• Reflex Pentax K50 prise en main et photos sur le terrain

    Pentax K50


    Il devait arriver mardi, il est arrivé à midi, je vais donc pouvoir me rendre compte de ce qu’il a dans le ventre, de toute façon pour un peu plus de 400 euros, objectif 18-55mm f/3.5-5.6 tropicalisé (équivalnt 27-82.5mm) compris, on ne prend pas de risque.

    J’aimais tellement mon Pentax Kx que j’espère que le K50 fera aussi bien en macro, normalement oui puisqu’il arrive nettement après et qu’il est censé donner des images équivalentes si ce n’est meilleures que le Pentax K5.

    Je le déballe, lui monte dessus pour commencer l’objectif du kit, je charge un peu la batterie (1/4 d’heure, je suis pressée de voir ce qu’il va donner), je règle la langue en français et la date et je sors dans le jardin prendre quelques images en le laissant avec ses réglages par défaut. Je passe juste en mode priorité ouverture que je règle sur F/8. Chouette je retrouve enfin le collimateur actif qui s’affiche dans le viseur, comme c’est celui du centre ça me va très bien…. 10 images plus tard je rentre à la maison et je regarde… quelle horreur ! Je ne comprends pas, les images sont affreuses, aucun piqué et certaines même pas dignes d’un compact ! La mise au point n’est jamais où je la voulais ! Là je déchante fortement ! (lisez la suite avant de partir ;-) )

    Bon on va commencer par inspecter les menus (très bien traduits et organisés il faut le souligner), qualité d’image, pourtant elle est bien au max, ah tiens oui il faut régler la plage dynamique, je mets la compensation des hautes lumières sur on, j’en profite aussi pour cocher les corrections d’objectif (distorsion et aberrations chromatiques), ce n’est pas mon problème pour le moment mais ce sera fait. J’active le niveau électronique. Je passe l’espace couleur de sRVB à Adone RVB. Je ne pense pas que ça va changer grand chose à mon souci de netteté mais on va bien voir. Je retourne dans le jardin pour 5 photos, retour à la maison, grrrrr, ce n’est pas possible ça, c’est horrible, la mise au point est complètement à la ramasse !

    Je ressors je reprends 2 photos et là je m’aperçois que si le collimateur du centre s’allume bien quand j’appuie à demi sur le collimateur, il change place quand je déclenche !!! Je regarde le dos de mon boitier en espérant trouver comment choisir moi même le collimateur actif pour la mise au point mais je ne trouve pas. Bon il va falloir que je me plonge dans la doc’.

    Ahhhh ouiiiiiiiiiiii je comprends mieux ! Monsieur le K50 décidait à son gré du choix du collimateur de mise au point et donc de la zone que lui pensait devoir être la plus nette ! Quel farceur ! Ouf j’ai enfin trouvé ce qui n’allait pas, enfin j’espère bien. Donc je le règle sur un seul colli actif et déplaçable et je vais chercher mon objectif Pentax 100 macro WR que je monte dessus… hop on retourne dehors.

    et voilà (photo cliquable pour la voir en plus grand) :

    papillon


    Ahhhhhh ça va mieux !

    Les exifs sont sous la photo à gauche de la page une fois la photo en grand.

    Là j’ai le sourire qui revient ! :-)

    Donc si jamais vous achetez un Pentax K50 la première chose à faire est de lire la doc pour savoir comment régler les collimateurs de mise au point ! C’est tout simple mais il faut le savoir et le faire (je vous ai mis un lien en fin d’article pour le choix des collimateurs d’autofocus).

    J’ai perdu du temps avec la charge de la batterie et ce souci donc je n’ai pas pris grand chose comme photos aujourd’hui mais je vous en rajouterai au fur et à mesure.

    Une autre du papillon, cette fois c’est un crop, cliquable également :


    papillon


    (photo cliquable pour la voir en plus grand)

    Me voilà rassurée, quand je vois des crops comme ça, ça fait plaisir à voir :-)

    J’aurai peut-être dû fermer plus le diaphragme pour avoir un peu plus de profondeur de champ mais au moins je sais que même en mode autofocus le Pentax K50 est capable d’une extrême précision. (Normalement en macro on utilise le mode mise au point manuelle).

