• Quel ordinateur pour la photo ?

    asus-m51ac-fr042s_et_ecran_HP


    A l’heure actuelle en 2014 n’importe quel ordinateur est compatible avec la photo. La pièce la plus importante à observer sera la carte graphique. Il n’est pas utile d’investir 2000 euros dans un ordinateur pour le traitement de la photo. Si vous ne faites jamais de retouche, n’importe quel ordinateur peut convenir même ceux à bas prix. Maintenant si vous être plus ou moins passionnés il faut faire attention dans les choix, même sans dépenser une fortune.

    Détaillons cependant un peu l’intérieur de votre ordinateur et ce qui sera le plus utile en photo :




    processeur intel core i7

    Le processeur

    C’est le cerveau de l’ordinateur, c’est lui qui  fait tous les calculs: vous changez le contraste, vous corrigez les perspectives, vous recadrez, c’est le processeur qui « mouline ». Personnellement je préfère les processeurs Intel. Avec 4 coeurs c’est très bien. Idéalement on choisit la fréquence la plus grande possible, mais elle sera limitée par le prix et par l’autonomie (pour un ordinateur portable) un processeur rapide est gourmand en énergie, la batterie ne va pas aimer.
    Une fréquence autour de 3GHz convient largement.


    Nombre de cœur : On peut comparer chaque cœur comme un nouveau processeur, en théorie un double cœur est deux fois plus rapide qu’un simple et deux fois plus lent qu’un quadruple. Mais ceci est limité par les logiciels, tous ne savent pas exploiter correctement de nombreux cœurs. On choisira donc un nombre de cœur le plus élevé possible, les logiciels de post-traitement tels que Lightroom, Aperture, ou Photoshop sont gourmands en ressources processeur, actuellement les logiciels type Photoshop ou Lightroom savent gérer de façon optimum 4 (voir 6) cœurs. N’hésitez donc pas à choisir un processeur haut de gamme tel que la série Intel Core i5 à  i7 (4 cœurs).
    J’ai vraiment une préférence pour les processeurs Intel et 4 coeurs c’est déjà vraiment bien.




    disque-dur-sata-western-digital_1to

    Disque dur

    Le(s) disque(s) dur(s) contiennent tous les programmes que vous avez installés sur votre ordinateur et les données (vos photos, textes, dessins, etc.). Aucun souci sur leur capacité de stockage à l’heure actuelle. Par contre je conseille toujours de stocker les photos sur un disque dur externe. Si un jour votre PC plante irrémédiablement vous risquez de perdre toutes les photos qui sont sur le disque interne à la machine. L’idéal pour le disque dur interne est qu’il tourne à 7200 tours/mn, c’est amplement suffisant pour la photo mais presque impératif si vous travaillez beaucoup en vidéo, pour cette dernière (la vidéo) le mieux est un disque tournant à 10 000 tours.

    Pour les ordinateurs il y a deux formats de disques durs : 2.5″ conçu pour les ordinateurs portables (moins performants que les modèles 3.5″ mais nettement plus petits en taille), et 3.5″ conçu pour les ordinateurs de bureaux. Les disques durs des portables tournent en général à 5400 tours/mn ce qui est un handicap surtout si vous utilisez la vidéo. On trouve cependant des disques de 7200 tours en format 2.5.

    Plus la vitesse de rotation est grande et plus l’accès aux données sera rapide. Privilégiez les disques tournants à 7200 tr/mn ou 10 000 tr/mn : les performances de votre ordinateur seront améliorées. Le temps d’accès est également important : plus il est faible mieux c’est. Il s’exprime en milliseconde (ms), un bon disque possède un temps d’accès de moins de 10 ms. Il s’agit du temps moyen dont a besoin la tête de lecture pour se positionner sur la piste adéquate et accéder aux données.

    Pour un usage photo, un disque dur de 1 To tournant à 7200tr/min est l’idéal. Pour le second disque dur externe, vous pouvez choisir un disque dur moins rapide (5400 tr/min), mais de capacité identique à votre disque dur principal (ou de 500 Go si vous ne prenez pas de photos très régulièrement et qu’il ne sert qu’à ça)  pour réaliser des sauvegardes régulières. Bien sûr ce n’est pas une obligation, mais en cas de panne, vous serez bien content de pouvoir restaurer vos données et vos photos.

