• Panasonic GM1 un hybride qui tient dans la poche

    Gm1Panasonic dévoile le Lumix DMC-GM1, un appareil photo de poche à objectifs interchangeables avec un capteur 16 mégapixels micro 4/3.

    En voilà un bonne idée :-)

    Il utilise les mêmes objectifs Micro Four Thirds que ses grands frères Olympus et Panasonic.
    Lors de l’introduction il sera vendu avec un nouveau zoom 12-32mm F3.5-5.6 équivalent 24-64mm), un kit spécialement conçu pour le GM1.

    Principales caractéristiques :

    • capteur 16MP Live MOS
    • WiFi intégré (pas de NFC, dommage… certains disent qu’il possède le NFC donc ce sera à vérifier)
    • Ecran tactile de 3,0 pouces et 1 036 000 pixels
    • vidéo HD 1080 enregistrement  à 60i/30p avec micro stéréo. MPEG, AVCHD
    • Flash intégré pop-up
    • Vitesse d’obturation maximale (déclencheur électronique) : de 60 secondes à 1/16 000ème de seconde !
    • Mode rafale à 5 images par seconde (4 avec le suivi d’autofocus)
    • Focus peaking pour l’aide à la mise au point en mode manuel.
    • Sortie micro HDMI
    • Coque en alliage de magnésium avec dessus en aluminium.
    • Pas de viseur


    Le Micro 4/3 a fait ses débuts en 2008 avec le Panasonic G1 qui était le premier hybride à arriver sur le marché. Peu de temps après, Olympus a rejoint la partie avec le PEN E-P1. De là, la plate-forme Micro 4/3 s’est divisé en deux styles de boitiers – ceux qui ressemblait à des reflex numériques (principalement l’apanage de Panasonic) et ceux qui ressemblaient plus à de gros compacts (surtout ceux fabriqués par Olympus).

    Leur petitesse par rapport aux reflex numériques n’est plus seul point de succès des micro 4/3, on y retrouvait des réglages experts poussés et une qualité d’image nettement supérieure à celle des compacts. Etant munis d’une monture qui permet de changer d’objectif, ces boitiers ont fait le pont entre compacts et reflex. Depuis les hybrides ont beaucoup progressé et certains intègrent des capteurs de réflex APS-C, on trouve même maintenant avec Sony des hybrides full frame 24×36 de haut vol surpassant les réflex mais gardant une taille de boitiers raisonnable.

    Le Panasonic Lumix GM1 sans vouloir talonner les Sony full frame (il garde un capteur micro 4/3) se présente comme le plus petit boitier à objectif interchangeable du marché. Sa miniaturisation ne veut pas dire baisse de qualité puisqu’il embarque le même capteur 16 millions de pixels que le Panasonic GX7.

    Son principal concurrent est le compact Sony RX100 II muni d’un capteur 1, plus petit que celui du GM1 mais dont l’optique est fixe. Par contre le Sony est doté d’une griffe porte accessoire que n’a pas le Panasonic et le RX100 va plus loin en vidéo en offrant le 60p.

    Le gros plus du GM1 est d’offrir un parc optique conséquent qui certes ne lui permettra pas avec certaines optiques de rentrer dans une poche mais augmentera sa polyvalence.

    Le GM1 représente un exploit en micro 4/3, non seulement il est plus petit et plus léger qu’un réflex ou un bridge mais c’est véritablement un boitier de poche que l’on peut avoir toujours avec soi. Voilà un concurrent sérieux pour le Sony RX100 II.


    gm1-dos


    En Haut avec le point rouge, le déclenchement de la prise de vidéos, en dessous le bouton pour passer en mode lecture.
    Le contrôleur 4 voies sur le panneau arrière de l’GM1 fournit des raccourcis (en ses points cardinaux) pour la correction d’exposition (en haut), balance des blancs (à droite), le mode d’entraînement (en bas) et de mise au point (à gauche).
    Ce sera familier et convivial pour les utilisateurs d’appareil photo compact.

    En dessous du contrôleur à 4 voies, le bouton corbeille pour jeter en mode lecture les images ratées et à sa droite le bouton d’affichage des infos sur l’écran.

    Format d’image : 1:1, 4:3, 3:2, 16:9

    Format de fichier : jpeg, Raw, MPO

    Sensibilité : auto, et de 200 à 25 600 iso

    Balance des blancs : 5 pré-sélectionnées plus deux personnalisables.

