• Bridge Panasonic FZ1000 sur les traces de Sony

    pana_fz1000


    J’ai hésité à lui dédier un article car ce bridge ultra-zoom est un vrai pavé plus gros que certains reflex, vraiment dommage car à part cela il est assez tentant.

    On connait la concurrence que se font Sony et Panasonic. Panasonic vient d’opter de façon étonnante pour un capteur CMOS 1′ Sony qui équipe le superbe compact RX100 décliné depuis en plusieurs versions et son bridge RX10. Comme ces derniers le capteur est un 20 millions de pixels.

    Il est certain que Sony ne va pas manquer de répondre à Panasonic et qu’il va sortir un successeur à son RX10 ;-)

    Les bridges ne présentent que peu d’avantages par rapport aux hybrides (capteurs généralement plus petits et qualité d’image moindre). Seulement voilà Panasonic a choisi d’équiper son gros bridge du même capteur que le RX10 ce qui est un avantage par rapport aux capteurs de bridges qui sont en général dotés de capteurs de compacts classiques 4 fois moins grands, autre avantage le Pana est équipé d’un ultra zoom signé Leica couvrant la plage focale du grand angle au large télé en un seul objectif équivalent 25-400mm f/2.8-4. Le zoom est composé de 15 éléments en 11 groupes, dont 4 ED et 5 lentilles asphériques. Le filetage pour filtres est de  62mm. Sur ce plan côté télé le Panasonic bat le RX10 de Sony équipé lui d’un zoom 24-200mm mais ouvrant à f/2.8 constant.

    Autre avantage du Panasonic FZ1000 son écran de 3 pouces et de 921 000 pixels malheureusement non tactile mais articulé en tous sens  :


    ecran_articule


    Le viseur électronique de 2 359 000 points offre une couverture de 100% et utilise le ratio d’aspect 4:3, ce qui signifie qu’il y a des bandes noires avec les informations de prise de vue en haut et en bas, si vous utilisez le format 3/2. Par contre l’écran est au format 3/2 avec toutes les informations de prise de vue en surimpression sur l’image elle-même. je trouve tout de même bizarre d’avoir opté pour le 4/3 pour le viseur, lors de prises de vues ou de vidéos en 16/9 ça réduit tout de même énormément l’espace de lecture dans le viseur !

    Côté vidéo le FZ1000 devient l’un des premiers bridges permettant de capturer la vidéo en 4K (3840×2160) (mais en MP4 seulement) en plus du 1080p à 60, 30 ou 24 images par seconde (50, 25 et 24 dans les pays PAL) en MP4 ou AVCHD. S’y ajoute le zébra pour indiquer les zones grillées et des profils gamma « comme au cinéma ». Une prise 3.5mm pour microphone est présente mais pas de prise casque. En mode vidéo, l’objectif devient un 37-592 mm en 4K, car seule la partie centrale du capteur est exploitée, comme sur le GH4.

    On notera aussi la stabilisation sur 5 axes sauf dans le mode 4K où l’appareil repasse en stabilisation sur 3 axes.

    Le boitier est bien entendu doté du Wi-Fi avec la technologie NFC.

    L’appareil dispose également d’une option à huis clos de conversion Raw, ce qui est un ajout bienvenu, vous permettant de peaufiner un ensemble de paramètres d’image après que vous avez pris une photo, en appliquant différents réglages de réduction du bruit ou de faire des ajustements de la luminosité.

    Côté format d’image on retrouve les bien pratiques formats différents : carrés, 4:3, 3:2 et 16:9.

    Pour l’espace couleur seul le sRVB est disponible, on regrette de ne pas avoir accès à l’espace Adobe RVB qui permet d’avoir un espace couleur plus étendu et plus riche en nuances.


    Sensibilité

    La sensibilité est ajustable de 125 à 12 800 iso (qui peut être étendue de 80 à 25 600) et vous disposez également d’un mode iso auto.

    La limite supérieure ISO peut être réglée de 200 à 12800 ISO. Il ya aussi un mode i.ISO qui prétend régler la sensibilité en fonction de la rapidité d’un sujet en mouvement. Le mode ISO auto est disponible en mode d’exposition manuelle, mais il n’y a aucun moyen de moyen d’accéder à la compensation d’exposition, ce qui limite l’utilité de cette combinaison. Si vous êtes vraiment passionné, il est possible de contourner cette limitation en combinant mode d’exposition manuel, ISO auto et Bracketing auto.


