• Hybride Olympus Pen F


    PEN-F et 12mmF2

    Olympus a annoncé officiellement son nouveau boîtier, le Pen-F doté d’un capteur Sony de 20 millions de pixels, une variante de l’E-M5 II.

    Principales caractéristiques :

    - Capteur micro 4/3 de 20 millions de pixels Live MOS (fabriqué par Sony), surement le même que celui du Panasonic GX8 et 50MP en haute résolution en mode de prise de vue sur des sujets statiques.
    – Stabilisation sur 5 axes pour la correction du bougé du photographe.
    – Viseur 2,36 millions de points
    – Obturateur mécanique: de 60 secondes  à 1/8 000ème de seconde
    – Obturation électronique (mode silencieux): de 60 secondes à 1/16 000ème de seconde

    - Modes d’exposition :

    • iAuto
    • Programme Auto
    • Priorité d’ouverture
    • Priorité Vitesse
    • Manue
    • + 25 modes scènes


    PEN_F_dessus


    A noter le filetage sur le bouton du déclencheur pour pouvoir y visser au besoin un déclencheur souple.


    - Modes de mesure :

    • Multi
    • Pondérée centrale
    • Spot


    Compensation d’exposition : ± 5 (au pas de 1/3 IL)


    - Vidéo HD 1080p  60P en compression intra (ALL-I) et à des débits jusqu’à 77 Mb/s. En MPEG-4, H.264, Motion JPEG. Pas de prise micro ni de port casque.

    - Intervallomètre
    – 4K cinéma time-lapse
    – Tir continu en rafale à 10 images par seconde sans suivi autofocus (5 images par seconde avec mise au point sur chaque image)
    – Wi-Fi intégré. Contrôle à distance via Smartphone
    – Ecran LCD de 3 pouces 1,03 million points, articulé et tactile


    PEN_F_dos


    - Inclus : Flash FL-LM3 externe. Guide Numéro 9.1.

    - Sensibilité : 200 à 25 600 iso pouvant descendre à 80.


    PEN-F_noir


    Couleurs disponibles : Noir et Argent ou noir


    Pen-F_modes_creatifs

     

    Ce bouton sur le devant du boîtier ne sert que pour basculer entre «modes créatifs, personnalisation des rendus couleur et noir et blanc en direct. En mode noir & blanc, vous pourrez jouer avec les filtres colorés (jaune, bleu, rouge…), les hautes et basses lumières, le grain, la luminosité, le cadre. En mode couleur, il sera possible d’aller plus loin que le simple Créateur de couleur disponible sur certains OM-D. Vous pourrez jouer sur la saturation (12 teintes modifiables), les hautes et basses lumières, le contraste, la netteté.

     

    Pen_F_selecteur_de_mode


    Le sélecteur de mode permet de mémoriser 4 réglages personnalisés (C1 à C4).


    Cartes mémoire : SD / SDHC / SDXC (compatible UHS-II)
    Autonomie de la batterie : 330 images par charge, batterie BLN-1
    Dimensions :  12.5 x 7.2 x 3.7 cm
    Poids :  427 grammes avec la batterie.

    Prix 1 200 euro en boitier nu, 1 399 € en kit avec un 14-42mm et 1 499 avec le 17 mm f/1,8 (noir uniquement).

    En fait le Pen F reprend beaucoup des caractéristiques de l’E-M5 II. Les principales différences :

    Le Pen F est doté d’un capteur 20 millions de pixels quand l’E-M5 II a un capteur de 16 millions de pixels.
    L’E-M5 II possède une prise micro pour la vidéo.
    Le Pen F n’est pas tropicalisé alors que l’E-M5 II l’est (étanche à la poussière et au ruissellement).
    Le Pen F a un barillet sur le dessus pour la compensation d’exposition, ça c’est vraiment bienvenu quand on pense que l’E-M5 n’a pas au moins un bouton d’accès direct pour cette fonction.
    Comme pour l’E-M5 II il faudra prendre l’habitude de la position  de l’interrupteur de mise en marche qui se trouve à gauche, pas très pratique pour un droitier.

    Rien de révolutionnaire donc et pas de quoi changer son E-M5 II pour le Pen F. Les menus sont toujours aussi fouillis mais les accès principaux grâce aux boutons dédiés évitent d’avoir à trop se casser la tête dans les menus. On se demande si Olympus reverra un jour la conception de ses menus !

    En ce qui me concerne je trouve que ce nouvel appareil fait un peu doublon avec l’E-M5 II. Je lui préfère l’E-M5 II au niveau du design, du bossage renforcé pour une meilleure prise en main et la tropicalisation du boitier. Des plus et des moins pour ce nouveau boîtier, dommage de ne pas avoir gardé toutes les qualités de l’E-M5 pour en faire un appareil un cran au-dessus.

    Au niveau du capteur 20 millions de pixels il se place face au Panasonic GX8 qui possède un meilleur viseur électronique orientable avec une interface 100 % tactile, le NFC et l’enregistrement vidéo en 4K et un boitier tropicalisé (étanche au ruissellement et à la poussière).

