• Quelle imprimante photo A4 et A3+ choisir ou… une 10×15

    epson stylus photo R2000


    Cela faisait un bon moment que nous n’avions pas parlé des imprimantes photos. On en parle de moins en moins d’ailleurs car d’une part les gens impriment de moins en moins et d’autre part on se contente souvent d’une multifonctions. Mais lorsque l’on désire imprimer des grands tirages ou des tirages d’art et avoir une réelle qualité rien ne vaut une véritable imprimante photo.

    J’ai donc choisi de vous en présenter deux. Epson reste le meilleur en ce qui concerne le jet d’encre. Certains ont encore en mémoire les jets d’encre dont les buses se bouchaient mais ceci fait partie du passé surtout si vous écoutez Epson qui dit qu’il ne faut pas arrêter les imprimantes. La mienne a plus de 5 ans et je n’ai jamais eu de souci de buses bouchées. Quand elle se met en veille elle ne consomme vraiment pas beaucoup.

    Je commence par la moins chère des deux.


    Epson Stylus photo R2000

    Elle est en photo ci-dessus, elle prend bien sûr plus de place qu’une imprimante photo A4 mais ça reste une imprimante relativement compact pour une A3+.

    Cette imprimante vous imprimera des photos en vraiment très haute qualité, parfois meilleure encore que certains labos !

    Elle coûte environ 550 € mais en ce moment vous pouvez en plus obtenir Lightroom 5 gratuitement, qui lui, coûte normalement environ 120 €, cela devient donc une très bonne affaire.

    Vous pourrez même imprimer des panoramiques, des calendriers et des albums photos.

    Atteignant 17 ml, la capacité des cartouches de la R2000 a été accrue de 50 % par rapport aux modèles précédents ce qui n’est pas un mal car lors des grands tirages on utilise tout de même pas mal d’encre. Les cartouches d’encre sont séparées ce qui permet de ne remplacer que la couleur épuisée.

    Connectivité étendue
    La connectivité Wi-Fi de la Stylus Photo R2000 vous permet de placer l’imprimante où vous le souhaitez. Vous pouvez imprimer facilement depuis votre iPhone® ou votre iPad® à l’aide de l’application Epson iPrint*. Vous pouvez également la connecter en Ethernet ou en USB, ou imprimer directement depuis votre appareil photo numérique via le port PictBridge™ en façade.

    La tête d’impression Micro Piezo délivre des gouttes d’encre de taille variable, pouvant faire 1,5 pl seulement. Elle permet ainsi de réaliser des dégradés subtils et très précis, tandis que sa fonction de mélange des encres garantit une reproduction des couleurs extrêmement fidèle tout en évitant les surcharges. Les couleurs sont fidèlement reproduites grâce aux encres Epson UltraChrome HiGloss2 qui incluent les teintes rouge et orange pour une reproduction parfaite des tons chairs.

    8 Cartouches d’encre : Optimiseur de brillance, Orange, Rouge, Magenta, Jaune, Cyan, Noir mat, Noir photo.
    L’optmiseur de brillance  rajoute un film très fin et invisible sur les photos imprimées sur papier brillant, pour optimiser la brillance mais aussi pour protéger la photo donc les couleurs devraient durer 1 siècle (non exposées en plein soleil bien sûr).

    Résolution d’impression : 5 760 x 1 440 dpi
    180 buses noir, 180 Buses par couleur
    Vitesse d’impression : 13 Pages/min Monochrome (papier ordinaire 75 g/m²), 13 Pages/min Couleur (papier ordinaire 75 g/m²), pour des photos ne comptez pas sur ce nombre de pages, comptez plutôt 1 minute au moins pour un tirage A4.

    Gestion du papier : A3+, A3, A4, A5, A6, B3, B4, B5, Letter, Letter Legal, 9 x 13 cm, 10 x 15 cm, 13 x 18 cm, 13 x 20 cm, 20 x 25 cm, 100 x 148 mm, Défini par l’utilisateur. D’une épaisseur de 0,08 mm – 1,3 mm, ce qui vous permet d’imprimer sur du papier épais et de bonne tenue. Elle accepte du papier de 330 grammes sans souci.
    Pour rappel le papier A3+ mesure 48.3 x 32.9 cm.

    Elle fonctionne aussi bien avec Mac qu’avec Windows.