    Autofocus :

    • Détection de contraste  (capteur)
    • Multizones
    • Centre
    • Un seul point
    • Suivi
    • Simple
    • Continu
    • Détection de visage
    • Live View
    • + mise au point manuelle


    Mode d’exposition :

    Auto intelligent qui est sensé choisir automatiquement le bon mode scène suivant ce que vous photographiez, programme, priorité ouverture, priorité vitesse, mode manuel, plus une multitude de modes scènes.


    pana_fz1000_dessus


    Vous trouverez également sur le dessus du boiter du FZ1000 deux des cinq boutons Fn personnalisables, plus un bouton dédié (en rouge) pour l’enregistrement de vidéo. Le bouton vidéo peut être désactivé, mais ne peut pas être adapté pour faire autre chose. Autour du déclencheur on trouve une commande de zoom (en plus de la bague autour de l’objectif), il y a cinq étapes de vitesse de zoom disponibles. Le témoin Wi-Fi. Sur l’épaule gauche un bouton de réglage pour les modes retardateur, bracketing, intervallomètre, rafale, one shot. Ça c’est très bien vu.



    panafz1000_boutons_dos


    Au dos on retrouve 3 boutons personnalisables Fn3 et Fn4 en compagnie des raccourcis, et le bouton Fn5 qui se trouve à gauche du viseur. Le bouton de lecture des images en vert.


    Obturateur : de 60 secondes à 1/16 000.


    Mesure de la lumière :

    • Multizones
    • Pondérée centrale
    • Spot


    Compensation d’exposition : ±5 (par pas de  1/3 IL)


    Timelapse.


    pana_fz1000_trois_quart


    Vidéo

    Full HD en 1920 x 1080 px, choix de la cadence : il y a du 50p, du 24p, du 25p, du 50i — le tout en AVCHD et son Dolby, ou en MP4 avec son AAC, 50p ou 25p. Vous pouvez vous amuser avec le mode High Speed Video (MP4) en Full HD 25p avec sortie à 100 i/s. Le gamma cinelike est de la partie (façon S-Log2 gamma comme sur le Sony Alpha 7s), sont présents également le zébra, le focus peaking et la sortie HDMI en 4K pour les photos ET la vidéo. il est fourni avec une prise standard de 3,5 mm pou le raccordement d’un microphone stéréo externe.

    Il est aussi possible de filmer en UHD 4K en 3840 x 2160 px à 25p et 100 Mbps, et en MP4, avec son AAC. L’enregistrement en 4K n’est disponible qu’en sélectionnant le mode vidéo manuel. Notez également que le FZ1000, tout comme le GH4, n’utilise que la portion centrale du capteur l’optique devient donc un 37-592 mm et perd le côté grand-angle.

    La qualité d’image est excellente, le piqué bien présent, le niveau de détail étonnant et en 4K, un arrêt sur image revient à observer une belle photo issue d’un excellent boîtier 8 Mpx.
    Le micro intégré est particulièrement bon, avec une bonne spatialisation, un bon filtrage du souffle et une excellente résistance à la saturation.

    A noter : pas de prise casque et l’autofocus en 4K se montre extrêmement lent. Pour l’enregistrement vidéo 4K fiable le DMC-FZ1000 SD-utilise des cartes mémoire de la nouvelle classe de vitesse 3 (U3) UHS. Cette norme garantit une vitesse d’écriture min.de 30 Mo/s, conforme à ce qui est requis pour des enregistrement vidéo 4K.

    Les vidéo 4K peuvent être enregistrées pour une durée de 29 minutes 59 secondes sur des cartes mémoire SDXC/SDHC UHS de la classe de vitesses 3 (U3) avec un débit binaire élevé de 100 Mbits/s ou plus.