    Du coup je ressors pour prendre ma dernière recrue en photo, je me suis achetée une quatrième poule car j’en ai deux qui passent plus de temps à couver… leur pieds qu’à pondre ;-) C’est donc l’occasion de lui tirer le portrait.

    Elle n’est pas encore jolie mais elle n’a que quatre mois :


    papillon


    Cette fois je suis pleinement rassurée, pas de front focus ni de back focus, il suffisait de bien régler le système d’autofocus :-)

    Franchement pour le prix de ce reflex la qualité est là et ça pique bien. Là j’étais à 400 iso et le piqué est toujours impeccable (les exifs sont sous la photo agrandie).

    Ah oui j’oubliais, j’ai réglé les couleurs sur « Naturel » dans les réglages boitiers.



    Test avec le 18-55mm f/3.5-5.6 WR

    Le lendemain

    Aujourd’hui je vais faire quelques tests non pas avec l’excellent 100mm macro f/2.8 WR mais avec l’objectif du Kit, je ne m’attends pas à des merveilles mais sait-on jamais.

    … L’objectif comme je m’en doutais est loin d’avoir la qualité du 100 macro mais ce n’est pas le même prix vu le prix de l’ensemble K50 + 18-55mm f/3.5-5.6 qui vaut moins cher que le 100 macro tout seul. De retour à la maison je suis déçue par le rendu de l’objectif du kit mais c’est logique, (que je trouve d’ailleurs en-dessous du 18-55mm qui était livré avec le Kx) cependant avec une tout petit post-traitement les images sont très bonnes. Avec l’objectif du kit le boitier à tendance à manquer un peu de pêche mais en allant sous Photoshop en affichant les niveaux on s’aperçoit que le curseur des hautes lumières ne va pas jusqu’à la droite. J’ai donc ramené le curseur sous le pied des hautes lumières et tout de suite les photos sont moins fades.

    Allez c’est parti, je vous les rends toutes cliquables.


    paysage

    Photo cliquable, les exifs sont sous l’image affichée en grand. Les photos peuvent mettre un peu de temps à s’afficher.

    Avec cette optique on est loin de ce que j’ai avec les Sony Nex 5N, a6000 ou Sony full frame A7 ou en mettant sur le K50 le 100 macro. Pentax aurait pu faire un effort quand même pour l’objectif !



    paysage

    Photo cliquable, les exifs sont sous l’image affichée en grand.



    paysage

    Photo cliquable, les exifs sont sous l’image affichée en grand. Les photos peuvent mettre un peu de temps à s’afficher.


    paysage



    paysage


    Ces dernières sont nettement mieux.

    La suivante était très fade, en cliquant dessus vous aurez un crop pour vous rendre compte de la netteté :


    paysage


    Une autre de la grue de tout à l’heure mais à fond de zoom à 55mm (équivalent 82.5 mm en 24×36), les exifs sont sous la photo affichée en grand comme pour les autres :


    grue


    On change de lieu, ici la lumière est vraiment très dure, on a l’impression que les sacs ont grillé dans les hautes lumières mais ce n’est pas le cas comme vous pouvez le voir sur le crop en cliquant sur l’image :

    maison

    Exifs sous la photo agrandie comme pour les autres. c’est dommage que la lumière soit si dure.


    Une église au grand angle à 18mm. Je l’ai redressée car elle était victime de perspective verticale comme souvent en grand angle (cliquable) :


    maison


    J’ai repris aussi avec une sélection à contour progressif les arbres de droite avec tons foncés/tons clairs sous Photoshop car les tons sombres de cette zone étaient vraiment très bouchés, je pense qu’il faudrait que j’active la correction des tons sombres dans les réglages boitiers mais sinon ça se fait très vite en deux clics sous Photoshop et la qualité du fichier permet de récupérer beaucoup de détails dans les zones même très très sombres. Finalement il n’est pas si mauvais que ça ce petit zoom même si le capteur mériterait un meilleur objectif. J’aime bien le rendu des nuages sur cette photo, quand on l’affiche en grand on voit bien toutes les nuances du ciel.

    Cette église a été édifiée au XIIème siècle et transformée au XVIème siècle. Détruite par un incendie le 27 septembre 1947, elle a été reconstruite 10 ans plus tard.