    Franchement le disque dur externe pour sauvegarder les photos est pour moi essentiel. En plus si vous avez un portable en plus de votre ordinateur de bureau il permet de déplacer d’un bloc par exemple toutes les photos de vacances qui étaient sur le portable sur le PC de bureau afin de les post-traiter avant de les sauvegarder à nouveau sur le disque externe. Il n’y a rien de plus rageant que de perdre plusieurs années de photos parce qu’un disque dur ou un PC a lâché. Et si vous êtes bien ordonné, vous créerez un disque externe uniquement pour les photos, dans ce cas un disque externe de 500 Go ou d’1 To (si vous n’êtes pas professionnel) suffit en général amplement pour y stocker plusieurs années d’images.

    P.S. Si vous prenez beaucoup de vidéos en HD, cela prend très vite énormément de place, prévoyez dans ce cas un disque dur externe d’au moins 1To et qui tourne au minimum à 7200 tours.


    Le SSD (juste pour info vu le prix)

    Dépourvu de pièce mécanique, un SSD (Solid-State Drive) fonctionne avec de la mémoire flash (grosso modo comme sur une carte mémoire). Il est donc silencieux moins sensible aux chocs, et moins gourmand en énergie.

    Un SSD est également bien plus rapide pour lire ou écrire des données : le temps d’accès d’un SSD (0,01 ms) est en gros dix à quinze fois meilleur que sur un disque classique (un peu moins de 0,15 ms. L’usage d’un SSD a un effet immédiat sur la réactivité de l’ordinateur : les photos s’affichent de manière quasi instantanée, le système démarre beaucoup plus vite, et le lancement des applications est quasi immédiat. Le débit est également bien plus important : jusqu’à 500 Mo/s en lecture (250 Mo/s en écriture), contre une bonne centaine de Mo/s (en lecture et écriture) sur les meilleurs disques durs 7200tr/min. Cette différence de débit est très appréciable quand vous avez deux ou trois cartes de 16 Go à décharger, contenant au total plus 1500 photos RAW de 30 Mo.

    Le hic ? Le prix ! Bien plus cher qu’un disque dur classique à capacité égale. Comptez environ 250 euros pour un SSD Intel de 160 Go, 500 euros pour 250 Go, et presque 1000 euros pour 600 Go ! Sur un ordinateur fixe, on peut  mélanger les deux technologies : un SSD pour stocker le système et les logiciels, un disque dur de 1 To (à 7200 tr/min) pour stocker vos photos, et un disque dur de 1 To (à 5400tr/min) pour réaliser une sauvegarde régulière de vos données.

    Vu le prix des SSD je me contente de disques durs classiques et ça fonctionne très bien, le tout est de ne pas goûter au SSD sinon on y prend goût.



    Mémoire

    La mémoire (RAM) : d’accès extrêmement rapide, elle stocke temporairement les programmes que vous lancez et les données qui leurs sont nécessaires. Retoucher des photos est très très gourmand en RAM. Comptez au minimum 4 Go de RAM. 6 Go c’est encore mieux et 8 le grand confort. La plus rapide sera le mieux, préférez  la DDR3 à une fréquence de 1066MHz (voir plus) ou de la DDR4.




    Nvidia_gt_620_1go

    La carte graphique

    Importante surtout si vous désirez travailler sur un très grand écran ou en bi-écran. Prenez toujours un ordinateur munie d’une carte graphique de marque. Si vous voulez calibrer votre écran il est important que la sonde puisse la reconnaître. Elle est en général munie de plusieurs sorties afin de pouvoir pratiquer le bi-écran et/ou la coupler aussi avec un écran de télévision. Je reviendrai dessus plus loin. Evitez les cartes graphiques bas de gamme, il m’est arrivé d’en griller une (au sens propre) alors que je ne joue pratiquement pas sur mon ordinateur, donc vous n’avez pas besoin de la dernière carte la plus rapide pour les jeux vidéos en 3D qui demandent beaucoup de ressources mais d’une carte de qualité.
    Il est important de vérifier sa capacité d’affichage en fonction des tailles d’écrans que vous allez utiliser et de vérifier aussi les ports qui se situent à l’arrière de la carte graphique, au minimum présence de deux sorties DVI ou Displayport pour un ordinateur de bureau et au minimum une sortie pour un ordinateur portable pour pouvoir y brancher un second écran externe.

    Si vous allez utiliser un écran à très haute résolution (2560 x 1600) comme les 30″ d’Apple, LG, HP, ou Dell (ou certains 27″), il est indispensable d’avoir une connectique Displayport, ou DVI Dual-Link sur votre carte graphique.


