• Test de l’hybride Sony A6000 première partie

    sony_a6000_noir_16-50


    Je n’ai pas eu beaucoup le temps de faire connaissance avec, je viens juste de le récupérer sur Paris et j’avais de la route à faire pour le retour mais je vais vous faire part de mes premières impressions.

    Le boitier vous le connaissez par l’article que je lui avais attribué. La prise en main est excellente, on sent l’appareil solide et bien construit. L’écran 16/9ème à l’arrière surprend au départ. Je n’ai pas pris le temps de monter l’oeilleton en caoutchouc fourni pour le viseur car je voulais rentrer rapidement. En plus pour trouver une place pour se garer dans Paris, c’est quasiment impossible sans risquer une contravention. Mais revenons à nos moutons.

    Dans la boîte le 16-50mm est déjà monté sur l’appareil ce qui veut dire que vous n’avez pas de bouchon arrière pour l’objectif. Je vous passe toutes les paperasses de la boite, et à part le gros manuel en 14 langues on trouve aussi une batterie, les câbles pour raccorder l’appareil à une prise de courant pour recharger la batterie (dans ma boite j’ai même deux prises, une prise française et une prise que je suppose anglaise car les menus de mon boitier sont en anglais), une bandoulière.

    Dernière chose dans la boîte : un raccord USB pour recharger l’appareil sur l’ordinateur ou décharger les photos si vous n’avez pas de lecteur de cartes.

    Pas de chargeur de batterie indépendant, je vous conseille cependant vivement d’en acheter un, ce qui évite d’immobiliser l’appareil le temps de rechargement de la batterie.

    Pas de carte mémoire livrée avec l’appareil mais c’est le cas pour tous les appareils photos quelque soit leurs marques, il faut l’acheter en plus.

    Je mets la carte mémoire que j’avais pris soin d’emporter avec moi, et une batterie chargée à bloc de mon Nex 5N et allumage du boitier. Les menus du modèle dont je dispose sont en anglais, il faut donc changer la langue.

    Les menus sont aussi fournis que pour le full frame A7 dont ils reprennent le modèle avec un système à onglets très pratique.

    Une fois que l’on sait comment faire ça prend quelque secondes.


    Passage des menus en français :

    Bouton menu puis aller sur le dernier onglet (le menu avec l’icone de la valise), là vous allez en page 4, vous voyez « language » sur la 3ème ligne, il suffit de cliquer dessus et de choisir « Français », on clique sur ok. Ensuite il n’y a plus qu’à régler la date et l’heure.

    Je vérifie tout de même que la qualité d’image est réglée sur la définition maximale et en L, oui donc c’est ok.

    Maintenant il n’y a plus qu’à prendre les premières images, je personnaliserai l’appareil plus tard. Je tourne la molette des modes du dessus du boîtier sur A pour le mettre en mode priorité ouverture et avec la molette du dos je la tourne pour régler mon ouverture sur f/8 pour prendre le monument près duquel je me suis arrêtée.


    On y va ! ;-)

    Première surprise en regardant l’écran, il est tout noir ! Il faut dire qu’avec le soleil intense… pour une fois ! et les 30 degrés ce n’est pas le top pour lire un écran. Alors je vous le dis tout de suite, oubliez les prises de vues avec l’écran en plein soleil, on y voit rien ! ou presque rien. Vous me direz que c’est commun à tous les appareil dès que le soleil et la luminosité sont intenses, oui mais Sony nous a tellement habitué à être magique ces derniers temps que… j’ai été déçue. Bon d’un seul coup je me demande si ce a6000 va me satisfaire autant que les critiques qui l’honorent sans cesse même si j’ai vu d’excellentes photos prises avec.

    Bien, comme j’ai l’habitude des viseurs ça ne me dérange pas plus que ça. Mettons donc l’oeil dans le viseur… qui me rappelle tout de suite que je suis presbyte, c’est flou. Normal, allez, un petit réglage du correcteur dioptrique et tout rentre dans l’ordre. Ahhhh c’est quand même mieux quand c’est net ;-)

    Malgré tout je vais faire une seconde critique, et oui ! J’ai l’habitude des viseurs de réflex de moyenne et haut de gamme, et des viseurs électroniques avec entre autres le viseur externe du Nex 5N et celui du full frame Sony A7. Et bien quand j’ai mis l’oeil dans le viseur du A6000 sur le coup je l’ai trouvé étriqué. Voilà c’est dit…. Non ne partez pas ! Je n’ai pas terminé, enfin si… pour les mauvaises critiques ;-) Parce que ce viseur a bien d’autres qualités, par exemple d’être un modèle de fidélité colorimétrique ce qui n’est pas le cas de tous les hybrides. Et je constaterai plus tard que ce que j’ai vu dans le viseur est vraiment ce que j’ai sur les photos :-) Ahhh vous voyez qu’il ne fallait pas partir :-)

    Pour le reste je retrouve mes marques rapidement. Pour le moment je vais d’abord prendre quelques photos et on verra plus tard pour la personnalisation.

