• Bretagne côte d’Emeraude suite Erquy, Cap d’Erquy, Cap Fréhel, Saint-Cast

    carte-Bretagne_cote_emeraude

    Nous quittons Dinan à regret mais il y a de plus en plus de monde, j’ai bien fait d’y consacrer la matinée car il devient impossible de prendre des photos tellement il y a de monde.

    Direction le port du Dahouet puis Erquy, ensuite nous irons au Cap Fréhel et on terminera pas Saint-Cast.

    Le port du dahouët

    Depuis le début du 15ème siècle, le port de Dahouët, à Pléneuf-Val-André, était connu pour le transport de grains et de cidre produit en Bretagne. Il n’y avait alors que quelques maisons, le four à chaux et le moulin à marée.

    A partir de 1822, des installations portuaires furent construites.

    Aujourd’hui, son nouveau bassin à flot créé en 1990 accueille 329 places sur ponton et 170 mouillages échoués.


    port_du_dahouet


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/400ème de seconde à 100 iso. Compensation d’exposition : moins 2/3 IL.


    port-du-dahouet-val-andre

    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/500ème de seconde à 100 iso. Compensation d’exposition : moins 2/3 IL.

    Une petite maison du village :


    port_du_dahouet_maison




    Erquy

    Je n’ai pas pu m’en empêcher, j’espère que vous ne m’en voudrez pas, la chapelle des marins au grand angle, en noir et blanc avec quelques retouches :


    erquy_eglise_nb


    L’original :

    erquy_eglise


    Erquy, le port :


    erquy_le_port




    erquy_le_port




    erquy_le_port


    La ville en elle même est très agréable sans être une référence historique, je quitte Erquy pour le Cap d’Erquy, je repasse devant la chapelle qui domine la ville :


    eglise-erquy


    et vue de l’autre côté :


    eglise-erquy et la croix



    Cap d’Erquy


    A partir d’Erquy c’est indiqué, il faut monter et l’on fini par arriver sur un parking aménagé en relation avec la nature, en sortant du parking un plan vous indique la promenade de 9 kms, un petit chemin dans un petit bois vous emmène en pleine nature.
    Puis vous apercevez la mer, la couleur de l’eau est sublime :


    cap-d-erquy


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/200ème de seconde à 100 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    En allant sur votre droite vous pouvez voir la grande plage des sables d’or les pins :


    plage des sables d'or


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/400ème de seconde à 100 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Mais j’ai choisi d’aller à gauche, je longe la côte puis j’aperçois cette plage :


    plage


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/250ème de seconde à 100 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Je descends sur la petite plage, arrivée en bas du petit chemin qui mène à la plage je tombe nez à nez avec ce galet qui comporte une jolie flèche dirigée vers la mer :


    galet_fleche


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/320ème de seconde à 100 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Des galets roses il y en a partout, plus ou moins roses suivant la lumière, il oscillent entre le mauve et le rose doré suivant les endroits :


    galets_roses


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/800ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Ils sont surtout du côté gauche de la plage, à droite il y a plutôt des rochers qui ont la forme de murets, comme si on les avait construit :


    la-plage_vue-d_en_bas


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/200ème de seconde à 100 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Malgré la beauté du site je note la présence d’algues vertes déjà présentent en ce mois de juin.

    La structure de ces rochers est étonnante :


    structure_des_rochers


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/250ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Les galets qui ornent le sable sont magnifiques, roses, tout en rondeurs, je reste un bon moment sur cette plage, il fait vraiment très très chaud, pas un souffle d’air, je me repose un peu. Il n’y a personne, la chaleur a fait fuir les touristes, même aucun randonneur n’est là, le calme, le bruit de la mer, je les repire à pleins poumons.

    Je parcoure la plage dans tous les sens, moi la sauvgeonne que je suis je me sens bien en communion avec la nature :-)

    Je tombe en arrêt devant ce rocher et ces galets, incroyable, un coeur ! :


    Galets coeur

    Je souris béatement en trouvant ça joli, puis je m’aperçois qu’en fait c’est la lumière et les ombres qui donnent cette impression, J’ai envie d’emporter le galet, mais même si ça ne parait pas sur la photo il est trop grand pour que je puisse l’emporter. Alors je me contente d’amirer puis je reprends mon chemin.

