• Fuji X-E2 rien de révolutionnaire mais des améliorations

    X-E2


    C’est au tour de fuji d’annoncer son nouvel hybride qui vient remplacer le X-E1.

    Le X-E2 est très similaire en apparence à son prédécesseur, avec quelques modifications relativement mineures. Les plaques avant et supérieure sont en alliage de magnésium, et on trouve de meilleures molettes usinées en métal, la plaque arrière et les boutons sont en plastique. Les boutons sont assez gros pour un petit boitier. Le dos de l’appareil est dominé par l’écran haute résolution plus grand que celui de l’X-E1 qu’il remplace, malheureusement fixe et toujours pas tactile.

    Le X-E2 est très similaire au X-E1, avec la même conception de base du corps et de la disposition des commandes, il est donc presque impossible de les distinguer extérieurement. Il conserve la même disposition sur le dessus, y compris la vitesse d’obturation et la molette de compensation d’exposition, et il a le même viseur électronique OLED 2,36. A l’arrière de l’appareil on retrouve les boutons à peu aux mêmes endroits que sur l’ X-E1, mais leurs fonctions ont été remaniées.

    Les mises à jour concernent essentiellement le capteur et le processeur : le X-E2 a le même capteur X-Trans CMOS II que nous avons déjà vu dans le X100S, qui comprend des éléments de détection de phase sur puce pour l’autofocus, de concert avec le processeur EXR II dont Fujifilm dit que c’est «le plus rapide autofocus du monde». L’écran arrière est beaucoup plus agréable doté de 1 040 000 points. Le résultat est un appareil qui conserve tous les atouts de son prédécesseur, mais il a quand même été amélioré à bien des égards.

    dos_fuji_x-e2

    Fuji n’a pas oublié le réglage dioptrique pour régler le viseur à votre vue (la roue à gauche du viseur).


    Fujifilm X- E2 caractéristiques principales

    • Capteur APS-C 16 millions de pixels X-Trans CMOS II sans filtre passe-bas, non stabilisé.
    • Processeur EXR II
    • ISO 200-6 400, plus 100-25 600 en mode étendu.
    • 7  images/seconde en prise de vue en continu, 3 images/seconde avec autofocus continu
    • Viseur OLED  électronique d’une définition de 2 036 000 points
    • Ecran fixe de 3 pouces 1 040 000 pixels fixe LCD (non inclinable, non tactile) au lieu du 2.8 pouces du X-E1
    • Wi-Fi pour le transfert d’image vers les smartphones ou les ordinateurs
    • Enregistrement vidéo Full HD (1920×1080, 60fps, 36Mbps bitrate), avec autofocus continu et avec microphone stéréo intégré. mais pas de bouton rouge pour un accès direct à l’enregistrement vidéo.
    • Prise microphone stéréo 2.5mm
    • Disponible en argent ou noir


    X-E2_dessus


    La touche Fn contrôle la sensibilité ISO par défaut et active le Wi-Fi de l’appareil photo en mode lecture. Le déclencheur garde son pas de vis fileté pour un déclencheur souple.


    L’X-E2 – rien de transcendant, mais plus évolué

    Parallèlement aux changements les plus évidents, le X-E2 ajoute un éventail d’améliorations et de perfectionnements par rapport au X-E1, y compris une disposition de contrôles sensiblement révisée.  La vitesse d’obturation sur le dessus et la compensation d’exposition ont été modifiés, cette dernière offre maintenant une gamme de + / -3 valeurs par paliers de 1/3.
    Au dos au lieu d’un bouton combiné AE-L/AF L l’X-E2 a maintenant des commandes séparées pour chacune dont le comportement peut être défini par l’utilisateur. Les commandes du dos ont été réarrangées, et quatre boutons sont maintenant personnalisables par l’utilisateur. Il y a aussi de petits changements en réponse aux commentaires des utilisateurs, y compris la possibilité de spécifier une vitesse d’obturation minimum pour le réglage Auto ISO, et l’aperçu de la vue de l’exposition en direct en mode d’exposition manuelle.