    L’intérieur de l’église n’offre aucun intérêt mais j’en profite pour prendre quelques photos à 3200 iso.

    La photo n’est pas cliquable mais je vous mets un crop en dessous :


    tabernacle


    1/100ème de seconde à f/9 en utilisant la focale 50mm à 3200 iso.


    Et un crop de la photo ci-dessus :


    crop du tabernacle


    Le grain est visible mais vraiment très fin.

    Finalement ce n’est pas si mal pour un objectif presque donné.


    Je vous montre tout de même les vitraux mais la photo a été retouchée, les zones sombres étaient complètement noires en sortie de boitier, on ne voyait plus aucune nuance sur les murs, je l’ai reprise avec « tons foncés/tons clairs » sous Photoshop CS (photo non cliquable mais je vous promets que les hautes lumières n’avaient pas grillées) :


    vitraux


    J’avais pris une première photo en compensant l’exposition à moins 1 IL mais les hautes lumières avaient crâmé, j’ai donc compensé l’exposition à moins 2 IL ce qui était trop. Ouverture f/9 vitesse 1/60ème de seconde, 200 iso.


    On retourne dehors, voilà un sujet bien piégeur pour les aberrations chromatiques :

    arbre sur fond de ciel


    Malgré le fort contraste les trouées de lumière gardent encore la couleur du ciel alors qu’avec certains appareils le ciel aurait paru complètement blanc.

    et un crop du coin inférieur gauche de la photo ci-dessus :


    crop du coin bas gauche


    Il s’en sort très bien, les très fines branches se voient encore bien sur le crop et on a pas de franges pourpres ou cyan.


    Voilà ce sera tout pour aujourd’hui ;-)

    Je referai des photos dans les jours qui viennent.


    Bilan provisoire :

    Pour le moment je suis satisfaite. Les images hors macros avec le 18-55mm manquent un peu de piqué sur les fines textures mais on pardonnera facilement à cet objectif de kit qui dans l’ensemble se débrouille pas si mal que ça. Avec un objectif de qualité le capteur est bien mieux exploité. La dynamique n’est pas aussi étendue qu’avec des hybrides de dernières générations mais elle est tout de même supérieure à la moyenne. Jusqu’ici dans l’ensemble la colorimétrie me parait juste, la mesure de la lumière se fait rarement piégée. L’histogramme est assez souvent légèrement décalé un peu à gauche mais ça vient peut-être du fait que j’ai coché la compensation des hautes lumières dans les réglages boitier. Je préfère largement ça à un appareil qui grille systématiquement les hautes lumières. Les images demandent cependant un léger post-traitement. Les zones sombres ont parfois tendance à être bouchées mais le capteur les as cependant bien enregistrées, un petit tour dans tons foncés/tons clairs sous Photoshop récupère très bien les détails dans ces zones.

    En macro il est vraiment excellent, j’ai même essayé de piéger l’autofocus en photographiant un sujet qui n’apparaissait qu’entre des feuillages proches, il a parfaitement fait la mise au point sur l’oeil du papillon ce qui n’était pas du tout évident, avec le Pentax Kx avec des collimateurs qui avaient tendance à couvrir une zone d’analyse trop large en macro, ça ne serait pas passé. Il y a donc de gros progrès au niveau des collimateurs d’autofocus qui sont bien plus précis une fois qu’on a réglé le boitier sur un seul collimateur actif.

    Je pourrai en dire plus après une plus longue période d’utilisation.

    Ce qui est certain c’est que pour le prix du boitier avec un couple boitier + objectif pour moins de 500 euros on ne peut décemment pas en demander plus et on ne devrait pas le comparer avec des appareils photos qui valent le double ou le triple ;-)

    Ah oui j’oubliais un point très important, le viseur est vraiment excellent ! L’autofocus est très rapide et très précis.
    J’apprécie aussi la taille de l’appareil photo qui reste dans la gamme des reflex qui ne sont pas trop encombrants.

    Je pense que pour tirer vraiment partie de ce boitier et du capteur de qualité, il mériterait un meilleur objectif que celui du kit pour les photos de paysages .


