a qq temps .. !
      Surpris d’abord par la publication de votre photo , puis par vos commentaires trop peu élogieux de vous même , et … partageant avec ceux de vos correspondants qui ont su si délicatement vous dire ce qu’ils pensaient de votre personne .
      Donc , je ne suis pas si optimiste pour vos fruitiers … .
      En effet c’est bien un Cossus/Gâte bois , une colonie de ces chenilles a tué Un cerisier de notre jardin en fin d’année dernière .
      Je n’avais jamais vu de telles chenilles au paravent . Il vaut mieux les détruire avant qu’elles n’essaiment . J’ai du écorcer le pauvre arbre ‘ c’est la qu’elles se logeaient et les tuer une à une .
      Il aurait fallu aussi injecter un produit dans le sol environnant !

      Signé : pom´piet
      J’apprécie votre blog même si je ne suis pas chevronné en photo et aime bien suivre un peu l’actualité photo à votre façon !

      J’espère que vous vous débarrasserez avec succès de ces vilaines bêtes .

      Et que mon bavardage de la catégorie « des inconnus qui ne font que passer discrètement  » et qui vous appréciaient déjà avant de voir qui était Pépite , vous informe , vous fasse plaisir et disparaisse sans laisser de traces .
      Mais je ne connais rien a toutes ces techniques, alors je prends quand même le risque . Bon week-end et bonne promenade dominicale … !

      Pom´piet


    • pepite

      Merci beaucoup Alain et bienvenue sur le blog :-)

      Du coup cela m’inquiète pour mes arbres mais il vaut mieux en connaître la cause à l’avance, donc vous avez très bien fait de me prévenir et je vous en remercie beaucoup.

      N’hésitez pas à venir discuter sur le blog, même si je ne réponds pas tout de suite (je ne suis pas toujours derrière le PC) je lis toujours les messages à un moment de la journée.

      Par contre j’ai toujours ma question : Comment détruit-on ces vilaines bêtes, une fois qu’on les a collectées ? Vous les avez tuées comment ? ou existe-t-il des produits à utiliser et lesquels ?
      « Injecter un produit dans le sol environnant « , sur une grande surface ? Quel produit ?

      J’ai effectivement un cerisier pas loin de l’endroit où j’ai photographié ces chenilles et je tiens énormément à cet arbre.

      Moi non plus je n’avais jamais vu de telles bêtes avant. Merci encore pour cette participation et votre gentillesse.

      … En cherchant sur le web j’ai trouvé ceci :

      Ce sont les chenilles qui causent les dégâts, dés leurs apparitions en mois d’août, ces dernières rongent le bois, en creusant de larges et profondes galeries verticales et parfois transversales ou circulaires; elles mettent trois ans à se développer et se chrysalident dans leur galerie en s’enfermant dans une coque brunâtre formée de sciure agglutinée par la soie. Au pied des arbres attaqués on remarque une poussière rougeâtre qui s’échappe des trous, ce qui induit le dépérissement de l’arbre.

      Et le plus triste est la dernière phrase ce qui correspond bien à ce que vous me dîtes Alain :

      Lutte :
      La méthode de lutte contre le cossus consiste à :
      -Appliquer un traitement chimique en Injectant dans les galeries des solutions d’acide phénique, de benzine ou de sulfure de carbone, en prenant soin de boucher les ouvertures des galeries avec du mastic à greffer.
      Incinérer les arbres et les branches infestées en hiver pendant le repos végétatif.

      Merci encore il est temps que je surveille de près mes arbres, pourvu qu’ils ne soient pas tous atteint ! Ce serait une calamité.

      Comme quoi la photo en plus du plaisir qu’elle procure peut être très utile, sans cette passion je n’aurai peut-être pas fait attention à ces vilaines bestioles.

    • Bonjour pepite bonjour à toutes et à tous,

      Ci-dessous le lien sur l’ étude faite par l’ entomologiste André Lequet concernant justement le ¨Cossus cossus¨.
      Ce ¨nuisible¨ assez redoutable peut semble-t-il être combattu avec quelques succès si l’on réagit très vite au début de son apparition…c’ est ton cas je crois ?
      Pour la destruction des chenilles pas beaucoup le choix: noyade…écrasement…empoisonnement…et plus dure…le feu…!
      Bon courage pepite.

      PS: ceci est mon deuxième texte sur le sujet le premier n’ étant pas apparu dans le tableau des ¨réponses¨ ci-dessus après clic sur
      ¨ Soumettre le commentaire ¨ ????
      Soit c’est le fonctionnement normal maintenant en attendant ta validation soit j’ ai fais une mauvaise manipulation.
      Si tu constate que deux textes sont bien arrivé je te laisse faire le choix de l’ un des deux.
      Cordialement,

      Cossus-gateb1


    • pepite

      Bonjour Leicam et merci à toi aussi :-)

      Vous êtes tous des anges, j’aurai préféré un traitement sur les arbres car je ne suis pas sûre de voir toutes les chenilles, mais déjà je crois que je vais opter pour la noyade si j’en retrouve à nouveau. Le pire c’est que je ne les ai pas revues depuis que j’ai pris les photos !

