• Poules de luxe… portraits

    _DSC6962Pearl


    Pearl venait de se rouler dans la terre, et sur la photo… ça se voit !

    Des poules à poil ? Non, non des poules à plumes mais si fines que la confusion est possible de loin ;-)

    Prises avec l’hybride Sony Nex 5N avec le 18-200mm pour les 3 premières mais j’en ai pris d’autres avec l’Olympus E-PL5.
    La première : Sony Nex 5N et objectif 18-200mm focale à fond de zoom sur 200mm, mode priorité ouverture réglée sur f/6.3, vitesse 1/320ème de seconde, 1250 iso.


    _DSC6961pearl


    Toujours avec le Nex 5N et l’objectif 18-200mm. Je la trouve sympa cette photo même si je préfère celle du dessous plus originale.
    Sony Nex 5N et objectif 18-200mm focale à fond de zoom sur 200mm, mode priorité ouverture réglée sur f/6.3, vitesse 1/320ème de seconde, 1250 iso.


    _DSC6951pearl


    J’aime bien cette photo là. Quel dommage la brindille !

    Sony Nex 5N et objectif 18-200mm focale à fond de zoom sur 200mm, mode priorité ouverture réglée sur f/6.3, vitesse 1/320ème de seconde, 1250 iso.


    Le décor d’arrière plan n’est pas génial pour Mademoiselle Pearl, ce qui me rappelle que lorsque je suis allée à à la déchetterie hier j’ai oublié ces vieilles tuiles là !  ;-) :


    _8291315pearl_en_pied


    Ca choque mais je n’avais pas le choix à ce moment là et avec l’Olympus qui est équipé d’un capteur micro 4/3 on ne peut pas bien jouer avec la profondeur de champ. On dira que mademoiselle Pearl se promène en tenue de soirée à la campagne !

    Celle là est prise avec l‘Olympus E-PL5 et le 100-300mm Panasonic, celle d’en dessous aussi.
    Focale sur 100mm, mode priorité ouverture réglée sur f/5.6, vitesse 1/250ème de seconde, 200 iso. Compensation d’exposition – 0.70. Je compense assez fort l’exposition avec l’Olympus car il a tendance à griller les hautes lumières.



    _8291316pearl_marche


    Olympus E-PL5 et le 100-300mm Panasonic. Focale sur 100mm, mode priorité ouverture réglée sur f/5.6, vitesse 1/250ème de seconde, 200 iso. Compensation d’exposition – 0.70.


    Encore sa tête ! Nettement moins snob que ci-dessus la demoiselle ;-) :


    _DSC6959pearl


    Franchement il manque un coup de peigne ;-)

    Sony Nex 5N et objectif 18-200mm focale à fond de zoom sur 200mm, mode priorité ouverture réglée sur f/6.3, vitesse 1/320ème de seconde, 1250 iso.


    Et voilà Praline l’ennemie jurée de Pearl :


    praline


    Et ne croyez pas qu’elle ne voit rien, tendez lui un ver de terre et vous allez voir ;-)

    Olympus E-PL5 et le 100-300mm Panasonic. Focale sur 240mm (équivalent 480mm), mode priorité ouverture réglée sur f/6.3, vitesse 1/320ème de seconde, 1600 iso.

    Et il y en a une qui ne perd rien du spectacle :


    biscotte


    Elle adore jouer avec les poules mais je lui interdit la plupart du temps car j’ai peur d’un jeu qui devienne dangereux pour mes petites poules.

    Sony Nex 5N et objectif 18-200mm focale sur 146mm, mode priorité ouverture réglée sur f/6.3, vitesse 1/250ème de seconde, 2500 iso (non il n’y a pas d’erreur sur la sensibilité).


    Une petite dernière de Pearl :


    Pearl en marche


    Olympus E-PL5 et le 100-300mm Panasonic
    Focale sur 114mm, mode priorité ouverture réglée sur f/5.6, vitesse 1/250ème de seconde, 250 iso. Compensation d’exposition moins 2/3 IL.