    Test avec le 50-200mm f/4-5.6

    Ce zoom donne donc un équivalent 75-300mm en full frame. J’avais déjà cet objectif que j’avais pris en kit quand j’avais eu le Pentax Kx. Je suis surpise du résultat après avoir utilisé le 18-55mm qui ne tire pas la quintessence du capteur. Avec le 50-200mm on met le pied dans un autre monde, comme quoi j’ai raison quand je dis toujours, choisissez en priorité de bonnes optiques, il vaut mieux un boitier peu cher mais avec d’excellents objectifs, qu’un boitier cher sur lequel on greffe un cul de bouteille. Le K50 est un excellent appareil photo avec un capteur qui donnera sa quintessence avec de très bonnes optiques.

    Un petit test très vite fait, pas de chance la lumière n’est pas au top, ciel blanc et vraiment très peu de soleil.

    Je reprends ma poule en photo, elle bouge sans arrêt donc ce n’est pas facile, comme c’est un test je ne cherche pas une belle composition. j’ai eu du déchet mais parce que Cannelle baissait la tête ou bougeait pile poil au moment où je déclenchais, mais là ce n’est pas la faute de l’appareil photo mais de ma gallinacée. (Pour ceux qui ne connaisse pas les races de poules, c’est une poule « Soie ». Il a plu ce matin donc elle n’est pas trop à son avantage. En plus elle n’a que 4 mois et a encore du duvet de bébé dans la queue.

    Une photo où elle lève enfin la tête prise à la volée, l’original :


    la photo orignale


    Je ne vous la mets pas en cliquable pour l’instant. Comme pour les autres photos l’histogramme ne va pas jusqu’au bout du côté droit mais je le répète c’est peut-être parce que j’ai activé la compensation des hautes lumières sur le boitier.

    L’histogramme :

    niveaux


    Je ramène donc le curseur de droite (des hautes lumières), le blanc, vers la gauche, comme on le voit sur la copie d’écran, sous le pied de l’histogramme et voilà ce que ça donne, je l’ai recadrée pour que vous voyiez mieux ce que ça donne (cliquez sur la photo pour la voir en plus grand)  :


    papillon


    J’ai utilisé l’ouverture de f/5.6 pour gagner en vitesse et qu’elle ne soit pas floue, pour gagner encore un peu de vitesse j’avais compensé l’exposition à moins 1/3 IL, les exifs sont sous la photo en grand.

    Je vous rajoute un crop de la photo ci-dessus avec une très légère accentuation (rayon 0.3) pour le web :

    crop d'une partie de la photo


    Pour un zoom de kit je trouve que le résultat est vraiment très bien :-) Avec le 300mm f/4 Pentax ça doit être une tuerie avec ce capteur Sony !

    C’est vraiment le 18-55mm WR qui n’est pas à la hauteur du capteur qui équipe ce boitier, dommage mais bon il est gratuit quand on le prend avec le boitier. Le 50-200mm est nettement meilleur.

    A noter : Le pentax K50 est livre avec une doc papier très complète et en français, ça devient rare ! Merci Pentax :-)

    ___________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Réglages des collimateurs d’autofocus du Pentax K50

    Pentax K50 et K500

    Quelques bons objectifs pour les réflex Pentax


    24 responses to “Reflex Pentax K50 prise en main et photos sur le terrain”


    • pepite

      Quelques émotions au départ à cause de l’autofocus qu’il faut absolument régler sinon le boitier fait n’importe quoi et choisi lui même ce qu’il veut mettre au point et non pas ce que vous voulez vous !

      Une fois qu’on a compris ça l’appareil photo semble avoir vraiment un rapport qualité/ prix imbattable ! j’en saurai plus dans les jours à venir avec plus de diversité dans les prises de vues, mais ça démarre très bien car l’exercice sur un papillon qui bouge sans arrêt est quand même piégeux pour un boitier.

      A noter que c’est le même capteur Sony APS-C de 16 millions de pixels qui équipe certains hybrides Sony Nex et certains reflex Nikon, chaque marque le traitant à sa sauce.


    • pepite

      Ce n’est pas trop long à s’afficher sur vos ordinateurs toutes ces photos ?
      Dites le moi au besoin je couperai l’article en 2.