    Le X-E2 embarque aussi une technologie baptisée Lens Modulation Optimizer (LMO), vue précédemment sur ​​les X100S et X20, pour lutter contre la diffraction et les aberrations des objectifs Fuji. Elle est censée venir corriger les défauts des optiques et offrir une qualité homogène sur l’ensemble de la surface de l’image (en jpeg). Cette fonction LMO se veut compatible avec l’ensemble des objectifs XF Fuji et les Touits de Zeiss. Elle peut être activée ou désactivée dans le menu. Ce système existe déjà chez les concurrents. Il offre l’avantage sur le Fuji de pouvoir également être appliqué à des images individuelles à huis clos au cours de conversion Raw.

    Les changements ne sont pas suffisants pour inciter les propriétaires X-E1 à changer de boitier. En revanche, l’X-E2 est conçu pour garder la ligne face à la concurrence actuelle, afin d’attirer de nouveaux utilisateurs vers le système Fuji.


    Quelques un des changements / améliorations par rapport à X-E1

    La liste ci-dessous résume les changements relatifs par apport au X-E1 – certains plus importants que d’autres. Beaucoup d’entre eux reflètent les demandes des utilisateurs pour des changements opérationnels et de nouvelles fonctionnalités; certains d’entre eux comptent plus des corrections de bugs qu’autre chose.


    controles-du-dessus

    • molette de correction d’exposition offrant une gamme élargie de + / -3
    • La molette de vitesse d’obturation ajoute la position de X-sync 1/180sec.
    • Séparation du bouton AF-L / AE-L
    • La sélection du collimateur AF a déménagé
    • Le vieux bouton de sélection du collimateur autofocus est maintenant personnalisable Fn2
    • Quatre boutons personnalisables au total (Fn1, Fn2, AF, AE)
    • Repositionnement de la touche ‘Q’ (moins susceptible d’être activée par accident)
    • Auto ISO Configurable (max et min ISO, vitesse d’obturation minimum)
    • Aperçu de l’exposition en mode d’exposition manuelle (peut être désactivée dans le menu)
    • Trois aides manuelles à la mise au point
    • La détection de visage autofocus / exposition automatique disponible (activé comme paramètre du menu)
    • Modes de prise de vues créatifs »Filtre Avancé» (JPEG uniquement)
    • Mode d’exposition multiple s’installe dans le menu, groupé avec le mode panorama.
    • Enregistrement Raw sur 14-bit
    • Temps d’écriture de fichiers 1.8x plus rapide
    • Amélioration des taux de rafraîchissement EVF en basse lumière (60 fps contre 20 fps)
    • Les images peuvent être supprimées lorsqu’elles sont zoomées dans le mode visualisation
    • Les paramètres d’exposition peut être modifiés lorsque AE-L est choisi


    Un des changements le plus important est que maintenant l’X-E2 est un appareil photo assez rapide, et nettement plus vif que le X-Pro1. Fujifilm a fait des progrès significatifs dans un délai relativement court à ce niveau.

    Le point de focalisation pour le mode AF-C n’est plus limitée au centre du cadre, mais peut être déplacé librement.

    Le capteur du X-E2 inclut également des pixels de détection de phase pour aider l’autofocus, comme vu précédemment sur les X100S.

    Format de fichiers : Jpeg, Rax, Raw + Jpeg
    Format d’image : carré 3:2 et 16:9
    Sensibilité : Auto (400-6400), Manuel (200-6400) 
    Balance des blancs : 7 présélections + 1 mode manuel

    Autofocus :

    • Détection de contraste  (capteur)
    • DétectionPhase Detect
    • Multi-zones
    • Centre
    • Selectif un point
    • Suivi
    • Simple
    • Continu
    • Detectionde visages
    • Live View

    + mise au point manuelle.


    Vitesse d’obturation : 30 secondes à 1/4 000ème de seconde
    Modes d’exposition : Auto et PASM (Programme, Priorité à l’ouverture, Priorité à la vitesse, mode manuel).
    Flash intégré (minuscule).

    Mode de mesure de la lumière :

    • Multi-zones
    • Pondérée centrale
    • Spot


    Compensation d’exposition : ± 3 (par pas de 1/3 IL)
    AE Bracketing : ± 3 (à 1/3 IL, 2/3 IL, 1 IL)


    Format vidéo :

    • MPEG-4
    • H.264


    Cartes mémoire : SD / SDHC / SDXC
    Energie : Lithium-Ion NP-W126 permettant environ 350 photos par charge, chargeur de batterie livré. La même batterie que celle des X-E1 et X-Pro1.
    Dimensions : 12.9 x 7.5 x 3.7 cm
    Poids avec batterie : 350 g

    Voilà un appareil qui arrive à maturité.


