• Sony s’attend à un quadruplement du REX avec les ventes de capteurs, Canon en repli.


    capteur-cmos-sony

    Sony

    Sony  a dit jeudi s’attendre à ce que son résultat d’exploitation de l’exercice fiscal 2015 soit au moins multiplié par quatre grâce au dynamisme des ventes de capteurs pour appareils photo et aux réductions de coûts dans sa division smartphones, dans le rouge.

    Le groupe d’électronique japonais s’attend à un résultat d’exploitation de 320 milliards de yens (2,43 milliards d’euros) sur l’exercice qui se terminera au 31 mars 2016 contre 68,5 milliards un an auparavant. Les résultats pour l’exercice annuel clos au 31 mars dernier sont ressortis en ligne avec la dernière prévision du groupe publiée le 22 avril.

    Source : Reuters.

    A noter que Sony a cédé la moitié de sa participation dans le fabricant d’appareils photo et d’endoscopes Olympus, le géant électronique japonais voulant lever des fonds dans le cadre d’une restructuration où il alloue des fonds à des segments en croissance et se retire d’activités non rentables.

    La part de Sony dans Olympus est passée ainsi de 10% à 5%, la transaction s’est soldée par une plus-value de 46,8 milliards de yens (363 millions d’euros) ce qui aide aussi à un résultat en hausse.

    « Nous avons pris cette décision pour renforcer notre base financière et pour disposer des financements prêts à être investis pour la croissance », a dit un porte-parole de Sony, qui veut notamment se développer dans les capteurs et les jeux vidéo.

    En revenant à 5%, Sony n’est plus le premier actionnaire d’Olympus mais le second, mais les deux entreprises maintiendront leur partenariat.

    Sony était entré au capital d’Olympus en 2012, dans la foulée du scandale comptable qui avait fortement ébranlé le bilan du fabricant d’appareils photo Olympus.


    A l’heure où les ventes d’appareils photos toutes marques confondues ne cessent de baisser depuis plus de deux ans, c’est un résultat qu’il faut saluer.


    Canon

    Canon : léger avertissement sur les résultats.
    Canon avertit sur ses résultats après avoir vu ses comptes nettement reculer au premier trimestre 2015. Le groupe nippon anticipe désormais sur l’ensemble de l’exercice un bénéfice net de 255 milliards de yens pour des revenus de 3.860 MdsY, contre respectivement 260 MdsY et 3.900 MdsY précédemment.

    Sur les trois mois clos fin mars, la firme a enregistré un bénéfice net de 33,9 milliards de yens, en recul de 28,7%, pour des ventes en repli de 1,3% à 857,4 MdsY. Le résultat opérationnel baisse de 20% à 66,2 MdsY. « Comme pour les caméras, la demande a continué de diminuer à la fois pour les appareils photo numériques avec objectif interchangeable et pour les appareils photo numériques compacts. Du côté des imprimantes à jet d’encre, la demande a reculé légèrement par rapport à l’année précédente en raison de conditions de marché atones dans les économies émergentes », explique l’entreprise.


    Nikon (mise à jour mai 2015)

    Nikon a fait état jeudi après la fermeture du marché d’une régression de 60% de son bénéfice net en 2014/15, à cause d’un recul marqué de ses revenus et d’une réduction de ses marges sur fond de diminution du marché des appareils photo numériques.

    Son chiffre d’affaires s’est effondré de 12,5% à 857,8 milliards de yens (6,6 milliards d’euros) et son gain opérationnel a été amputé d’un tiers à 43 milliards de yens.

    Même si un petit rebond de 0,3% est espéré du côté des ventes (à 860 milliards de yens) et du résultat net cette année, les marges d’exploitation devraient encore se contracter de 30%, a prévenu Nikon.

    Ce grand rival de son compatriote Canon est actuellement en train de revoir ses priorités pour sortir de la mauvaise passe dans laquelle il se trouve du fait de la décrue du marché des appareils photo, en essayant de redistribuer ses moyens vers les activités moins soumises à rude concurrence. (source AFP)


    Olympus

    Entre le 1er avril 2014 et le 31 mars 2015, Olympus s’attendait à dégager un résultat net de 45 milliards de yens (346 millions d’euros) grâce à ses solides ventes d’endoscopes.

    Mais il a finalement déploré une perte de 8,7 milliards, en raison d’une charge exceptionnelle de 53,9 milliards destinée à faire face à d’éventuelles pénalités dans le cadre d’une enquête des autorités américaines sur des soupçons de malversations.

    Son chiffre d’affaires annuel a cependant progressé de 7,2% sur un an à 764,7 milliards de yens, grâce à une demande soutenue d’endoscopes et autres outils médicaux dont les ventes se sont élevées de 13,4%. Celles des instruments scientifiques ont parallèlement grimpé de 5,5%.