    Connexions : USB, Ethernet, Wi-Fi.

    Dimensions : 62.2‎ x 32.4 x 21.9 cm (Largeur x Profondeur x Hauteur)
    Poids : 12 kgs.

    Pour les impressions sur papier d’art, Epson en propose plusieurs et accepte bien sûr du papier d’autres marques. Vous pourrez aussi importer les profil ICC pour gérer vos papiers d’art. C’est important car les papiers n’absorbent pas tous l’encre de la même façon et les papiers blancs ont parfois une légère dominante (crème ou bleue suivant les papiers), il est donc important de les prendre en compte pour une bonne restitution des couleurs.



    Epson Stylus Photo R3000

    epson stylus photo pro r3000


    Comme la R2000 elle est relativement compacte pour une imprimante A3 avec un look est assez sobre et épuré. La nouvelle insertion du papier par l’avant (par opposition à l’arrière sur la génération précédente) est bien vue et permet une maniement plus soigné des feuilles. Comme pour la R2000 elle accepte du papier Fine Art allant jusqu’à 1,3 mm d’épaisseur. À l’arrière, l’imprimante prévoit l’équipement nécessaire au chargement d’un rouleau pour imprimer des panoramas.

    On retrouve aussi la connectivité étendue USB, Wi-Fi et Ethernet.

    Sous son capot, on trouve un nouveau chariot d’imprimante pour les 8 têtes d’impression et 9 cartouches séparées.

    Le panneau de contrôle n’est plus placé sur le dessus de la machine mais à l’avant, cela permet de poser des feuilles des feuille sur le dessus, nous explique le constructeur. (Ce que je fais quand même avec ma R1900).

    Cette Epson Stylus Photo R3000 comme la R2000 se destine principalement au tirage photo mais cela ne m’empêche pas d’imprimer du texte ou des pages web avec.

    Le support des profils ICC permettra une bonne gestion des couleurs.

    Imprimer une photo en couleur en A3+ prendra un peu plus de 3 minutes en qualité supérieure. Pour le A4, comptez environ de 2 minutes. Les impressions en 10 x 15 sont rapides mais dépendent aussi bien sûr du réglage de la qualité.

    Les couleurs sont justes, les dégradés fidèles et homogènes, les tons chairs parfaitement retranscrits dans les moindres détails. Le rendu est superbe. Le noir et blanc excellent.

    Vous allez me demander où se trouve la différence entre les deux ?


    Cartouches d’encre haute capacité pratiques

    Au niveau des cartouches là on atteint enfin un bon résultat puisqu’Epson a opté pour des cartouches de 25.90ml. ce qui optimise aussi le coût par page et est quand même plus pratique quand on imprime pas mal de A4 ou de A3.

    Elle est aussi doté d’un écran LCD couleur.
    Vous pouvez consulter rapidement et facilement les instructions relatives aux supports et surtout, bien pratique pour voir le niveau d’encre des cartouches sur l’écran couleur LCD de 6,3cm.

    Vous bénéficiez d’une meilleure balance des gris, sans dominantes de couleurs, et d’une gamme de teintes encore plus naturelles et subtiles avec l’encre Epson UltraChrome K3 Vivid Magenta et ses trois densités de noir. Les tirages noir et blanc sont meilleurs qu’avec la R2000 ces derniers étant plus sujets au métamérisme suivant la lumière ambiante. Les encres UltraChrome K3 de la R3000 permet de bien plus beaux noirs et blancs. De plus avec le noir clair et très clair, vous obtenez des superbes nuances dans les dégradés de gris.

    Sélection des niveaux de gris
    Vous pouvez choisir votre propre tonalité noir et blanc (chaude, neutre ou froide), en la personnalisant à votre goût puis en enregistrant facilement vos paramètres sur le pilote de l’imprimante.

    Résolution d’impression : 5 760 x 1 440 dpi
    180 buses noir, 180 Buses par couleur.

    9 Cartouches : Noir clair, Noir très clair, Noir photo, Noir mat, Cyan, Cyan clair, Jaune, Vivid Magenta, Vivid Magenta clair.

    cartouches-epson_r3000

    Formats de papier : A3+, A3, A4, A5, A6, B5, Letter, Letter Legal, 9 x 13 cm, 10 x 15 cm, 13 x 18 cm, 13 x 20 cm, 20 x 25 cm, 100 x 148 mm. Grammage papier : 64 g/m² – 255 g/m².