    Mode iA+(Auto Plus intelligent) pour la vidéo
    Le mode Auto intelligent facilite, avant tout pour les débutants, la prise d’images techniquement sans faute. Il englobe de nombreuses aides à la prise de vue comme le Tracking-AF, le choix automatique de programmes de scènes ,la reconnaissance de visages et la commande ISO intelligente. En mode iA+- il est possible en outre d’adapter individuellement la netteté de l’arrière plan, la correction d’exposition et la balance des blancs.


    La bague autour de l’objectif de l’FZ1000 peut être utilisé pour contrôler le zoom ou la mise au point, déterminé par un interrupteur sur le côté de l’objectif (Bouton (Zoom/focus), le bouton du dessous sert à activer ou non la stabilisation.

    On regrette un peu que la sortie USB soit restée en USB 2 plutôt qu’en USB 3.

    Energie : Batterie lithium-ion DMW-BLC12PP (la même que pour le FZ200) permettant environ 360 photos par charge. Un chargeur de batterie est fourni.
    Cartes mémoire :  SDHC SDXC
    Poids : 831 grammes
    Dimensions :  13.7 x 9.9 x 13.1 cm. Le FZ1000 est un grand appareil photo, même en comparaison avec son seul rival réel, le RX10. Il est plus grand, plus large et beaucoup plus profond que le Sony RX10 et il est aussi plus imposant que pas mal de reflex.


    PRIX

    Sortie mi-juillet au prix de 900 € à peu près le même prix où l’on peut trouver le RX10 actuellement.

    Un boitier vraiment très bien pensé, avec une vraie bague de zoom, rare sur un bridge, un écran orientable en tous sens, et tous les réglages utiles même pour les experts. Il n’est pas sans rappeler le défunt FZ50 qui avait ses fans, avec tous les progrès en plus. Il est vraiment dommage qu’il soit aussi encombrant !

    A noter à propos de la vidéo 4K du Panasonic FZ1000 qui laisse croire que l’on est dans un format pro, il s’agit ici d’un 4K « light » en MP4.  Le format de XAVC permet l’enregistrement Full HD à un débit de données de 50 Mbps avec une compression plus faible pour une meilleure qualité vidéo. Le Panasonic FZ1000 ne permet pas l’enregistrement au format XAVC.

    Mise à jour avril 2015

    On trouve actuellement le FZ1000 autour des 760 euros.


    Mise à jour juillet 2014 :

    Dpreview vient d’accorder un Gold Award au Panasonic FZ1000


    auto


    ______________________________________________________________

    Dynamique

    Si vous trouvez que la dynamique n’est pas assez étendue, (elle est inférieure à celle du Sony a6000 et encore plus à celle du Sony A7), il y a une possibilité de gagner énormément de détails dans les zones claires en réglant le boitier sur le mode iDR (modes iDynamic) tout en appliquant une compensation négative. Les meilleurs résultats sont avec soit iDR standard + compensation d’exposition de moins 2/3 soit iDR Haute + compensation d’exposition de moins 1 1/3.

    Je mets le graphe pour que voyez bien la différence :

    dynamique_iDR_pana_fz1000


    Ca parle tout de suite ;-)

    La dynamique du FZ1000 par rapport aux Sony RX10 (bridge qui comporte le même capteur), Sony A6000 (hybride APS-C) et Sony A7 (full frame) en mode DR off :


    dynamique_comparee


    C’est toujours intéressant de comparer et de voir que si le Panasonic manque un peu de dynamique en mode auto, avec le mode iDR il devient tout de suite plus intéressant et on compense largement. Dans ce mode réglé sur iDR High + compensation il arrive à une dynamique même un chouïa meilleure dans les hautes lumières que le A7 (lui étant réglé en en mode DR off mais quand même, c’est presque un exploit pour un bridge). Il sera donc intéressant d’utiliser le Panasonic FZ1000 en mode iDR en basse sensibilité Iso.

    Il est évident qu’en qualité d’images particulièrement en faible luminosité le a6000 ou le Sony A7 sont nettement meilleurs mais ce n’est pas le même prix non plus et le Panasonic offre l’avantage d’un tout en un avec son objectif à large plage focale. L’appareil photo pour le voyage par excellence si on accepte son encombrement qui est celui d’un reflex.

    D’après Dpreview c’est vraiment le meilleur bridge qui existe à l’heure actuelle.