    E-X2_ports_gaucheLes connecteurs de l’X-E2 sont sous un volet articulé sur le côté gauche de l’appareil.
    De haut en bas il y a :

    • une prise (plus petite que d’habitude) de 2,5 mm pour un micro externe stéréo,
    • un connecteur HDMI pour la lecture de vidéos,
    • une prise micro USB. Cette dernière accepte le déclencheur à distance de Fujifilm référence RR-90 , tandis que la prise micro peut être utilisé avec beaucoup de déclencheurs à distance Canon ou Pentax compatibles.

    Le bouton Fn2 est par défaut dédié à la balance des blancs mais il est personnalisable.





    Liste des fonctions pouvant être attribuées aux boutons personnalisables :

    • Exposition multiple 
    • Aperçu de profondeur de champ 
    • ISO *
    • Retardateur *
    • Taille de l’image *
    • Qualité d’image *
    • Dynamic Range *
    • Film Simulation *

    • La balance des blancs *
    • photométrie (c.-à-mesure, AE)
    • Le mode AF *
    • Zone de mise au point
    • Sélectionnez le réglage personnalisé *
    • Film * *
    • Raw
    • Réglage de l’ouverture (pour les lentilles XC)
    • Communication sans fil

    Les fonctions notée d’une étoile * sont accessibles aussi par le bouton Q au dessus de l’écran à l’arrière de l’appareil.



    Les regrets : l’écran fixe et pas de NFC pour le wifi. La taille du boitier encore assez gros.


    Disponibilité : décembre 2013 en noir ou noir et argent.

    Prix : 1 000 euros nu et 1 400 euros avec le zoom XF 18-55 mm.

    Un prix très correct pour ce boitier très abouti qui délivre une des meilleures qualité d’image du marché. Fuji est une entreprise très sérieuse qui a toujours été à l’écoute de ses clients et ces améliorations pour l’X-E2 en ont tenues compte.



    Mise à jour 20 novembre 2013

    Il est dans mon top 10 de l’année

    il obtient 4 étoiles et demie

    Il lui manque une demie étoile car je le trouve un peu gros pour un hybride et son écran est toujours fixe. J’ai beaucoup hésité et j’ai failli lui mettre 5 étoiles car Fuji a fait un superbe travail d’amélioration sur ses hybrides et c’est une marque qui est à l’écoute de ses clients, en tout cas Bravo. Un appareil bien construit qui délivre une très belle qualité d’image et qui ne craint pas la montée en sensibilités.


    A noter : Fuji prévoit la sortie prochainement de deux nouveaux objectifs : un zoom 10-24mm et un fixe 56mm F/1.2

    _______________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur le lien :

    Objectifs pour Hybrides Fuji


    22 responses to “Fuji X-E2 rien de révolutionnaire mais des améliorations”


    • pepite

      Il a fallu quelques temps à Fuji pour peaufiner son appareil qui semble arrivé à maturité et il devrait séduire ceux qui hésitaient à se lancer sur les premiers modèles, dont l’autofocus était perfectible, malgré l’excellente qualité d’image délivrée.

      Olympus va vraiment devoir réviser le prix de son E-M1 à la baisse car entre Fuji avec son hybride APS-C et Sony avec ses deux hybrides Full Frame A7 et A7r il y a un rapport qualité/prix qui n’est pas du tout le même !


    • pepite

      On est quand même bien gatés ! Depuis le début de l’année on ne voyait fleurir que des minis améliorations bien lassantes d’appareils déjà bien connus. Sony et Fuji en deux jours nous font battre le coeur avec des boitiers aboutis et qui offre le meilleur !

      Pour qui veut un APS-C cet X-E2 semble proche de la perfection, tandis que ceux qui veulent un full frame pas trop encombrant et aux performances de haut vol choisiront un des deux Sony A7 ou A7r et celà pour un prix plutôt contenu par rapport à la gamme à laquelle ils appartiennent.