    Supports : Chargeur automatique de documents, CD / DVD, Fine Art Paper Path, Papier en rouleaux, Support de papier épais.

    Connexions : USB, Ethernet, Wi-Fi.

    Dimensions : 61.6‎ x 36.9 x 22.8 cm (Largeur x Profondeur x Hauteur)
    Poids : 15 kgs

    Compatibles Mac et Windows.

    Prix environ 600 euros. Finalement il n’y a que 50 euros d’écart entre la R2000 et la R3000.


    Je dirai qu’il y a une différence dont il faudra tenir compte lors de votre choix, la R2000 excelle surtout en photos couleurs que ce soit sur papier mat ou brillant, en brillant le film déposé par l’optimiseur donne un rendu vraiment éclatant. La R3000 est par contre bien meilleure pour les tirages en en noir et blanc que la R2000 et peut-être un peu moins bien pour la couleur sur papier brillant (vraiment très légèrement). Elle permettent toutes les deux d’importer des profils ICC en fonction du papier utilisé.

    Apparemment il y a eu des progrès pour les tirages en noir et blanc avec le R2000 (j’ai la R1900), voici ce qu’en dit un professionnel :

    « Pour nous, il est essentiel de disposer de matériel fiable permettant de fournir à nos clients des images à la fois belles et stables dans le temps ; même à l’heure du numérique, rien ne remplace un tirage papier !
    J’ai choisi la R2000 pour l’encre pigmentaire et la qualité de rendu des tons chairs. Et j’en suis ravi ! Entre autres, les tons gris sont parfaitement neutres et continus (sur mon imprimante précédente ils avaient tendance à être légèrement magenta en milieu de l’échelle de gris). »

    Les principaux reproches faits à la R2000 est sur la capacité des cartouches. La R3000 est beaucoup plus intéressante à ce niveau si vous faites beaucoup de tirages de grande taille.

    Pour la R3000 il est intéressant de savoir si elle consomme beaucoup d’encre (au prix des cartouches et vu leur nombre on s’y intéresse !), le retour d’un des utilisateurs est réconfortant :

    « Rien a redire sur cette imprimante la qualité d’impression est hallucinante autant en couleurs qu’en noir et blanc, la consommation d’encre est vraiment raisonnable, j’ai imprimé 60 tirages 10×15, 20 tirages 13×18, 30 tirages A4 et 10 A3+ et toujours pas a sec (avec les cartouches d’origine). Je la conseille a tous les yeux fermés) »

    Il est certain que je ne pourrai pas imprimer autant avec ma R1900 sans changer de cartouches d’encre.

    Cela dit l’impression chez soi revient toujours plus cher que de passer par un labo mais le gros avantage c’est que l’on peut pratiquer des tirages tests sur un petit tirage 10×15 avant de lancer un A4 ou un A3+. D’autre part avec les labos la couleur n’est pas toujours respectée et un retirage peut avoir des couleurs légèrement différentes que le tirage précédent. Avoir son imprimante c’est aussi pouvoir profiter des tirages tout de suite. Par contre le budget à investir dans les cartouches d’encre peut rebuter et dans des papiers hauts de gamme peut rebuter. Mais même sur du papier super glossy ou semy-gloss Epson on obtient déjà des tirages vraiment superbes !

    Quand on aime les très beaux tirages la qualité est bien au-dessus de ce que nous sortent la majorité des labos en ligne. De plus ça laisse le choix des papiers suivant les sujets ou ce que l’on préfère, de l’ultra brillant au mat en passant pas le semi-mat, le perlé, le canevas, le toilé, le papier aquarelle, le baryté, et tous les fine art, etc il y a un choix énorme !


    Trop Cher ? Vous n’imprimez qu’en 10 x 15 cm ?

    Vous ne faites pas souvent des tirages ?

    C’est la petite Canon CP910 qu’il vous faut, en plus elle est très compacte et wifi, vous la placez où vous voulez.


    Canon_selphy-cp910


    Elle vaut moins de 100 euros.

