• Lytro Illum du nouveau

    lytro_500


    Je ne sais pas si vous vous souvenez mais je vous avais présenté en 2012 le Lytro première génération, un petit appareil tout à fait étonnant qui permettait de faire la mise au point… là où vous voulez… après la prise de vue !

    Depuis la création de ce système révolutionnaire par un jeune chercheur de l’université de Stanford, Ren Ng, inventeur de ce système, le boitier a progressé et Ren Ng propose un nouvel appareil plus évolué.
    Le système plénotique capte non seulement les rayons lumineux, mais aussi l’angle d’incidence des rayons.

    Il suffit de viser et de photographier, il n’est nul besoin de faire la mise au point. C’est après lors du visionnage sur l’ordinateur que l’on pourra décider de la zone à rendre nette, que ce soit un visage au premier plan, un monument en second plan ou un petit arbre en arrière-plan. Le but est de jouer sur la profondeur de champ pour faire ressortir un sujet net sur un univers plus flou pour le mettre en valeur et ce ci sans se prendre la tête au moment de la photo puisque vous le ferez après.

    Toujours avec une ouverture de f/2 contant sur toute la plage du zoom, le boitier en alliage de magnésium est doté d’un capteur plus grand cette fois et d’un zoom équivalent 30-250mm. L’obturateur permet des prises de vues jusqu’à 1/4000 de seconde. S’y ajoute également un mode macro.


    lytro illium_cote


    Au dos on trouve un très grand écran articulé et tactile de 4 pouces permettant d’ajuster les réglages, le plus grand écran actuellement sur un appareil photo.


    lytro illium_dos


    Programme, priorité de l’ISO, priorité à la vitesse, et modes de prise de vue manuelle complets sont pris en charge. L’interface a également été remanié pour fonctionner sur Android, et comprend des outils de prise de vue comme un nouveau calque de profondeur pour aider les photographes de visualiser la tridimensionnalité d’une scène alors qu’ils encadrent la prise de vue.

    Le boîtier est doté de deux bagues, une pour le zoom et une pour la mise au point, deux molettes, pour les modes d’exposition manuels sont présentes ainsi que deux boutons personnalisables, et des boutons permettant de prévisualiser la plage de remise au point et de changement de perspective. 
    Un bouton Lytro affiche également en temps réel les divers plans de mise au point qui seront disponibles avec un testeur de profondeur de champ.

    Le procédé plenoptique consiste pour rappel à capter le rayon d’incidence des rayons de lumière (leur direction), en plus de leur intensité et de leur couleur, ce qui permet de modifier la mise au point à volonté après la prise de vue, mais aussi le point de vue.

    le Lytro Illum passe d’un petit capteur light field de 11 megarays à un capteur au format 1 pouce de 40 megarays, c’est-à-dire de 40 millions de rayons lumineux (ça ne veut pas dire 40 millions de pixels).

    Le Wi-fi intégré permet le partage avec les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Pinterest, et Google+.

    Le logiciel de travail en post-traitement est compatible avec ceux d’Adobe (Photoshop et Lightroom) et le logiciel Aperture d’Apple.

    Ces changements signifient aussi que l’appareil photo est devenu beaucoup plus grand et (aussi) plus cher.

    L’Illum sera disponible en Juillet pour $ 1599 (soit environ 1200 euros HT), ou à un prix pré-commande de $ 1499 en le commandant sur le site du constructeur à cette adresse : —–> site Lytro.

    Le fondateur et président exécutif Dr Ren Ng a remporté le prix de l’Université de Stanford pour la meilleure thèse en informatique en 2006 ainsi que le prix ACM Mémory, internationalement reconnu, il a fondé l’entreprise en 2006.

    _______________________________________________________________

    Galerie d’images issues du Lytro, cliquez sur différents endroits des photos pour voir la mise au point changer de place :

    —–> galerie d’images Lytro Illum


    Voir aussi l’article sur le premier Lytro qui explique bien le système avec des exemples (cliquez sur les liens) :

    —–> Lytro fait le buzz

    Pour bien comprendre le côté technique lisez ce commentaire qui vous explique le procédé plénoptique utilisé sur le premier modèle :

    —–> Lytro procédé plenoptique

    Présentation du nouveau modèle lytro Illum par son inventeur (en anglais) :

    —–> Lytro Illum vidéo de présentation


    4 responses to “Lytro Illum du nouveau”


    • pepite

      Pas encore parfait mais ça progresse à ce niveau. Peut-être une des technologies du futur pour les appareils photos.


    • Corbes

      Impressionnant ! Certes, il y a encore beaucoup de chemin à faire avant d’arriver à une qualité photo d’un niveau correct, mais il n’y a pas de raison que ça n’arrive pas. Ou en était la qualité photo du numérique il y a 10 ans ?

    • On a beau savoir qu’on arrête pas le progrès, ces inventions donnent le vertige.
      J’avoue avoir de temps en temps la nostalgie des boitiers simples avec leurs réglages basiques vitesse,ouverture, sensibilité iso et mise au point bien sous la main.
      Certe sur les boitiers modernes tous ces réglages existent, mais ils sont souvent entourés ( et parasite a mon sens ) par beaucoup de gadgets qui nuisent souvent a la créativité du photographe.
      J’ai pu vérifier que sortir avec un minimum de matériel et/ou un matériel aux réglages basiques facilement accessibles, permettait une meilleurs concentration et donc de meilleurs résultats photographiques.
      Mais bon peut-être une certaine lassitude me gagne-t-elle a force de vouloir toujours courrir derrière la dernière nouveaute du moment.
      Je viens pourtant de succomber a nouveau en achetant sur le bon coin un olympus OM D E M5 boitier nu pour 475 euros…
      Il est certe plus performant que mon PEN EP2 mais force est de constater qu’avec deux bras seulement, il me faudra  »choisir » quel matériel emporter a chaque sortie et/ou voyage…sauf a être accompagne d’ un âne bâté.
      D’un autre cote d’autres ne peuvent meme pas accéder a toutes ces nouveautés…il est donc difficile, quand on succombe soit-meme, de venir ici leurs expliquer l’inutilité de cette course frénétique a la consommation.


    • pepite

      Ce Lytro Illum est certes encore à améliorer mais comme Corbes je trouve tout de même fascinant tous ces progrès.

      Concernant les appareils photos en général cela dépend aussi beaucoup de l’ergonomie de l’appareil et il faut bien avouer que les appareils Olympus ne sont pas un modèle du genre à ce niveau.


     Leave a reply