    C’est parti, j’immortalise l’hotel des Invalides édifié en 1670 à l’initiative de Louis XIV, vous me direz qu’il ne risque pas de s’envoler mais je le trouve beau.

    (je n’ai pas encore trouvé comment centrer les images cliquables alors les photos cliquables en mode portrait seront alignées à gauche, ce n’est pas très joli mais ça vous permet de cliquer dessus pour voir une partie de l’image en grand avec un crop pour voir le piqué des images.)

    Cliquez sur la photo pour voir un crop de l’image. Ca peut mettre un peu de temps à charger.

    (Je vous ai mis les exifs sous le crop).


    invalides


    Hop c’est dans la boite ;-)

    J’appuie sur le bouton lecture, ça semble très bien, les couleurs sont fidèles au moins à la lecture sur l’écran (je me suis mise à l’ombre pour pouvoir la lire correctement), les hautes lumières n’ont pas grillées (pourtant elles auraient pu avec la lumière archi dure d’aujourd’hui), apparemment c’est très positif, je cherche la loupe pour lire plus en détail, je n’ai pas trouvé celle-ci, tant pis, je lirai la doc en rentrant à la maison.

    (Pfuuu je devais penser à autre chose car le petit + de la loupe est bien visible au dos du boitier sous le bouton AEL !  (merci Jacques).

    Quand je vois la qualité des détails sur le crop alors que c’est photographié à une bonne distance, je ne peux que dire : chapeau Sony et vous remarquerez que les zones très sombres ne sont pas bouchées, on voit très bien les détails des fenêtres ! De même les zones claires n’ont pas grillées, encore une sacrée dynamique ce capteur Sony ! Et ce petit zoom pancake tire bien les avantages du capteur, je ne lui trouve rien à dire. Alors même si le 16-70mm est carrément au-dessus, pour un objectif de ce prix franchement le 16-50mm est hyper bien.


    Une seconde photo, sans autre intérêt que de tester la netteté en fonction de la profondeur, d’abord le premier plan (cliquez sur la photo) :


    invalides


    Le premier crop montre le premier plan, le second crop du mileu au fond, remarquez la netteté des immeubles malgré l’énorme distance (cliquez sur la photo pour voir le crop) :

    invalides

    Je suis très étonnée de la netteté sur les lointains ! Malgré la distance, le voile atmosphérique et la pollution, c’est pas mal du tout.

    Et même dans les lointains on voit encore des détails de feuilles dans les arbres.

    L’autofocus était en multi points par défaut, je le changerai quand je voudrai faire des mises au point plus précises sur un sujet en particulier, là je voulais déjà voir ce que l’appareil avait dans le ventre et les progrès sont nets, concernant aussi la vitesse de l’autofocus par rapport aux Nex précédents.

    Ah oui petite surprise aussi avec la bague de zoom du 16-50mm, elle est très souple, ça surprend au premier abord mais en vidéo ça doit être agréable car il n’y a pas de point dur. En tout cas franchement pour un objectif à moins de 300 euros il fait bien son travail et exploite bien les 24 millions de pixels du capteur APS-C du a6000.

    J’ai regardé le pavé en 14 langues livré avec le Sony a6000… grrrr, là aussi Sony a fait mesquin, il n’y a pratiquement rien dedans, je suppose qu’il faut télécharger la « vraie » doc sur internet, je vais regarder ça. On lui pardonnera quand même ces économies de bout de chandelles vu le prix de l’ensemble boitier objectif et la qualité qui ressort de ce couple mais tout de même.

    … Oui on trouve la doc complète sur le net, et bien détaillée, je vais avoir de la lecture ;-) je vous donne l’adresse directe vers la documentation complète (en français) :

    —–> pdf du manuel d’utilisation


    Pour en revenir à la photo précédente, j’aurai pu fermer le diaph à f/9 et j’aurai peut-être eu encore plus de détails sur le fond de l’image, mais c’est déjà impressionnant.


    Le lendemain:

    Encore une ou deux photos avec le 16-50mm puis je passe au Sony 18-200mm version 1, il fait une chaleur terrible cet après midi et je n’étais pas très inspirée.