    • Impression photo de qualité
    • Facilité du Wi-Fi pour l’impression depuis un smartphone ou sans fil relié à l’ordinateur.
    • Tirage rapide qualité labo, option de finition brillante ou semi-brillante
    • Facile à utiliser grâce à l’assistance à l’écran
    • Impression depuis des cartes mémoire et des clés USB


    Dimensions fermée : 17,5 x 12,5 x 6 cm

    Pratique si vous aimez imprimer vos photos en vacances ou chez des amis directement depuis la carte mémoire ou depuis un appareil photo wi-fi.


    canon_selphy_cp910


    La prise en charge d’AirPrint™ vous permet d’imprimer aussi à partir d’appareils Apple compatibles sans installer aucun logiciel.

    Pas de risque de bouchage des buses si vous n’imprimez pas de photos pendant 6 mois, elle fonctionne en sublimation thermique.

    Vous pourrez même imprimer des photos d’identité avec guide de cadrage du visage qui vous permet de créer et d’imprimer des photos d’identité dans un large éventail de formats standard.

    J’ai un des modèles précédents non wifi et la qualité des photos est excellente. Il faut penser à laisser de la place à l’arrière de l’imprimante car la photo est imprimée en plusieurs passages (principe de la sublimation thermique) et le papier navigue de l’avant à l’arrière de l’imprimante.

    La Canon CP 910 fonctionne avec des packs encre + papier, par exemple avec le pack Canon KP-108IN Kit Cartouche d’encre d’origine et papier 108 Feuilles 10×15cm qui vaut 31 environ sur amazon (livraison comprise) ce qui vous donne un prix de revient par photo d’environ 29 centimes.

    Elle permet aussi d’imprimer des autocollants carrés de 5 x 5cm, ou 5.4 x 8.6 cm (format carte de crédit), ou de mini autocollants mais là pour trouver le papier en France… !
    Au cas où je vous donne tout de même les références :

    Papier photo :

    Format 10×15 : KP-36IP, KP-72IN, KP-108IN soit des packs encre + papier pour 36, 72 ou 108 photos.
    Format cartes de crédit * : 8.6 × 5.4 cm : KC-36IP (36 feuilles)


    Autocollants :

    Format cartes de crédit * : 86 × 54 mm : KC-18IF (18 autocollants)
    Autocollants carrés * : 50 × 50 mm : KC-18IS (18 autocollants carrés)
    Mini autocollants * :  22 × 17,3 mm (8 autocollants sur une feuille) : KC-18IL (18 feuilles)

    * Les références avec une astérisque demande une cassette spéciale pour recevoir le papier.

    Cassettes papiers pour les papiers spéciaux :
    Cassette papier format carte postale  : PCP-CP400
    Cassette papier format carte de crédit : PCC-CP400
    Couvercle de protection contre la poussière : DPC-CP100


    Paramètres d’impression :
    Date, correction yeux rouges, finition d’impression (brillant ou satiné), avec bords ou sans bords, mise en page (1 photo, 2 photos, 4 photos, 8 photos, aléatoire), mes couleurs (désactivé, éclatant, neutre, diapositive, sépia, noir et blanc), optimiser image, réglage manuel de la luminosité, économie d’énergie, impression Exif.


    Vous allez camper au fin fond d’une forêt sans électricité ou naviguer sur les mers ?

    Une batterie rechargeable NB-CP2L est disponible en option (requiert un chargeur adaptateur CG-CP200). Vous pouvez imprimer 36 photos au format carte postale sans recharger. Je ne sais pas si la batterie sera disponible en France.


    Et le laser couleur qu’est-ce que ça vaut ?

    Comme j’en ai parlé dans les commentaires, je ne la rajouterai pas à l’article déjà bien long, regardez les premiers commentaires à ce sujet.




    8 responses to “Quelle imprimante photo A4 et A3+ choisir ou… une 10×15”

