• L’abbaye de Jumièges plus belle ruine de France


    jumieges église saint Pierre


    Avec le beau temps pourquoi ne pas s’échapper un peu, je vous emmène voir l’abbaye de Jumièges en Haute Normandie près de Rouen.

    Vieille de près de 14 siècles (elle fut fondée en 654 par Saint Philibert, grâce à un don que lui fit Clovis II), l’abbaye de Jumièges a traversé bien des épreuves au cours de sa longue existence. Pillée par les Vikings, dévastée au XVe siècle par les Anglais, minée au XIXe siècle par un marchand de bois sans scrupules qui fait exploser le chœur, elle a tout de même conservé fière allure et constitue l’un des fleurons du patrimoine architectural normand.

    Le parc et ses arbres centenaires donnent toute sa dimension à celle que Victor Hugo surnommait  « la plus belle ruine de France ».

    Il n’en reste pas grand chose à part les ruines des deux églises. Ci-dessus la façade de l’église Notre Dame. Ses tours blanches s’élèvent à 46 mètres de haut. De là où je prends la photo on a presque l’impression qu’elle est encore entière.

    L’abbaye connût une seconde phase de déclin (guerre de Cent ans, relâchement) avant d’être réformée par le congrégation de Saint Maur. Le nouvel essor dû à cette réforme permit d’entreprendre la rénovation de certains bâtiments.Transformée en carrière de pierres, l’abbaye fut rachetée en 1852 par la famille Lepel-Cointet, qui empêcha sa totale déliquescence. Depuis 1947, Jumièges appartient à l’État.
    Aujourd’hui, les bâtiments monastiques ont presque entièrement disparu. Seules quelques pierres permettent de déterminer leur emplacement. En revanche, les deux églises de l’abbaye présentent des ruines splendides et admirablement bien conservées.


    abbaye_jumieges_plan


    En 1 l’Eglise Notre-Dame dont on voit la photo en haut de l’article.
    En 2 L’Eglise Saint-Pierre.

    Entrons dans l’église.
    La nef de l’Eglise Notre-Dame (25 mètres de haut) date du XIe siècle. Elle est aujourd’hui sans voûtes, mais ses murs sont presque intacts.
    Quand on entre on est estomaqué par la hauteur ! :


    nef_eglise_notre-dame


    J’ai eu du mal avec cette photo qui a logiquement subit une perspective verticale vu que j’ai dû lever le nez de l’appareil qui n’était alors plus parallèle aux murs, je l’ai donc post-traitée comme j’ai pu, le résultat n’est pas optimal mais je voulais vous montrer l’aspect grandiose du monument.

    Le Sony a6000 avec le 16-50mm que j’avais emporté pour voyager léger s’est plutôt bien sorti d’affaire même si sur cette photo l’église parait un peu bancale (c’est dû au post-traitement pour la redresser).

    A la limite avec le transept, on voit l’amorce qu’une tour lanterne, dont il ne subsiste que le mur occidental. Le choeur du XIIIe est rasé mais on peut voir au sol, les délimitations du déambulatoire. Une des sept chapelles rayonnantes est encore debout.

    Traversons l’Eglise pour la voir de l’autre côté  :


    jumieges_ensemble2


    Là c’était en plein contre-jour ! Il a fallu pas mal de post-traitement pour en tirer quelque chose de vaguement correct. Au vu des mauvaises conditions de prises de vue je n’en tirerai pas un 3m x 4, celle-ci a été prise avec le Pentax K50 et le zoom 12-24mm ;-)

    La hauteur est toujours aussi impressionnante ! Le personnage en rouge sous la voûte donne une idée de l’échelle.

    Le chapiteau roman à l’oiseau, du 11ème siècle, présent sur un des piliers de l’Eglise Notre-Dame :


    chapiteau_oiseau


    Cette sculpture est présente sur les deux faces du pilier.


    Détails sur des bâtiments situés sur la gauche (avec le Sony a6000 et le 16-50mm) :



    batiment


    Ahhhh celle-ci je n’ai pas eu à la redresser ;-)
    Vous m’excuserez pour les chaises mais j’ai eu la flemme de les enlever (et puis ça donne une idée de la taille monumentale des bâtiments).

    Si vous avez regardé le plan on voit que l’Eglise Saint-Pierre était complètement accolée à l’Eglise Notre Dame, on en voit quelques ruines sur cette photo (l’Eglise Notre Dame étant en arrière plan) :


    abbaye_jumieges_a_droite


    Avec le Sony a6000 et le 16-50mm.

    A l’intérieur, on aperçoit des portes, sur les côtés, qui ouvraient sur des escaliers qui menaient à la chapelle haute, aujourd’hui invisible.


    escalier_saint_pierre


    Toujours avec le Sony a6000 et le 16-50mm (mais à 3200 iso et 1/50ème de seconde).

