• Photo ratée

    cycliste

    Photo ratée, mauvaise lumière, ombre coupée elle aurait du finir à la poubelle et pourtant…

    C’était l’été, au moment de Paris-Plage, les personnes étaient donc nombreuses à se faire dorer au soleil sur les quais de Seine ou à se promener. Je l’ai vu arriver de loin, toujours sur l’extrême bord du quai,  pouvant à chaque instant se faire bousculer et projeter dans l’eau, malgré la mauvaise lumière je n’ai pas pu m’enmpêcher de prendre cette photo.

    Lorsque j’ai eu déclenché je me suis retournée pour le suivre des yeux jusqu’à ce qu’il disparraisse à mes yeux. Il a continué, imperturbable, le long du bord.

    Il m’est toujours resté dans la tête cette question « Qu’est-ce qui pouvait bien le pousser à pédaler si près du bord avec tous les risques que ça comportait ? »


    18 responses to “Photo ratée”


    • MarcB

      Ce qui le pousse à rouler au bord? D’une part le fait que les blocs sont plus lisses que les pavés, d’autre part le goût du risque qui pimente le trajet!

      Je dis ça par expérience l’ayant fait moi-même il y a bien longtemps sur un viaduc désafecté dont il manquait les 9/10ème des barrières, à l’âge où le goût du risque est bien plus puissant que la raison :oops:

      Photo ratée, tes critères sont bien plus sévères que les miens ;-)


    • pepite

      J’ai bien pensé aux pavés mais il aurait pu prendre la route au-dessus de la Seine, certes au milieu des voitures ;-)

      Le goût du risque j’y ai pensé aussi l’ayant eu aussi plus jeune avec les chevaux. Je suis devenue beaucoup plus sage c’est surement pour ça que ça m’impressionne plus et j’ai trouvé les risques vraiment très importants vu de l’extérieur ;-)

      Ca m’amuse parce que quand j’avais les chevaux on me disait que j’étais kamikaze comme quoi on évolue !

      En tout cas il m’a impressionné avec son vélo.


    • Juan

      Bonjour en ce premier message bien que je vous lise depuis longtemps. J’aime bien l’exposition de connaissances techniques mélangée a une grande sensibilité humaine qui imprègne cette web.
      Votre question « Qu’est-ce qui pouvait bien le pousser à pédaler si près du bord avec tous les risques que ça comportait ? » est très facile a répondre: Le bord du quai a un sol lisse tandis que le reste est fait de pavés casses-jambes pour un cycliste.
      Merci Pépite pour votre temps et votre effort


    • pepite

      Je me range donc à vos avis très pertinents :-)
      Merci de vos avis et compliments, bien sûr ça me touche :-)

      Il y a encore un défaut à cette photo le visage du cycliste dans l’ombre qui aurait du être débouchée par un coup de flash si le cycliste avait été plus près. Si je ne suis pas difficile avec mes propres photos comment pourrais-je me permettre de donner un avis sur celle des autres ?
      Et je suis sensée connaitre la gestion de la lumière donc je suis impardonnable si ce n’est que le sujet m’a interpellé. Je fais donc mon auto-critique. Il est évident que je n’aurai pas été aussi sévère avec les photos d’un débutant ou d’un jeune amateur.
      Entre le fait de ne pas prendre la photo parce que je savais qu’elle aurait des défauts et le fait de saisir cet instant, j’ai tranché, j’ai pris la photo ;-)

    • Bonjour Pépite, et pourquoi pas un côté un peu surréaliste dans ta photo, je la vois bien transposée dans un tableau de Dali et intitulée : le cycliste de l’inutile.
      En tout cas tu as eu le coup d’oeil, peu auraient déclenché à ce moment précis.

    • Bonjour Pépite, moi non plus je ne trouve pas ta photo ratée, car elle a ce que peu de photos ont et que tous les photographes recherchent, me semble-t-il : du sens. En voyant cette photo, personne ne se demande : « à quoi bon prendre cette photo ? pourquoi ? qu’est-ce que le photographe a voulu dire, saisir, montrer ? » Ta photo est réussie à mon sens parce qu’on voit tout de suite en quoi elle est intéressante, et qu’apparemment le spectateur est aussi étonné que tu l’as été. Beaucoup de photos demandent une explication de texte, celle-la fait partie des rares qui s’en passent.