    • Voila un sujet qui viens de devenir d’ actualité pour moi….qui ai fait le passage Argentique / numérique en 2000.
      C’est donc ma quatrième imprimante, une Canon pixma ip4700 dont
      j’ étais très satisfait en tirage photos A4 qui m’a afficher, le mois dernier, le message ¨défaut B200¨ bien connu des internautes…la rendant inutilisable.
      Elle avait tout juste 3 ans et demi…???!!!
      Selon les différents forums que j’ ai consulté, j’ ai été victime de la fameuse OBSOLESCENCE PROGRAMMEE par les fabricants.
      Qu’elle provienne de l’ imprimante elle même ( nombre de copies ou durée de vie depuis l’ achat ) ou des puces présentes dans chacune des cartouches d’ encres…le résultat est là.
      Aucune réparation n’ étant envisageable pour cause d’absence de réparateurs ou de prix plus élevé que du neuf, c’est donc ¨la mort dans l’âme¨ que j’ ai porter la dite imprimante à la déchetterie il y a 8 ou 10 jours.
      Je sais que n’ imprimant pas plus d’ une vingtaine de photos et autres documents par an, je consommais beaucoup d’ encre pour le nettoyage des buses à chaque remise sous tension et prenais le risque de séchage des mêmes buses.
      Après consultation de différents sites et forums et face à ma faible consommation, mes besoins se résument à:
      -Faire moins d’une vingtaine de copies de différents documents ( couleur ou N&B ) dans l’année.
      -Échappée à la gabegie imposée par les fabricants tant coté matériel que consommables.
      -Évité de laisser sous tension l’imprimante qui selon les matériels peut consommer de 2 à 10 W / h en veille soit environ 43,8 Kw / an pour 5 w en veille venant s’ ajouter à toutes les autres consommations du ménage qui elles sont non compressibles ( frigos, congélos, radio-réveils etc…).
      Cette dernière hypothèse ne garantissant pas que le matériel ne soit pas frappé, le moment venu, par la dite obsolescence basée sur un certain temps de vie…???
      Ces trois paramètres me fond pencher, aujourd’hui, sur l’ achat d’ une imprimante laser couleur simple avec l’ argumentaire suivant mis en avant par les utilisateurs consultés:
      1-le toner ne sèche pas dans les cartouches même après une longue période de non utilisation ( imprimante hors tension ).
      2-A l’ achat les cartouches toner neuves sont à demi-charge mais permettent ( en principe ) d’ atteindre entre 500 et 600 copies selon la cartouche et les motifs imprimés ( au lieu de 1500 pour des neuves ).
      Je suis largement au dessus de ce que j’ ai imprimé en 3 ans et demi avec ma jet-d’encre.
      3-Un utilisateur contacté sur le bon coin Alsace m’ a confirmé que la Samsung CLP210 qu’il proposait 45 euros à débattre fonctionnait toujours parfaitement malgré ses 4 ou 5 ans d’ age et qu’il n’ avait jamais eu de problèmes avec les cartouches toner….!
      Finalement le vendeur étant incapable de me dire l’ état de charge des cartouches toner ni la date de remplacement et sachant que le remplacement des 4 cartouches ( d’ origine ) coûtent entre 150 et 170 euros sur Amazone soit un peu plus cher qu’ une imprimante neuve type Samsung CLP 325 W ( autour de 150 euros Darty- Amazone ) il m’ a conseillé d’ en acheter une neuve et d’ en changer dans quelques années quand les cartouches seront vides.
      Bel exemple de l’ absurdité du ¨système¨ dans lequel nous précipitent les fabricants et pas seulement pour les imprimantes.

      Et pour l’ impression de belles photographies me direz-vous…???!!!

      Et bien mon raisonnement m’incline à deux orientations moins facile, moins spontanées mais me permettant ( je l’espère ) d’ échapper aux griffes des fabricants:
      -Soit faire de temps en temps des livres photos en ligne ( j’ en suis à 4 depuis 1 an et demi ) en acceptant les formats proposés et la qualité résultante ( pas si mauvaise que cela en A4 ) mais qui finalement conviennent parfaitement à mon usage familiale.
      Quel plaisir de regarder ensemble ces albums A4 tout le monde pouvant à sa guise y revenir tourner les pages passer de l’ un à l’ autre en une seconde etc…ce que ne permet pas une présentation type diaporama sur écran de télé.
      Ceux de ma génération se souviendront avec nostalgie et regrets des interminables séances diapos que nous imposions à nos proches.
      Par contre j’ ai une tablette numérique qui peut faire l’ affaire mais est un tout petit peu plus rigide qu’ un album quand aux aller retour de pages et de fichiers.
      -Soit ( et cette hypothèse ne me concerne quasiment plus ) faire appel à un laboratoire pro réputé comme Labo 1000 sur Strasbourg pour obtenir des tirages ¨Artistes¨ de haute volée et de bonne tenue dans le temps.