    Mise au point manuelle + Autofocus :

    • Détection de Contraste (capteur)
    • Multi-zone
    • Centre
    • Sélectif à point unique
    • Simple
    • Continu
    • Tactile
    • Détection des visages
    • Live View


    panasonic-gm1-dessus


    Le dessus héberge la molette de sélection de modes, le déclencheur et la sélection du mode d’autofocus (ponctuel, continu, manuel) ainsi qu’un bouton Fn pour accéder rapidement à certains réglages.

    Ce petit boitier reprend les réglages experts de ses grands frères, vous y retrouverez les modes experts PASM (Programme, priorité ouverture, priorité vitesse et mode manuel) + toute une ribambelle de mode scènes en plus du mode tout auto (iA). Ainsi que les positions C1 et C2 correspondant à vos réglages préférés que vous aurez enregistrés.

    Les différents types de mesure de la lumière sont également là :

    • Multi
    • Pondérée centrale
    • Spot


    Ainsi que la compensation d’exposition de ± 5 (à 1/3 EV)

    Panasonic a pensé à tout : Le GM1 dispose d’un mode silencieux. Le déclenchement bascule en mode électronique pour éviter le bruit et ainsi permettre de photographier dans une salle de spectacle, de jeu d’échec ou encore un enfant qui dort sans risque de le réveiller…

    L’objectif conçu spécialement pour le GM1 utilise 3 éléments asphériques et une lentille ED avec un diaphragme à 7 lamelles. Il mesure 24mm de long avec une finition de style en aluminium brossé, mais il est en fait en plastique. Il utilise un design rétractable. Les autres objectifs pour micro 4/3 sont compatibles mais certains ayant un diamètre plus important il dépasseront légèrement de l’appareil.
    Panasonic a prévu un grip additionnel pour un meilleur confort et une meilleure tenue en main lors de l’utilisation de ceux-ci.

    A noter que le 12-32mm n’a pas de bague de mise au point. En mise au point manuelle il faudra donc passer par l’écran tactile.

    Là ça déçoit au niveau de l’objectif : plastique et pas de mise au point manuelle :-(

    En plus du 12-32mm, Panasonic sortia un 15mm (équivalent 30mm) F1.7 Leica Summilux dans le courant de l’année prochaine, spécialement conçu pour correspondre aux dimensions minces du GM1. Espérons qu’il sera d’une meilleure construction.


    Energie : Batterie Lithium-Ion rechargeable et chargeur permettant 230 photos par charge (il y aura intérêt à se munir de batteries supplémentaires).

    Dimensions : 9.85 x 5.49 x 3.04 cm
    Poids :  204 grammes avec batterie

    Disponibilité : novembre
    Prix : 700 euros avec le 12-32 équivalent 24-34mm.
    1000 € en double kit avec 12-32 mm, 20 mm et poignée


    Mise à jour février 2014.

    On trouve maintenant le GM1 sous les 620 € avec le zoom pancake 12-32mm.


    Il est disponible en plusieurs couleurs, noir et argent, tout noir, argent et crème ou encore orange et argent :

    gm1_orange


    En noir avec le grip optionnel que je trouve affreux mais qui aidera à une meilleure prise en main :


    panasonic-gm1grip



    En noir et argent avec grip argent et avec l’objectif 20mm f/1.7 :

    panasonic-gm1_grip_20mm



    Qu’en penser ?

    Pas facile de donner un avis, au départ j’ai été séduite par la taille de ce petit appareil à objectifs interchangeables, sa construction et ses possibilités de réglages. Après je trouve dommage que l’on ait pas de griffe porte accessoires comme sur le Sony RX100 II. Je suis très déçue par l’objectif en plastique sans bague de mise au point et par la plage focale annoncée. Si elle sera pratique en photos de paysages avec la focale équivalent à 24mm, en bout de zoom le télé est vraiment un peu court et risque de décevoir celui qui pensait n’avoir q’un seul objectif. Le zoom du Sony RX100 II si il n’est pas interchangeable a une plage bien plus étendue équivalente à  24-100mm tout en offrant un ouverture plus lumineuse : f/1.8-4.9. Le Sony RX100 II comprend de plus un écran inclinable bien pratique. Je regrette aussi la faible autonomie de la batterie du Panasonic, donc du bon et du moins bon.
    Avec le grip et d’autres objectif le GM1 va prendre de l’embonpoint et perdre donc sa qualité de compacité.