      Ca fait vraiment du bien de voir de vraies améliorations et innovations avec des boitiers qui valent vraiment le coup.

      En micro 4/3 Olympus produit un excellent boitier avec son E-M1 mais bien trop cher par rapport aux améliorations qu’il apporte sur l’E-M5, et par rapport à la concurrence, couplé à une interface qui aurait vraiment demandée à être revue. Toujours en micro 4/3 Panasonic sort un petit GX7 de poche avec le GM1 au joli look rétro qui pourra plaire à ceux qui veulent un mini boitier tout en conservant la possibilité de changer d’objectif et un capteur plus grand que les capteurs de compacts.

      Pour ceux qui aiment le tout en un Sony offre le bridge RX10, presque de la taille d’un réflex, avec un capteur plus grand que celui des compacts (le capteur qui équipé aussi l’excellent RX100 II), muni d’un zoom 24-200mm, bien taillé pour être polyvalent et offrant la meilleure possibilité vidéo que l’on puisse trouver avec un bridge.

      On s’endormait, voilà qui nous réveille de jolie manière :-)


    • pepite

      On se lassait et puis d’un seul coup il y plein d’offres alléchantes !

      En compact le Sony RX100 II et le petit GM1 de Panasonic (mini GX7),
      En bridge le Sony RX10
      En micro 4/3 l’Omypus E-M1 (mais trop cher) et le GX7 Pana
      En APS-C le Fuji X-E2 et le Pentax K3 (j’aurai bien voulu voir apparaître aussi un remplaçant du Nex 6)
      En full frame 24×36 les deux Sony A7 et A7r.

      En tout cas ça me réveille et ça me donne le moral de me concentrer sur ces nouveautés, ça me sort de mes soucis de ces derniers temps et je reprends du poil de la bête :-)

    • merde,d’un seul coup y’en a de trop…;-)


    • pepite

      Je comprends d’autant plus qu’il y en a trop dont les noms se ressemblent.

      Moi ce qui me gêne un peu ce sont les appellations de certains appareils : X-E1 (que j’aurai tendance parfois à écrire E-X1), E-M1 (dont je ne sais pas toujours où mettre le tiret), GM1, trois noms pas facile à retenir et qui se ressemblent alors qu’ils appartiennent à 3 marques différentes. Sans compter qu’il y a un fuji qui s’apelle aussi X-M1, dont on pourrait confondre le nom avec celui d’Olympus (E-M1). Au moins avec Sony et ses Nex, et RX ou ses A7 et A7R on ne risque pas la confusion.

      Au moins si Fuji avait commencé par F, Panasonic par P et Olympus par O ce serait déjà plus pratique pour celui qui ne connait pas les boitiers. Vous me direz que le vrai non de l’E-M1 est « OMD E-M1″ mais ce n’est pas plus parlant et c’est trop long, on raccourcit tous son nom. Oups pardon ce n’est même pas ça, je corrige : « OM-D E-M1″, vous parlez d’un nom !

      Chez Canon et Nikon c’est plus facile car chez Nikon le D au début du nom et chez Canon à la fin.
      Exemple chez Canon 600D, 60D, 6D sachant que moins il y a de zéros derrière le chiffre plus on monte en gamme (et en prix). Au moins on a des repères logiques chez Canon.

      Chez Nikon, c’est un peu pareil même si les numéros sont moins parlants, plus il y a de zéros plus on va vers l’entrée de gamme. Exemple : D4, D800, D7100, D5100.

      Idem chez Sony, Le RX100 est un compact, le RX10 un bridge, le RX1 A7 et A7r des boitiers haut de gamme (full frame), Je trouve ce système de numérotation avec le nombre de xxx derrière le nom parlant tout de suite, on sait si on est dans le début ou le haut de gamme tout de suite. Et Nex pour les hybrides Sony avec un capteur APS-C de reflex. On s’y repère beaucoup facilement.


    • Jacques Gana

      Tout à fait d’accord, les noms sont de moins en moins mnémotechniques, avec en plus des tirets n’importe où, et pour Pana des références différences pour le même modèle selon le pays !
      Il faudrait faire comme Citroën, qui depuis 10 ans a simplifié tout ça : de C1 à C5 selon la puissance du modèle !