    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1000ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Je retrouve le petit chemin après avoir remonter la pente qui menait à la plage, en forêt il est carrément impossible de prendre des photos, le contraste est vraiment trop dur et les taches de lumière complètement crâmées :


    foret


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/100ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Nous allons quitter le cap d’Erquy, prochaine étape heuuu il faut que je regarde sur la carte, j’ai fait tellement de choses que je ne me rappelle plus toujours de l’ordre exact. De toute façon nous allons vers le cap Fréhel.


    En route pour le Cap Fréhel

    Sur la route je m’arrête pour découvrir quelques plages, celle-ci m’impressionne par sa taille !

    Toujours pas un gramme de vent, beaucoup moins de touristes dans cette région, peut-être qu’ils trouvent l’eau encore trop froide ? Enfin je ne vais pas me plaindre ;-)


    grande-plage


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1600ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Comme hier je ne peux pas m’empêcher de prendre quelques algues en photos qui font de jolis dessins naturels, je crois même en discerner des algues qui font aussi comme les galets : des petits coeurs ;-)


    algues


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1000ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Au bout de la grande plage, je photographie ce gamin bien pensif qui se demande peut-être si il se baigne ou non, au fond on ne le discerne pas bien en si petit mais il semble y  avoir une petite chappelle sur le rocher.


    gamin dubitatif


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1250ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Encore deux petites photos d’algues :


    algues-tas



    algue-verte


    Conditions de prise de vue pour les deux photos ci-dessus : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1000ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Là on voit encore mieux la petite chappelle sur le rocher :


    plage et chappelle


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1250ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    La photo suivante n’est pas jolie mais quelqu’un peut-il me dire à quoi sont dues ces bosses dans le sable qui le fait ressembler à de la tôle ondulée ?


    sable comme de la tole ondulée


    Et ça ! Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que ça fait là sur une plage ?!!!!


    beton dans le sable


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1000ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Cap Fréhel en vue et … pfuuu les voitures aussi font parties du décor, il ne peuvent pas se garer comme moi un peu plus haut ? ;-)


    cap_frehel_en_vue


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1250ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Flute en si petit on ne voit pas grand chose mais en grand on voit le phare tout au fond.

    Cette fois ça y est on arrive au cap :-)

    Le phare est juste derrière.


    on_arrive_au_cap_frehel


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/800ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Un peu trop saturée cette photo !


    cap-frehel


    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/800ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Ca y est on y est !

    Plus qu’à se garer quelque part et à continuer à pieds :-)

    Impossible d’aller au cap Fréhel sans photographier le phare, voilà qui est fait ;-)


    phare_du_cap_frehel

    Conditions de prise de vue : Panasonic TZ10, ouverture à f/5 au 1/500ème de seconde à 80 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    La photo était toute tordue, j’ai du redresser les multiples perspectives verticales dues à l’emploi du grand angle, si je m’éloignais pour avoir moins d’effets de perspectives verticales j’avais d’horribles barrières, donc j’ai choisi d’être plus proche mais de devoir post-traiter la photo pour redresser tout ça au mieux.


    tour_vauban


    Conditions de prise de vue : Panasonic TZ10, ouverture à f/4.5 au 1/400ème de seconde à 80 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Le vieux phare dénommé aussi tour Vauban est en granit (photo ci-dessus). Il a été construit sous Louis XIV en 1701 par un des disciple de Vauban , Jean-Siméon Garangeau (1647-1741).   Ce premier phare sera allumé en 1702 mais uniquement les mois d’hiver. A l’époque l’éclairage se fait au charbon à l’air libre. Il faudra attendre 1717 pour que le phare soit alumé toute l’année. En 1774, un réverbère de 60 réflecteurs sphériques sur 3 rangs superposés remplace le brasier, l’éclairage se fait alors à l’huile végétale.

    Placé dans une lanterne, ce système devient tournant en 1821. Les réverbères sont changés. La portée du feu passe de 15 à 21 milles. Il donne un éclat long toutes les 135 sec. Ce vieux phare a une hauteur de 15 mètres.

    Un phare plus moderne et plus haut sera construit en 1836 , à la place de l’actuel . Il est électrifié en 1886 . Les troupes allemandes le détruiront en Août 1944 .