    Le bénéfice d’exploitation a pour sa part bondi de 24% à 91 milliards de yens, grâce à ces deux mêmes activités qui ont compensé la chute de 13% des recettes issues de l’activité de l’image, qui comprend les appareils photo. Les modèles haut de gamme (séries OM-D et Pen à objectifs interchangeables) se sont certes bien vendus, mais pas les compacts durement concurrencés par les téléphones intelligents avec caméras.

    Olympus prévoit cependant que la perte de l’an passé ne sera qu’un accident de parcours temporaire.

    Le groupe escompte un fort rebond cette année. Il espère en effet dégager un bénéfice net de 56 milliards et un gain d’exploitation de 100 milliards (+9,9%) sur un chiffre d’affaires attendu en hausse de 5,9% à 810 milliards de yens. (publié par France Press le 8 mai 2015)


    7 responses to “Sony s’attend à un quadruplement du REX avec les ventes de capteurs, Canon en repli.”


    • pepite

      Le succès du capteur 1 pouce du compact Sony RX100 qui avait défrayé la chronique lors de sa sortie et depuis adopté par d’autres marques comme par exemple Panasonic avec son FZ1000 et le grand succès des hybrides full frame dans lesquels Sony a réussi à implanter un grand capteur 24×36 dans des boitiers très compacts n’y est pas pour rien.
      Sony a gagné son pari quand il a repris Minolta et avait alors déclaré qu’il se donnait 5 ans pour jouer dans la cour des grands.
      Sans oublier qu’il fourni Nikon et Pentax en capteur de reflex et presque toutes les marques en capteurs de compacts.

      Pourvu que ça l’incite à ne pas trop augmenter les prix de ses boitiers ;-)

      Et comme me disait mon coach « Le plus dur n’est pas d’arriver en haut de l’échelle… mais d’y rester ».
      Ca aide à ne pas prendre la grosse tête.
      Sony est à l’écoute de ses clients et de leurs attentes, et a fait un travail fantastique ces dernières années, pour vu que ça dure :-)


    • Corbes

      Logique : l’un innove, a su prendre le train de l’évolution et partage (dans une certaine mesure, faut pas pousser !) son excellente technologie, et l’autre vit sur ses lauriers…

      Y’avait pas un certain La Fontaine qui parlait d’un lièvre et d’une tortue ?

      ;-) ;-) ;-)


    • pepite

    • pepite

      Nikon a publié ses résultats, je vous les ai rajoutés ainsi que ceux d’Olympus.


    • pepite

      Sony détient maintenant 60% du marché des appareils hybrides. L’entreprise va donc encore étendre ses gammes de boitiers et caméras et également dans dans le très haut de gamme y compris dans le monde broadcast et dans le domaine médical avec pour objectif la plus haute résolution du monde avec son système E. Il compte aussi étendre encore son parc d’objectifs et son travail sur la 4K.
      L’accent est mis sur la dynamique, la haute résolution, les hautes sensibilités ISO, le haut débit et la technologie 4K pour les successeurs de la série A7.

      Sony travaille aussi sur l’espace couleur et a l’intention d’équiper ses boitiers de toutes les gammes d’un espace couleur wide gamut. Pour voir l’affichage de toutes les nuances sur vos ordinateurs il vous faudra changer votre écran et les écrans wide gamut coûte très chers. Cela dit vous n’êtes pas obligés de changer d’écran hein, c’est juste que ce sera bien plus beau sur une écran haut de gamme « wide gamut ». ;-)

      auto

      En bref Sony veut pouvoir couvrir tous les styles de photographes et vidéastes et travaille également sur les modes rafales pour le sports et l’animalier. Après avoir réussi son pari il veut étendre encore ses domaines d’applications et si au début il y a 5 ans on était septique force est de reconnaître que l’entreprise a gagné son pari et qu’il y a de fortes chances que ça continue.

      Les futurs remplaçants des a6000 et a7 auraient un autofocus plus rapide que celui du Sony A6000 ce qui en fera le système autofocus le plus rapide du monde entier… mais aussi au prix… d’un prix plus élevé. Sony l’annonce donc on est prévenu. Pfuuu ils vont surement s’aligner sur les prix pratiqués chez Canon ou Nikon. Ca je m’en doutais ! Le succès de Sony et la qualité de ses boîtiers amènent forcément une hausse de prix grrrrrr. Ils détenaient jusqu’ici le meilleur rapport qualité/prix du marché. Il n’est pas dit dans quelles proportions les prix vont augmenter.

      Le parc optique devrait se monter à 20 objectifs d’ici fin 2015.


    • Corbes

      C’est bien connu, maintenant que le client est appâté (et équipé !),on monte les prix ! Il ne faudrait pas que Sony joue trop à ce petit jeu car, indépendamment de la qualité réelle des images, le rapport qualité-prix de son système était son principal atout.


    • pepite

      Je suis entièrement d’accord avec toi :-)


     Leave a reply