      Mais je comprends que pour toi elle ne soit pas parfaite, car tu vois techniquement ce qui aurait été améliorable. Cependant, et ça sera la minute pince-sans-rire, le mieux est parfois l’ennemi du bien, car le bon petit coup de flash que tu suggères pour déboucher la goule de ce pauvre homme aurait certes pu améliorer l’exposition de son visage, mais, second effet kiss kool, peut-être aurait-il été tellement ébloui de ton intervention qu’il aurait fait ce que tout le monde attend de lui : tomber à l’eau ! hihihi

    • Pablo, belle et judicieuse analyse de la photo de Pépite, je commençais à m’ennuyer de voir le blog inactif depuis ce matin.

    • Salut à toi Maurice, j’ai l’impression que l’attente sera longue. On est samedi , la belle est de sortie, ainsi que pas mal de terriens. Je n’ai pas l’adsl et je ne peux pas voir toutes tes photos pour l’instant, mais celles que j’ai vues m’ont paru intéressantes, et je me promets d’y voyager un peu plus quand j’aurai une connexion à la hauteur :-)


    • pepite

      Merci de vos interventions :-)

      Il est certain que même plus près je n’aurai pas envoyé un coup de flash pour « déboucher » les ombres à la tête du monsieur, et la critique que je fais de ma photo était sur le plan technique.

      J’aime toujours autant ton humour et ta façon de taconter les choses Pablo :-)

      C’est vrai que tout le monde était absent ce samedi, Pauvre Maurice, tu n’as effectivement pas eu grand chose à lire.

    • Bonjour Pépite, oui je me suis senti un peu seul ce samedi, vous m’avez tous manqué, j’en ai profité pour bouquiner et me balader sur Flickr ou il y a eu pas mal d’activité sur mes photos.
      Depuis que je suis présent sur ton blog, je bavarde avec plein de nouveaux amis et je les remercie très sincèrement pour tous leurs messages, jusqu’à présent je me sentais un peu isolé avec ce désir de partage qui ne se concrétisais pas, je me souviens du temps ou j’infligais des soirées diapos de mes voyages à des amis ou à la famille et avec horreur je les voyais dodeliner de la tête ou discuter entre eux ( on en avait parlé avec leicam)
      Maintenant j’ai appris à sélectionner, à raccourcir mes montages, et j’ai un immense plaisir à être parmi vous.


    • dom

      Pépite, il manque quelque chose à ta photo… mais peut être est-ce, ce que ce Monsieur porte en bandoulière…la bouée de sauvetage.


    • pepite

      Excellent Dom !

      Tu m’as fait rire, c’est certain si je devais faire ça moi je l’exige la bouée : je ne sais pas nager ! (Et oui ça existe encore des gens qui ne savent pas nager, ce n’est pas faute d’avoir pris des cours, mais dès que je n’ai plus pied, c’est panique à bord ;-) )

    • Lol Dom, je visualise le cycliste avec sa bouée, et pour le coup ça serait trop drôle, style « ça fait trois fois que je tombe, on ne m’aura pas une quatrième ! »
      Heureusement que quand il n’y a pas grand monde, on peut voir les photos des lecteurs, les voyages de Maurice, et les cours et conseils de Pépite, qui possède à la fois le talent de la photo et celui de le faire vivre avec les mots.
      Au creux de cet hiver interminable, cela fait chaud au coeur de trouver toutes vos voix en quelques clics :-)


    • dom

      Et la tienne aussi Pablo.

    • Merci Pablo, à nous tous nous formont un tout, c’est grâce à nos compétences diverses fédérées par Pépite.


    • pepite

      C’est vous qui faites vivre le blog :-)

      Parce que si vous n’étiez pas là pour le rendre vivant il y a longtemps que j’aurai jeté l’éponge vu tous les plantages des bases de données que j’ai eu ;-)

      Et tu as raison Pablo, ça fait chaud au coeur :-)

    • Bonjour,
      Je viens pour la première fois, et vraiment je reviendrai aussi si souvent que je pourrai, site vraiment très instructif et avec de superbes photo, bravo, continue comme cela, et @+ Phil

      PS: pour ma part je (re-) commence la photo, je reprend tout à zéro question technique, d’ou mon interet pour ton site.


    • pepite

      Merci Philippe,

      N’hésite pas :-)
      Je te dois des excuses pour le retard de publication de ton message, mais comme c’était la première fois que tu te connectais, le blog t’avais mis en attente.
      La prochaine fois ton commentaire sera publié instantannément.

      Bienvenue sur le blog :-)


     Leave a reply