    • Patchouli

      Bonjour Pépite

      Effectivement il est affiché à 488 € nu, et à 479 avec le 18-55 ou 624 avec le 50-200 en plus…

      Mais j’aurais aimé connaitre ton avis sur le 18-55 en portrait notamment et la qualité de l’arrière plan…
      Et que pense tu du 50-200 si tu as eu l’occasion de l’essayer.
      Merci de ta réponse.


    • pepite

      Oui de façon étonnante il est plus cher en nu qu’avec l’optique ! Donc autant le prendre avec le 18-55mm, le boitier étant tropicalisé, ça peut permettre de faire des photos sous la pluie ou dans des lieux poussiéreux puisque cet objectif est également tropicalisé.

      Je ne pense pas que le 18-55mm sera bien en portrait, je n’ai pas encore essayé de photographier des personnes avec mais de toute façon l’ouverture n’est pas adaptée puisqu’il ouvre au maximum à f/3.5, pour le portrait il vaut mieux f/2.8 et à 55mm (équivalent 82.5mm) c’est un peu juste quand même comme focale pour du portrait. A cette focale et avec l’ouverture à f/3.5 l’arrière plan risque de manquer de fondu.

      Je n’ai pas encore essayé non plus le zoom 50-200mm que j’avais déjà pour le Kx (l’appareil n’est arrivé que samedi ;-)

      Je n’y pensais plus à ce zoom, je l’essayerai et je te dirai ce que j’en pense :-)

      Aujourd’hui on a vraiment un temps moche avec un ciel bien blanc mais dès que ça s’améliore un peu je referai des essais.

      … je viens de faire un essai très vite fait avec le 50-200mm je te poste ça à la suite de l’article. Le résultat est très bon même à f/5.6. C’est même une très bonne surprise ce zoom.

      Pour les portraits ça passera mieux avec le 70-200mm en réglant l’ouverture sur f/4 et la focale sur au moins 100mm pour essayer d’avoir un flou d’arrière plan le plus fondu possible. Cela dit ce sera forcément mieux pour le portrait avec un objectif fixe comme le 100 macro qui ouvre à f/2.8 mais il vaut plus cher que le boitier.


    • Patchouli

      Merci Pépite pour ton retour,

      Le problème … un bon objectif coute plus cher que l’appareil.
      Le double kits me parait bien adapté.
      Disons que je préfère de beaucoup quand le sujet se détache le plus du fond, cela le mets plus en valeur.
      Encore merci


    • pepite

      Je suis d’accord avec toi mais pour cela il faut investir dans des objectifs à grandes ouvertures comme on le voit sur la première photo du papillon avec le 100 macro f/2.8 WR, des objectifs toujours donc chers. C’est d’ailleurs pour ça que je te disais que le 18-55mm du kit n’irait pas pour du portrait, le fond ne sera pas assez flou même à pleine ouverture.


    • Patchouli

      Re Bonjour,

      Je viens de voir une offre internet avec le K50 + 18-55 + 50 1.4 pour moins de 550…
      Si l’offre avait proposer le 50-200 à la place du 18-55…j’aurais été séduit…pour un premier achat…en attendant de pouvoir m’offrir une belle optique.


    • pepite

      Ca reste une offre très intéressante avec le 50mm qui offre une belle ouverture. Le 50mm f/1.4 vaut 335 € à lui tout seul. Ca fait le boitier reflex à 215 euros avec le 18-55mm gratuit !


    • Brayman

      Bonjour …
      … et grand merci pour ton blog qui mêle bien agréablement les sujets, basse-cour comprise ( amical cocorico aux cocottes)
      Je possède un Pentax K 30 (Sigma 17-70 f 2.8-4.5) : même observation pour la map, peut-être un moins notoire.
      Fort gênant : le choix du collimateur par le trèfle bloque l’accès aux paramètres , iso, flash, balance…d’ou aller/ retours contraignants.
      Est-ce d° sur le K 50 ?
      Cela dit j’hésite beaucoup à changer de marque : rapport qualité/prix, clarté des menus, super mode d’emploi en français (belle politesse commerciale)
      As-tu une idée sur le Fuji X-E2 qui me démange actuellement …?
      Bien cordialement


    • pepite

      Oui c’est la même chose pour le K50 pour le réglage de la mise au point des collimateurs. Heureusement qu’avec le bouton info il est très rapide de changer. De toute façon à mon avis ça ne vaut pas le coup de passer d’un K30 à un K50, dans ce cas il faut passer au K3.

      le Fuji X-E2 est un bon appareil mais je ne suis pas certaine que tu en serais plus content que du Pentax. Il a d’ailleurs été remplacé par l’ X-T1.