    • pepite

      Oui car là ça devient vraiment du n’importe quoi, déjà parfois j’hésite en écrivant leur nom, alors le futur acheteur qui veut acheter son premier boitier, je n’ose pas imaginer.

      De plus les tirets, comme tu le dis si bien, ne servent à rien.

      Ce serait tellement simple de mettre l’initiale de la marque en premier puis C pour compact, ou H pour hybride, ou A pour APS-C, M pour micro 4/3, FF pour full frame. D’un coup d’oeil on saurait pas exemple déja que le OCxxxx serait un compact Olympus par exemple ou FHxxx un hybride Fuji. ou reprendre le système de Canon, plus il y a de zéro plus on est en début de gamme. Et plus on monte en numéro plus on a le dernier modèle sorti, 350D, 400D, 500D…700D, etc et 20D 40D 50D, 60D, 70D pour la gamme supérieure. Des repères facile à retenir.

      Chez Olympus c’est le pire avec les OM-D, le premier du nom s’appelait OM-D E-M5, le nouveau s’appelle OM-D E-M1, le prochain devrait alors si on suit leur logique s’appeler… E-M moins 5 ! Mais ce sera surement un E-M2, un fouillis pas possible comme leurs menus d’appareils photos.

      Je me demande aussi où il vont classer les full Frame Sony A7 et A7r ? dans les compacts ? dans les hybrides ? Les vendeurs avaient classé le premier full frame Sony dans les compacts classiques, alors que le Pentax Q beaucoup plus petit et avec un petit capteur a été mis dans les hybrides ! Surement parce que le Sony Full frame n’était pas à objectif interchangeable, mais classer un full frame au milieu des compacts classiques à tout petits capteurs c’était tout de même étonnant.

      Maintenant que les hybrides full frame de Sony sont à objectifs interchangeables et viseur électronique intégré, où vont-ils les mettre, toujours au milieu des compacts classiques ?


    • Patchouli

      Bonjour Pépite,

      Ma lettre au Père Noël va pouvoir partir…
      Juste à me décider sur l’objectif fixe à lui installer.

      Merci pour l’info, je l’avais loupé…


    • pepite

      Bonjour :-)

      Je pense que tu ne seras pas décu ;-)

      Je vous ai mis à jour l’article et les tarifs des objectifs.

      Si tu ne prends qu’un objectif je pense qu’un zoom comme le 18-55 du kit équivalent 27-82.5 ou le 16-50 sont le mieux. Le 16-50 (équivalent 24-75) est plus grand angle, pour les larges paysages, les grands monuments genre cathédrales et les photos en intérieurs c’est mieux mais tu perds un peu du côté télé.


    • Patchouli

      Merci de ta réponse Pépite,

      Je préfère un objectif fixe, le 35, voire le 23 et si besoin plus tard le 60 macro…par exemple et suivant les tarifs.
      J’ai été tenté par le 100s….mais.
      Le choix n’est pas facile, je n’ais plus d’APN depuis un an et je ne veux pas me tromper, et surtout cet achat sera le dernier concernant la photo, perso j’ai passé l’âge de la course à l’armement et pas les moyens non plus…


    • pepite

      Je comprends tout à fait.


    • pepite

      Fujifilm mises à jour du firmware du X-E2 pour la compatibilité avec les objectifs
      Fujifilm a mis à jour le firmware pour beaucoup de ses optiques système X pour offrir une compatibilité totale avec le récemment annoncé X-E2.
      Les améliorations permettent aux optiques de fonctionner correctement avec la détection de phase AF de l’appareil photo et les l’optiques XF.
      Elles s’appliquent aux 14mm OIS F2.8, 18-55mm F3.5-5.6, 35mm F1.4, 55-200mm F3.5-4.8 OIS, 60mm F2.4 Macro et XC 16-50mm F3.5-6.3 OIS.


    • pepite

      Fuji film lance un magazine interactif

      FUJIFILM a lancé un magazine numérique unique pour aider les utilisateurs de la série X à travers le monde. Le magazine est disponible gratuitement dans six langues et peut être consulté via les navigateurs Web et les appareils iOS et Android.