      Leicam j’ai cherché ton second commentaire, dans les attentes de validations, dans les indésirables… introuvable, tu avais dû faire une mauvaise manip’, en tout cas tu as bien fait d’insister :-)


    • Corbes

      Une idée peut être idiote, mais…

      Si tu n’en as pas beaucoup, pourquoi ne pas voir si Chiffon, et sa congénère, ne s’interesseraient pas à la question ?

      Tu m’as dit qu’elle avalait les vers de terre comme des spaghettis, elle peut peut-être faire pareil avec tes chenilles.

      Bien sûr, il faudrait s’assurer qu’elles ne sont pas toxiques pour les poules…

      Allez, bonne journée avec tout ton « petit monde » :-;


    • pepite

      Pas idiot du tout d’ailleurs je m’étais posé la question, mais je ne sais pas du tout si elles sont toxiques ou non. Et puis elles ont un diamètre plus important qu’un ver de terre, il ne faudrait pas non plus qu’elle s’étouffe, du coup je crois que je n’oserai pas ;-)

      Chiffon n’a pas encore sa copine, mais j’y pense de plus en plus :-)
      Je viens de manger deux de ses oeufs à la coque hummmmmm quel délice ! Rien à voir avec les oeufs que l’on achète.

    • Bjr Pépite Bjr aussi à ses jardiniers !
      Sujet d’actualité : le Cossus/Gâte bois .
      Au sujet du/des produits le GammVert du coin m’a vendu un produit antipuce a base de 2,5% de Chlorpyriphos & 0,7% de DDVP en bombe , donc assez facile à injecter dans les trous suspects de l’écorce ( chez nous entre la surface du sol et maxi60cm ) . Il m’a été conseillé d’étaler une bâche assez grande autour de l’arbre concerné et de la rendre » étanche  » , en périphérie et autour de l’arbre , aux gaz et vapeurs toxiques du même produit à injecter/ faire diffuser dans le sol où ces chenilles vivent en effet plusieurs années faisant des aller et retour entre le sol et nos cerisiers notamment .
      Nb: ces 2 matières actives sont assez foudroyantes et très dangereuses ( entre nous , figurez vous que ces 2 MA ont été retirées du marché pour les professionnels dont j’étais ….. . ) .Curieusement c’est encore proposé à la ménagère pour les puces de la maison !!! … .
      À éviter de respirer ou/et portez un masque digne de ce nom , pas un masque à poussière !

      Pardon , mais pour tuer ces bêtes , la hachette utilisée pour les déloger a , de rage , servi aussi à les exterminer ! Reste à traiter le sol abritant sûrement qq rescapés .
      Autre NB , l’odeur dégagée par ces bêtes et leur habitat est des plus désagréable : odeur forte ,un peu agressive et piquante .

      Courage … , le  » bio  » ou le naturel n’est pas toujours  » rose  » .


    • pepite

      Merci Alain, incroyable que ce produit hautement toxique reste proposé pour l’intérieur de la maison !

      J’ai repéré un arbre qui serait susceptible d’abriter ces chenilles avec des crevasses au niveau du sol… ça tombe bien c’est un arbre que je voulais couper, je préfère ça au cerisier qui ne se trouve pas loin mais ne semble pas avoir été attaqué.


    • marcB

      Bonjour tout le monde ;-)

      Excellent l’article de ton lien Leicam, bien clair, documenté, plaisant à lire et très « pro » :-)

    • Bonsoir ,
      Si vous ne connaissez pas , il est encore temps de découvrir et d’installer des pièges sexuels contenant des phéromones pour ce fameux Cossus .
      Le coût est raisonnable , tout à fait inoffensif pour l’utilisateur/trice … , et pour la nature . Cela empêcherait une pullulation pour les arbres du voisinage .
      Cela ne résoud pas le problème des chenilles déjà bien installées .
      Ci-joint un lien proposant cette alternative  » douce  » :

      —–> pheromone-cossus-gate-bois-capsules

      Bonsoir a tous .


    • pepite

      Merci Alain

      J’ai découvert un second arbre attaqué, à l’opposé du jardin, je suis très triste car je me dis que la plupart de mes arbres doivent être envahis de cette bestiole et j’en ai 5 ou 5 qui sont très beaux et ont plus de 30 ou 40 ans et ce sont eux qui donnent du charme au jardin et à partir desquels j’avais fait les plans de mon jardin.