    Le système d’exploitation

    Le « nombre de bits » est également important : un 64bits peut potentiellement être deux fois plus rapide qu’un 32bits (il traite des « mots » deux fois plus grands en un même temps) même si là aussi les logiciels ne sont pas toujours optimisés.

    A noter : un système 32bits limite la RAM utilisable à 4Go max. Si le système d’exploitation installé est en 32 bits ça ne servira à rien d’avoir 8 Go de ram.


    Donc rien d’extraordinaire, un PC entre 500 et 700 euros (hors écran) sera amplement suffisant.


    Avec la carte graphique, le point le plus important si vous travaillez vos photos en post-traitement ou les destinez au tirage ou à l’impression : calibrer votre écran à l’aide d’une sonde pour visualiser une image neutre et sans dominante.



    Un ordinateur fixe ou portable ?

    Pour un photographe professionnel, la question ne se pose pas : il a besoin des deux. Un ordinateur de bureau pour la visualisation confortable sur grand écran, les retouches lourdes. Un ordinateur portable pour travailler lors des déplacements et être très réactif lors des reportages (transmission rapide des photos en 3G ou Wi-Fi).

    Pour le photographe amateur, aucune obligation de résultat : le post-traitement peut se faire tranquillement à la maison sur un ordinateur fixe avec un grand écran. L’ordinateur fixe à l’avantage d’utiliser des composants offrant de meilleures performances à prix identique.  Le choix d’un ordinateur de bureau est la solution la plus pertinente pour la photo.

    Un portable a bien sûr l’avantage de pouvoir être utilisé partout (même en vacances) et d’être moins encombrant. En général il possède une prise pour brancher un écran externe (à vérifier avant d’acheter) ce qui permet à la maison de visualiser les images en plus grand et surtout d’avoir plus de place sur un grand écran externe pour l’image tandis que l’écran du portable servira pour les multiples palettes du logiciel de retouche. Par contre un portable est souvent moins puissant qu’un ordinateur de bureau et revient plus cher.
    Avantage du portable : gain de place et possibilité en voyage de décharger les photos dessus le soir en rentrant et de les visualiser sur un écran plus grand que celui de l’appareil photo. Sinon il faudra prévoir plusieurs cartes mémoire avant de partir en vacances.




    ecran_HP_23_XI

    L’écran

    Élément presque le plus important, le moniteur doit, une fois calibré par une sonde, délivrer l’image la plus neutre possible avec des couleurs cohérentes, des gris sans dominante, un bon traitement des hautes et basses lumières, et un bon contraste. Le choix d’un écran de 24 ou 27 pouces est pertinent pour traiter vos images de manière plus confortable.
    L’idéal étant d’avoir un grand écran pour l’affichage ( entre 23 et 27 pouces) et le travail sur la photo et un second écran (qui peut être plus petit comme un vieux 19 pouces) pour y déposer toutes les palettes du logiciel de retouche.

    On trouve de très bons écrans 23 pouces avec une dalle IPS à partir de 200 euros. Pour plus de confort et suivant vos moyens vous pouvez opter pour plus grand, certains 27 pouces sont excellents et ne dépassent pas les 600 euros, comme pour l’ordinateur il n’est pas vraiment utile de mettre 2 000 euros dans un écran Wide Gamut professionnel comme je vous l’explique dans l’article dédié aux écrans.

    Par contre dans la mesure du possible on évite les écrans brillants qui reflètent tout ce qui les entourent.

    Pour le choix de l’écran je vous renvoie à l’article qui lui est dédié (cliquez sur le lien) :

    —–> Quel écran pour la photo ?




    sonde_i1-Display-Pro-X-Rite

    La sonde de calibration pour l’écran

    Pour obtenir un rendu précis des couleurs sur votre écran, il est indispensable de l’étalonner avec une sonde colorimétrique. Cette opération prend moins de dix minutes et doit être renouvelée chaque trimestre au minimum.
    Je reviendrai dessus dans un autre article.


    Mac ou PC ?

    Le choix d’un Mac

    Dans gamme Apple, 4 ordinateurs peuvent convenir pour un photographe : le MacBook Air (seconde machine), le MacBook Pro (machine principale), le Mac Mini (machine de bureau), et le Mac Pro (machine de bureau très onéreuse, réservé aux professionnels, le prix d’un Mac Pro démarre à 3 000 euros sans compter l’écran, autant que vous soyez prévenus).
    On raye l’ iMac d’avant fin 2013, cet Apple ne proposant que des écrans brillants sans option antireflet pour celui-ci. La génération fin 2013 de l’iMac comporte un traitement antireflets très efficace (75% de réduction par rapport aux modèles 2012 selon Apple) et devient donc une bonne option pour les photographes.