      Chaque numéro du magazine Fujifilm X est 100% interactif, ce qui permet aux utilisateurs de glisser à travers des images, regarder des vidéos et explorer en détail. En plus de la fonctionnalité interactive, chaque numéro contiendra des photos et des interviews d’utilisateurs de la série X, des conseils sur la façon d’obtenir la quintessence des appareils de la série X, ainsi que des tests d’équipement, les dernières nouvelles et des compétitions pour gagner des prix.

      L’émission de lancement comprend un entretien avec le photographe de mode Alex Lambrechts utilisateur d’un X-Pro One, comment obtenir plus avec la simulation de film Fujifilm et une galerie d’images en mode portrait magnifique d’utilisateurs de la série X à travers le monde.

      Le magazine Fujifilm X est désormais disponible en anglais, français, allemand, espagnol, russe et italien.

      Gratuit, mensuel et disponible sur ordinateur, ou sur tablettes sous Androïd et iOS, ce magazine numérique s’adresse exclusivement aux propriétaires de Fujis X de tous horizons.

      Pour consulter le magazine en français cliquez sur le lien :

      —-> Fujifilm magazine

      Pour les tablettes Mac, dans itunes taper « Fujifilm X Magazine », l’app a été développée pour iPhone et iPad.
      Compatibilité : Nécessite iOS 5.0 ou une version ultérieure. Compatible avec l’iPhone, l’iPad et l’iPod touch. Cette app est optimisée pour l’iPhone 5.


    • Leicanex

      Plus sur le Fuji X-E2

      Bonjour Pepite,

      Après quelques jours, voici la suite de mes impressions sur le X-E2:

      D’abord quelques images (brut de capteur, en jpeg) voir:

      Leicanex_photos_X-E2

      Les 2 premières ont été prises dans mon patelin, où une crèche est montée chaque année avec des marionnettes de 1m de haut fabriquées et habillées par quelques habitants. Objectif 35mm f1.4, la première à 400 ISO (règlage de base pour moi) et la seconde à 3200 ISO. Elles reflètent bien ce que j’obtiens avec les portraits pris en intérieur.
      à 3200 iso, l’image est un peu plus douce et les couleurs moins « pétantes », mais je suis vraiment satisfait. Très peu de bruit.

      Les 7 dernières ont été prises avec le zoom 18-55 lors d’une promenade au centre de Liège, où le marché de Noel attend d’être démonté. La grande roue fonctionne encore et j’en ai profité pour prendre de la hauteur et faire des prises de vue de la place du Marché et de la place Saint Lambert (où par parenthèse à eu lieu la tuerie aveugle y a 2 ans presque jour pour jour). Les autres, en N&B, proviennent des environs immédiats de la place du Marché.

      Ici, les vues de paysage urbain montrent bien le niveau de détail fourni par le couple boitier-objectif. J’en suis également très content. Les rouges ont été un peu corrigés (teinte), car exagérément « flashy »

      Et, pour moi, la cerise sur le gâteau: les N&B. C’est exactement le résultat que je cherche depuis que je suis au numérique. Assez peu de contraste à la sortie du capteur, mais excellente réponses à quelques coups de curseurs dans lightroom (5.3). Exposition, contraste, hautes lumières, ombres, blancs, noir, clarté. En quelques secondes, l’image est là.
      Ce qui est exceptionnel, c’est le degré de détails récupérés dans les ombres quand on les éclairci et sans dégradation apparente de ces zones. Du coup, je vais voir en sous-exposant systématiquement d’un 1/2 à 1 diaph.

      Le zoom me semble effectivement de très bonne qualité, comme répété dans toutes les revues que j’ai pu voir sur le net.


    • Leicanex

      Désolé, je réessaye:

      Leicanex_photos_X-E2

      Cela marche avec mon fils qui a son propre PC, j’espère que ce sera bon cette fois.
      Merci de me dire en retour si tu as accès à mon album.

      Quelques mots sur les aspects fonctionnels de l’appareil:

      Je me réhabitue doucement aux bagues de diaph et sélecteurs de vitesse physiques. Pour les autres fonctions, ce n’est pas mal du tout, mais je ne les ai pas encore dans les doigts, il faut que je réfléchisse encore avant d’agir!
      Un truc qui n’est pas mal, ce sont les configurations « customisables », 7 en tout, de C1 à C7. Il suffit d’appeler le menu rapide par un bouton dédié et d’y séléctionner, par un sélecteur rotatif, la configuration souhaitée. J’ai ainsi la configuration « passe partout » (ISO auto jusque 3200, couleur vibrante, ….), une « N&B », a peu près la même, mais couleur B&W, une « paysage » (iso 800, couleurs vibrantes etc…), et je n’ai pas encore attribué les autres. Cela se fait rapidement et facilement, même en gardant l’oeil dans le viseur si on veut.