    __________________________________________________________________________


    Mise à jour août 2014

    Le Panasonic FZ1000 vient de recevoir le Prix EISA de meilleur bridge.

    eisa-logo


    ___________________________________________________________________________

    Mise à jour 15 septembre 2014

    Panasonic a annoncé une mise à jour du firmware pour le Lumix DMC-FZ1000. Comme son grand frère le Lumix GH4, le FZ1000 gagnera un mode photo 4K, qui règle automatiquement les paramètres de prise de vue optimisés pour les images fixes et permet la capture 4K dans une variété de formats d’image. D’autres modifications comprennent l’ajout de l’enregistrement vidéo 4K à 23,98p en MP4 / mode AAC et trois nouvelles versions pour le son de l’obturateur.

    La mise à jour sera disponible début octobre sur le site Panasonic.


    Mode d’emploi de FZ1000 en français

    J’avais complètement oublié que pour le mode d’emploi il fallait passer pas le site canadien, maintenant que je l’ai retrouvé, je partage le lien avec vous ;-)

    —– > Panasonic FZ1000 mode d’emploi


    ___________________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur le lien) :

    Bridge Panasonic FZ1000 sur le terrain


    25 responses to “Bridge Panasonic FZ1000 sur les traces de Sony”

    • Rectificatif : en mode obturateur électronique la vitesse monte à 1/16.000e s. (et seulement 1/4.000e s. en mode mécanique)
      Un inconvénient pour moi : la taille et le poids. On est nettement au-dessus d’un réflex d’entrée de gamme…


    • pepite

      Jacques,

      Je suis totalement d’accord avec toi pour la taille et le poids, c’est pourquoi j’ai longuement hésité à lui dédier un article.

      Dommage car il est très complet, franchement Panasonic aurait pu réduire la taille, quand on voit que Sony est capable de faire entrer un capteur full frame dans un boitier bien plus petit, il y a des progrès à faire du côté encombrement. Ce serait alors le bridge idéal pour les voyages et son écran orientable en tout sens est un vrai plus.

      Il a un autre atout par rapport au RX10 de Sony : un autofocus bien plus rapide.

      Malgré sa taille je pense qu’il aura du succès, les nostalgiques du FZ50 d’il y a quelques années pourraient se laisser tenter.

    • « Malgré sa taille je pense qu’il aura du succès, les nostalgiques du FZ50 d’il y a quelques années pourraient se laisser tenter. »
      Heu, non, très peu pour moi, le zoom est électrique, ce n’était pas le cas du FZ50. Sauf que pour la vidéo, c’est utile, mais en principe un APN c’est pour faire des photos.

      « Les bridges ne présentent que peu d’avantages par rapport aux hybrides »
      je ne saisis pas bien le sens de cette phrase.
      Mais bon, fallait-il vraiment en parler de ce FZ?


    • pepite

      Ceci tu as lu trop vite mon article ! Le FZ1000 a une bague de zoom manuel sur l’objectif.

      Si tu as lu l’article en entier tu as dû voir qu‘il y a le choix entre zoom manuel et zoom électrique, le zoom est électrique à partir de la commande autour du déclencheur mais il y a aussi une bague autour de l’objectif qui permet de commander soit la mise au point manuelle, soit le zoom manuel, il suffit de choisir la position ad hoc du bouton situé sur le côté de l’objectif (c’est expliqué dans l’article).

      Je remets une image en gros plan du bouton qui permet de baculer entre le focus et le zoom pour la bague entourant l’objectif :

      auto

      Donc soit on se sert de la couronne autour du déclencheur pour zoomer de façon fluide et régulière, soit on passe en zoom manuel en plaçant le bouton poussoir sur l’objectif en position zoom et la bague autour de l’objectif permet de zoomer manuellement.

      Malgré son encombrement il y a des personnes qui ne désirent pas devoir changer d’objectifs et il est impossible d’avoir cette plage focale avec un hybride ou un reflex en un seul objectif et pour le même prix. Il y a donc toujours des compromis à faire, soit partir sur un plus grand capteur (micro 4/3, APS-C ou full frame) et une meilleure qualité d’image, et avoir le choix des objectifs (dont des extra-plats (pancake) pour réduire l’encombrement) mais devoir avoir au moins deux optiques pour couvrir cette plage focale, soit se contenter d’un capteur 1 pouce (mais déjà plus grand que les capteurs de compacts) et profiter de la large plage focale du FZ1000. Il a un autre avantage par rapport à l’autre bridge possédant cette taille de capteur (le Sony RX10) : un autofocus bien plus rapide.

