• Sans parole mais le coeur y est… Important lire le second commentaire !

    drapeau_france_paris_eiffel


    26 responses to “Sans parole mais le coeur y est… Important lire le second commentaire !”


    • pepite

      Dans ce montage j’ai voulu allier bien sûr Paris (symbolisé par la tour Eiffel) et les souffrances qu’il vient de ressentir, mais aussi la France (le drapeau), l’Europe (les illuminations de la Tour Eiffel), et tous les pays du monde (le cercle) qui souffrent lorsque l’insoutenable arrive.


    • pepite

      ATTENTION

      Vous risquez de recevoir un mail nommé « on est tous Paris » qui est diffusé à grande échelle depuis ce WEEK-END.
      Dans ce message une photo de bébé avec un bracelet de naissance où il est écrit « on est tous PARIS » vous invitant à cliquer sur la photo. NE CLIQUEZ PAS!!! ce message contient un malware (virus) qui permet de prendre le controle à distance de votre téléphone ou ordinateur et de récupérer toutes vos données et mots de passe.
      [Source : service de cyber criminalité du ministère francais de la défense].
      Donc, envoyez ce message à vos contacts. C’est urgent et ca va très vite, ca circule depuis dimanche.
      La confirmation de cette info a été diffusée sur EUROPE 1 ce matin.


    • Olivierdu95

      Merci Pepite , tu as bien fais de prévenir pour le mail :-)

      C’est quand même scandaleux que des imbéciles profitent de cette situation pour faire de telles choses alors que toute la France est en deuil. Une honte….


    • Emmanuel

      Ce message a circulé aussi toute la journée sur les portables mais merci de nous le dire ou redire.
      Quant à ton montage je le trouve réussi


    • Corbes

      Merci, Pépite, pour cette info. qu’il est pénible de penser que des individus sans scrupule profitent d’un événement si dramatique pour tenter de gruger leurs prochains. Quelle mentalité !

      Très beau et très émouvant montage photo. Bravo !


    • Cyan

      Pepite, je t’envoie sur ton adresse mail si inchangée le montage photo que j’ai fait en réaction à cet acte lâche et immonde !


    • pepite

      Merci Cyan, je l’ai bien reçu et je t’ai répondu :-)

      Merci à tous de vos mots et, pour celui qui profite de la peine des gens pour encore plus augmenter leur peine, il n’y a pas de mots ! Je le fais circuler pour essayer d’éviter que des personnes qui ne le savent pas encore ne soient pas, en plus, piratés. Personne n’a besoin de ça en ce moment.

      Pour le montage, j’ai voulu garder de la lumière avec les bougies et l’illumination de la tour Eiffel, en signe de compassion mais aussi d’espoir. Pour vivre et tenir debout l’homme a besoin d’entrevoir cette lueur dans son coeur.

      Et il faut surtout continuer à vivre, à profiter de la vie.
      J’ai perdu mon père alors qu’il était encore jeune et moi pas encore majeure, la vie est trop courte et surtout « on ne sait pas quand elle s’arrêtera » ! Ensuite plus tard j’ai perdu l’amour de ma vie dans un accident dont il n’était pas responsable, trop jeune pour mourir, mort lui aussi pour rien, à cause d’un imbécile ! Je connais ces sentiments de révolte intérieure contre l’inadmissible, mais il faut en titrer de la force, remonter la pente (ça ne se fait pas en un jour) et surtout profiter de la vie pendant qu’elle est encore là, on ne sait jamais ce qui peut arriver !

      Je compatis et je comprends, je l’ai vécu même si c’est différemment. Mais je veux que l’on pense à ce qu’il y a de bon dans cette vie et surtout, surtout qu’il faut vivre, sourire, rire, se détendre, garder, quoi qu’il arrive, son âme d’enfant et profiter des moments de bonheur intensément. L’amour de ma vie disait souvent « Quand le bonheur est là, ne le laisse pas échapper… tu ne sais pas quand il reviendra ». Alors chaque joie, chaque petit bonheur, je le hume, je le respire à plein poumon, moi qui ai la chance de vivre et je fais de tous ces petits moments de bonheur un panier de jolies fleurs.

