• Vacances dans le sud-ouest, Corrèze et Lot puis le Périgord noir

    carte_correze_lot



    Ensuite on gagnera le Périgord Noir.

    Vu le temps maussade au nord de la Loire il y a dix jours, changement de programme, au lieu d’aller en Haute Normandie, direction le Périgord noir, la Corrèze et le Lot.

    A hauteur de Limoges sur l’autoroute A20… embouteillage ! Tiens, on se croirait à Paris ! Je suis à l’arrêt quand un imbécile me rendre dans le derrière ! Je sors de ma voiture tandis que le monsieur descend de la sienne et me dit très calmement « je dors ». J’évite de l’incendier et de le traiter de tous les noms d’oiseaux qui me passent par la tête et je me contente de lui dire « Vous avez vu comment vous m’avez enfoncé ?! » J’en suis quitte pour un constat et mon hayon enfoncé ! Ça commence bien les vacances ! Mais le soleil est bien présent, le ciel est bleu et la température whaouuuu presque trop chaud. De toute façon je ne suis pas en tord, mais bon, maintenant j’ai du mal à fermer mon hayon et il faut sacrément forcer pour qu’il tienne fermé. Allez on ne va pas se plaindre, il y a 10 jours on se croyait encore en automne et ici il fait un temps sublime ! Positivons. J’en ri en y repensant, ma chienne berger allemand qui était confortablement installée sur la plage arrière s’était vue propulsée sous le choc… entre les sièges avants et les sièges arrières « descendez on vous demande », mais sans aucun mal heureusement. Plus de souci de voiture par la suite.

    Liens vers les différentes étapes du voyage :


    Les autres étapes vont suivre au fur et à mesure que je complète l’article.



    Gimel les Cascades

    On commence par Gimel les cascades en Corrèze, (Ses habitants sont appelés les Gimelois(es)). À vol d’oiseau, le bourg de Gimel est situé à sept kilomètres au nord-est de Tulle. Gimel est surtout connu pour ses cascades, propriété privée, visitable. La Montane, appelée  aussi Gimelle, affluent de la Corrèze, se fraie un chemin au milieu des rochers et se précipite en trois chutes d’une hauteur totale de 143 m en trois magnifiques cascades : le « Grand saut » d’une hauteur de 45m, la « Redole » de 38 m et la « Gouttatière » ou   »Queue de cheval » de 60 mqui plonge dans le « gouffre de l’Inferno ».

    Il faut être équipé de bonnes chaussures et ne pas imaginer emporter une poussette mais les chemins sont bien aménagés. Il faut juste un peu de souffle quand même pour les montées. Les itinéraires sont bien fléchés. La descente est un peu sportive par ses 143 mètres de dénivelé car le propriétaire des lieux a voulu conserver le caractère authentique, correspondant à la légende, qui dit que ce chemin et ses 800 marches furent construits par un magicien du pays. Il faut payer quelques euros pour la visite libre. Ce sera la seule cascade payante de mon parcours. Les animaux sont autorisés.

    Assez vite on aperçoit la première cascade de loin :


    gimel_les_cascades_1


    Hybride Sony a6000 avec le 18-200 première version en mode priorité ouverture réglée sur f/16 au 1/15ème de seconde à 100 iso, focale 39mm.

    Les descentes et remontées se passent bien même si Lady, ma berger allemand a tendance à tirer sur la laisse, toute contente de cette promenade bucolique où elle découvre un monde qu’elle ne connaît pas, mais elle est un peu intrépide, Biscotte, égale à elle même, court sagement légèrement devant mais elle est habituée à nos petits voyages.


    gimel_cascades


    Hybride Sony a6000 avec le 18-200 première version en mode priorité ouverture réglée sur f/16 au 1/25ème de seconde à 100 iso, focale 172mm.



    _7013257_gimel_cascade_3


    Hybride Olympus avec le 12mm en mode priorité ouverture réglée sur f/16 au 1/15ème de seconde à 200 iso, focale 12mm.

    Petite cascade deviendra grande :


    gimel_cascades


    Elle ne rentre même pas dans le cadre ! C’est vertigineux, magnifique, envoûtant ! Je suis aux anges devant ce paysage grandiose :-)

    Hybride Sony a6000 avec le 18-200 première version en mode priorité ouverture réglée sur f/13 au 1/125ème de seconde à 100 iso, focale 18mm.