      La qualité d’image est en net progrès par rapport au FZ200 qui avait une fâcheuse tendance à griller les hautes lumières, il semble au premier abord que la mesure de la lumière soit nettement mieux gérée avec une dynamique plus étendue. Si le FZ200 était un très bon boitier quand il est sorti, les progrès ont été tels depuis qu’il fallait absolument que Panasonic fasse de réels progrès concernant la dynamique. Le piqué sans arriver à ce que l’on peut obtenir avec un hybride de moyenne ou haut de gamme est aussi convainquant. La gestion des hautes sensibilités est aussi nettement meilleure que celle du FZ200. Les tirages papier en A3 ou A3+ ne poseront aucun souci (à condition bien sûr de ne pas recadrer comme un fou).

      Des exemples de photos prises sur le terrain sont disponibles sur Dpreview : —–> Dpr_exemples_d_images

      Mon plus gros reproche est évidemment (je sais, je répète), l’encombrement de cet appareil. Si on n’atteint pas la richesse des nuances d’un capteur de taille supérieure et doté de l’espace couleur Adobe RVB le Panasonic FZ1000 se positionne comme le meilleur bridge à large plage focale actuel.

    • Sympa ce nouveau bridge, si je devais remplacer mon fidèle FZ-28 (qui fonctionne encore très bien) je pense que je me laisserai tenter par celui là :)

    • Personnellement, je les ai tous essayés, sauf le FZ100, dont la qualité d’images était bien inférieure au FZ38.
      Le FZ200, que j’ai, était lui aussi bien inférieur à son prédécesseur, le FZ150, à fond de zoom (aberrations chromatiques, piqué, stabilisation, tout était moins bon). Seuls points nettement supérieurs: la montée en ISO, et le viseur. A l’expérience, l’ouverture à 2.8 constant n’apportait pas grand chose, et devait mener à des compromis optiques qui pénalisaient la qualité de la photo.
      C’est d’ailleurs pour ça que le fait que ce zoom n’ouvre qu’à 4 dès 100 mm, et non 2.8, ne me gène pas plus que ça.

    • Un test assez détaillé ici : —–> techradar_panasonic_fz1000.


    • pepite

      Il est confirmé que le capteur du Panasonic FZ1000 est bien le capteur Sony qui équipe le Sony RX100 mark III, Sony envisage aussi de vendre son capteur à Fuji et Samsung. Le futur Fuji X30 devrait comporter lui aussi ce capteur Sony.


    • pepite

      Dpreview vient d’accorder un gold award au Panasonic FZ1000

      auto

      En fin de mon article je vous ai ajouté les graphes de la dynamique qui sont intéressants à regarder.

      Il commence à être disponible et vous devriez pouvoir le trouver sous les 850 euros en cherchant un peu. Je le trouve cher par rapport à des hybrides qui ont quand même un capteur plus performant, mais il ne faut pas oublier la plage focale de ce bridge. Si vous aimez disposer d’un gros télé sans avoir à changer d’objectif et sans dépenser encore plus il n’y a pas vraiment le choix.


    • pepite

      C’est très certainement le meilleur bridge actuellement sur le marché, j’ai eu l’occasion d’en voir des images sur le terrain, l’appareil donne des résultats étonnants, surtout quand il est réglé en iDR (voir le détail dans l’article). C’est d’ailleurs ainsi qu’il faut, à mon avis, l’utiliser.

      Même en macro il ne démérite pas :

      auto

      Malgré le peu de contraste l’appareil a bien fait la mise au point là où il le fallait, un crop de l’image ci-dessus :

      auto

      Avouez que pour un bridge c’est excellent !

      Focale 146mm (équivalent 400mm) ouverture f/4 vitesse 1/800ème de seconde, 125 iso. A fond de zoom et mode macro.