    Le phare actuel reconstruit à partir de 1946 sera inauguré en 1950 : haut de 32.85 mètres.  L’électrification par le réseau est faite simultanément. Le premier allumage aura lieu le 1er juillet 1950. Il vient donc d’avoir 60 ans avant-hier. Sa lanterne domine la mer de 103 mètres. Par temps clair, son feu est visible à plus de 100 kilomètres .


    phare_du_cap_frehel


    Conditions de prise de vue : Panasonic TZ10, ouverture à f/4.5 au 1/500ème de seconde à 80 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Les falaises du cap Fréhel domine  la mer d’environ 70 mètres, c’est la point culminant de la côte d’Emeraude. Un sentier entre les bruyères et les ajoncs fait le tour du cap. Par temps clair on peut distinguer les îles Anglo-Normandes de Jersey, ainsi que la pointe du grouin ou les îles de Bréhat.


    Tout au bout de la dune s’élève cette tour : (peut-être aussi un des anciens phares je ne sais pas) :


    batiment_en_bout_de_dune



    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/1250ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Une petite vue sur les falaises :

    vue_sur_les_falaises


    Conditions de prise de vue : Panasonic TZ10, priorité ouverture à f/4 au 1/400ème de seconde à 80 iso. Compensation d’exposition : aucune. On reconnait le défaut du TZ10 sur certaine photos : le ciel qui vire au cyan vert pour le ciel.

    Le rocher de la Fauconnière permet en principe d’observer (avec des jumelles) de nombreux oiseaux marins, guillemots, pingouins, huîtriers pies, cormorans huppés, mouettes tridactyles, goélands marins et goélands bruns. Malheureusement ce jour là je n’y ai vu que des mouettes et des goélands.

    Le rocher des oiseaux :

    le_rocher_des_oiseaux

    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/800ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    De plus près :

    les-oiseaux


    Conditions de prise de vue : Panasonic TZ10, ouverture à f/4 au 1/250ème de seconde à 80 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Contrairement à beaucoup de personnes je ne suis pas très impressionnée par le Cap Fréhel auquel je préfère les pointes de Crozon dans le Finistère. Je suis un peu triste aussi car c’est mon dernier jour de voyage et il va falloir rentrer. J’ai vu beaucoup de choses en 4 jours entre la Normandie et la Bretagne mais je regrette ne pas avoir pu passer plus de temps dans certains lieux. Me laisser plus imprégner des lieux. J’avais aussi prévu de voir encore plus choses, mais je n’ai pas pu tout faire, ce sera donc pour un autre voyage. J’avais un rendez-vous qui ne me permettait pas de prolonger mon séjour, dommage :-(

    J’irai à Saint Cast puis il faudra prendre la route du retour.


    Explication de la Dune :

    explication_dune


    Ma chienne fait une tête ! Soit elle a mal dormi, soit elle est fatiguée de tous les kilomètres parcourus avec ses petites pattes ;-)

    La photo est très mauvaise mais elle me fait rire, je vois rarement ma chienne si joyeuse faire une telle tête ! Il faut dire aussi que la chaleur est écrasante !

    la-chienne

    Je devrais lui acheter un podomètre pour mesurer le nombre de pas qu’elle fait par jour lors de nos voyages, ça risque d’être drole !

    Toutes les photos prises avec le Pentax K-x ont été prises avec l’objectif 18-55 du kit.

    La pointe du cap :

    pointe_du_cap_frehel

    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/800ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune.

    Au bord de la falaise je plonge mon regard vers le bas, c’est joli :

    Dans le creux de la falaise

    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/800ème de seconde à 400 iso. Compensation d’exposition : aucune. (photo post-traitée, les contrastes étaient vraiment très forts, j’ai dû la reprendre).

    Allez nous allons quitter le cap Frehel pour avoir le temps d’aller à Saint-Cast.

    falaises
    Conditions de prise de vue : Réflex Pentax K-x, priorité ouverture à f/8 au 1/640ème de seconde à 400 iso.