    • g3

      Bonsoir Pépite
      Merci pour ce partage concernant le K50 et aussi par la même occasion,
      pour l’ensemble de ton blog que j’ai toujours autant de plaisir à consulter.
      J’y apprécie bien sûr les sujets concernant la photo mais aussi le fait que tu utilises ce média pour ouvrir le champ des connaissances et j’ai bien conscience de ce que tout ceci demande de la constance et du temps…

      Pour revenir aux Pentax, j’ai depuis quelques mois un K500 qui, si j’ai bien compris,à quelques fonctionnalités en moins mais est très proche du K50.
      Pour ce qui est de la prise en main, je me suis reconnu! Le même problème de photos floues avec la différence que sans rappel des collimateurs dans le viseur, j’ai sans doute mis un peu plus de temps que toi pour en trouver la cause. Je n’ai pas trop tardé tout de même, la doc papier étant bien utile…
      Je ne sais pas si je peux comparer le K500 et le K50 mais je n’ai rien à ajouter ou à modifier à ce que tu en dit et pour les réglages j’avais adopté les mêmes que toi, hormis le ton de finition de l’image où j’avais choisi naturel et où j’ai ensuite opté pour lumineux. Il me semblait que les photos étaient un peu ‘plates’ et j’avais tendance à renforcer le contraste par la suite. Ceci dit, je ne met pas en cause l’appareil, le réglage de l’écran de l’ordi est peut être concerné, en effet les
      mêmes photos vues sur un téléviseur me convenaient mieux.
      Je confirme la qualité du viseur et pour ce qui est du 18-55 il me parait correct mais il est vrai que je n’ai pas d’autres expériences.
      Une des raisons de mon choix était que je pensais pouvoir peut être réutiliser des objectifs anciens même si question qualité ces derniers risquaient d’être dépassés! Pour tout dire, sur ce sujet j’ai fait un peu ‘au pif’.
      Je réutilise actuellement un zoom 28-80mm (équiv. 42-120) TAKUMAR-A 1:3.5-4.5 (490gr env !) et il me semble qu’il est possible d’avoir de bons résultats. Bien sûr, tout dépend du résultat espéré et du budget de chacun…


    • pepite

      Oui le 18-55mm est correct et même très correct pour certaines images une fois que l’on a réglé ce problème de collimateurs, mais il ne tire pas tout le potentiel du capteur et c’est dommage. Le K500 n’a pas grande différence avec le K50 et le capteur est le même, il lui manque juste la tropicalisation de ce dernier.

      Merci pour ton retour d’expérience :-)

      Je passerai peut-être au mode lumineux avec le temps qui devient maussade et l’hiver qui sera bientôt là, sinon je préfère en général souvent des images plus neutres quand il fait beau, elles supportent mieux le post-traitement même si elles peuvent paraître un peu fades en sortie de boitier mais c’est une question de goût ;-)


    • PaulineLca

      Bonjour Pepite,

      Je viens de m’acheter le Pentax K-50.. pour les photos en extérieur je suis plutôt satisfaite, mais je suis un peu perdue dans les bons réglages pour l’autofocus, pourrais-tu m’éclairer? Quels sont les bons réglages à faire?

      Merci d’avance :D


    • pepite

      Bonjour Pauline,

      Je crois que je l’ai expliqué dans l’article.

      … Ah non pas dans l’article lui même mais juste en dessous tu as un lien qui explique comment gérer le collimateur d’autofocus. Va lire l’article avant de lire la suite.

      Surtout en intérieur il est important de ne choisir qu’un seul collimateur d’autofocus car plus tu es près plus il y a de risque d’erreur de mise au point.
      Admettons que tu choisisses le collimateur central, c’est donc avec celui-là que tu dois faire la mise au point même si ton sujet est décentré.