    Un autre photo, prise avec le Pentax K50 et le 12-24mm, l’intérieur de l’Eglise Notre-Dame, toujours le même souci d’effet de perspective à corriger et en plus un très fort contre-jour, beaucoup de post-traitement à faire malheureusement, je n’ai pas pu rattraper le ciel qui était malheureusement complètement grillé :


    Eglise_st_pierre


    Une photo que j’aime bien (a6000 et le 16-50mm) :


    details


    Le gros souci pour les prises de vues était évidemment dû à la hauteur des batiments, à partir du moment où on ne peut pas garder l’appareil photo parallèle aux murs on a automatiquement un effet de perspective verticale, j’ai donc dû redresser pratiquement toutes les images.


    Allez encore un petite dernière avant de partir (avec le Sony a6000 et le 16-50mm) ;-)


    jumieges_ensemble1


    Vu de l’ensemble du site quand on est près de l’entrée des visiteurs.

    Et puis… mais non il n’y a pas que des ruines, là c’est en bon état :


    entree_de_abbaye_jumieges


    La « porterie » se situe à l’extrémité ouest de la clôture. Elle est vaste et massive. C’est un espace rectangulaire qui s’ouvre de chaque côté par deux portails : l’un pour les charrois (le plus grand) et l’autre pour les piétons. L’ensemble date du XIVe siècle.
    Une maison de style néo-roman et néo-gothique a été construite au-dessus de la porterie et une autre aile, dotée d’un étage, y a été accolée.


    Ah j’ai oublié un autre chapiteau intéressant dans l’Eglise Notre-Dame presque en face du pilier avec la sculpture de l’oiseau :


    chapiteau


    En fait pour prendre des photos de l’abbaye il faudrait y aller deux fois à des heures opposées pour pouvoir prendre correctement le recto et le verso ;-)

    Entre le monde qui visite, les contre-jours et les hauteurs des bâtiments qui posent les problèmes d’effet de perspective verticale le lieu n’est pas facile à photographier. Mais si vous passez par là, la visite vaut le coup d’oeil et je suis toujours interloquée par la hauteur de l’église abbatiale Notre-Dame.

    Le sony a6000 avec le 16-50mm a mieux assuré que le Pentax K50 avec le 12-24mm, c’était l’occasion de comparer les deux. Les images sont plus piquées et la dynamique bien meilleure avec le Sony a 6000, ils sont pourtant équipés tous deux d’un capteur APS-C Sony de 16 millions de pixels. Il faut donc supposer, ce qui est logique, que Sony garde les meilleurs capteurs pour ses propres boitiers.

    Toutes les photos de l’article ont été prises en mode priorité ouverture, réglée entre f/5.6 et f/9.  Les photos ont été prises à 100 iso sauf la photo de l’escalier que j’ai prise à 3 200 iso car l’intérieur était très sombre et les deux photos des chapiteaux prises à 200 iso.


    Pour terminer un petit plan pour vous situer Jumièges par rapport à Rouen :

    plan_acces_jumieges


    Jumièges est en Seine-Maritime à 29 km de Rouen et 160 de Paris.


    9 responses to “L’abbaye de Jumièges plus belle ruine de France”


    • pepite

      Je ne regrette pas cette visite, ça fait du bien de s’échapper un peu.

      Je n’ai pas pris de photo avec le Sony A7 car je n’ai pas de grand angle à monter dessus pour le moment à part mon fixe Voigtlander 21mm.

      Dommage que le ciel n’ait pas été plus bleu comme les jours suivants.


    • Huginn

      Les Vikings ont pillé Jumièges, mais ce sont eux qui l’ont reconstruite plus belle !


    • pepite

      Elle a été tellement dégradée, pillée, détruite et reconstruite, vendue et revendue que je ne pouvais pas raconter toute son histoire sur le blog ;-)

    • hello Pépite !

      Je passe souvent sur ton site , à lire tes articles toujours super intéressants.
      Je suis un peu à labour sur ton article /images de l’abbaye de Jumièges.
      Je n’avais jamais visité ce lieu, je suis passé juste un peu avant toi.

      En fait j’y allais pour l’excellent expo sur Henri Cartier Bresson. Derrière dans la partie dit Logis Abbatial.
      Jusqu’au 6 septembre je crois. Je conseille vivement.

      Par ailleurs, comme le prix du A7 a bien baissé, je songe à en acheter un. Mais j’hésite..peut être attendre le A 6000mkII / 7000 ?
      Avec le temps, tu as l’expérience A 6000 et le A7… t’en penses quoi?. Je ne veux pas comparer un apsc et un FF. Je parle AF, monté ISO etc ..
      Je voudrais l’utiliser pour des photos en basses lumières : concerts, théâtre, sport en salle ..dans les théâtres, avec le A6000 et un 16-70 f4 c’est 6400 ISO souvent.( pas de flash), 3200 avec un 50 f1.8
      Merci

      A bientôt

      Merci et à bientôt.