      Vu le prix ça ne vaut pas le coup de s’en priver je vais tout de même essayer ces capsules.

    • Bonjour Pépite ,
      Hier soir j ‘ai commandé les capsules et le piège adapte
      : 1 x Piège entonnoir ailette contre processionnaire du pin
      piege-ento-ail/013 19.60% 17,14 € 17,14 € 20,50 €
      aux Jardins Animes .
      Preuve qu’il y a qq rescapés , nous observons de nouveaux amas de siure sur le sol au pied de l’arbre auquel il ne reste qu’un petit quart d’écorce . Aux premières chaleurs il rendra l’âme définitivement . Aux premiers symptômes j’aurai du être vigilant et injecter par le/les trous visibles le produit lethal à faible dose cela aurait suffit .
      Bonne chance pour vos arbres d’un âge vénérable .
      Le tour du problème semblant accompli , je vous dit Aurevoir .
      Avec intérêt , Je continuerai à suivre l’actu. photo vue par vous . Merci .


    • pepite

      Merci Alain tout cela va m’être bien utile :-)


    • sylviane

      Bonsoir,

      Je viens de tomber sur votre blog qui est très intéressant.

      Pour ma part, j’ai un arbre également attaqué par ces bestioles. Cela fait deux ans que régulièrement nous avons constaté des amas de sciure au pied de l’arbre. Jusque fin mai, nous n’avions pas identifié le problème, mais un voyant un merle s’acharner sur le tronc je me suis approchée et j’ai vu cette bestiole sortir d’un trou. Bien entendu le merle l’avait tuée. Depuis j’ai enduit mon arbre de chaux, de mastic cicatrisant et régulièrement je mets de l’insecticide dans les galeries. Mais je crains qu’il y en ai d’autres à l’intérieur de l’arbre. Cependant depuis un mois j’ai installé deux pièges à cossus, et pas moins de 8 gros papillons se sont faits attrapés. Je ne sais pas comment venir à bout de ce fléau. Existe t il un produit efficace pour traiter l’arbre en profondeur.
      En outre les pièges à phéromones et les capsules sont vraiment efficaces (commandées également au jardin animés)
      merci à vous tous


    • pepite

      Merci Sylviane pour ton témoignage, ça me redonne un peu d’espoir pour es arbres attaqués.


    • sylviane

      Bonjour pépite,

      regarde ci-dessous ce que j’ai trouvé sur le site dont le lien suit

      inra-insectes-cossus

      Moyens de destruction
      Application en hiver de lessives alcalines sur les écorces d’arbres, pour détruire les oeufs. Injection dans les ,galeries de solutions d’acide phénique, de benzine ou de sulfure de carbone, en ayant soin de boucher les ouvertures des galeries avec du mastic à greffer, Ces liquides asphyxiants peuvent être déposés sur un tampon d’ouate qu’on enfonce dans les trous. (reste à savoir ou peut on trouver l’acide phénique ou le sulfure de carbone)

      Sinon visiblement il existe un insecticide contre ces saletés le SCIMITAR mais j’ai l’impression qu’il n’est vendu qu’à des professionnels

      Courage on va en venir à bout………..:-)


    • pepite

      Merci Sylviane :-)

      Je vais regarder ça de près. Ca peut servir aussi à Alain qui cherchait aussi une façon de se débarrasser de ces insectes.


    • sylviane

      Bonjour pépite,

      je reviens vers vous car…………Après 2 mois de pose de pièges (17 papillons capturés et exterminés) sauf que je viens de m’apercevoir aujourd’hui qu’il y avait de nouveau de la sciure au pied de l’arbre, malgré mes traitement réguliers et rebouchage des galeries avec coton.
      Ce qui m’inquiète est que j’ai débusqué 2 chenilles manifestement pas de la même année puisque l’une était sensiblement plus grosse que l’autre.

      J’aimerais savoir si il est possible qu’alain me communique exactement le nom du produit qu’il a employé, car les miens ne sont visiblement pas efficaces.

      merci d’avance


    • pepite

      Bonjour Sylviane, j’espère qu’Alain repassera pour te répondre.

      Je n’ai pas de solution à te proposer et je dois avouer qu’en ce moment j’ai trop de charge émotionnelles pour me plonger sur ce problème.

      C’est toujours ça si tu as pu supprimer de ces papillons et ces deux chenilles. J’espère qu’il pourra te répondre, ce qui me sera utile aussi quand je me préoccuperai à nouveau de ce souci là.