    Le problème sur l’ensemble de ces photos est la trop grande profondeur de champ même à fond de zoom, je ne possède pas d’objectifs à longue focale et grande ouverture pour mes hybrides, ça m’a manqué. Un fond plus fondu aurait mieux fait ressortir mes sujets. Il n’y a que deux ou trois photos où les sujets étaient assez éloignés du fond pour que le fond soit assez flou et que les photos soient agréables à regarder. J’ai utilisé la plus grande ouverture disponible en fonction de la focale avec chacun des deux appareils. Il me manque donc un zoom télé à grande ouverture.

    Note à propos du 100-300mm Panasonic. C’est un objectif qui m’avait beaucoup déçu sur un Panasonic G1 au niveau de la réactivité et de l’autofocus. Monté sur l’Olympus E-PL5 je n’ai pas l’impression d’avoir le même objectif ! La réactivité est instantanée ainsi que la mise au point. Le piqué s’avère excellent même à fond de zoom. Voilà un objectif à redécouvrir avec les derniers boitiers micro 4/3.


    J’avais tenté aussi quelques photos avec le reflex Canon 5D (full frame 24×36) et le 100 macro f/2.8 mais j’ai vite abandonné à cause du manque de réactivité du 5D avec le 100 macro. En plus ici pas d’écran inclinable, donc je me suis baissée mais pas assez, l’idéal aurait été de m’allonger au sol mais c’est sans compter que ces petites bêtes bougent vite.

    L’endroit où elles picoraient est le même donc décor pas top ;-) :

    Pearl avec le Canon 5D


    J’ai post-traité cette photo car elle était très fade avec des ombres très bouchées (on ne distinguait pas ses yeux) en sortie de boitier. La colorimétrie est moins bonne qu’avec les appareils actuels.

    L’original en sortie de boitier :

    La photo de Pearl avec le 5D l'original

    Les photos de reflex de ce moment là (le 5D a plus de 5 ans) demandaient presque systématiquement un post-traitement pour faire « chanter » les images, les fichiers sont fades au départ mais contiennent tous les détails qui ne demandent qu’à exulter, les images comportent beaucoup moins de zones claires grillées et on récupère facilement des détails dans les zones sombres, c’est le post-traitement qui leur donne vie. C’était un choix des constructeurs afin de laisser au photographe toute latitude de post-traitement. Il est évident que ça choquait beaucoup les débutants qui venaient d’un compact aux images archi flashy dès la sortie de l’appaeil (même si les hautes lumières étaient grillées et les ombres bouchées). Avec les progrès sur la dynamique les images des reflex actuels sont moins fades et demandent moins de post-traitement.

    Au niveau de la mesure de la lumière le 5D n’était pas une référence et j’apprécie d’autant plus celle du Sony Nex 5N qui est un modèle du genre, ainsi que pour sa colorimétrie. Par contre au niveau du piqué le Canon 5D reste encore meilleur que ces deux hybrides (Olympus E-PL5 et Sony Nex) malgré son age. Je vais relativiser pour le Sony Nex car je n’ai pas d’optique Zeiss montées dessus et les résultats avec le 18-200 sont déjà vraiment convaincants, il n’y a qu’à regarder la photo de ma chienne prise à 2500 iso pour s’en rendre compte. En hautes sensibilités le reflex Canon 5D s’en tire moins bien au niveau piqué et colorimétrie que le nex. De gros progrès ont été faits à ce niveau là depuis le 5D.

    Je fais beaucoup plus confiance au Sony Nex qu’au 5D et quand on voit les progrès qui sont effectués en quelques années ça ne donne vraiment pas envie d’acheter des boitiers qui valent 3000 euros nus à leur sortie et qui se retrouvent dépassés sur pas mal de points quelques années plus tard. Comme je le dis toujours il vaut mieux mettre le prix dans de bons objectifs et avoir la possibilité de changer de boitier plus souvent.