      Contre la haine, contre l’inadmissible, il faut sourire à la vie et en profiter tant qu’elle est là, un maximum. On oublie pas, on vit avec, mais les moments de bonheur valent le coup qu’on les vivent, qu’on les transcende et qu’on les savoure :-)

      Après de telles épreuves il est certain que l’on voit la vie différemment, je suis attentive à des choses anodines, un rayon de soleil sur une fleur, un mot gentil, un coucher de soleil, une simple vache qui broute, sereine, paisible, au petit matin, une attention, etc, je me baigne alors dedans, je fais le vide dans ma tête, je m’échappe et je vis ce moment comme un présent de la vie, je souris, je prends le temps de le prolonger avant de retourner dans la vie de tous les jours et je me sens alors merveilleusement bien. Ce sont ces instants qu’il faut s’appliquer à déguster et la vie est belle :-)

      En ce moment quand je regarde par la fenêtre, je vois mon jardin, intact, comme hier, comme la semaine dernière, mes 4 poules, mes 2 pigeons, ma chienne vivent leur vie comme si rien n’avait changer, pourtant chaque fois que j’écoute les infos mon coeur se retourne, se serre, le contraste me semble encore plus fort entre la sérénité de ce que je vois par la fenêtre et ce qui vient de se produire où on a l’impression que tout s’effondre ! Je ressens une sorte de malaise, comme si dehors la vie elle aussi aurait dû prendre un coup de glaive en plein coeur. Mais c’est cette nature et ces animaux qui me rappellent aussi que j’ai cette chance immense de vivre dans un lieu où tout est calme. J’ai la chance qu’elle me ressource. Dimanche je voulais planter des bulbes de tulipes, et soudain cette idée m’a parue saugrenue, comment pouvais-je penser à des choses aussi futiles alors que tant de gens sont dans la souffrance absolue ! Que ceux qui s’en sortent vont vivre à vie des cauchemars qui vont les réveiller en pleine nuit !
      Mais hier je suis allée planter mes bulbes de fleurs, cela ne changera rien à ce qui est arrivé, cela n’apportera ou n’ôtera rien à ce qui se passe. Je me suis appliquée, plus que d’habitude je crois, avec sérieux, comme si je devais faire mieux que d’habitude, comme par respect. Et puis au printemps j’écouterai les fleurs pousser, j’entendrai les oiseaux chanter, la vie continue et il faut que nous arrivions à la faire belle de nouveau.

      Alors « Quand le bonheur est là, ne le laisse pas échapper… tu ne sais pas quand il reviendra ». Chaque instant de joie est précieux et c’est lui qui nous permet un jour de retrouver la joie de vivre.

      Carpe Diem.


    • Corbes

      Tout simplement unique, sublime, d’une simplicité et d’une sérénité absolue, tu as tout dit…et j’en pleure.

      Merci Pepite pour ces mots qui raccommodent avec la vie !!!


    • pepite

      Ah non ! Je ne veux pas que tu pleures.
      Merci pour ton message qui me touche et si j’ai pu apporter un sourire c’est déjà énorme :-)


    • Cyan

      C’est toi qui a raison Pepite, à quoi je rajouterai : Liberté, Egalité… Fraternité !
      Bien à toi !


    • pepite

      Tu as raison Cyan :-)

      Allez puisque l’on est dans les citations, j’ajoute aussi « Fluctuat nec mergitur », la devise de Paris qui signifie « Il est battu par les flots mais ne sombre pas ».

      Hauts les coeurs et encore merci car vous aussi apportez un rayon de soleil sur le blog.


    • Emmanuel

      Dans ton blog Pépite on sentait déjà ton envie de vivre, d’aimer et de profiter de la vie car tu partageais tout avec passion et plaisir.
      Mais là, tu viens de me « scotcher » en te livrant un peu plus à nous avec une sincérité énorme et des mots simples, justes.

      Le ciel est plein de larmes
      Les pas sont lourds
      Où sont les rires des enfants.

      Sabakusan


    • pepite

      Merci Emmanuel, en principe je n’aime pas trop me livrer sur le web, mais là, avec ces événements il était presque impossible de faire autrement.

      Ta citation est très belle et ne peut empêcher d’émouvoir profondément.

      Ce matin, à travers la brume, le soleil pointe son nez, je lui souris. Puisque je le vois, il nous rappelle que nous sommes vivants.

      La météo avait dit qu’il ferait beau aujourd’hui, je voudrai qu’il fasse beau dans vos coeurs aussi, malgré tout ça.


    • Cyan

      Il faut avoir connu « la nuit noire de l’âme » (et je l’ai connue ces dernières années ! Comme toi Pepite mais comme bien d’autres aussi!) pour pouvoir goûter la beauté de la vie comme il se doit (et malgré tant de malheurs sur terre et encore ce matin en France!).

      Vivons pleinement car c’est une façon de sur-vivre dans l’attente de jours meilleurs pour plus de monde !

      En tous les cas ici Pepite, j’ai toujours senti derrière tous tes articles, conseil prodigués avec « amour » oui (!) un coeur qui bat… généreusement.
      MERCI à toi !