    Ce sont de très bonnes machines mais le prix de revient est largement supérieur à celui d’un PC.



    Le choix d’un PC

    Contrairement au Mac, le PC à l’avantage d’être nettement moins cher qu’un Mac. Plus de logiciels peuvent tourner dessus.

    Un bon choix en PC : Asus-m51ac-fr042s

    C’est un ordinateur tour avec :

    • Processeur Intel Core i7-4770S à 3,1 GHz
    • RAM 6 Go – Disque dur 1 To – Graveur DVD
    • Carte graphique Nvidia GF GT620 à 1 Go
    • Windows 8 – Lecteur de cartes 16-en-1
    • Wi-Fi

    On le trouve autour des 600 euros, une très bonne configuration pour le post-traitement, par contre ça change tellement vite en PC que ce n’est pas facile de vous conseiller un modèle précis. Asus est en principe une très bonne marque d’ordinateurs, je préfère cette marque aux HP mais le principal est de bien regarder les composants et la carte graphique ainsi que ses ports au dos de la machine.



    Exemple de prix de revient avec un PC :


    Débutant : juste stockage et visualisation sur l’ordinateur, redimensionnement pour le web : tout PC même bas de gamme, je dirais donc à partir de 400 euros.


    Amateur et passionné :

    Le PC : environ 600 à 800 euros
    L’écran entre 200 et 650 euros
    La sonde (de qualité) : environ 180 euros.
    Le disque externe pour les sauvegarde de vos photos : environ 100 euros.



    tablette_wacom_intuos_pen_et_touch_medium

    Le luxe : la tablette graphique Wacom avec stylet sans fil pour les sélections et les détourages bien plus pratiques qu’avec une souris. De la même façon il n’est pas utile d’acheter une tablette au format A4 qui demande des mouvements très amples. Ne pas prendre la plus petite non plus (15cm x9 cm), c’est vraiment trop petit.
    La plus adaptée et polyvalente sans se ruiner : Tablette graphique Wacom intuos Pen & Touch Medium (environ 175 euros). Les peintres et les dessinateurs apprécieront en plus son stylet sensible à la pression et à l’inclinaison, les photographe son stylet très précis : 0.5 mm. Elle fonctionne aussi bien avec un Mac qu’un PC.

    Ces achats peuvent être échelonnés dans le temps.



    Résumé de ce qu’il faut pour un passionné :

    Un processeur Intel Core i5 ou i7
    Un minimum de 4 Go de mémoire (6 c’est mieux).
    Une très bonne carte graphique de marque avec au moins deux ports sur la carte graphique pour un PC de bureau et un port externe pour un portable.
    Un très bon écran avec une dalle IPS (c’est pratiquement le plus important). 
    Une sonde de calibrage
    Un disque dur externe pour sauvegarder vos photos.

    Un logiciel de retouche pour le post-traitement (ça va de complètement gratuit à plusieurs centaines d’euros).

    Le plus pour le post-traitement : la tablette graphique Wacom.


    17 responses to “Quel ordinateur pour la photo ?”


    • pepite

      Voilà ;-)

      J’espère que cela vous sera utile.

      Le prochain article sur le matériel hors appareils photo traitera de la sonde de calibration.

      Il fait un temps superbe je vais en profiter pour continuer de jardiner un peu.

      Pour ceux qui prennent beaucoup de vidéos et font beaucoup de montages en HD il faudra faire attention au disque dur : donner absolument la préférence aux disques de 7200 tours/mn ou 10 000 tours/mn (attention avec les portables qui ont souvent des disques de 5400 tours/mn) et essayer de pousser la mémoire à 8 Go sinon ça va ramer !


    • Corbes

      Très bon article dans la lignée de celui sur les écrans.

      Juste deux petites remarques :

      - le core i7 a 4 coeurs, comme le core i5. La différence est qu’il pratique l’hypertrading, ce qui le rend équivalent à un octocoeurs. Les logiciels qui savent utiliser cette possibilité (tels Lightroom) s’en trouvent pas mal accélérés.

      - La génération fin 2013 de l’iMac comporte un traitement antireflets très efficace (75% de réduction par rapport aux modèles 2012 selon Apple) et deviennent donc une bonne option pour les photographes, d’autant plus que les magnifiques écrans de 27  » sont calibrés individuellement en usine ce qui donne un delta E de 2 (test réalisé par « les Numériques ») ce qui est exceptionnel.