      Pour moi, l’auto focus est OK. Je presse le déclencheur sans faire attention à la MAP et j’ai très peu de déchets.

      Maintenant, à l’usage, il est quand même plus encombrant que le Nex6 et on l’a moins bien en main. Je crois que, quelque part, je regretterai un peu ce dernier pendant quelques temps :-)


    • pepite

      Super ton second lien, j’ai donc mis à jour le premier par la même occasion :-)

      Elles ont l’air extra tes photos avec l’X-E2 sauf la dernière dont je trouve les couleurs bizarroïdes (le tronc de gauche qui tire sur le magenta et celui du milieu franchement sur le bleu), c’est peut-être dû à la montée en sensibilité à 1 000 iso ?, sinon le piqué est bien là et les photos en noir et blanc très belles aussi.

      Tu vas t’y habituer. Ils ne vendent pas des grip pour X-E2 pour une meilleure prise en main ?
      Pour l’encombrement c’est pareil avec le Sony A7 plus encombrant que mon Nex 5N, mais je garde le Nex, ça me permet de l’emporter partout avec moi. Les deux seront complémentaires vus que l’un est en APS-C et l’autre en full frame.


    • Leicanex

      Merci Pepite,

      A la vérité, j’avais enlevé la photo avec les arbres de l’album Flickr, mais je n’ai pas été obéi apparemment :-)
      C’est vrai que les couleurs sont bizarres, mais j’ai remarqué que, suivant la lumière, ces couleurs peuvent apparaitre, et avec le nex aussi.

      Juste pour vérifier que les liens Flickr fonctionnent bien, pourrais-tu me dire si tu peux ouvrir cet autre album avec celui-ci? Les photos ont été prises en baie de Somme , époque où la lumière est superbe, particulièrement au levé et coucher du soleil que l’on peut voir à des heures de chrétien fin novembre :-)

      leicanex_baie_de_somme

      Merci


    • pepite

      Oui ton lien fonctionne bien, j’aime beaucoup la première avec le sable :-)


    • Leicanex

    • Leicanex

      Bonsoir Pepite,

      Le X-E2 ne me déçoit toujours pas!

      Sur le lien suivant, un crop 100% d’un portrait N&B. Boitier régler sur noir et blanc + filtre jaune, détail sur +1. Objectif 35 fujinon X. Fichier jpg brut du boitier, si ce n’est un petit réglage des hautes lumières dans lightroom.

      Je suis étonné par le piqué de l’ensemble boitier + objectif.

      Les N&B qui sortent de ce boîtier me plaisent beaucoup. Très peu de post-traitement, et, quand j’en fait, les fichiers réagissent très bien. Quel temps gagné!

      leicanex_crop_portrait

      J’espère que le lien fonctionne!


    • pepite

      Leicanex,

      Fuji vient d’annoncer la sortie de grips pour une meilleure prise en main de ses boitiers X, celle dédiée aux X-E1 et X-E2 porte la référenve HMG-XE et sera vendue 130 $.


    • leicanex

      Merci Pepite,
      Sympa de penser a moi :-)

      Grosso modo, les prix en dollars aux US sont les memes en europe mais en euros. Si c’est le cas, 130 euro pour 1 bout de metal et de plastique, franchement, je trouve que c’est exagere, meme si je caricature un peu et meme si, enfin, cette il y a une decoupe pour acceder au compartiment carte + batterie. La version precedente, sans decoupe, coute 89 euro!
      J’en ai trouve une de l’ancienne version en occase neuve a 60 euros chez un marchand photo pres de chez moi. Je vais la chercher samedi et je pense Qu’il devrait etre possible d’y decouper une fenetre pour acceder directement a la carte et la batterie.
      Franchement, ils exagerent chez fuji au niveau des accessoires!


     Leave a reply