    Mise à jour 20 novembre 2013

    Je l’ai mis dans mon top 10 de 2013

    Il obtient 5 étoiles

    Un des rares à obtenir 5 étoiles parmi les hybrides, la taille d’un compact mais avec la possibilité de changer d’objectif, une très belle qualité d’image, le Wifi, une très bonne gestion des hautes sensibilités pour un boitier de cette taille, l’écran tactile et la construction lui font pardonner l’écran fixe et l’absence de griffe porte accessoire. C’est pour moi l’appareil idéal avec le Sony RX100 II à avoir tout le temps avec soi.


    Mise à jour Décembre 2013

    Le Panasonic GM1 a obtenu un gold award de la part de DPR

    goldaward


    Pour ceux qui aiment les optiques fixes pourquoi ne pas l’accompagner du 14mm f/2.5 (équivalent 28mm)  et du 20mm f/1.7 pancake (équivalent 40mm) Panasonic ou encore du 17mm f/2.8 (équivalent 34mm) Olympus :


    Le 14mm f/2.5 et le 20mm f/1.7 Panasonic :

    panasonic 17 et 20mm

    On les trouve aux environs de 290 € pour le 14mm et 320 € pour le 20mm.


    Le 17mm f/2.8 pancake Olympus :

    auto

    On le trouve pour environ environ 258 €.

    Mais je reconnais que ça fait monter l’addition. Le plus : la plus grande ouverture bien utile quand la luminosité n’est pas au top.

    Des objectifs qui rentrent facilement dans une grande poche.


    A vous de voir ;-)


    Mise à jour janvier 2014 :

    Richard Franiec spécialiste des grips a mis au point une poignée grip pour le Panasonic GM1 qui a l’avantage par rapport à celui de Panasonic de ne pas bloquer l’accès à la batterie et à la carte mémoire :


    grip_fianec_pour_gm1


    Le grip est en métal et pèse 20 grammes, il devrait être disponible à partir du 15 janvier 2014 pour 35 $ sur le site de Richard franiec : —–> Poignée grip pour Panasonic GM1


    ____________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur le lien) :

    Sony RX100 II

    Objectifs fixes et zooms pour micro 4/3


    21 responses to “Panasonic GM1 un hybride qui tient dans la poche”


    • pepite

      Voilà j’ai terminé mon article, je rajouterai au besoin des choses si je vois que j’en ai oublié.

    • Bien bel objet… même si j’avoue qu’à choisir dans ce format malgrè le joli capteur en présence, j’aurai une préférence pour le EPL3 d’Olympus apportant la griffe pour viseur, flash, ainsi que la stabilisation… Belle réussite en tout cas! ;)


    • pepite

      Tu veux plutôt dire l’E-PL5 non ?
      Mais ces boitiers Olympus sont bien plus imposants que le GM1 et au niveau de l’ergonomie ils sont nettement moins agréables que Panasonic. Les menus d’Olympus sont une véritable horreur.

      Je trouve aussi ce petit Gm1 très plaisant et très joli, dommage qu’ils n’aient pas fait d’efforts sur le zoom du kit.

      Je suis d’accord avec toi pour la griffe porte-accessoires et un viseur optionnel, Sony a réussit à les intégrer sur son Sony RX100 II donc Pana aurait pu aussi.

      ______________

      J’ai complété l’article en rajoutant les 3 objectifs pancakes (extra-plats) diponibles chez Panasonic et Olympus, des objectifs qui rentrent facilement dans une grande poche.

      A noter aussi que le 12mm Olympus ne prend pas beaucoup de place non plus même si il n’est pas pancake et son diamètre devrait aller parfaitement bien à ce GM1.

      auto

      De plus c’est un des meilleurs de la gamme.


    • pepite

      Impressionnante cette photo prise avec le GM1 en faible luminosité avec le 25mm f1.4, le flou d’arrière plan est superbe et la netteté sur l’oeil très bonne :

      Panasonic_GM1_portrait en basse luminosité

      photo prise à pleine ouverture au 1/80e de seconde à 200 iso.

      Le bruit à 3200 iso semble vraiment très bien géré :

      Panasonic_GM1_bruit à 3200 iso

      (objectif du kit à fond de zoom 32mm équivalent 64mm, vitesse 1/20ème de seconde, 3200 iso, ouverture f/5.6)


    • pepite

      ePhotozine a publié le test complet du Panasonic GM1. Le boitier a obtenu le score maximum et l’éditeur écrit:

      Le Panasonic Lumix GM1 est une merveille miniature, ce qui montre à quel point ce que le système compact Micro 4/3 peut être, sans compromettre la qualité d’image !

      Le test (en anglais) :

      ephotozine_test_panaosnic_GM1


    • pepite

      un article très sympa à lire sur ce petit GM1 (en anglais) :

      —->DPreview_avis_sur_le_Panasonic_GM1

      J’aime bien aussi ce petit appareil que j’ai d’ailleurs mis dans mon top 10 des appareils photos de l’année.


