• Pentax K-S1 chez Ricoh, du bling bling sans réelles nouveautés mais un excellent capteur


    KS1


    On reprend les boitiers précédents, on fait un mélange de tout ça, on secoue bien, on ajoute des lumières (bonjour la discrétion pour les photos de spectacles) et voilà le K-S1. Heureusement, il semble que les éclairages soient désactivables.

    Oh que je suis méchante !

    Je ne vais donc pas trop m’appesantir sur ce boitier reflex de 20 millions de pixels vous l’avez compris (le capteur Sony devrait quand même très logiquement, quand on connait les derniers capteurs de la marque, être à la hauteur), on perd malheureusement la molette de réglage des modes qui va se retrouver bizarrement en couronne autour du bouton arrière :


    K-S1 dessus


    Le cercle lumineux autour du déclencheur passe du vert en mode photo, au rouge en mode vidéo.

    Le K-S1 pourra tenter les grands enfant par ses couleurs (12 au choix dont 3 en standard : bleu, noir et blanc.) car en plus d’avoir des diodes partout vous aurez le choix parmi ces coloris :


    KS1colors


    Quelques spécifications tout de même : le capteur est stabilisé et est également dépourvu de filtre passe-bas comme le K5 II. Côté sensibilité le K-S1 pourra opérer entre 100 et 51 200 ISO comme le K50.

    Les spécifications de la cellule et du module autofocus ou encore l’obturateur au 1/6000ème de seconde sont des caractéristiques des K50 et K500.

    On retrouve la mesure d’exposition sur 77 segments ainsi que l’AF confié au Safox IX i+ et à ses 11 collimateurs, dont 9 en croix. Le K-S1 conserve le mode TAv, qui permet de régler librement vitesse et ouverture en laissant à l’appareil le soin de choisir la sensibilité idéale.

    On retrouve aussi l’écran LCD 3 pouces (7,6 cm) affichant 921 000 points des modèles antérieurs, l’écran n’est ni tactile, ni orientable.


    KS1_dos


    Côté vidéo, comme le K50, le K-S1 filme en full HD, mais seulement à 30p, avec une prise de son stéréo mais sans possibilité de brancher un micro externe.

    Le mode rafale plafonne à 5,4 images par seconde avec 20 vues maximum en JPEG, et 5 en RAW.

    Les nouveautés techniques se limitent au duo capteur-processeur et aux lumières.

    Pas de Wi-Fi hormis par carte SD Wi-Fi optionnelle, pas de GPS intégré, contrairement au K50 le boitier n’est pas tropicalisé.

    Les lumières :

    Les LED sur le grip et peuvent avoir plusieurs significations : indicateur du nombre de visages détectés lorsque le mode adéquat est utilisé pour la prise de vue, indicateur de temps lorsque le retardateur est utilisé, etc. Par contre elles ne servent pas de jauge de batterie. De toute façon comme on vise dos aux lumières, franchement…

    Au dos du boîtier, la molette est également lumineuse. Le mode choisi est automatiquement illuminé en vert, alors que le bouton « OK » devient bleu lorsque le déclenchement est possible. Le bouton de déclenchement est lui aussi rétroéclairé et et change de couleur selon le mode : vert en photo, rouge en vidéo.


    pentax_k-s1_profil


    Sur le coté le bouton pour basculer de mise au point autofocus (AF) à mise au point manuelle (MF).

    Un flash intégré est présent avec une synchro X de 1/180ème de seconde.


    pentax_k-s1-flash-up



    Energie : batterie lithium-ion D-LI109 permettant environ 410 photos par charges. Chargeur externe fourni.
    A noter que pour un reflex c’est assez étonnant mais la trappe de la batterie qui est située sous le boitier accueille aussi la carte mémoire alors que sur la majorité des reflex la carte mémoire possède un logement séparé accessible sur le coté de l’appareil.

    Dimensions : 12.10 x 9.30 x 7.00 cm
    Poids sans objectif : 558 grammes


    Question prix on est proche du K-50 alors que ce dernier est tropicalisé, on aurait donc dû logiquement voir le Pentax K-S1 moins cher, et bien non il est annoncé à 649 € nu, et à 699 € avec un 18-55 mm.

    Dpreview a eu la même réaction que moi et dit : « La grande question est pourquoi on acheter la K-S1 quand le Pentax K50 est étanche et moins coûteux. »

    C’est très certainement un excellent boitier, il n’y a plus qu’à espérer que le nouveau capteur fasse la différence ;-)


    ___________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur le lien) :

    Pentax K50 et K500

    Pentax K3


    4 responses to “Pentax K-S1 chez Ricoh, du bling bling sans réelles nouveautés mais un excellent capteur”


    • pepite

      A part le look on perd la tropicalisation et la molette des modes mais on gagne un nouveau capteur, surement pas de quoi changer de boitier. Reste à voir la qualité des images avec le capteur 20 millions de pixels. On attendait plutôt un K4 avec écran orientable et tactile, le Wi-Fi, etc mais il semble pour le moment que ce ne soit pas prévu… mais sait-on jamais ;-)

      Ne croyez pas que je n’aime pas Pentax, j’ai énormément apprécié les derniers Pentax créés par… Pentax, mais depuis que Ricoh a repris la marque même si il faut saluer l’excellence du Pentax K3 on a surtout des déclinaisons multiples du K5… K5 II, K5 IIs, K30, K50, K500…


    • stan

      Je pense que les Pentaxistes attendaient plus un K FF qu’un sapin de Noêl !

      Pour le K 5 iis il faut bien choisir ses sujets, je confirme. Autrement j’en suis très satisfait.

      Toujours pas vu les images issues du 70 D.

      Mon Bronica sq Ai est en carafe de cellule sur le viseur E. As-tu une adresse de réparateur par hasard ?

      Merci par avance.


    • pepite

      Les pentaxistes attendent un FF Pentax depuis plusieurs années je ne sais pas si ça va finir par venir. Le directeur de Pentax m’avait dit que le FF était déjà sur la planche à dessin au moment de la reprise de Pentax par Ricoh, mais depuis que Ricoh a repris Pentax on en entend plus parler à part par les pentaxistes.

      Je n’ai pas acheté le 70D, j’attends de voir ce qui va sortir à la photokina.

      Pour ton Bronica ce n’est pas évident, je n’ai pas d’adresse à te proposer malheureusement, les boites qui en assuraient le SAV ne les prennent plus en réparations. D’occasion ils se vendent autour de 500 euros maintenant, pas sûr que la réparation aux USA ne te coûte pas plus cher qu’un boitier d’occasion.


    • jojo

      En tout cas ils aiment toujours la couleur chez Pentax/Ricoch !!
      Un écran orientable aurait pu justifier un éventuel achat et surtout démarquer l’appareil par rapport aux K50 et autres…
      Sinon la poignée ne me semble pas très ergonomique… à voir…


     Leave a reply