    Le bruit de l’eau qui déferle est ensorcelant, et quelle magnificence ! Il faut être sur place et voir, entendre, pour vraiment capter la magie du lieu.


    gimel_cascades


    Hybride Sony a6000 avec le 18-200 première version en mode priorité ouverture réglée sur f/13 au 1/60ème de seconde à 100 iso, focale 27mm. La vitesse d’obturation est encore trop rapide pour avoir un filé sur l’eau, j’aurai du fermer encore plus le diaphragme. Pas pratique du tout avec ma chienne berger au bout de la laisse. Pas facile de cadrer correctement non plus en tenant l’appareil d’une main. Heureusement j’arrive à la faire tenir immobile juste le temps de déclencher. Il n’y a personne, les gens ne sont pas encore partis en vacances et rebutent peut-être le terrain varié, mais les cascades ça se mérite, il ne faut pas rechigner à marcher sur des chemins chaotiques. Pour ceux qui le peuvent ça vaut vraiment le coup.

    Je découvrirai plus tard que ce n’est pas la plus belle mais je suis déjà émerveillée par ces paysages.

    Direction le grand saut :


    gimel_cascade_le grand saut


    Hybride Sony a6000 avec le 18-200 première version en mode priorité ouverture réglée sur f/13 au 1/30ème de seconde à 100 iso, focale 18mm.


    On arrive à la fin de cette promenade ;-)


    gimel_les_cascades


    J’aime bien cette photo reposante, Dame Nature a créé des choses vraiment merveilleuses. C’est surement ma meilleure photo sur les cascades de Gimel, ce n’était vraiment pas pratique avec les chiennes pour prendre les photos, j’ai fait comme j’ai pu.

    Hybride Sony a6000 avec le 18-200 première version en mode priorité ouverture réglée sur f/9 au 1/13ème de seconde à 100 iso, focale 18mm. Et encore j’ai sous-exposé d’un diaphragme sinon je n’aurai pas eu la vitesse nécessaire pour que la photo soit nette. Pas de post-traitement malgré le réglage de la sous exposition.

    Je descendrai ensuite aux cascades de Murel.

    La suite plus tard, peut-être demain si j’ai le temps (il faut entre autres que j’aille voir mon assureur), de toute façon ce sera avec un nouvel article, celui-ci étant déjà long.
    Vous verrez les autres cascades sont encore plus belles :-)

    Allez encore une des cascades de Gimel, un peu abstraite mais je l’aime bien ;-)


    gimel_cascade


    Hybride Sony a6000 avec le 18-200 première version en mode priorité ouverture réglée sur f/9 au 1/20ème de seconde à 100 iso, focale 125mm.

    Sur ces deux dernières photos grâce à la vitesse lente l’effet de filé sur l’eau est bien rendu donnant l’impression de mouvement.

    Merci à l’excellent stabilisateur du Sony a6000 qui m’a vraiment rendu service vu les conditions de prises de vues !!!


    —–> Lire la suite (cliquez sur le lien) : Les cascades de Murel, page 2


    Part: 1 2 3 4 5 6 7 8

    25 responses to “Vacances dans le sud-ouest, Corrèze et Lot puis le Périgord noir”


    • pepite

      J’ai vraiment passé un séjour magique dans cette belle région. Par contre nous avons ramassé une floppée de tiques : 17 tiques en 10 jours !!! Vilaines bestioles ! Une pour moi, 3 pour Biscotte et le reste sur la pauvre Lady. Le soir impossible de rester dehors, là ce sont les moustiques qui adoraient ma peau, grrrr.
      A part ça, j’ai vraiment bien choisi ma période, vendredi les touristes commençaient à arriver, la température extérieure difficile à supporter et l’ambiance des lieux n’était plus du tout la même.

    • Superbes photos mon amie Pépite , je connais bien cette région et plus particulièrement le Périgord où tu t’es régalée certainement photographiquement ,personnellement je reviens du Lubéron ,une région qu’il faut que tu fasses également ultérieurement ,un paradis pour les photographes !!
      Oui les touristes arrivent et c’est vrai que l’environnement prend une couleur différente ,Juin reste la période idéale !
      amitiés
      Michel


    • pepite

      Merci Michel :-)

      La France est un ravissement à découvrir et je ne me lasse pas de la parcourir, j’essaie toujours de partir en dehors des moments de foule, de mai à fin juin et de septembre à octobre. C’est à ces moments là que l’on peut le mieux se fondre avec les lieux visités et sentir leur âme :-)


    • Corbes

      Merveilleux petit reportage dont tu as le secret, Pépite. J’aime tout particulièrement la dernière des photos des cascades de Gimel. Il s’en dégage une atmosphère que n’ont pas les autres, malgré leur caractère spectaculaire.