    • pepite

      Quelques photos intéressantes à voir sur ce lien (vérifiez que ce sont des images du GM1 car il y a des exemples de divers boitiers), il y en a pas mal à voir à différentes expositions :

      photos exemples Panasonic GM1


    • pepite

      Baisse de prix sur le GM1 on le trouve maintenant autour des 640 euros avec le zoom pancake.


    • pepite

      Richard Franiec spécialiste des grips dont on connait bien les grips conçus pour le Sony RX100 a mis au point une poignée grip pour le Panasonic GM1 qui a l’avantage par rapport à celui de Panasonic de ne pas bloquer l’accès à la batterie et à la carte mémoire :

      auto

      Le grip est en métal et pèse 20 grammes, il devrait être disponible à partir du 15 janvier 2014 pour 35 $ sur le site kleptography : —–> Poignée grip pour Panasonic GM1


    • pepite

      Un joli site avec de belles images et l’avis sur le GM1 d’une photographe expert.

      —–> Au présent du subjonctif_ Panasonic GM1

      A lire absolument si vous vous intéressez à cet appareil et au micro 4/3.

      Franchement je viens encore de regarder en affichage 100% des photos issues de ce boitier et le rapport qualité/prix est exceptionnel même avec le petit zoom du kit. Evidemment les images sont encore meilleures avec le 20mm f/1.7 Panasonic ou le 45mm f1.8 Olympus (deux optiques à des prix très serrés mais d’une qualité excellente). Je suis bien contente d’avoir mis le Panasonic GM1 dans mon top 10 de l’année 2013. En plus il est hyper compact, c’est vraiment l’appareil à avoir tout le temps sur soi.
      Le petit 12-32mm du kit ne démérite pas du tout et c’est une belle surprise.

      La poignée Franiec doit bien améliorer la prise en main (mieux que celle de Panasonic qu’il faut démonter à chaque fois pour avoir accès à la batterie ou à la carte mémoire).


    • pepite

      On trouve maintenant le GM1 sous les 620 € avec le zoom pancake 12-32mm équivalent 24-64mm ce qui devient vraiment très attractif pour un appareil de cette taille mais à objectif interchangeable.


    • Margot

      Bonjour! J’ai acquis la bête dernièrement et c’est peut-être bête mais savez vous comment on rétracte l’objectif x) ? Quand j’éteins l’appareil il reste ouvert. Merci !


    • Margot

      Oubliez ce que j’ai dit j’ai trouvé x)


    • francesco

      Heu Margot j’ai le même problème quelle est la solution? Merci


    • pepite

      Vérifie si l’objectif est bien tourné à fond (vissé à fond sur le boitier). En principe ça devrait venir de là. Le zoom étant manuel il faut regarder aussi de ce côté.

    • Pour rétracter l’objectif 12-32mm livrée avec le GM1, il faut tourner la bague du zoom à fond « vers le grand angle » (12mm), et continuer à la tourner malgré le point dur. Vous verrez que la bague peut alors continuer à tourner, que l’écran arrière s’éteint et que le zoom se replie.
      La manipulation est entièrement manuelle, le fait d’éteindre l’appareil ne change rien, contrairement à un appareil type « compact » où le zoom est généralement motorisé et le repli automatique.
      Bonnes photos avec ce chouette appareil !


    • pepite

      Merci beaucoup Froggy, voilà une explication très claire. Je pense que ça aidera bien des lecteurs :-)


    • marie

      Bonjour, j’ai le même problème que francesco et margot, l’objectif ne se rétracte pas (manuellement). La bague tourne dans le vide!
      Merci pour vos réponses…


    • pepite

      J’ai effectivement entendu parlé de ce souci sur le GM1 (pas sur le GM5) mais ça fait très longtemps et je ne me souviens plus quelle est la solution, dommage parce que c’était assez simple, Impossible de m’en souvenir :-(


    • Ced

      Bonjour, je découvre vos posts. Récemment acquis cet appareil (photos de très belles qualités). Effectivement la bague peut glisser , elle semble simplement être collée. Il suffit alors de la retirer soigneusement de la dégraisser (la graisse provient de la bague tournante) essuyer la surface et la recoller avec soin bien repositionné. (Personnellement , 2petits morceaux de double face fin, ont permis de bien recoller la bague ajustée.)


    • pepite

      Merci Ced :-)

      Ce sera utile à ceux à qui cela arrive.


     Leave a reply