      Une autre photo prise cette fois à 1600 iso, plus que correcte, je vais vous ajouter un crop, par contre à partir de 3200 iso la perte de qualité est plus nette, à mon avis il ne faut pas dépasser les 1600 iso.

      auto

      Le crop n’est pas à 100% (j’aurai dû trop couper pour le placer dans un commentaire) mais aux environs de 70% :

      auto

      En tout cas niveau gestion du bruit il n’y a rien à dire ça reste propre à cette sensibilité même si il y a logiquement de la perte de piqué c’est tout à fait exploitable.

      Focale 146mm (équivalent 400mm) ouverture f/4 vitesse 1/40ème de seconde.

      Merci à Jacques qui m’a transféré les images brutes de capteur. Je n’ai pas post-traité les photos je les ai juste redimensionnées pour le web.

      Panasonic exploite superbement le capteur Sony du compact Sony RX100 mark III avec son bridge fz1000 ! L’obectif 25-400mm ne semble pas non plus démérité quand on voit la qualité des images à fond de zoom.


    • Olivier

      Bonjour,

      Pour moi, deuxième renvoi du FZ1000. Deux exemplaires différents qui souffrent du même problème, à savoir un bruit constant en fonctionnement et ce même bruit qui parasite les vidéos en ambiance calme.

      Voici un lien vers 2 videos qui vous montrent le phénomène:

      —–> Exemple1

      —–> Exemple2

      Donc puisqu’il semble par mes différentes investigations que tous les modèles ne sont pas touchés, je vais attendre la disponibilité en magasin « réel » pour tester l’affaire avant achat.

      Bonne journée.


    • pepite

      Je suppose que les deux exemplaires venaient de la même série reçue par le vendeur.


    • pepite

      Le prix commence à baisser, on peut le trouver actuellement sous les 850 euros ce qui commence à devenir plus raisonnable :-)

    • Je l’ai payé 865 € port compris, le jour de la sortie, ca ne fait donc pas une grosse baisse, pour le moment ! Mais ca va venir… ;-)


    • pepite

      Sony va bientôt répondre à Panasonic en sortant bientôt un RX20 avec le même capteur et la vidéo 4K.


    • pepite

      Je viens de regarder encore une fois les photos issues du FZ1000, l’objectif 25-400mm f/2.8-4 Leica est tout de même un modèle du genre surtout pour un zoom avec une telle plage focale. Aujourd’hui j’ai surtout scruté les photos au grand angle pour voir la distorsion près des bords de l’image. Je dois dire chapeau, pas une ombre de courbure sur les sujets près des bords, (exemple poteaux ou troncs d’arbres en périphérie).
      Encore une fois chapeau à Panasonic qui a su intégrer le meilleur dans son boitier. Pour un bridge les images sont vraiment très étonnantes.


    • Corbes

      Ce que je vais dire n’enlève rien à l’excellente qualité de cette optique mais, en ce qui concerne la distorsion, elle est corrigée informatiquement par le boîtier. La réalité doit être tout autre car, pour obtenir une très bonne optique avec une telle amplitude, l’opticienn laisse en général « filer » un paramètre qui est généralement la distorsion, puisqu’il sait la corriger par ailleurs.

      Mais, seul compte le résultat final ! :-)


    • pepite

      Il est certain que sur une telle plage focale le boitier corrige, mais j’ai déjà vu des optiques avec une plage nettement moins large garder de la distorsion. Ca doit tout de même un sacré travail pour les ingénieurs d’arriver à ce résultat en sortie de boitier, aussi bien optiquement (un 25-400mm doit demander un sacré travail quand on voit par exemple la qualité du piqué à fond de zoom) que pour la correction des distorsions sur ce type de zoom.

      Comme tu dis c’est le résultat qui compte ;-)


    • Corbes

      Evidemment, et on voit là le savoir-faire de Leitz pour la partie optique, et de Panasonic pour le traitement de l’image.


    • pepite

      et de Sony pour le capteur ;-)

      Mais il faut reconnaître que Panasonic a vraiment fait fort puisqu’il tire un meilleur parti du capteur avec le FZ1000 que Sony avec son bridge RX10 doté du même capteur. Un comble ;-) Surement à cause de l’optique Leica bien sûr qui équipe le Pana.