      Pour le reste, chapeau pour la pertinence des infos.

      :-)


    • pepite

      Merci Corbes pour ces précisions je vais donc corriger pour l’iMac en prenant soin de bien indiquer que les dernières générations sont valables pour la photo :-)

      … et voilà qui est fait :-)

    • Mon ordinateur est à bout de soufflé, je voudrais le changer. Pour une question de place, je voudrais éviter le système Tour. Que penses-tu de l’ordinateur tout en un d’Asus ET2321INTH-B002Q 23 ?
      C’est toujours un plaisir de se promener sur ton site.


    • pepite

      Bonjour André :-)

      Très très bon choix, dalle IPS et écran de 23 pouces déjà confortable, processeur intel Core i7, 8 Go de mémoire, carte graphique NVidia, en plus il y a un disque dur ultra rapide SSD + un disque d’1 To, des ports USB 3.0, le wifi et même un tuner TV ! Et windows en 64 bits. Et en plus la qualité de la marque Asus.

      Je dirai que c’est parfait.

    • Alors c’est parti ! Merci de ton approbation sur mon choix, j’hésitais énormément.


    • pepite

      Au début c’est un peu difficile de s’habituer à windows 8 mais on a plus le choix, il faut s’y faire.
      Il faut bien penser à appuyer sur le touche du clavier « Verr Num » (au-dessus du pavé des chiffres du clavier qui se trouve à droite) avant de rentrer le mot de passe, sinon il refusera d’accéder à Windows. pour le mot de passe il faut indiquer celui d’hotmail (outllook).

    • Je voulais attendre Windows 9 mais mon ordinateur semble à bout de souffle…
      Merci encore pour tes conseils


    • Jacques Gana

      Effectivement, l’appareil est techniquement très bien… mais personnellement je n’achéterai jamais un intégré : il suffit qu’une des pièces lâche pour qu’on n’ait plus rien !
      Dans un portable, on n’a pas le choix, dans un appareil de bureau si.

      Sans compter qu’acheter tout ensemble, c’est se priver des atouts des marques spécialisées. J’ai deux écrans 27″ techniquement comparables, un Asus et un Iiyama, le second est incontestablement meilleur pour ce qui concerne la colorimétrie.


    • pepite

      Jacques tout dépend des connaissances que l’on a en informatique, je ne sais pas si André saurait changer un disque dur ou une carte graphique.
      De plus tout va tellement vite maintenant que si ton PC tient un peu longtemps les pièces de rechange ne sont plus compatibles (à part peut-être les disques durs).

      Je n’ai pas d’intégré non plus et je travaille aussi en bi-écrans, comme toi de marques différentes (un Samsung et un Nec, le Nec est évidemment meilleur) de toute façon on ne peut en calibrer qu’un seul, donc on le fait sur le meilleur des deux. Je ne crois pas que l’intégré empêche de brancher un second écran, en fait je n’en sais rien.


    • Jacques Gana

      Loin de moi l’idée de changer le disque dur ou la carte graphique ! Je parlais seulement de l’écran…
      Et pour le modèle concerné : il a un port hdmi, donc possible de brancher un écran externe (et même une télé géante !)

    • Tu as raison, je ne suis pas du tout un bricoleur en ordinateur. J’ai déjà assez de mal à utiliser mon ordinateur dès que je sors, tant soi peu, d’un travail ordinaire. L’ordinateur Asus est en promo à la Fnac jusqu’à ce soir et j’ai voulu en profiter.C’est sympa à vous deux


    • pepite

      J’espère que tout se passe bien et que tu arrives à t’habituer à windows 8 :-)

    • Je comprends maintenant pourquoi tu me parlais du verr. num. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! Si encore, il y avait une lumière pour indiquer que le verr num est ouvert ou non !
      Et Windows 8 est un poème dédié à l’obscurantisme…


    • pepite

      Oui c’est pour ça que j’ai préféré te prévenir ;-)

      J’espère que tu vas t’en sortir. Au début windows 8 est très irritant.

    • Normalement, la plupart des claviers ont des voyants lumineux indiquant le verrouillage du pavé numérique et le verrouillage des majuscules. En tout cas, c’est le cas du clavier de mon portable Asus et du clavier séparé Logitech K120, qui est pourtant un premier prix (14 €, si ma mémoire est bonne !)


    • pepite

      Effectivement normalement il y a un voyant en haut à droite du clavier mais ce n’est pas la touche Verr Num elle même qui possède ce témoin.


     Leave a reply