    Une jolie moto, le souci c’est qu’il y avait tout le temps des gens qui passaient, je l’ai donc un peu recadrée sur la largeur, cliquez sur l’image pour voir le crop sur le moteur de la moto  :


    moto

    Les réglages sont indiqués dans la page du crop.


    Pour la photo suivante j’avais laissé la sensibilité iso en mode automatique, l’appareil comme le Nex 5N en mode « auto iso » par défaut bloque la montée en hautes sensibilités à 3200 iso, si vous désirez aller jusqu’à 25 600 iso il faudra régler les iso vous même.

    Il faisait vraiment sombre dans cette église si bien que la vitesse de prise de vue est descendue au 1/20ème de seconde ce qui est très lent pour une focale réglée sur 50mm, merci le stabilisateur bien efficace. Ne sachant pas comment le a6000 allait gérer les hautes sensibilités j’ai préféré pour l’instant rester quand même à 3200 iso, cela en même temps me permettra de voir comment réagi la stabilisation.

    Et voilà (avec le crop et les réglages indiqués en dessous en cliquant sur la photo) :

    statue de saint Antoine


    Avec un petit post-traitement je suis persuadée que la photo est tout à fait utilisable.


    a6000 et objectif Sony 18-200mm pour Nex version 1

    Comme je me sentais un peu frustrée de na pas pouvoir monter plus en focale, j’avais aussi emporté le 18-200mm version1. La lumière était vraiment dure en début d’après midi je n’ai donc pas pris énormément de photos mais je voulais quand même vous ramener deux ou trois clichés. j’ai trouvé un coin sans soleil et j’ai pris la photo une fois que le soleil s’était caché, je suis donc à 500 iso pour cette photo de fleur et à la focale de 152mm avec le zoom télé qui ne démérite pas du tout lui non plus avec le a6000 :

    La photo et le crop (réglages complets sous le crop) :

    statue de saint Antoine


    Grrrrr le web qu’est-ce que ça abîme les images, vous verriez ce crop 100% sur mon écran c’est autre chose, enfin tant pis on ne peut pas faire mieux, le passage par le web abîme toujours les photos, grrrrrrr.

    Une autre photo avec le 18-200mm version 1 sur une scène plus large :


    pecheur

    Comme pour les autres photos cliquez sur l’image pour voir un crop de la photo en grand.


    Pour la photo suivante j’ai eu pas mal de déchets mais c’est normal avec des animaux qui bougent dans tous les sens, mais là, là ! Vous allez voir que ce petit a6000 en a dans le ventre ! Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de prendre en photo des oiseaux d’eau en espérant avoir du détail dans les plumes mais franchement il assure le p’ti assimil ;-) Et je peux vous dire qu’avec un objectif qui ne monte pas à 400mm ou 600mm (et ne vaut pas 10 000 euros) ce n’est pas aisé… mais j’ai de la patience, je me suis assise dans l’herbe et j’ai attendu, quand ils se sont habitués à ma présence et à celle de ma chienne (sagement couchée dans l’herbe) ils sont revenus vers moi.


    foulques

    Ils sont encore avec leur duvet les bébés foulques, je les trouve craquants :-)

    Il va bien aussi le 18-200mm version 1 sur le a6000 pourtant quand il a été conçu les capteurs s’arrêtaient à 16 millions de pixels mais il avale les 24 millions sans problème. Et là je ne suis qu’au 1/200 de seconde ce qui est quand même très juste pour des photos animalières.



    a6000 et objectif 55-210mm

    Jacques a eu la gentillesse de me transmettre des photos prises avec ce couple boitier/objectif, et m’a donné l’autorisation d’en publier sur le blog.

    Une première photo dont je ne mets pas de crop l’intérêt étant avant tout la dynamique sur cette image, malgré l’énorme contraste on devine encore des détails dans les zones très claires de l’image :

    gare


    Les photos suivantes ont été prises au zoo de Vincennes, pour chaque photo je vous ajoute un crop avec les réglages boitier que vous pouvez voir en cliquant sur chaque photo, le chargement comme pour les autres peut être un peu long les photos étant en plus grande taille. (la photo est légèrement recadrée) :


    flamands roses


    girafe

    J’ai légèrement accentué le crop.


    Dernière photo avec le 55-210mm :

    lézards

    Sur le crop que vous voyez en cliquant sur l’image il y a un petit « back focus », la netteté étant légèrement en arrière de la tête du premier lézard mais je ne sais pas en quel mode autofocus était Jacques. En multipoints cela peut arriver, il aurait fallu prendre la photo en mode « Flexible spot » avec un seul collimateur posé sur l’oeil. Cependant on voit nettement ici tous les détails notamment sur le corps que l’on ne distingue pas sur une petite image.