    Entre les deux hybrides (Sony Nex et Olympus) j’ai une préférence générale pour le Nex, d’une part pour son capteur de reflex qui permet de jouer plus facilement sur la profondeur de champ, d’autre part pour sa colorimétrie et la balance des blancs qui donnent vraiment très rarement de mauvaises surprises. Sans parler de l’interface qui n’a rien à voir avec le fouillis des Olympus qui malgré mes connaissances et mon expérience m’ont fait rager des heures au départ ! Des menus plus mal faits il n’y a pas !

    Bon une fois qu’on a passé des heures dessus et qu’on a enfin trouvé les bons réglages à faire (pas du tout optimisés lors de la sortie de la boite) on commence à se réconcilier avec Olympus. Côté piqué il fait presque jeu égal avec le Sony mais tout dépend des objectifs montés dessus, sur les détails dans les hautes fréquences je préfère le Sony. Côté réactivité par contre l’Olympus est vraiment un MUST ! C’est vraiment là que j’apprécie l’Olympus, c’est une vraie bombe ! A tel point que je déclenche parfois en pensant que ce sera flou mais en me disant qu’il est tellement rapide à faire la mise au point que peut-être… et c’est net là où je voulais. C’est vraiment le gros plus de cet appareil. Par contre en colorimétrie je ne lui fais pas confiance mais ça s’améliore tout de même depuis que j’ai légèrement modifié le réglage de la balance des blancs sur l’axe ambre/bleu en rajoutant un poil de bleu mais il reste en dessous du Sony. Pour la mesure de la lumière j’ai une très nette préférence pour le Sony qui grille très rarement les hautes lumières. En fait finalement ces deux appareils sont assez complémentaires. Ce que j’apprécie particulièrement avec le Sony c’est sa stabilité dans le rendu quelque soit les réglages, je lui fais entièrement confiance, ce qui n’est pas le cas pour l’E-PL5.


    Pas de photo de Chiffon (la même que Pearl mais en blanc au lieu de gris perle), elle couve… ses pieds ! Les poules de race « Soie » sont d’excellentes couveuses et Chiffon bien que ne rencontrant pas de coq et à qui  j’enlève les oeufs tous les jours a régulièrement des envies de couver, ça dure quelques jours puis ça lui passe.

    Pearl et Chiffon sont des poules Soie « normales » de pure race, la maman de Pearl a été élue meilleure poule de l’année toutes espèces confondues au championnat de France. Praline est une poule Soie frisée, c’est très rare. Je doute d’ailleurs que Praline soit une poule issue uniquement de Soie, je suppose que sa mère « Soie » a été croisée avec un coq frisé ou inversement.

    Il ne faut pas croire que ces poules sont des créations récentes.

    La Poule-soie est l’une des races de poules les plus anciennes.

    Au XIIIe siècle, Marco Polo dans ses écrits sur la Chine, parle déjà d’une « poule à peau noire et aux plumes ressemblant à de la soie ». En 1599, Ulisse Aldrovandi, écrivain et naturaliste de l’université de Bologne en Italie, publie un traité sur les poules où il parle de poules au plumage « similaire à de la laine » et d’autres « vêtues de cheveux comme ceux d’un chat noir ».
    La Poule-soie est probablement arrivée en Europe par l’intermédiaire de la route de la soie et par le commerce maritime. La race est officiellement reconnue en Amérique du Nord en entrant dans le Standard of Perfection en 1874, dès la première année de publication.

    Il semblerait qu’à l’origine cette poule était noire, les autres couleurs étant apparues par la suite.

    Autre avantage des poules Soie, elle ne volent pas, donc pas de risque de les retrouver sur la route et qu’elles créent un accident. Le parc de Chiffon et Pearl quand elles ne sont pas en liberté dans le jardin fait 60 cm de haut et elles ne cherchent même pas à passer par dessus. Elles sont aussi très discrètes, Pearl est très bavarde alors que Chiffon et Praline parlent peu mais toujours avec une voix très basse, il faut vraiment être à côté pour les entendre. Le seul moment où elles donnent de la voix de temps en temps est lorsqu’elles viennent de pondre et encore ce n’est pas systématique.