    __________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Hybride Olympus E-M5 II tropicalisé

    Objectifs fixes et zooms pour micro 4/3

    Panasonic GX8, micro quatre tiers tropicalisé


    10 responses to “Hybride Olympus Pen F”

    • Bonjour
      Dommage toujours pas de GPS et de 50 iso . Et le prix…


    • pepite

      En fait le Pen F était sorti pour la première fois il y a plus de 50 ans en 1963, boîtier que je n’ai pas connu. Olympus doit vouloir ressusciter des souvenirs aux nostalgiques des appareils photos argentiques.

    • Une politique de prix qui a tendance à devenir une normalité.
      Les appareils ont bon être de plus en plus perfectionnés, cette dérive sur les prix est inacceptable.
      Petite colère!!!


    • pepite

      Je suis parfaitement d’accord, on trouve encore quelques hybrides à moins de 1 000 euros notamment chez Sony (a5100 (408 euros en boitier nu) et a6000 capteur APS-C de 24 millions de pixels, 600 euros avec le 16-50mm mais il va être remplacé dans quelques jours), chez Olympus l’E-M10 II (16 millions de pixels) avec le 14-150mm est à 998 €, les prix ont une sacrée tendance à enfler depuis un peu plus d’un an, même chez Sony avec les derniers modèles et je me demande à quel prix va sortir le a6100 ? !!!
      Le plus étonnant est que l’Olympus E-M5 II est passé sous les 1000 euros en boitier nu alors qu’il est tropicalisé, possède un meilleur viseur, orientable qui plus est, que l’Olympus Pen F et la vidéo en 4K. Certes il a un capteur de 16 millions de pixels mais tout de même… Chez Panasonic le G7 est sous la barre des 1 000 euros avec le 14-140mm (environ 930 €).

      Il est évident qu’il est de plus en plus difficile de trouver des hybrides autour des 500 ou 600 euros :-(

      Dans ces prix là on trouve hormis les deux Sony, mais en boitier de poche (et à objectif interchangeable), l’excellent petit Panasonic GM5 (environ 580 € avec l’objectif 12-32mm).

    • Et oui pépite, les personnes ayant de petits moyens peuvent se rabattre chez sony ou chez fuji qui propose aussi de bons boitiers et non moins bonnes optiques.
      XM1 avec 16-50 à 450 euros – XE2 avec 18-50 à 676 euros avec son dernier firmware qui le valorise.

      Je crois que les prix sont souvent fortement gonflés et baisse aussi rapidement dans les 1 an voir six mois ce boitier se retouvera à 800 euros, voir moins si il ne fait pas l’unanimité.

      On n’a pas fini de parler des prix.

      Tout de que j’espère en ce moment c’est dans les mois à venir que sony ou olympus car un bruit court qu’il ferait des optiques pour sony FE où sigma nous sortent des optiques fixes ou zoom performant et a un prix étudié. Je rêve!!!!!

      Bonne soirée

      Bruno


    • pepite

      Si Olympus fabrique des optiques pour Sony à mon avis elle ne seront pas données ! Sigma est en principe plus raisonnable.


    • pepite

      Quand je vois le prix du superbe 90mm f/2.8 macro Sony ou celui du tout aussi excellent 75mm f/1.8 Olympus c’est vrai que ça refroidit :-(


    • pepite

      Olympus demande à ses clients d’excuser le retard de livraison du Pen F, d’après eux à cause de précommandes qui dépassent la production. Aucune nouvelle date de livraison n’a été donnée.


    • pepite

      Pas mal de photos d’exemples issues d’un Olympus Pen F :

      —–> Dpreview_exemples d’images issues de l’Olympus Pen F

      C’est de pire en pire chez DPR, pas facile dans le lot de trouver des photos intéressantes à examiner :-(


    • pepite

      Le gestionnaire d’Olympus intérrogé répond :

      A propos du 4K:  » Pour l’ instant, le 4K est pas indispensable et nous devons trouver des caractéristiques intéressantes autour du 4K avant l’ implantation.  »

      Quelle est la technologie la plus impressionnante ou la plus remarquable?
      «Je suis vraiment impressionné par le choix de Sony qui a sorti un capteur 24 × 36 avec 12MP seulement ! (il fait référence au A7s et A7s II)
      La stabilisation est aussi, pour moi, une étape importante. Nous avons introduit le système de stabilisation 5 axes et il est important dans de nombreux domaines: pour des vitesses lentes pour les télézooms et même en vidéo.  »

      La position d’Olympus :
      « Si je devais résumer la position de l’Olympus, elle est de maintenir la qualité de l’optique, tout en essayant de fournir une portabilité maximale. »

      Mode haute résolution:
      «Un de nos souhaits et d’utiliser le mode HR (haute résolution) à main levée. Il serait vraiment intéressant. »


     Leave a reply