      Voila pour la problématique des imprimantes vue de mon point de vue.

      Je suis évidemment preneur de tous vos retours d’ expériences et suggestions me permettant de réorienter mon dernier choix sur la Samsung CLP 325 W que je devrai acquérir le mois prochain.

      Pour le reste je lis toujours avec plaisir tes articles pepite…continue
      d’ enchanter nos rêveries photographiques.


    • pepite

      Bonjour Leicam :-)

      Alors je te déconseille la vielle laser de 5 ans ! Beaucoup de progrès ont été fait en 5 ans et je viens d’acheter une laser couleur pas très chère mais dont j’avais déjà vu des sorties à partir de photos.

      Et bien je peux te dire que pour le tout venant cette imprimante est vraiment très surprenante. Bien sûr ce n’est pas de la qualité d’une Epson R3000… dis donc tu n’as pas eu de chance avec ta Canon car mon Epson R1900 a plus de 5 ans, fait au grand minimum 100 tirages par mois et elle tient encore le coup…quoiqu’elle commence à peiner à attraper le papier, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai acheté une laser couleur, pour la soulager pour les tirages qui ne demandent pas la qualité absolue de mon Epson.

      Je reprends, donc après m’être bien renseignée et ne voulant pas mettre trop cher dans une laser couleur dont on dit qu’elles ne sont pas faites pour les photos, (mais je voulais tout de même une belle qualité d’impression), j’ai finalement opté pour une Samsung SL-C 410W payée 179 € chez darty, j’en suis ravie ! En plus elle est wifi et pas très grosse. Et les photos sortent vraiment bien même sur du papier ordinaire (même bien mieux que sur l’Epson sur papier ordinaire) mais bon une imprimante photo n’est pas faite pour donner de belles choses sur du papier ordinaire. Pour le prix franchement elle est bleuffante !

      auto

      Je ne sais pas combien je pourrai faire de tirages avec avant de devoir changer les cartouches mais toujours est-il que pour le moment j’imprime toujours avec sans qu’elle me demande de changer de cartouches, ce que je peux déjà te dire c’est que vu ce que je lui ai fait avaler elle t’imprimera tes photos au grand minimum pendant 2 ans sans avoir à changer de cartouches (je suis toujours sur les toners d’origine).

      A prendre en compte aussi pour les laser les prix des cartouches, j’avais hésité avec une laser couleur HP… prix des cartouches 25% plus cher que pour la Samsung SL-C 410W !!!!!

      Dimensions de la petite laser couleur : 39,2 x 30,9 x 21,1 cm

      Je suis vraiment contente car maintenant mon Epson ne me sert plus que pour les beaux tirages photos et j’évite donc de l’user avec d’autres choses à imprimer :-)
      Et franchement pour une utilisation familiale tu vas même pouvoir faire tes cartes de voeux avec, vraiment elle ne démérite pas. De plus les couleurs sont éclatantes, relativement fidèles, pas de traces de tramages, un très bon achat pour le prix. Mais bien sûr pas pour des tirages d’expo quand même ;-)

      Ah oui j’oubliais c’est une imprimante A4 bien sûr.

      Une petite précision, au début il faut mettre un bon paquet de feuilles la première fois dans le bac, je me demandais pourquoi elle ne voulait pas imprimer, puis en rajoutant une dizaine de feuilles de plus elle est partie, je me demandais alors si il ne fallait pas un minimum de feuilles dans le bac papier pour qu’elle veuille bien imprimer, mais c’est juste la première fois, après elle les attrape sans souci jusqu’à la dernière feuille.

      Je la trouve en plus très agréable physiquement, le bac papier est en bas, le papier sort par le haut, pas de grand bac qui dépasse de 30 cm sur le côté, elle ne prend pas beaucoup de place. Les pages arrivent dans le bon ordre, pas besoin de les reclasser. Les cartouches sont séparées, on ne change donc que le toner usagé.

      En ce qui concerne les livres photos c’est très agréable, par contre on est quand même loin de la qualité d’un tirage sur une Epson photo du type de celles de l’article. Même si c’est déjà très bien pour les meilleurs labos en ligne. Je vais d’ailleurs prochainement tester un autre labo dont la réputation monte en flèche : « Blurb », je vous tiendrai au courant. Il semblerait qu’ils soient encore meilleurs que Photoweb ou Matisséo.