    • GRAND

      Je n’arrive pas à me décider. Entre la concurrence que se livrent PANASONIC SONY et les autres, quel bridge choisir, pour faire de la photo animalière ? Merci de m’aider dans mon choix cornélien. Cordialement.


    • pepite

      Pas évident effectivement mais pour de la photo animalière avec un bridge vu la qualité du Panasonic et son zoom à 400mm je prendrai le Panasonic FZ1000 tout en sachant qu’on sera quand même en-dessous de ce que donne un reflex avec une optique de 400mm.


    • pepite

      On trouve actuellement le Panasonic FZ1000 autour des 760 euros.


    • vasseur

      Bonsoir,
      Concernant le mode vidéo, qu’entendez-vous précisément par « L’enregistrement en 4K n’est disponible qu’en sélectionnant le mode vidéo manuel »?
      Merci de vos commentaires car je cherche à évoluer depuis un caméscope full HD plus APN d’entrée de gamme vers un appareil unique qui me permette de filmer et prendre des photos dans les meilleures conditions. Donc la 4K.
      Et en utilisant les automatismes sur l’ouverture, la vitesse et l’autofocus.
      Donc je me demande ce que vous entendez par « mode manuel » en video 4K.
      Cordialement
      G Vasseur


    • pepite

      Le mode d’exposition M (tout manuel)
      Pour maitriser le mode M il faut déjà bien connaitre son appareil, savoir quelle mollette tourner pour ouvrir le diaphragme et quelle mollette tourner pour modifier la vitesse d’obturation.

      Avec ce mode vous pourrez équilibrer l’image comme vous le voulez, mais c’est justement là toute la difficulté de l’exercice, l’équilibre entre les 3 paramètres vitesse-ouverture et sensibilité ISO rendra vos vidéos plus propres mais est plus délicat à utiliser surtout en vidéo. Vous pourrez ainsi maîtriser l’exposition (sur-exposée, neutre, sous-exposée) mais aussi la profondeur de champ comme vous le souhaitez. Les modes PASM (programme, mode priorité ouverture, mode priorité vitesse et mode manuel) existe sur tout les appareils photos experts. Les experts et les pros utilisent en priorité le mode priorité ouverture pour pouvoir gérer la profondeur de champ.

      Le désavantage du mode P en vidéo :
      L’appareil choisi à votre place le réglage de l’exposition et ça n’est pas toujours la meilleure chose à faire. A des endroits de l’image que vous ne contrôlez pas mais que l’appareil contrôle, vous risquez du coup d’obtenir une vidéo qui ne sera pas très agréable à regarder car vous aurez un problème de changement d’exposition. Un exemple : amusez-vous à mettre votre appareil en mode P, et sans même enregistrer, à cadrer une zone claire puis à glisser ensuite votre cadre vers une zone un peu plus sombre : l’exposition va changer du tout au tout et surtout brutalement. Un peu comme si vous filmiez devant une église en plein soleil et que vous décidiez d’entrer dans l’église tout en filmant, le changement d’exposition sera brutal et désagréable à regarder lorsque vous montrerez la vidéo à votre entourage. Même résultat à la plage lorsque vous filmez une personne en train de se baigner avec la mer en horizon, il suffira de légèrement filmer le ciel ensoleillé pour que le calcul automatique de l’exposition soit totalement largué : les personnes que vous filmez dans l’eau seront trop sombres car l’appareil aura calculé l’exposition sur le ciel bien trop lumineux par rapport à l’eau.