    Le 55-210 est un objectif peut cher mais qualitatif, comme pour les autres photos avec des animaux et un gros zoom il y a du déchet mais dans l’ensemble ces objectifs montrent bien la qualité du capteur sans forcément dépenser une fortune dans des optiques plus chères.


    Conclusion : rapport qualité/prix du a6000 : imbattable.

    Je vais dire comme certains sites : HAUTEMENT RECOMMANDE . ;-)


    top hybride 2014


    Bon bien sûr ce n’est un plein format 24×36 Sony A7, mais ce n’est pas le même prix non plus, tout est relatif, mais franchement pour moins de 600 euros actuellement avec le 16-50mm (avec la remise promotionnelle en cours proposée par Sony) c’est un excellent boitier qui m’a quand même surprise même si je connais déjà la qualité des boitiers hybrides Sony sortis ces dernières années.

    Le 16-50mm est vraiment un objectif qui vaut le coup avec en plus la qualité d’être très compact. Avec en plus la remise de Sony je suis persuadée que l’on ne peut pas trouver mieux en ce moment pour ce prix là. Quant au 55-210 à un prix très serré, il est également capable de donner très jolies choses.

    Après c’est à vous en fonction de votre budget de choisir des optiques plus haut de gamme pour tirer la quintessence du capteur de l’A6000 ;-)

    Sony sortira surement un a7000 l’année prochaine, l’appareil héritera surement de la stabilisation sur 5 axes du RX100III, cela dit le stabilisateur des optiques sur 3 axes est déjà vraiment est excellent comme on l’a vu sur la photo prise au 1/20ème de seconde à 3200 iso et je vous avais déjà montré avec le Nex 5N que la stabilisation optique est vraiment bien étudiée. Je regrette un peu que l’écran ne soit pas tactile sur le A6000. Cerise sur le gâteau j’aimerai un écran orientable en tous sens même si l’écran basculable vers le bas et vers le haut est bien pratique pour certaines prises de vues. Et pourquoi pas un GPS ?

    __________________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Hybride Sony A6000

    Sony Nex les objectifs disponibles

    Offres promotionnelles chez Sony Du 01 juin 2014 au 31 juillet 2014 inclus


    46 responses to “Test de l’hybride Sony A6000 première partie”


    • pepite

      J’ai fait le tour des boutons, réglages et personnalisation de l’appareil, en fait on a déjà tout sous la main et le bouton Fn est bien pratique pour les réglages ponctuels, finalement pour le moment je n’ai rien eu envie de changer.


    • Jacques Gana

      On se retrouve, j’ai fini par tirer les mêmes conclusion : chaque fois que j’ai besoin de changer un paramètre temporairement, je passe par la touche Fn !


    • Jacques Gana

      Au sujet de la vitesse de la rafale : j’ai acheté une carte Sony 95 mo/s (la copie conforme de ta Sandisk, il n’y a que la marque qui change, même les couleurs sont identiques !)
      En maintenant le déclencheur enfoncé, j’ai eu 10 i/s pendant les 5 premières secondes, puis il est passé à 2 i/s, le tampon étant visiblement saturé. Après ça, la carte a été indisponible pendant 5 secondes, le temps que l’écriture s’achève.
      Pas mal quand même !
      Pour en avoir le cœur net, j’ai refait le test avec une Lexar un peu ancienne,théoriquement beaucoup plus lente (15 Mo/s). Le résultat est le même pour la première partie (10 i/s pendant 5 s), après il est un peu moins rapide (1,5 i/s), et le temps de l’écriture sur la carte est d’environ 10s.
      Conclusion : pas la peine de mettre vos vieilles cartes au panier !


    • Raymond

      Rentré le 30 juillet d’Islande où j’ai usé de mon Sony A6000 équipé soit du 16-50, soit du 55-210, j’ai, durant le mois d’Août, pu me faire une idée de cet hybride à partir de plus de 2000 photos.
      2000 photos, ça ne fait jamais que 60 à 70 photos par jour ou 8 à 9 photos par heure!!!

      Voici mes impressions:

      Appareil agréable a utiliser, ni trop petit (voir RX100), ni trop encombrant.
      Viseur bien suffisant à tous points de vue.
      Ecran pas suffisamment orientable, vive les écrans sur rotule!
      Menu facile à parcourir.