    • sylviane

      bonjour pépite,

      Merci pour ta réponse j’espère que ce n’est pas trop grave et que tu iras très vite mieux. Bon courage à toi

      De mon côté, compte tenu du fait que j’ai débusqué pleins de bébés chenilles depuis mon dernier post, j’ai du me résigner au pire. L’abattage de l’arbre qui va avoir lieu aujourd’hui. C’est la mort dans l’ame que je me suis résignée, mais trop d’arbres fruitier autour, je n’ai pas envie qu’eux aussi subissent cette attaque.

      Plein de courage pépite et très amicalement
      sylviane


    • pepite

      Bonjour Sylviane,

      Je comprends tout à fait ton désarroi. Je vais surement moi-même devoir abattre un de mes arbres très âgé qui penche de plus en plus et risque de devenir dangereux. Je le laisse encore mais je sais qu’il sera inévitable de le mettre par terre. Ca me désole d’autant plus que justement le fait qu’il penche ajoute du charme au jardin. Celui là n’est pas attaqué par les vilaines chenilles cossus.

      J’avais fait abattre il y a quelques années un chêne, on m’avait dit que les chênes pleuraient quand on les abattait, j’en suis toujours marquée, non pas qu’un chêne verse des larmes mais c’est le bruit très spécial qu’il fait au moment où il tombe qui est très impressionnant.

      Quand on aime la nature l’abattage d’un arbre âgé est toujours accompagné de tristesse.


    • sylviane

      Bonjour Pépite,

      C’est vrai que je m’y fais pas, cet arbre donnait également beaucoup de charme au jardin. Et chaque soir quand je rentre je regarde la souche.

      Mais lorsque les « bucherons » sont arrivés au tronc ils ont tués 6 grosses chenilles de 10 cm, je me demande d’ailleurs pourquoi elles ne sont pas sorties cet été. Peut être parce que j’avais rebouché les trous des galeries avec des cotons imbibés d’insecticide et du mastic. Mais tu vois cela ne les a pas tuées pour autant.

      Il faut maintenant que l’on se débarrasse de la souche, nous allons y mettre le feu régulièrement.
      Certes nous avons abattu cet arbre mais nous avons du moins je l’espère sauvés les autres de l’attaque de ces sales bestioles.


    • fifie

      bonjour a tous , mon homme ma ramener sa de dehors en ville sur des arbre ki venez d’etre tailler par la mairie , cela fait maintenant 3 seùaine ke nous lavon garder dans un seau avc kelke feuille afin kel ce nourisse , mais surtout je vouylais savoir kel papillon sa donne et aurais voulu avoir un apercu en photo, comme g pu conpremdre elle attaque vos arbre ? merci


    • fifie

      ha et pis elle jette un venin rouge lorsque kel se sent agresser lol


    • pepite

      Ca donne au bout de 3 ans : un papillon de nuit pas joli du tout qui ressemble à ça :

      auto

      auto

      L’insecte adulte est un grand papillon de nuit, de 7 à 8 cm environ d’envergure. Les ailes sont beiges, les antérieures ornées de lignes transversales sombres, sinueuses. Cette coloration permet au papillon de passer inaperçu sur le tronc des arbres-hôtes durant le jour. Le corps relativement massif est velu. Les antennes sont plumeuses et la trompe atrophiée.

      La larve est une chenille de 10 cm de long.

      Les papillons, nocturnes, apparaissent en début d’été, de la fin juin à la mi-août. Les femelles pondent leur œufs dans les crevasses de l’écorce de divers arbres. Les jeunes chenilles éclosent après deux semaines d’incubation et pénètrent sous l’écorce et commencent à creuser des galeries de section ovale jusqu’à l’automne. Au printemps suivant, à l’aide de puissantes mandibules, elle forent leurs galeries dans le bois, rejetant à l’extérieur les déchets, sciure et excréments qui s’accumulent au pied de l’arbre en masses rougeâtres. Elles hibernent un deuxième hiver dans les galeries et se nymphosent au printemps suivant. Elles quittent souvent l’arbre avant la nymphose.

      On la trouve partout en France. Elle est présente dans toutes les régions où les principales essences de feuillus et les arbres fruitiers existent, jusqu’à 1500m d’altitude en montagne. Chenilles xylophages se développant dans les troncs des Saules, Peupliers, Chênes, Ormes, Aulnes, Hêtres communs, Bouleau, Frênes, Tilleul, Erables, Charmes, Pommiers…Elles peuvent occasionner des dommages importants.

      Voilà un trou presque parfaitement rond d’environ 1 à 2 cm de diamètre que les chenilles creusent à différentes hauteurs dans les troncs pour former leurs galeries :

      auto

      Je vous ai entouré le trou en rouge.


    • David

      Bonjour,

      Pouvez-vous me dire si cela ressemble à une invasion de Cossus Cossus ?

      imageshack_img839

      imageshack_img834

      Par avance merci.

      David


     Leave a reply