    11 responses to “Poules de luxe… portraits”

    • Très belle série sur tes ¨poulettes¨, pepite, avec ce mini comparatif de deux de tes boîtiers.
      même si je n’interviens plus guère ces derniers mois, je n’en reste pas moins un lecteur assidu de ton site.
      J’ ai un petit faible pour le portrait en gros plan de ¨Biscotte¨ mais au fait…cela lui fait quel age maintenant…?
      Côté évolution des matériels j’ ai aussi cette lassitude des sorties de pseudos-nouveautés ¨Marketing¨ avec une très nette envolée des prix…depuis les grandes inondations du Japon.
      Et puis on à vraiment l’ impression que les constructeurs, qui ne sont pas aussi dupe qu’ on le pense, s’ingénient à ne pas réunir sur un même appareil les petits plus plébiscités par les usagers ( viseurs optiques dignent de ce nom, écrans orientables, ergonomie trop lisse permettant de vendre des poignées en option, zooms démarrant au 28 alors qu’ils savent très bien proposer un départ à 24mm etc…etc…)
      Pourtant, parfois, on n’ est plus très loin de l’appareil idéal dont nous parlons souvent sur ton blog ( Sony RX100 II par exemple..).
      Mais bon, il nous faut s’y habituer car cela ne changera pas de sitôt.
      J’ espérais une petite révolution des Nano-technologies car qui dit Nano dit possibilité de réunir un grand nombre d’ éléments sur une petite surface ce qui pour les petit capteurs ( donc un faible encombrement des boîtiers ) permettrait d’ améliorer leur performances….
      Enfin c’ est ce que j’espérais…on peut toujours rêver.
      En attendant à nous d’ exploiter au mieux nos matériels avec leurs avantages et leurs défauts.
      On ne le répétera jamais assez, c’est le photographe et non l’ appareil qui fait les bonnes photos.


    • pepite

      Bonjour Leicam :-)

      Ca fait plaisir de te voir de passage.

      Pour ma petite chienne elle va avoir 7 ans cette année, hé oui déjà !

      Les prix sont effectivement repartis à la hausse et les véritables nouveautés assez rares ces derniers mois. En appareil vraiment compact le Sony RX100 mark II celui qui se rapproche le plus de l’appareil compact presque parfait mais avec une plage focale qui aurait peut-être pu être légèrement plus étendue. Dommage que Sony n’ait pas doté son HX50v (primé au EISA) ultra-zoom du même capteur que le RX100.

      Du côté des hybrides ils ont effectivement tous leurs qualités et leurs défauts, les Nex de Sony héritent du capteur APS-C des réflex ce qui permet de mieux gérer la profondeur de champ, d’une ergonomie bien plus intuitive que les Olympus, idem pour la colorimétrie plus juste avec les Sony, les derniers Olympus ont pour eux une réactivité hors pair et une rapidité à faire la mise au point bluffante mais une interface qui est la plus mauvaise que j’ai rencontré. Comme toi j’aimerai souvent marier les qualités des uns et des autres en un seul boitier.

      Concernant le viseur, j’ai remis hier l’oeil dans celui de mon reflex Canon 5D, il est évident qu’un viseur optique de cette qualité manque sur les hybrides même si ceux-ci s’améliore de génération en génération avec les viseurs électroniques.

      Concernant les hautes sensibilités on a eu avec ces boitiers un énorme progrès, particulièrement chez Sony où même en très hautes sensibilités les couleurs ne s’affadissent pas et où on garde un niveau de détails étonnant. Au niveau de la dynamique les progrès ont été aussi très importants en particulier chez Sony.

      Panasonic avec son GX7 a aussi conçu un boitier presque idéal en appareils dotés de capteurs micro 4/3 mais certains testeurs disent qu’il reste en dessous du capteur de l’OM-D ou l’E-PL5 d’Olympus. A vérifier quand on aura plus d’échantillons d’images prises sur le terrain.


    • pepite

      Je viens de vous rajouter une photo prise avec le reflex canon 5D, la seule photo que j’ai gardée de celles prises avec ce boitier.