      Premier cas :
      Ton sujet est au centre du cadre et dans les réglages tu as choisi le collimateur central :
      Tu places ton appareil de telle sorte que le collimateur autofocus central soit sur le sujet que tu souhaites le plus net, tu appuies à demi sur le déclencheur pour que l’appareil fasse la mise au point, une fois la mise au point faite si tu veux garder ton sujet au centre, tu appuies à fond sur le déclencheur.

      Deuxième cas
      Ton sujet principal n’est pas au centre du cadre et dans les réglages tu as choisi le collimateur central :
      Tu places ton appareil de telle sorte que le collimateur autofocus central soit sur le sujet que tu souhaites le plus net, tu appuies à demi sur le déclencheur pour que l’appareil face la mise au point, une fois la mise au point faite tout en gardant le déclencheur enfoncé à demi tu déplaces ton appareil (mais pas toi) de façon à décentrer ton sujet puis tu appuies à fond sur le déclencheur.

      Troisième cas
      Ton sujet principal n’est pas au centre du cadre et tu veux choisir un des collimateurs qui se trouve sur le côté sans avoir à bouger ton appareil photo.
      Avec les touches de direction au dos du boitier tu déplaces le collimateur (en gardant l’oeil dans le viseur), de façon à choisir un collimateur qui se trouvera sur le sujet que tu désires le plus net.
      Tu appuies à demi sur le déclencheur pour que l’appareil face la mise au point, une fois la mise au point faite tu appuies à fond sur le déclencheur.

      On a tendance à plutôt choisir le collimateur central même pour un sujet qui sera décentré, car même si on a un sujet décalé c’est plus rapide de bouger légèrement l’appareil photo en gardant le déclencheur à moitié enfoncé une fois la mise au point faite que de devoir à chaque fois choisir un autre collimateur d’autofocus avec le pavé de direction en gardant l’oeil dans le viseur.

      De plus si on oublie que la fois d’avant on avait choisi le collimateur par exemple à l’extrême gauche et qu’on y pense plus en reprenant l’appareil photo une semaine plus tard on risque d’avoir une photo complètement floue pour un shoot instantané si on ne pense pas à re-régler la position du collimateur.

      Choisir un seul collimateur d’autofocus est la seule façon d’être sûre que la mise au point sera bien faite là où tu le désires. Il suffit ensuite de placer ton collimateur sur le sujet (ou la partie du sujet) que tu désires la plus nette avant de déclencher à fond. La mise au point se fait très rapidement quand on appuie à demi sur le déclencheur sauf quand il fait très très sombre où ça peut demander un tout petit peu plus de temps.

      Pour avoir une image nette en intérieur (et cela est valable pour tous les appareils photo) il faut aussi que tu surveilles la vitesse de prise de vue et il faut parfois monter en iso. Si la vitesse affichée est trop faible ta photo sera floue à moins d’être sur trépied. Plus il fera sombre, plus la vitesse va baisser et plus il faudra monter en iso pour récupérer de la vitesse afin d’avoir une image nette.
      Autre chose, si tu as choisi le mode priorité ouverture, tu peux gagner aussi de la vitesse en passant pas exemple de f/8 à f/5.6 ou de f/5.6 en passant à f/4.
      En intérieur on a rarement besoin d’être à f/9 ou f/11 et pour cela il faut une excellente luminosité ambiante. Il vaut donc mieux que tu te contentes d’être à f/5.6 surtout en hiver où la luminosité est toujours plus réduite qu’en été même en plein jour.

      En extérieur en paysage par contre tu gagneras si il fait beau à mettre l’ouverture entre f/8 et f/11.


    • robert

      bonjour, j’ai un pentax k50 18-55 vendu avec .Un objectif TamronAF70-300mm F/4-5-6 DI je souhaite acheter un filtre densité neutre pour les poses longue Mon problème est la taille du diametre du pas de vis ? question peut être surprenante mais voilà, je ne connais pas le diamètre ? Merci pour votre aide


    • pepite

      Le diamètre de filtre est de 62mm, normalement ça doit être marqué à l’avant de l’objectif autour de la lentille avant mais c’est vrai que ce n’est pas toujours le cas comme pour cet objectif.


