• 2015 TB145, l’astéroïde qui va manquer la Terre ce soir en début de soirée

    asteroid_2015_10_30


    2015 TB145, le petit objet céleste qui doit croiser la Terre à près de 490 000 kilomètres de distance le 31 octobre vers 18 h (heure de Paris), serait le noyau d’une vieille comète qui aurait épuisé ses éléments volatils à force de passages répétés à proximité du Soleil. Les observations radars réalisées le 30 octobre avec la parabole de 305 m de diamètre du radiotélescope d’Arecibo (Porto Rico) confirment qu’il est globalement sphérique, mesure près de 600 mètres dans sa plus grande dimension et tourne sur lui-même en 5 heures environ.

    asteroide_orbite-2015-TB145


    L’orbite de l’astéroïde 2015 TB145 autour du Soleil est fortement elliptique et son inclinaison est proche de 40 degrés par rapport au plan de l’écliptique, le plan de révolution de la Terre ; en bleu clair, la portion de l’orbite au-dessus (au nord) du plan de l’écliptique. Le 31 octobre 2015, l’astéroïde 2015 TB145 doit passer au plus près de la Terre, à 490 000 kilomètres de distance, soit 1,3 fois la distance moyenne de la Lune. (source NASA).

    Pas de collision avec la Terre en vue pour l’astéroïde d’Halloween ! On ne peut même pas se faire un peu peur en parlant de l’astéroïde qui va « frôler la Terre » puisque, à son périgée, il sera à près de 490 000 kilomètres.

    L’existence de 2015 TB145 était encore inconnue il y a moins d’un mois et rien ne nous dit que les différents programmes de surveillance céleste ne détecteront pas un corps plus imposant et devant passer plus près de nous dans les prochaines semaines/années…

    2015 TB145 a été découvert le 10 octobre dernier avec le télescope Pan-STARRS 1 installé à Hawaii dans le cadre d’un programme de surveillance de la voûte céleste – Panoramic Survey Telescope & Rapid Response System.

    Pourquoi un corps aussi grand que 2015 TB145 – à l’échelle des petits corps que l’on détecte habituellement dans les parages de la Terre – n’a-t-il pas été découvert plus tôt ? Très vraisemblablement parce qu’il se déplace sur une orbite plutôt inhabituelle, une orbite qui pourrait laisser penser qu’il s’agit d’un noyaux cométaire. Ce petit corps du Système solaire passe donc l’essentiel de son temps très loin de nous et très loin du plan de l’écliptique dans lequel se concentrent les recherches d’astéroïdes géocroiseurs.

    Carte de la trajectoire de l’astéroïde 2015 TB145 lors de son passage au plus près de la Terre, le 31 octobre 2015


    Asteroid_2015_TB145_BW1-trajet

    (source : Sky & Telescope/Gregg Dinderman)

    Photographiquement, il est facile de révéler des astres moins brillants que 2015 TB145 en quelques secondes de pose à peine. Il n’est donc même pas nécessaire de compenser la rotation de notre planète avec une monture équatoriale motorisée, il suffit de travailler à forte sensibilité. En répétant des poses centrées sur la portion sud de la Grande Ourse, il devraient être possible de montrer le déplacement apparent de l’astéroïde tout au long de la soirée. Une précaution toutefois : il faut cadrer suffisamment large autour de la Grande Ourse, car la carte présentée ci-dessus indique la trajectoire géocentrique déterminée avec les premiers éléments d’observations, il n’est donc pas impossible qu’elle soit décalée de plusieurs degrés par rapport à la réalité.


    grande-ourse


    L’éclat apparent de l’astéroïde diminuant avec son éloignement, il sera sans doute déjà de magnitude 13 en fin de soirée (pour l’Europe), ne vous attendez pas à voir le déplacement d’un point très brillant d’une image à la suivante ; dans le meilleur des cas, ce sera un point infime, à la limite de la détection sur vos images.

    Le déplacement apparent d’une image à l’autre sera grand, car l’astéroïde se déplacera de l’équivalent d’un diamètre lunaire (0,5 degré) toutes les 3 minutes lorsqu’il croisera la Terre au plus près.

    Je doute que nous arrivions à en prendre des photos valables mais le sujet est intéressant alors je le partage avec vous ;-)


    3 responses to “2015 TB145, l’astéroïde qui va manquer la Terre ce soir en début de soirée”


    • pepite

      Les passionnés avec un télescope arriveront peut-être à le voir, le ciel est pour l’instant dégagé, alors sait-on jamais.
      Son diamètre de 600 m donne une idée de sa taille quand on sait que la lune a un diamètre de un diamètre de 3 474 km.


    • cristol

      un diamètre de « seulement  » 600 mètres … Faudrait mieux qu’il ne tombe pas dans mon jardin, ni dans le tien d’ailleurs : il risquerait de détruire ton beau pigeonnier !


    • pepite

      Heuuu oui exact ;-)

      Mais normalement il est déjà passé… et je ne l’ai pas vu ni dans mon jardin, ni dans le ciel, j’ai pourtant une belle vue de chez moi sur les alentours mais l’asteroïde passait justement là où il ne fallait pas… derrière les très grands arbres de la forêt, pfuuuuu ;-)

      600m de diamètre c’est tout de même effectivement très gros si jamais ça tombe sur la terre, mon jardin ne fait « que » 80 mètres de longueur, je pense qu’avec la vitesse où il arriverait ça ferait un trou énorme !!!! Je me demande même si mon village existerait encore ;-)

      auto

      Certaines antennes du Deep Space Network, habituellement utilisées pour communiquer avec les sondes spatiales, vont être utilisées comme radar pour cartographier 2015 TB145.
      © NASA


     Leave a reply