      Je referai des essais avec un autre objectif car le 100 macro n’est pas spécialement dédié au sujets à déplacement rapides, en autofocus la réactivité était bien trop lente. C’est une optique plutôt dédiée à la mise au point manuelle. Pour la profondeur de champ c’est normal car elle est vraiment très proche des tuiles et je n’ai pas ouvert à plus de f/5.6 car elle bougeait en permanence et vu la lenteur de l’autofocus du 5D premier du nom avec le 100 macro je risquais le flou total ;-)

      Ce qui fait plaisir quand on reprend ce boitier en main c’est la qualité du viseur ! Nos viseurs électroniques même les meilleurs ont encore du chemin a faire.

    • N’oublions pas qu’ augmenter la taille du capteur dans le cas du Sony HX50v poserait l’ épineux problème de l’augmentation du poids, des dimensions du boitier et du prix….
      Cela ne doit pas être si évident que cela car même Panasonic avec son excellent FZ200 ( qui ne me déplairait pas avec son f2,8 constant,sauf que sa courbe des distances macros en fonction de la focale n’ est pas terrible ) n’ a pas changé la taille de son capteur.
      D’ ou la surenchère d’augmentation des pixels sur petit capteurs pour faire illusion.
      Pas si illusoire que cela d’ ailleurs car en visionnant sur un écran TVHD les photos produites par le Sony HX100v capteur 1¨/ 20Mpx / zoom 30 fois de 27-810 F2,8;5,6 de mon gendre comparativement à mes propre vues faite avec l’olympus PEN-EP2 micro 4/3 on ne distingue quasiment pas de différences…???!!!!
      Bon pour commencer à voir les dites différences il faudrait passer à des tirages papiers ( supérieur au A3 ) ou attaquer les Hauts ISO.
      Certes en fouillant bien peut-être que coté dynamique on trouvera quelque chose….!
      D’ ou une foi encore la relativité des résultats techniques en fonction des personnes et de l’ usage que l’on fait de son matériel.


    • pepite

      Côté dynamique le Panasonic FZ200 est une horreur ! Que de hautes lumières grillées !!! J’ai vraiment été surprise, je m’attendais à nettement mieux de la part de ce boitier sur ce point. Je n’ai pas eu en main le HX50v de Sony mais j’ai l’impression que la dynamique est bien meilleure sur les images que j’ai vu. En tout cas ton Olympus j’en suis certaine a surement une meilleure dynamique que le Panasonic FZ200.

      Tu as partiellement raison pour la taille du capteur, car le RX100 1 et 2 ont un capteur bien plus grand que ceux des autres compacts… et pourtant Sony a réussi à l’intégrer dans un boitier tout petit. Question prix tu as raison il serait plus cher et surtout l’objectif avec une telle plage focale serait surement très difficile à loger dans le boitier d’un RX100 qui prendrait forcément de l’épaisseur. Le HX50v aurait eu le capteur du RX100 MII et toutes ses améliorations j’aurai craqué, c’est certain !

      Pour la visualisation sur un écran de télé il est certain que l’on ne verra pas vraiment la différence mais les écrans de télévison ne sont pas vraiment une référence pour la photo ;-)

      Mais je suis d’accord avec toi pourquoi acheter un boitier à 3000 euros nu pour visionner les images sur une Tv ou sur le web, ça ne sert strictement à rien. C’est surtout sur les grands tirages au-dessus du 20×30 que l’on commence à voir les différences. Par contre personnellement j’attache beaucoup d’importance à la dynamique et les hautes lumières des zones claires complètement grillées me font horreur.

      Je suis totalement d’accord que tout dépend de l’usage que l’on fait de l’appareil et de ses exigences propres.

      En tout cas je veux plus porter de sac à dos de 8 kgs comme je le faisais à un moment. (hormis ponctuellement pour des photos qui demandent vraiment ce type de matériel). En règle générale un bon boitier expert hybride ou même certains compacts experts (Sony RX100 et RX100 MII) sont à même de délivrer des photos de superbe qualité. Le reflex full frame n’a de réel intérêt que pour celui qui fait de très grands tirages. Et en reflex un appareil comme les pentax K5 II (avec un capteur APS-C) et dérivés permettent des tirages de taille importante pour un prix qui reste encore raisonnable. Bien sûr la gestion des collimateurs n’est pas aussi poussée que sur des Canon hauts de gamme mais le prix non plus.