      Propose à Olympus ou Sony de te rendre chez eux avec Lady pour les aider à perfectionner leurs stabilisations multiaxes. Ca leur rendra service et ça te fera un beau voyage ;-)

      J’attends la suite avec impatience…


    • pepite

      Tu as le même choix que moi, c’est aussi ma photo préférée :-)

    • Bonjour , Pépite.

      Tu commence bien tes vacances avec ce beau soleil et cette cascade rafraîchissante.
      Je te souhaite de bons moments dans la nature, et avec aussi de belles images.
      Amicalement
      Bruno


    • pepite

      Merci Bruno :-)

      Je viens de rajouter des photos d’Autoire en page 4, on ne voit pas bien les numéros de pages sous l’article, mais j’ai mis des liens visibles dans l’article à chaque fin de page pour passer à la page suivante. J’aime bien la dernière photo de la cascade d’Autoire.

      Je suis malheureusement déjà rentrée mais je garde dans ma tête tous ces moments superbes et ses images de rêves que j’avais sous les yeux :-)

      Une dernière d’Autoire et sa cascade pas très réussie mais je l’aime bien quand même :

      auto

      Je vais vous ajouter la suite du périple au fur et à mesure.


    • Corbes

      Si, la dernière de la cascade d’Autoire est belle aussi. En fait, les belles images de cascades sont rarement celles les montrant en entier (ici, ça se justifie par l’aspect reportage) mais celles exploitant les effets graphiques du chemin de l’eau dans les rochers.

      On attend la suite……avec gourmandise !


    • pepite

      Merci Corbes, je l’aime bien aussi cette photo :-)

      Je suis assez contente de mes photos de Lacave, j’aime beaucoup celle les grands orgues. Je pensais avoir beaucoup de déchets, et bien non pourtant j’ai pris beaucoup de photo entre 1/4 et 1/10ème de seconde, le tout à 3 200 iso. Ce a6000 que j’estimais déjà beaucoup est vraiment excellent, à 3 200 iso il garde une colorimétrie très juste et encore un très bon contraste. Sachant que le Sony a6300 est encore meilleur ce doit être un vrai plaisir de l’utiliser. Dommage que je n’avais pas de zoom ou d’objectif grand angle pour mon Sony A7 full frame ça aurait été une tuerie.

      Accès direct aux grottes de Lacave :

      —–> Lire la suite (cliquez sur le lien): Les grottes de Lacave, page 5


    • cristol

      A part la sensation de fraicheur dans les grottes ou autour des cascades que l’ordi. est incapable de restituer (pas encore ??) pourquoi partir en vacances ?
      Grâce à toi, on visite un peu mieux cette magnifique région.
      Quand les enfants étaient petits, on avait passé un excellent séjour à Degagniac près de Gourdon. A la Roche Gajeac, on a jamais eu aussi chaud : 65 ° à l’intérieur de la voiture, laissée au soleil sur un parking..
      Et les nuits étoilées du mois d’Août !!


    • pepite

      Merci Cristol, il a fait très chaud aussi à la Roque Gageac mais j’en parlerai plus tard quand je serai repassée dans le Périgord noir, ça prend du temps de trier toutes ces photos ! Mais je suis vraiment enchantée de mon voyage.

      Il faisait 14° dans les grottes.

      Je suis ravie que ce reportage te plaise ainsi qu’à vous tous et en revoyant les photos j’ai presque l’impression d’être encore là-bas alors qu’ici aujourd’hui le temps a été plutôt maussade :-(


    • Emmanuel

      Superbes photos et très bon reportage comme d’habitude.
      Merci Pépite.
      Coïncidence car cet itinéraire je l’ai fait il y a quelques années (sauf Autoire). :-) ))
      A l’époque je n’avais pas d’appareil photo donc que des souvenirs dans la tête, alors encore merci pour tes photos qui me font revoyager.
      Tu es passée par Padirac et tu n’as pas fait son gouffre. Tu n’avais peut-être pas le temps, dommage pour nous car tu nous aurais encore comblé par de belles photos. ;-)


    • pepite

      Je n’ai effectivement pas eu assez de temps pour faire tout ce que je voulais, ce sera pour une autre fois mais je suis déjà super contente de tout ce que j’ai vu :-)