      Le mode d’exposition A ou Av (priorité à l’ouverture)
      En choisissant ce mode, vous commencez déjà à prendre le contrôle d’au moins un élément du calcul d’exposition. En prenant le contrôle de l’ouverture du diaphragme de l’appareil, vous pourrez mieux maîtriser la profondeur de champ et l’appareil se chargera de calculer la vitesse d’obturation. En général sur la plupart des derniers reflex/hybrides ce mode est suffisant pour faire de jolies vidéos. Il faudra toutefois faire attention à surveiller la vitesse d’obturation si vous filmez dans des endroits sombres. Car si vous avez un objectif qui n’ouvre pas beaucoup, par exemple un 18-55mm à ouverture F3.5 maxi, vous risquez d’obtenir des résultats moyens si vous comptez filmer en soirée avec ce mode d’exposition. La vidéo risque en effet de saccader, cela voudra dire que l’appareil diminuera sa vitesse d’obturation pour essayer de faire rentrer plus de lumière. Mais qui dit baisse de la vitesse d’obturation, dit saccades ou effets de trainées sur la vidéo. Ou l’appareil augmentera la sensibilité ISO ce qui peut être une bonne solution en laissant la gestion des iso en mode automatique, par contre pour les endroits très sombres la vidéo risque d’être assez bruités mais avec les derniers boitiers experts on peu limiter la montée en sensibilité, par exemple max 1600 iso, pour ne pas perdre trop en qualité d’image.

      Le verrouillage de l’exposition
      Disponible sur tous les appareils experts.
      Si vous utilisez un des modes semi-automatiques comme P, A, ou S, vous avez la main sur un des paramètres d’exposition et l’appareil gère le reste pour les modes A et S. Il existe une solution sur la plupart des reflex/hybrides pour verrouiller l’exposition, l’enregistrer en quelque sorte à un moment donné et empêcher l’appareil de refaire l’exposition si vous bougez votre plan. Le verrouillage de l’exposition est illustré en général sur la plupart des appareils par une étoile en bas en droite de l’écran de l’appareil. Ainsi si vous filmez un endroit lumineux et que votre plan glisse sur un endroit un poil plus sombre l’exposition ne changera pas et ce sera plus sympa à regarder ensuite. Sur mon appareil Sony c’est la touche « AEL » qui sert cette fonction. Ce « verrouillage » pourra ainsi vous éviter ce changement d’exposition qui n’est pas très agréable lorsqu’on regarde une vidéo. Cela reste une solution pour débuter avant de maitriser le mode tout manuel.
      Il suffit avant d’entamer votre tournage juste de « viser » par exemple pour un panoramique un endroit entre la partie de scène la plus éclairée et la partie de scène qui sera la moins éclairée, et d’enregistrer cette exposition grâce au bouton dédié. Vous aurez donc une exposition moyenne qui évitera d’avoir des changements brutaux d’exposition.
      _____________

      Concernant la 4K il faut penser qu’il vous faut d’une part une carte mémoire SD compatible Panasonic recommande pour le Lumix FZ1000 des cartes mémoire de la nouvelle classe de vitesse 3 (U3) UHS. Cette norme garantit une vitesse d’écriture min.de 30 Mo/s, conforme à ce qui est requis pour des enregistrement vidéo 4K. Et surtout un ordinateur puissant (minimum quad coeur Intel i7) disposant d’au moins 16Go de mémoire, d’un disque dur rapide et d’une excellente carte graphique (fonctionnalité UHD comme étant supportée, minimum GTX970).

      Pour la taille des disques durs il faut savoir qu’en 4K UHD (ce sera encore plus lourd en 4K cinéma) la minute pèse 600Mo et l’heure 36Go. 10 vidéos d’une heure pèseront donc 360 Go.

      Vous avez besoin d’un écran d’ordinateur capable de lire des vidéos en 4K si vous souhaitez lire correctement en 4K. Si vous devez faire des montages 4K, cela implique qu’il faut un écran capable d’afficher le 4K et une machine de course capable de traiter ces fichiers très lourds. Votre budget va exploser !

      FZ1000 peut aussi enregistrer des vidéos en Full HD de haute résolution avec 1.920 x 1.080 pixels et 50p au format AVCHD-Progressive (MPEG-4/H.264)*2 ou alternativement, avec MP4 et 50p, lorsqu’est requise la plus grande compatibilité possible avec des PCs ou des appareils mobiles. Les émissions de télévisons sont actuellement passées en TNT HD au format 1920×1080 donc en full HD, si l’on a pas la chaîne graphique pour monter des films en 4K c’est une solution qui revient nettement moins cher au niveau matériel. Ce serait dommage de filmer en 4K pour au final visionner les vidéos sur une télé ou un ordinateur qui ne soient pas capable d’afficher cette définition.


     Leave a reply