• Sigma sd Quattro de drôles d’hybrides à optiques interchangeables

    sigma_SD_quattro


    Deux modèles, l’un, le sd Quattro, est doté d’un capteur APS-C de 29 millions de pixels et l’autre, le sd Quattro H, est équipé d’un capteur d’un format maintenant peu utilisé APS-H offrant 45 millions de pixels, plus grand qu’un capteur APS-C mais moins grand qu’un capteur full frame. Les capteurs des deux modèles sont signé Sigma et sont des Fovéon à trois couches.

    De face ils ont une forme un peu bizarre :


    sigma-SD-quattro-H


    Les deux boîtiers permettent d’utiliser différentes optiques, en monture SA Sigma. Ils utilisent leur monture DSLR pour le nouveau système ce qui va arranger les propriétaires d’objectifs Sigma pour reflex en montures Sigma.

    Les deux modèles disposent d’un viseur intégré électronique de 2.36 Mpts.

    sigma-SD-quattro_dos

    L’écran de 3 pouces n’est malheureusement ni orientable, ni tactile.

    L’autofocus semble être bien en retard par rapport à ce que l’on trouve actuellement, le module AF à détection de phase et de contraste, ne repose que sur neuf points !


    sigma-SD-quattro_dessus


    Étrange à l’heure actuelle : aucun des deux ne permet de filmer et pour le Wi-Fi il faut utiliser des cartes mémoire SD Eye-Fi :-(

    Je doute un peu que ces appareils aient beaucoup de succès.


    4 responses to “Sigma sd Quattro de drôles d’hybrides à optiques interchangeables”


    • pepite

      On ne connait pas encore le prix de ces deux appareils.


    • cristol

      la division « objectifs » est plus tentante que la division « boitiers » !


    • léo

      Bonjour,
      Que Sigma poursuive la production de ces boitiers est plutôt une bonne nouvelle. Peut-être auront-ils corrigés ou amoindris les défauts des générations précédentes: autofocus lent voire inefficace, sensibilité exploitable limitée à 400 ISO en JPEG, batterie à l’ autonomie ridicule….
      Mais utilisés correctement dans le cadre « étroit » de leurs possibilités, ils délivrent des photos que bien d’ autres boitiers pourraient leur envier. Et du coup on se dit que le wifi, gps, vidéo….ne servent pas à grand chose pour réaliser des photos. C’est d’ ailleurs ce côté dépouillé, quasi janséniste qui rend ces appareils attachants. Un peu à la manière d’ un Pentax 645 de première génération: des lacunes évidentes mais à l’ arrivée des ektas superbes.
      Au fond pas étonnant que Sigma et Pentax unissent leurs destinées: ces deux là partagent la même philosophie….


    • pepite

      Je sais que Sigma a énormément progressé ces dernières années pour la section objectifs et offre d’excellentes optiques mais je reste d’accord avec Cristol en ce qui concerne les boîtiers qui me laissent tout de même dubitative.


     Leave a reply