• Quelques macros au Canon 100 macro

    Canon 5D et bonnette Canon - pissenlit

    Ici avec le 5D, Priorité ouverture, ouverture f/5.6 - 1/400ème à 250 iso. Bonnette Canon ajoutée au 5D.

    Le Canon 100 macro f/2.8 est ici monté avec en plus une bonnette macro Canon, c’est le seul qui batte le Pentax K-x avec le 100 macro f/2.8 WR de la marque.
    Les photos suivantes sont avec le 40D qui en-dessous au niveau résultat alors que je n’ai pas monté la bonnette dessus.
    Le 5D sort grand gagnant de cette série de tests, puis le Pentax K-x et en dernier le 40D.

    Il était intéressant de tester les 3 appareils à la suite, le deux Canon avec le même objectif Canon 100 macro F/2.8, et le Pentax K-x avec le Pentax 100 macro WR.

    Le différence de définition entre les deux Canon est flagrante, tant au niveau des détails que des fondus d’arrière plan où le 5D présente bien plus de nuances et un plus joli bokeh Ils partageaient pourtant le même objectif. Et en plus j’avais ajouté une bonnette sur le 100 macro avec le full frame 24×36 (5D). Le grand capteur prouve ici sa supériorité et ce n’est pas l’objectif qui est responsable des clichés un peu moins bons avec le 40D.

    Quand aux photos en hautes sensibilités c’est le Pentax qui joue les troubles fêtes comme on peut le voir dans les deux articles que j’ai dédié au Pentax 100 macro WR. Le Pentax K-x est capable de produitre à 800 iso des photos aussi bonnes et même souvent meilleures que celles du 40D à 200 iso ! Un autre atout de l’objectif macro Pentax est de pouvoir s’approcher plus près qu’avec le 100 macro Canon. Par contre à 250 iso le Canon 5D reste devant le Pentax pour la finesse des détails, c’est flagrant quand on regarde les photos en pleine résolution. Cela ne veut pas dire que le Canon 40D soit mauvais dans cet exercice, c’est juste qu’il est dominé par le full frame et l’excellent petit Pentax K-x dans certains cas.

    Les photos avec le 40D :


    araignee 40D et 100 macro

    Priorité ouverture, ouverture f/5.6 1/400ème à 200 iso.


    araignee 40D et 100 macro Canon

    Priorité ouverture, ouverture f/5.6 1/320ème à 200 iso.


    pucerons 40D et 100 macro

    Priorité ouverture, ouverture f/6.3 vitesse 1/200ème à 200 iso.


    Le soleil revient enfin, les insectes aparaissent, s’activent et même les pucerons roses sont au rendez-vous et ont commencé à constituer une famille.

    Je retrouve avec joie mon 100 macro Canon, les fonds flous sont assez jolis comme avec le Pentax K-x mais sont moins fondus sur les photos en pleine résolution. L’autofocus plus sélectif sur le Canon 40D permet parfois de s’en servir en macro, alors qu’avec le Pentax il est pratiquemet toujours obligatoire de passer en mise au point manuelle, la surface couverte par le collimateur de mise au point étant un peu grande en macro, par contre je ne retrouve pas avec le 40D autant de détails à 200 iso que j’en ai avec le Pentax, le Canon 40D donne vraiment sa quintessence à 100 iso alors que je peux prendre des macros à 800 iso avec le Pentax. Ca tient au boitier et non à l’objectif puisqu’avec le 5D cet objectif au piqué exceptionnel donne toute sa quintessence.