    • Merci pepite pour ton habituelle rapidité à répondre aux attentes de tes visiteurs.
      J’ ai bien noté ta satisfaction concernant l’imprimante laser Samsung SL-C410W…il me semble l’ avoir vu dans l’un des comparatifs que j’ ai consulté récemment avec une bonne notation qualité / prix.
      Ce sera donc probablement mon choix le mois prochain.
      La qualité de sortie était effectivement mise en avant moyennant une dépense supplémentaire de 20 à 30 euros par rapport au modèle qui avait, en premier, retenu mon attention.


    • pepite

      En fait tu m’avais pris de vitesse car j’étais en train de rédiger cet article quand ton commentaire est arrivé. Je pensais ajouter cette imprimante laser couleur en plus dans l’article pour mettre aussi une imprimante différente, moins chère, et qui pouvait être une opportunité pour ceux qui n’ont pas besoin de faire de grands tirages au dessus du A4. Et qui en plus à ma grande surprise pouvait permettre d’imprimer des photos alors que les laser couleurs premier prix sont données pour la bureautique et pas du tout pour la photo.
      Donc finalement ton intervention est arrivée à pic ;-)
      En plus cela permet de faire des petits livrets avec photos en utilisant du papier ordinaire en imprimant les deux faces de la feuille en prévoyant de plier la feuille A4 en deux. Il suffit ensuite d’avoir un grande agrapheuse prévue pour, d’imprimer un couverture sur du papier plus épais et ça fait de petits livrets très sympas.

      Pour les mises en pages j’utilise un petit logiciel de PAO vraiment très sympa et pas cher depuis plusieurs années, ça ne remplace pas un Quark X-Press bine sûr, mais il permet de placer textes et photos où l’on veut sur la page, très simplement. Il s’appelle Serif Page Plus, je vais essayer de retrouver le prix et de vous dire ça. Ca y est j’ai retrouvé : 99.90€
      Je vous donne le lien : —–> Serif page plus

      Ce logiciel est magique pour faire des mises en pages vraiment sympas.
      Par contre je crois qu’il ne fonctionne que sous windows, fonctionne également parfaitement sous windows 8. Il y a même un petit éditeur photo intégré pour recadrer une photo, régler la luminosité, le contraste, l’accentuation, etc sans quitter le logiciel.

      On peut créer des brochures et des magazines PDF interactifs à partager. Insérer plusieurs fichiers multimédia, notamment JavaScript, ainsi que des vidéos.

      Du coup comme je n’ai pas mis la laser couleur dans l’article j’ai rajouté la petite Canon Selphy à moins de 100 euros qui fonctionne en sublimation thermique et permet des tirages 10×15 d’excellente qualité. Prix de revient d’un tirage : moins de 29 centimes par photo.


    • Jacques Gana

      Un peu hors sujet, mais puisque tu en parles : tout à fait d’accord pour Serif PagePlus. La V7 qui vient de sortir vaut à mon avis largement In Design et Xpress, même pour la séparation quadri qui est traditionnellement le point faible de la PAO à petit prix, avec une interface beaucoup mieux pensée (en particulier par rapport à In Design).
      Et en outre (c’est pour ça que je l’utilise, principalement), l’édition de PDF est la plus performante du marché. J’ai réussi à faire avec PagePlus des choses qui étaient impossibles avec Acrobat Pro ou Illustrator !


    • pepite

      J’ai fait la mise à jour vers la version 7 il y a un ou deux mois, ce logiciel est magique et ça pour un prix défiant toute concurrence. Ca fait plusieurs années que je l’utilise et j’en suis vraiment ravie.

      Tu as bien fait d’en parler aussi au niveau des PDF, c’est bien de l’avoir souligné.

      La seule chose qui est à regretter c’est qu’il n’y ait pas de version Mac.


    • immobilier Menzili

      Salut, j’ai découvert votre site web via Google alors même que vous cherchez un sujet comparable, votre
      site Web est arrivé ici, il semble être bon. Beaucoup de
      gens ont probablement bénéficié de votre écriture.
      Grand MERCI!


    • pepite

      Merci pour votre message, ça fait plaisir :-)
      L’article date un peu, j’en ai écrit d’autres depuis sur les imprimantes mais si ça a pu vous aider je suis ravie.


     Leave a reply