      J’avoue que le petit Sony HX50v est un petit appareil très tentant quand on voit son prix et les images qu’il sort. Bien sûr il ne peut pas concurrencer un hybride haut de gamme mais avoir un petit appareil aussi qualitatif toujours avec soi avec cette puissance de zoom il faut reconnaître que si je n’avais pas d’autres choses à dépenser je me serai bien laissée tentée quand même. Pfuuu oui je sais je suis déjà bien équipée !… mais mon dernier compact à large plage focale date tout de même… un Panasonic TZ10… ah non finalement il n’a que 3 ans, bizarre j’avais l’impression que c’était déjà une antiquité !

      De toute façon nous sommes toujours insatisfaits ! On voudrait toujours plus de X ou de Y, on voudrait X d’un boitier et Y de l’autre. Et les constructeurs s’amusent beaucoup à toujours nous délivrer un appareil qui n’a pas tout ;-) Comme ça on achètera le prochain qui sera mieux encore ;-)

      N’empêche que la sortie des hybrides a bien révolutionné le marché et depuis que j’ai mon Nex en permanence dans mon sac à main mes reflex restent dans le placard la plupart du temps.


    • pepite

      Je reviens sur la taille des photos, car on parle souvent de tirages (papier) supérieurs au A4 ou au A3 mais par exemple pour une photo en tirage d’art tirée à 300 DPI, en A2 (42.00 x 59.40 cm) sur papier d’art il faut un fichier de 4961 x 7016 pixels en 300 dpi soit un appareil photo capable de produire des photos de 35 millions de pixels ce qu’aucun hybride actuellement n’est capable de donner, donc on va forcément passer la l’interpolation pour des tirages de cette taille, le résultat sera donc non seulement en fonction de la qualité de l’image d’origine mais aussi de celui du logiciel d’interpolation. Il sera donc bien difficile de juger la qualité réelle du boitier. Suivant les testeurs et le logiciel employé pour l’interpolation (et ses réglages) on risque d’avoir des résultats bien différents, sans compter la qualité du papier employé.

      Je pense donc qu’il faut juger les appareils sur des tirages qui correspondent à leur nombre de pixels si on veut pouvoir les comparer.


    • ppier

      Pearl ou la dernière des Mohicans ? :-)


    • pepite

      Ce serait vraiment dommage que cette race de poules très ancienne s’éteigne.

      Certes elles font des oeufs plus petits que les grosses poules d’élevage mais elles ont d’autres qualités, excellentes couveuses, peu bruyantes, de plus elles ne volent pas, il n’y a donc pas besoin de leur couper les ailes.
      Les miennes pondent un oeuf par jour chacune.

      Il est amusant de les observer et chacune a son propre caractère, Chiffon est la douceur même, aimant les caresses et être prise dans les bras, Praline est une dominante beaucoup plus indépendante, et Pearl elle, elle est la sportive du groupe, souvent en train de courir, faire des petits bonds et elle suit Chiffon comme son ombre la prenant surement pour sa mère.

      Je ne pensais pas que je m’attacherai à mes poules et pourtant c’est bien le cas. Evidemment ça n’a rien à voir avec ma chienne mais elles ne sont pas aussi bêtes qu’on essaie souvent de le faire croire.


    • ppier

      En somme 3 poules et un couffin :-)
      bonne soirée.


    • Mimi

      Hello pépite juste un ptit coucou sur ton blog que je consulte tjrs régulièrement … malgré le peu de temps que j’ai ! ;-) eh oui fidèle je suis, fidèle je resterais …. à jamais hi hi hi hi bref SUPERBES PORTRAITS de tes gallinacés ! elles st belles … Bises et excellente journée ensoleillée j’espère …. :-)


    • pepite

      Merci Mimi :-)

      Tu as un mail dans ta boite aux lettres


     Leave a reply