    Pour Saint-Cast je pense que je vous les mettrai demain, je vais faire autre chose. A demain :-)

    … l’article étant déjà très long, j’ai ouvert une nouvelle page pour Saint-Cast :

    Bretagne côte d’Emeraude suite, Saint-Cast

    _______________________________________________________________________________

    Voir aussi :

    Bretagne côte d’Emeraude, Cancale, pointe du Grouin, Anse du Guesclin

    Bretagne côte d’Emeraude suite Taden et Dinan

    Retour à la page d’accueil

    _______________________________________________________________________________


    19 responses to “Bretagne côte d’Emeraude suite Erquy, Cap d’Erquy, Cap Fréhel, Saint-Cast”


    • Claude

      Technique photo, regard, découverte de lieux, émotions, j’engrange
      j’engrange!

      Merci Pépite.

      A Erquy, surtout voir le Cap et l’immense plage sauvage qui suit!

      Claude


    • pepite

      Trop tard je suis rentrée, je ne sais plus si j’ai vu la plage qui suit, on verra au fur et à mesure que je trierai les photos, mais ça peut effectivement être utile pour ceux qui projettent d’aller en Bretagne pour les vacances.
      Merci Claude :-)


    • Claude

      Euh… pas vraiment reconnu le Cap d’Erquy, ni la grande plage sauvage
      (c’est mal indiqué à la sortie d’Erquy).
      Mais très heureuse de retrouver la petite crique avec les galets fléchés
      qui se situe après.
      Belles photos, d’après les ombres et l’absence de touristes, il devait être très tôt?
      Peut-on avoir les détails techniques des photos? quel appareil? Merci bien, si tu as le temps?

      Les ajoncs sont-ils encore bien fleuris? J’ai toujours échoué à rendre le
      jaune avec un Lumix G1 (j’ai peur que ce soit la photographe plus que l’appareil!)
      Des conseils?

      Merci pour la balade maritime! En route pour le Cap Frehel!

      Claude


    • pepite

      C’est pourtant bien le cap d’Erquy ;-)

      Comme pour chaque article je mettrai les renseignements techniques mais quand j’aurai déjà fini de faire l’article.
      Pour celle des algues que j’ai sous les yeux il est 11h44 du matin et celle de la grande plage (je viens de regarder il est 11h42) donc pas si tôt que ça. Pour l’ensemble des galets roses il était 9h23, et celle où j’approche de la plage où j’ai photographié les galets roses a été prise à 9h02. J’ai donc du passer plus de 2 heures au cap d’Erquy, je n’ai pas vu le temps passer !!!

      Pour les fleurs que j’ai mises, les photos de la bretagne datent du 24 et 25 juin donc d’il y a quelques jours, je suppose donc que c’est encore fleuri mais je ne suis plus en Bretagne donc je ne sais pas.

      Le jaune est une couleur difficile pour tous les appareils surtout par grand soleil, pour peu que le soleil tape on a plein de zones crâmées blanches au lieu du jaune, la solution, éliminer les brillances avec un filtre polarisant.

      … Je viens de rajouter une seconde photo prise sur cette même grand plage sur la route du cap Fréhel, peut-être cela aidera-t-il pour reconnaitre la plage ?


    • Claude

      Je connais moins, mais il semble que ce soit la plage Saint-Michel avec l’îlot (et la chapelle) du même nom docarmor_erquy5.htm est plus savant que moi)


    • pepite

      Je n’ai pas eu le courage de retourner à la voiture chercher le téléobjectif, il faisait trop chaud et je voulais aller au Cap Fréhel.
      …Je viens de vérifier sur mes photos tu as raison c’est bien la même chapelle, c’est donc la chapelle Saint Michel :-)


    • pepite

      Claude !

      Je viens de regarder mes photos et le plan du Cap d’Erquy qui était sur le parking, j’étais bien au cap mais j’ai loupé la pointe n°5 !!!!!! Je viens de m’apercevoir que je n’étais pas allée jusqu’au bout ! Snif !

      auto


    • Dom

      Merci pour la balade Pépite. Superbes photos. Calins à Biscotte, elle a bien mérité double ration de patée et croquettes. Biz. Dom


    • pepite

      Merci Dom :-)

      4 jours c’était vraiment court pour tout ce que j’ai fait entre la Normandie et la Bretagne, il y a des endroits où je retournerai. Je savoure presque plus le voyage en regardant les photos après coup que le voyage lui même où je me suis dépêchée à chaque fois pour ramener le maximum d’images.