    • pepite

      Je suis très touchée par vos mots. Je ne sais pas quoi dire sauf merci :-)

      Une intervention a lieu actuellement à saint Denis, 5 personnes blessées légèrement (3 policiers, 1 pompier, 1 civil), et un blessé en urgence absolue. La chienne « Diesel » de la BRI, spécialisée dans les interventions avec explosifs, est malheureusement morte lors de son intervention. Elle a été touchée lorsque la femme kamikaze s’est faite exploser dans l’appartement.

      Les terroristes étaient en train de préparer un attentat à la défense.

      Je ne peux pas faire autrement que d’aller aux nouvelles régulièrement.


    • Emmanuel

      C’est nous qui te remercions.
      Bonne journée


    • pepite

      Merci Emmanuel

      Bonne journée à toi aussi et à vous tous en espérant que cette opération anti-terroriste soit fructueuse et qu’il n’y ait pas d’autres blessés.
      Evitez quand même le quartier de la Défense, on ne sait jamais.

      La préfecture de police conseille de contourner Saint-Denis.


    • pepite

      Je sais ce n’est « qu’un » chien…

      auto

      A 11h, on dénombrait au moins cinq policiers du Raid légèrement blessés dans l’assaut mené depuis tôt ce mercredi matin à Saint-Denis contre des terroristes présumés qui seraient liés aux attentats du vendredi 13. La Police nationale a par ailleurs indiqué qu’une chienne d’assaut de son unité d’élite avait été tuée dans l’offensive.

      La chienne âgée de 7 ans et qui répondait au nom de Diesel, « a été tué par les terroristes dans l’opération en cours », a indiqué la Police nationale sur ses comptes sociaux avant de saluer le rôle stratégique de ces chiens d’attaque.

      « Chien puissant, malicieux »
      Il s’agissait d’un Malinois, « chien puissant, rapide, malicieux, avec une masse musculaire très importante pour son poids ». Diesel faisait partie des douze chiens de la « prestigieuse section qui intervient dans les situations extrêmes où le danger est toujours présent: prise d’otages, maîtrise de forcenés retranchés, etc ».

      « Les chiens d’assaut et de recherche d’explosifs sont indispensables dans les missions des opérateurs du #Raid » a affirmé dans un tweet la Police nationale.

      Les policiers ont dit sur BFM TV que c’est comme s’ils avaient perdu un collègue.

      Pour en savoir un peu plus sur ces chiens d’assaut :

      Les chiens aussi risquent leur vie à chaque intervention?
      Ils prennent tout autant de risques que les hommes car ils sont envoyés en avant. Ce sont les premiers exposés. Et l’énorme investissement effectué sur la formation de ces chiens démontre bien qu’ils ne sont pas là pour être des fusibles qui sautent à la première intervention. D’ailleurs, à Dammartin en janvier, les chiens portaient un gilet pare-balles.

      Comment sont sélectionnés ces chiens d’élite?
      Ils ont été recrutés avec le même niveau d’exigence que le recrutement des hommes du GIGN. Une personne est en charge de leur recrutement, en lien avec le centre cynophile de la gendarmerie. Les chiens doivent être calmes, équilibrés, extrêmement joueurs car ils ne sont motivés que par le jeu. Etre capable de rester silencieux est très important: il faut parfois qu’ils restent des heures dans les jambes de leur maître sans émettre le moindre aboiement. Ils sont sélectionnés entre l’âge de 6 et 18 mois, puis formés pendant environ un an. Leur carrière dure jusqu’à l’âge de 8 ans. Il s’agit quasi exclusivement de bergers belges malinois.

      Les chiens ne travaillent que pour le bonheur de leur maître, ils ont conscience du stress, de l’adrénaline qui monte, de l’état de leur maître lors des assauts.

      Ces chiens doivent être capables de comprendre rapidement les ordres de leur maître lors d’interventions où la réactivité peut sauver des vies. C’est pour aboutir à cette compréhension parfaite entre le maître et l’animal que l’entraînement est si long et complexe. En effet, pendant trois mois, le duo suit un entraînement à l’unité cynophile de la police nationale pour ensuite se former de façon plus spécifique aux techniques du Raid pendant deux mois supplémentaires, comme le montre le documentaire qu’avait tourné 30 millions d’amis. La sélection est pointilleuse car les chiens doivent être capables d’être calmes dans l’approche et rapides dans l’attaque. Ils sont amenés à être confrontés à des situations anxiogènes comme la descente en rappel. Selon l’un des membres du Raid interviewé dans le documentaire, un an d’entraînement est nécessaire pour que l’animal soit quasiment opérationnel dans ce type d’exercice. Ils ont plusieurs missions au sein du groupe cynophile, qui comprend en tout huit maîtres chien (un chien par homme en recherche d’explosif et un pour deux lors des autres interventions) : la recherche d’explosifs, l’appui aux hommes pendant les interventions et la protection des hautes personnalités. Cette dernière mission est effectuée en étroite collaboration avec les membres du GSPR (Groupe de sécurité de la présidence de la République). Lors des interventions, les sens extrêmement développés des chiens sont nécessaires pour permettre la reconnaissance d’un lieu – c’est d’ailleurs cette mission qu’avait Diesel, le chien mort pendant l’assaut à Saint-Denis.