      Quant aux images, je trouve les jpeg un peu saturés, surtout les rouges et orangés.
      Le 16-50 n’est pas mal, mais manque tout de même de piqué ou de netteté.
      Tout cela s’arrange très bien cependant avec DxO ou Lightroom. Ce travail prolonge le plaisir.
      Les Raw développés avec DxO ou Lightroom sont d’excellente qualité.

      La dynamique du capteur est vraiment excellente.

      Donc, pour mon usage: paysages, musées, architecture, ça devrait le faire.

      Mais j’aurais bien aimé tout de même avoir aussi pour ce voyage un appareil dit plus qualitatif pour comparer Mais lequel? le A7?


    • Raymond

      Je voulais joindre quelques photos, mais comment le faire?


    • pepite

      Soit me les envoyer par mail et je les mettrais sur le blog, soit ouvrir un compte Picasa ou flick et me donner le lien vers les photos que j’ajouterai à la galerie des lecteurs.


    • Claude B.

      Bonjours, je cherche la Super suite sur cette Sony A6000!!!!


    • pepite

      Bonjour Claude,

      En fait j’avais fait une première partie avec l’objectif 16-50mm (les photos du début) puis complété avec des photos issues du 18-200mm et du 55-210mm et j’ai oublié de corriger le titre.

      Je vais te rajouter des liens vers des pages où les photos ont été prises avec l’a6000.

      —–> Sony a6000 sur le terrain, salon du véhicule de loisir

      Sur cette page des photos prises en hautes sensibilités.

      Autres séries de photo :

      —–> Sony a6000 sur le terrain, Vendée, côtes sauvages

      —–> Sony a6000 sur le terrain, Chartres

      —–> Sony a6000 sur le terrain Là juste deux photos mais une cliquable pour la voir en plus grand

      —–>Sony a6000 sur le terrain, Alluyes petit village entouré d’eau

      D’autres photos avec l’a6000 et le 18-200mm version 1 :

      —–> Sony a6000 sur le terrain, petite détente dans le Perche


    • Claude B.

      Merci, j’apprécie énormément. :)


    • pepite

      L’avantage en plus de ce boitier est son faible encombrement (surtout avec le 16-50mm), je l’emporte partout.


    • Espresso

      Je l’ai acheté lors du salon de la photo à Paris, il est passe partout, la mise à jour 2-0 était déjà faite,
      Je trouve e 16-50 au premier essai très bon, par rapport aux commentaires que j’ai lu autre-part.


    • pepite

      Le 16-50mm est effectivement très bon surtout pour un zoom, il y a parfois un peu de distorsion en grand angle, mais dans l’ensemble pour un objectif de kit il est bien meilleur que ceux que l’on trouve habituellement en kit.


    • Espresso

      Effectivement, je suis surpris de ses capacités, et je vais y rajouter un Nikkor 85mm 2 AIS lorsque j’aurai reçu la bague qui va bien.


    • pepite

      Si tu l’as acheté après le 30 octobre, tu peux te faire rembourser 50 euros sur ton a6000 avec les promos de noël. C’est toujours bon à prendre.


    • lepez

      bonjour a tous, je suis tout nouveau dans l’univers de la photo!
      Je me permets de vous demander de l’aide dans l’achat de mon premier appareil photo.
      Depuis mon voyage a Madagascar, je suis tombé amoureux de la photo….
      Je partirai plus vers un hybrid mais est ce une bonne idée?
      Concernant mon utilisation , je souhaiterai:
      faire vidéo
      portrait/paysages/animaux
      selfis avec les enfants malgaches héhé
      Une practicité d’utilisation

      Voila, si quelqu’un pourrais m’aidé dans le choix de mon boitier et d’objectif ça serait vraiment super méga cool.
      Merci d’avance


    • pepite

      Bonjour et bienvenue :-)

      C’est une très bonne idée de partir sur un hybride, tous les appareils permettent maintenant de filmer des videos en plus de prendre des photos.
      Pour les selphies il faut que ton appareil ait un écran qui puisse se retourner à 180 degrés ce qui est le cas par exemple du Sony a6000 ou de l’Olympus E-M5 II mais pour l’Olympus si tu démarres je ne te le conseille pas vu le fouillis des menus.

      Tu ne dis pas quel est ton budget mais le Sony a6000 est un excellent appareil photo et l’objectif 16-50mm est également très bon, il fourni avec le boitier , si ton budget te le permet tu peux aussi l’acheter en double kit avec le 16-50mm + le 55-210mm ce qui te permettrait aussi de prendre des gros plans tout en étant assez loin de ton sujet à photographier.


     Leave a reply