    • pepite

      Coucou Franck :-)

      Les deux sont de très bons boitiers, les deux vont être bientôt retiré du catalogue, le A7 à cause de la sortie de l’A7 mk II et le a6000 parce qu’il va être bientôt remplacé.

      Le A7 est au-dessus de l’a6000 en qualité d’image, au niveau de l’autofocus l’a6000 est le plus rapide des deux mais le nouvel A7 mII fait mieux que l’a6000. Il faut que tu vois aussi pour les optiques, plus chères pour le full frame donc ça dépend aussi de ton budget. Le 24-70mm f/4 Zeiss pour hybride Sony full frame vaut 990 € à lui tout seul.
      Le 16-70mm équivalent 24-105mm pour capteur APS-C donc pour le a6000 est moins cher et couvre une plage focale un peu plus large (environ 840 €).
      En ce qui concerne la montée en iso il y a peu de différence entre les deux. Le A7 mII fait mieux. De toute façon à 6400 iso si l’éclairage est vraiment difficile ce sera difficile d’en tirer un grand tirage à moins d’opter pour l’A7s.

      Au niveau ergonomie la série A7 est imbattable on a vraiment tout sous la main pour tout régler très rapidement.

      Les deux 50mm que ce soit pour l’a6000 que celui pour le Sony A7 offre un piqué superlatif.

      A bientôt :-)


    • Franck

      merci Pépite pour ta réponse.
      Ca n’arrange pas mes affaires !!! c’est vrai qu’un objo de qualité va couter le prix du boitier.
      J’ai oublié un détail important.. en basse lumière 3200/6400 ISO l’obligation de prendre un objectif stabilisé !? pas d’objo exotiques.
      bon .. avec tes données en plus, l’étude de marché continue.
      A+


    • pepite

      Et oui malheureusement les optiques reviennent souvent plus chères que le boitier lui même, par contre elles peuvent passer de boitier en boitier.

      En basse lumière tu vas forcément être en basse vitesse donc oui objectif stabilisé obligatoire sauf si tu prends l’A7 mkII qui est stabilisé par le capteur sur 5 axes. A noter que l’A7 mk II est stabilisé par le capteur mais prend aussi en compte la stabilisation des optiques Sony et Zeiss, donc la double stabilisation. Pour l’a6000 ou le A7 premier du nom tu auras la stabilisation uniquement par l’objectif.
      Si tu veux employer des objectifs exotiques en profitant de la stabilisation il te faut la stabilisation par le capteur de l’A7 mk II mais l’idéal est tout de même d’employer des objectifs dédiés pour garder les automatismes (à moins d’employer des objectifs Canon avec la bague Metabones qui vaut à elle toute seule près de 500 euros qui elle, te permettra de garder les automatismes (AF, ouverture etc) avec des optiques Canon.
      Pour le sport en salle il vaut mieux avoir un autofocus rapide donc plutôt employer des optiques dédiées.
      Le 50mm pour les Nex pour l’a6000 est un objectif vraiment qualitatif malgré son prix contenu qui deviendra un 75mm sur l’a6000 ou le 55mm pour la série A7 (logiquement plus cher). c’est effectivement une bonne idée pour leur grande ouverture à f/1.8 qui permet de gagner en vitesse et/ou en montée en iso.

      Le roi est hautes sensibilité est le A7s mais le prix du boitier est du double par rapport au A7.

      C’est vrai que ça fait un budget conséquent au total :-(

      Pour remettre les pieds sur terre l’a6000 (ou son futur remplaçant) est déjà un très très bon boitier, j’en suis vraiment très contente. Sinon vu les photos que tu veux prendre je prendrai plutot l’A7 II que l’A7.
      Heuuuuu je n’avais pas vu la différence de prix (énorme) entre l’A7 et l’A7 II sauf si tu as un budget élastique. Bon on oublie l’A7II il vaut mieux mettre le prix dans de bonnes optiques sans lesquelles le boitier ne donnera pas tout son potentiel.


    • Franck

      merci pour ces précisons.
      malheureusement mon budget ( pas élastique du tout) restera au niveau d’un A7. Et un bon objo fixe.
      J’ai aussi le A6000 et je suis vraiment content du boitier. Surtout pour son AF ( avec un 24mmSony Zeiss)
      Comme je compte investir vers fin septembre, ma réflexion continue, et j’attends aussi de voir la fiche d’un futur !? A7000 ??
      Dés fois que Sony nous sorte une bombe APSC. On ne sait jamais.

      A+


    • pepite

      Normalement le futur a7000 devrait être annoncé en septembre, ça te permettra de faire un choix entre les deux et de voir si ça vaut le coup de passer plutôt sur un a7000.


     Leave a reply