      Le reportage sur ces chiens d’assaut :

      —–> LE RAID ET SES CHIENS – 30 millions d’amis

      —–> Le parisien_Notre reportage sur Diesel, la chienne du Raid tuée dans l’assaut


    • pierre

      Merci Pépites de penser à elle.
      Je suis trés touché par la perte de cette chienne d’exception qui a perdu la vie pour défendre la notre et surtout nos Libertés . Il faut savoir que c’est le 1er chien du Raid qui perd la vie en service.
      J’ai décidé de contacter le Raid demain pour savoir si quelque chose peut être fait.
      Bonne soirée.

      ps : il faut savoir que Diesel en perdant la vie a sauver celles de plusieurs policiers du Raid …c’est émouvant.


    • pepite

      Tous ces chiens sont admirables, ceux là et aussi les chiens d’avalanche, guides d’aveugle, etc.
      Encore plus bien sûr ces chiens d’assaut qui ont une telle complicité avec leur maître et sont près à tout pour les défendre ou exécuter leurs ordres quelque soit les circonstances.


    • pierre

      Celle-ci a encore plus de symbole à mes yeux car c’est le 1er chien mort en service et elle est partie pour défendre nos Libertés… les policiers du Raid ont dit qu’ils avaient perdu un des leurs au même titre qu’un humain, c’est fort comme réaction.

      Une pétition sur la toile circule pour que Diesel soit décorée de la Légion d’Honneur :-)
      Enormèment de gens ont été marqué et touché par le courage de cette chienne qui a certainement sauvé plusieurs vies.
      Ce matin on m’a dit qu’il fallait que j’écrive à une certaine adresse et que le RAID me dirait ce que je peux faire. Je te dirai la suite.


    • pepite

      Beaucoup de journaux ont également dédié un article à cette chienne et aux chiens « militaires » dont le figaro dont voici un extrait :

      «Immatriculés comme un fonctionnaire»

      Dans la police, les chiens de l’unité cynophile peuvent en effet être considérés comme des héros au même titre que les hommes. «Ils sont immatriculés comme un fonctionnaire et peuvent être récompensés pour services rendus, rappelle le commissaire Richard Marlet, auteur de «Profession: chien-policier» (éditions Favre). Ainsi, en 2009, Pacha, un berger belge malinois de dix ans, membre de la brigade canine de Paris et entraîné à la détection de produits stupéfiants, s’est vu remettre une médaille de bronze «pour actes de courage et de dévouement».

      En 2011, c’est un chien du Raid, Frax, qui a été décoré avec son maître. Le canidé a perdu sa mâchoire inférieure lors d’une intervention, envoyé en première ligne pour déloger un forcené barricadé dans son domicile, il a reçu une décharge de fusil de chasse. «Les hommes du Raid étaient aussi touchés que si cela avait été un de leurs collègues, raconte Richard Marlet. Dans les unités cynophiles, les relations entre le maître et son chien, fondées sur une confiance absolue, sont fusionnelles». »


    • pierre

      Bonjour Pépites, je comprends parfaitement la réaction des hommes du Raid. Je suis certain que leur tristesse doit être immense devant la perte de Diesel.
      J’ai envoyé mon courrier ce matin.


    • pepite

      Elle a fait le tour du monde cette marianne en larmes

      auto

      Ce dessin, réalisé en hommage aux victimes et à leurs proches, a été publié sur la toile et partagé dans le monde entier au lendemain des attentats survenus à Paris le 13 novembre au soir. Il est l’œuvre d’un Lyonnais de 21 ans, Benjamin Régnier.

      « Le dessin est mon mode d’expression. J’ai voulu poser mes sentiments sur papier. J’ai choisi Marianne car c’est le symbole, l’allégorie de la France. Puis j’ai dessiné des larmes pour illustrer le choc, le désarroi et l’incompréhension que je ressentais comme tout le monde », dit l’étudiant scolarisé en BTS Design de mode à l’école Art de Bellecour à Lyon.

      « C’était mon expression, ma démarche personnelle du moment. Je voulais rendre hommage aux victimes et à leurs familles. Je l’ai fait. J’ai tout dit dans ce dessin, il n’y en aura pas d’autres ».


    • Cyan

      Oui en effet ce dessin est… MAGNIFIQUE et très EXPRESSIF de l’IMMENSE DOULEUR du peuple français !


    • pierre

      Ce dessin exprime exactement la douleur de toutes et tous. Je rejoins Cyan.


     Leave a reply