    C’est dommage, elles sont moins jolies que celles que j’ai faites ce matin et que j’ai ajouté à l’article sur le Pentax 100 macro F/2.8 WR que vous pouvez voir ici en fin d’article sur cette page :

    http://www.aubade-photos.com/blog6/?p=5528



    7 responses to “Quelques macros au Canon 100 macro”


    • pepite

      Il était intéressant de tester les 3 appareils à la suite, le deux Canon avec le même objectif Canon 100 macro F/2.8, et le Pentax K-x avec le Pentax 100 macro WR

      Le différence de définition entre les deux Canon est flagrante, tant au niveau des détails des fondus d’arrière plan où le D présente bien plus de nuance et un plus joli bokeh Ils partageaient pourtant le même objectif. Et en plus j’avais ajouté une bonnette sur le 100 macro avec le full frame 24×36 (5D). Le grand capteur prouve ici sa supériorité et ce n’est pas l’objectif qui est responsable des clichés un peu moins bons avec le 40D.

      Les fonds avec le 40D manquent de nuances et on a un peu l’impression d’avoir un mur derrière, je préfère la richesse des nuances du 5D. Par contre au niveau du poids le 5D se fait sentir et j’ai rapidement mal au poignet alors qu’avec le petit Pentax K-x muni de son 100 macro WR je peux prendre des macros pendant des heures. J’aurai donc toujours un choix à faire mais il ets certain que j’abandonne le 40D pour les macros, ce sera ou le 5D ou le Pentax K-x.


    • MarcB

      Bonjour Pépite,

      Pour arriver à de si jolis bokehs, il faut quel minimum de distance entre le sujet et l’arrière plan?
      Tu vas me dire que ça dépend de l’ouverture, alors disons pour 5 à 7 d’ouverure pour un macro 100 WR comme le tien, parce que c’est bizarre, avec le mien je n’arrive pas à la même douceur tout en nuance ;-)


    • pepite

      Bonjour Marc ;-)

      Tu as raison la distance à de l’importance, plus on est près plus il faut fermer le diaphragme pour que le sujet soit net. Plus on s’éloigne plus il faut ouvrir le diaphragme pour flouter le fond.
      Si tu recadres fort tes photos il est certain que tu auras besoin d’ouvrir plus le diaphragme pour avoir le même résultat. Sur certaines de ces photos je suis au plus près que le permet l’objectif.


    • MarcB

      Merci pour ta réponse, mais pour me donner une idée, par exemple pour tes pucerons, tu te souviens à quelle distance était l’arrière plan? (en cm ;-) )


    • pepite

      L’arrière plan pour les pucerons est en mètres et pas en cm ;-)
      Je dirai environ 25 m.


    • marcB

      C’est clair maintenant!

      J’étais tout simplement à un facteur 100 du but que je recherche. Bonne journée, je vais me coucher moins bête ce soir :-)


    • pepite

      Ce n’est pas le cas pour toutes les macros, pour l’araignée l’arrière plan est à maxinum 25 cm ;-)

      Dans mes cours photos je crois que j’explique quelque part comment gérer la profondeur de champ, ce qu’il faut faire pour avoir un fond bien flou.
      Il est évident que plus on est loin du sujet photographié plus on sera obligé d’ouvrir le diaphragme, alors que de très près on peut en macro ouvrir parfois jusqu’à f/8 ou f/9 tout en gardant un fond bien flou.

      Pour vous éviter de chercher dans les cours, pour avoir un fond bien flou :

      1) Etre le plus près possible du sujet (je parle de macro pas d’un protrait de personne là, on ne prend généralement pas les personnes à 20 cm de soi).
      2) Que le sujet soit le plus éloigné possible du fond (on ne prend pas une mouche au milieu – et entourée – de brins d’herbes).
      3) On emploie une focale assez longue, en macro le 100mm étant l’idéal, au delà ça devient ingérable à main levée à cause des risques de flous de bougés.
      4) on choisit en général d’ouvrir le plus possible le diaphragme quand c’est possible masi plus on sera près plus on devra fermer le diaphragme pour avoir une zone de netteté quand même supérieure à quelques millimètres.

      Pour les photos de fleurs je suis souvent entre f/2.8 et f/6.3, pour des insectes minuscules il me faut parfois fermer le diaphragme parfois jusqu’à f/8 ou f/9 si l’insecte est minuscule et que je doive m’approcher autant que le permet l’optique.


     Leave a reply