    • Salut Pépite ( Cpépite :-) )))
      Pour faire des photos avec un chien en laisse, une solution consiste à utiliser une laisse coulissante dont on glisse la poignée dans la ceinture; on a ainsi les mains libres ;prendre une laisse en ruban (plus solide) et non en cordon, et commencer avec une 5M, pour utiliser une 8m ensuite lorsque le chien est habitué; la marque allemande Flexi est correcte
      j’ai procédé ainsi avec une chienne adoptée à la SPA et très craintive; elle s’est bien habituée malgré son manque d’éducation et ses traumatisme de départ; avec un berger allemand pur race ce devrait être aussi facile, mais il vaut mieux sans doute faire les apprentissages sans appareil photos ; le seul inconvénient de ce dispositif, une fois le chien habitué , c’est le poids de la poignée lorsqu’on a un chien costaud et qui a tendance à tirer.
      Bonne continuation
      Lili


    • pepite

      Bonjour Lili

      Je fais ça avec Biscotte qui a l’habitude et ne tire pas mais Impossible avec ma berger allemand, quand elle se met à tirer d’un coup sec et pas forcément vers l’avant, avec la force qu’elle a elle m’entrainerait avec elle.

      Ça s’améliorait vers la fin et puis elle est encore très jeune.


    • pepite

      Et hop Rocamadour est en ligne :

      —–> Rocamadour

      Au fait je ne sais pas si vous avez remarqué mais je vous ai mis des liens vers les différents lieux en haut de la page 1, un peu en dessous de la carte, ce sera plus pratique pour un accès direct, si vous désirez revoir certains lieux.


    • pepite

      Bouzies et Saint Cirq Lapopie sont en ligne :-)

      —–> Bouzies et Saint-Cirq-Lapopie


    • pepite

      Quand je vois ce que j’ai loupé comme photos parce que je n’avais pas assez de recul ni un objectif assez grand angle, je pense que mon prochain achat d’objectif sera le nouveau 15mm f/4.5 Super Wide Heliar Voitglander pour Sony E, la qualité d’image est fantastique sans pratiquement aucune distorsion et il aura l’avantage de me servir sur les deux boitiers (A7 et a6000 où sur ce dernier il deviendra un 22.5mm). Dans la version Sony il n’y a pas de colorshift ce qui est un gros avantage. J’hésitais avec le 16-35mm Zeiss mais je gagnerai encore en grand angle et le piqué est vraiment excellent avec le Voigtlander, de plus il est nettement moins cher que le 16-35mm Zeiss (800 € contre 1300 € pour le zoom, ça parle).


    • Corbes

      Dommage que tu n’aies pas eu un moment pour aller à pied de St Cirq à Bouziés par le chemin de halage taillé dans la falaise. Un endroit spectaculaire et magnifique !

      C’est vrai qu’avec Lady un peu turbulente, elle aurait risqué de se retrouver à l’eau…et toi avec !

      Très beau, instructif et sympathique reportage qui donne envie de retourner là-bas…


    • pepite

      Merci Corbes :-)

      Oui je voulais le faire aussi mais en fait je n’ai pas eu le temps, il était tard déjà quand je suis arrivée à Saint Cirq.


    • pepite

      Je n’ai pas eu le temps, ni le coeur de continuer la suite aujourd’hui, je continuerai ce week end.


    • pepite

      Je n’ai encore terminé la suite sur le Périgord noir mais vous en avez déjà une ébauche :

      —–> Périgord Noir

      … Ça y est j’ai terminé l’article :-)


    • pepite

      J’ai pensé à toi Cristol en traitant les photos de la Roque Gageac (qui sont maintenant en ligne), c’est normal que tu ais eu très chaud dans ce village, il y a un micro-climat de type méditérranéen, j’ai eu très chaud aussi là-bas. Au mois d’août ça doit être difficilement supportable mais au moment où j’y suis passé c’était génial malgré la chaleur. J’y suis allée au bon moment.

      En tout cas depuis que je suis rentrée il fait beau ici et aujourd’hui whaouuu la chaleur, on s’est plein de ne pas avoir de printemps et aussi sec on va passer à la canicule ! Je n’ose pas imaginer la température qu’ils doivent avoir à La Roque-Gageac !


    • pepite

      Ma voiture emboutie à l’arrière vient de partir au garage pour une petite semaine, ils vont carrément changer le hayon arrière et refaire la peinture. Grace à mon assurance j’ai une voiture de remplacement en attendant, une petite citroën C3, ça me fait tout drôle mais ça va bien me servir pour me déplacer (sans les chiennes).


    • pepite

      Quand je revois ces images je me revois devant ces cascades, c’était vraiment un spectacle et des moments magiques, ce sont avec le village de La Roque Gageac mes meilleurs souvenirs de ces vacances. En regardant les photos ça permet de s’immerger à nouveau dans ces lieux superbes ! :-)


     Leave a reply