      J’ai le projet de faire tout le tour de la Bretagne, je me rends compte qu’il me faudra vraiment plusieurs voyages, je tiens aussi à retourner dans le Périgord noir en Aquitaine (mais quand il fera moins chaud) et si possible jusqu’au abords de l’aveyron, l’Ardèche me tente beaucoup aussi. Je veux aussi retourner en Normandie dans le pays d’Auge si joli, là c’est plus facile et plus près. Dans le perche je crois qu’il y a aussi de jolies choses à voir.

      Ma chienne était très drôle, quand je suis arrivée près de Cancale sur le plateau, elle a passé au moins 5 minutes à regader vers le large, comme si elle guettait des maisons, des arbres, elle regardait à droite, à gauche, au loin, comme si elle cherchait à deviner des indices de civilisation, puis levait la tête vers moi comme si elle me posait des questions, c’était très mignon à voir.
      Maintenant que ma voiture est équipée ce sera plus facile mais je devrais malheureusement le faire étape par étape.

      Je n’ai qu’une envie : pourvoir repartir à nouveau mais en n’ayant pas de rendez-vous qui m’oblige à rentrer, pour pouvoir plus savourer les paysages et les ambiances.

      Il faudra que je reporte ces derniers articles sur le blog des petits voyages quand ce blog de voyage ne me jouera plus de tour en m’empêchant de corriger mes propres articles, je pense que c’est la passage à IE8 qui l’a perturbé. Ce sera plus facile pour retrouver les articles dans quelques temps que sur ce blog-ci.


    • ppier

      Que de souvenirs pour moi tous ces lieux qui « me parlent » :-)

      Biscotte me fait rire sur la photo mais je la trouve bien courageuse la « petite ». Merci d’avoir glissé toutes ces photos sur ton blog car cela me permettra de les visionner de temps en temps …. le Dahouet et Erquy …….


    • pepite

      Merci, je suis contente que ces lieux te parlent :-)

    • Et bien la suite…
      Quelle série !
      Il ne faut pas t’embaucher pour un dépliant de centre touristique, il y aurait trop de monde sur nos terres sauvages ;)
      Ce que je trouve rigolo avec le passage Normandie/Bretagne c’est que rapidement, grâce aux paysages, tu sais que tu as changé de région…
      Allez je poursuis la lecture de tes articles pour essayer de reconnaitre les coins où je me suis baladé, il y a trop longtemps…Tu me donne des idées de week-end Pépite ! 8)


    • pepite

      Super :-)

      Le but est aussi un peu là, faire découvrir certains coins de Bretagne, de Normandie ou de France, parfois des lieux déjà visités mais oubliés, ou faire découvrir. Certains endroits ne valent pas le coup à eux seuls de faire un voyage mais sont intéressants à découvrir dans un circuit.

    • Comme pour l’autre reportage que je viens de commenter, celui ci me plait tout autant. De jolies photos bien composées sont toujours agréables à visionner et c’est une bien belle région.
      Merci pour le partage :-)

    • Bonjour Pépite :)
      je viens de revoir la série, tu en rajouté de superbes ! cela m’a en plus rappelé beaucoup de souvenirs notamment en voyant la chapelle St Michel : j’ai eu l’occasion de faire des séjours de vélo avec le monsieur qui a mis en place la restauration de cette chapelle jusqu’à sa réouverture il y a 4 ans seulement. C’est une personne qui a su sensibiliser beaucoup de monde à la restauration de cette chapelle, il a su collecter les dons, faire appel à du bénévolat pour amener sur l’îlot des bonbonnes d’eau, de sable, de ciment et avec son équipe (que des bénévoles), il a finit par la restaurer. Une fois par an (au mois de mai ou juin), une grande fête y est célébrée :)

      archives.cotes_darmor.fr_erquy/


    • pepite

      Merci Olivier :-)

      Pour les compliments et pour le complément d’information sur la petite chapelle, c’est très touchant :-)


    • juanola alain & chantal

      La petite tour au bout du cap Fréhel, je pense qu’elle cache la
      corne de brume…


    • pepite

    • pepite

      Pendant que je suis là, comme l’article est très long vous pouvez remonter en haut de page d’un clic en cliquant sur le lien « Haut de page », tout en bas de cette page.
      Cest plus pratique que de se servir des ascenseurs quand les articles sont longs.


     Leave a reply