    • Fouines 32

      Bonjour,
      Que pensez-vous de la qualité des images si nous montons un objectif pentax 28-80 (takamura un peu ancien) et un 100-300 pentax (un peu ancien aussi) sur notre nouveau pentax K50.
      Doit-on affiner quelques réglages ?
      Votre site est super instructif.
      Merci beaucoup.


    • pepite

      Je ne possède pas ces objectifs donc je n’en connais pas la qualité optique, il n’y a pas de réglages spécifiques à faire en fonction des objectifs. Il y a par ailleurs deux 100-300mm chez Pentax, un d’entrée de gamme f/4.7-5.8 et un autre f/4.5-5.6. Ce qui est certain c’est que la qualité des images issues du K50 dépendra de la qualité optique des objectifs.

      Au niveau des réglages il faut juste adapter la vitesse de prise de vue comme pour tout objectif en fonction de la focale.

      Exemple pour un sujet fixe :
      à 28mm vitesse minimale 1/28ème de seconde,
      50mm vitesse minimale 1/50ème de seconde
      100mm vitesse minimal 1/100ème de seconde
      etc. et doubler (au moins) la vitesse si le sujet est en mouvement.

      A part ça je ne vois pas quels réglages on pourrait ajouter. Les images dépendent toujours de la qualité de l’objectif qui est monté sur le boitier. Je dirai qu’il faut éviter d’employer ces zooms si possibles au deux extrémités pour les exploiter là où il sont les meilleurs donc de 30 à 75mm pour le 28-80 et de 110 à 200 voire 250mm pour le 100-300.


    • lecoeur

      Bonjour,
      Savez vous comment on désactive le flash de l’appareil pour utiliser uniquement le flash esclave?

      par avance merci

      Sebastien


    • pepite

      Bonjour Sébastien,

      Je n’ai jamais essayé mais je ne sais pas si c’est possible. Peut-être qu’Olivier pourra y répondre. Je vais lui demander.

    • Bonsoir Lecoeur :)

      Oui j’ai déjà fait ça en studio. Bon, j’ai le K-r mais je suppose que c’est la même chose que sur le K-50.

      En fait, tu n’as rien à faire lol si ce n’est de laisser le flash du K-50 fermé ;) si par exemple tu commandes un flash esclave avec un émetteur radio branché sur la griffe porte flash, l’appareil ne commandera que ton flash esclave. Mais c’est la même chose si ton flash esclave est câblé.

      J’espère t’avoir aidé, n’hésite pas à demander j’ai souvent fait du studio avec des flashs externes.


    • pepite

      Pour piloter le flash esclave c’est :

      - soit sans fil par l’éclair du flash interne de l’appareil
      - soit par câble avec sa platine qui se fixe sur la griffe porte-accessoire,
      - soit sans fil par émetteur radio sur la griffe porte-accessoire,

      sinon le flash esclave ne se déclenchera pas.


    • Agnès

      Bonjour. J’ai un pentax K50 depuis 3 ans, mais n’arrive pas à l’exploiter. Déjà les réglages. Et ensuite je ne trouve pas comment faire du noir et blanc instantanément. Et pourquoi je flash ne s’ouvre pas automatiquement. Merci


    • pepite

      Il est très important au départ de bien régler l’autofocus comme je l’explique dans l’article ci-dessus et dans celui-ci :

      Réglages des collimateurs d’autofocus du Pentax K50

      Ensuite pour les autres réglages il fonctionne comme n’importe quel appareil photo réflex ou hybride.

      Il est normal que le flash ne s’ouvre pas automatiquement, il y a plein de situations où l’on a pas besoin du flash.

      Pour un shoot direct N&B avec le Pentax K50 :
      Fonctionne avec les modes P, SV, TV, AV et M.
      Appuyer sur le bouton « Info » en bas du dos du boitier, se placer ensuite sur le premier pictogramme en haut à gauche, tourner la roue codeuse (en haut du dos du boitier) le nombre de fois qu’il faut pour sélectionner le pictogramme « BW ». Et voilà :-) . Appuyer sur la touche menu pour sortir du mode réglages.
      Ne foncionne pas en Auto Pict (position vert du programme).


     Leave a reply