• Vacances dans le sud-ouest, Corrèze et Lot puis le Périgord noir

    Le Périgord noir, aux alentours de Sarlat


    plan_sarlat


    J’ai tourné un peu autour de Sarlat, je n’ai pas pris beaucoup de photos à Sarlat car il y avait vraiment beaucoup de monde mais le quatier historique vaut le coup d’être visité.


    Paluel

    Sur la route au détour d’un chemin je découvre sur les hauteurs un beau château :


    st_vincent_le_paluel


    On ne peut malheureusement pas le visiter, plus tard j’apprendrai que Le Château de Paluel bien qu’isolé est un monument situé sur la commune de Saint-Vincent-le-Paluel (Dordogne).

    Le Château de Paluel est un château médiéval datant du 15 ème siècle, classé monument historique en 1927, il restera en très bon état jusqu’à la seconde guerre mondiale. Le château fut incendié par les Allemands en juin 1944 et est depuis un château en ruine abandonné à la nature. En 1968 le film « Le Tatoué » fait de ce château le sujet autour duquel Louis de Funès et Jean Gabin vont jouer pour la dernière fois ensemble à l’écran.

    En 2010 des nouveaux propriétaires entament un nettoyage complet du site, le château retrouve une vue plus dégagée autour de lui. Les ronces et la végétation grimpante sont enlevées, la structure apparaît de nouveau et semble être une bonne base pour une restauration.



    Château de Montfort

    Par hasard je tombe aussi sur le château de Montfort que je ne vois que de loin puisque je veux aller à Domme et surtout qu’il ne se visite pas.


    chateau_de_montfort

    Il y a tellement de châteaux dans le coin que l’on s’arrêterait tout le temps !

    En un peu plus grand :


    chateau_de_Montfort


    Le château de Montfort, à Vitrac, surplombe la Dordogne. Le château est cité en 866 sous le nom de « Castrum de Monte Forti ». Il fut détruit et reconstruit cinq fois entre 1214 et 1606. Entre Vitrac et Carsac, le Château de Montfort domine le cingle (boucle presque complète effectuée par la rivière Dordogne) du même nom. Le Château se trouve sur un rebord rocheux surplombant les falaises, le village et la rivière.


    Domme

    J’étais déjà venue à Domme et à Beynac lors du tournage des visiteurs 2. A une dizaine de kilomètres au sud de Sarlat, Domme est perché sur une falaise vertigineuse qui lui permet de jouir d’une vue exceptionnelle sur la vallée de la Dordogne et les Plus Beaux Villages voisins de La Roque-Gageac et Beynac-et-Cazenac. Cette bastide aux pierres dorées marie avec réussite patrimoine architectural, naturel et gastronomie du Périgord Noir. Tout le monde dans la région parle de Domme pour va vue sur les paysages environnants. Je vous mets une première photo, je compléterai par un panorama cliquable pour le voir en grand un peu plus tard.


    vue du haut de Domme


    Il ne reste plus beaucoup de temps avant la fin des vacances, je ne pourrai donc pas tout voir.

    Dans le très joli village un habitant a eu une note d’humour pour cacher des petites trappes d’aération, hop dans la boîte à image :


    domme_drole



    La Roque Gageac

    La Roque Gageac classé parmi les Plus Beaux Village de France, est niché entre sa falaise et la Dordogne.

    la_roque_gageac


    Ahhhh La Roque Gageac, superbe village à surtout ne pas manquer ! L’étonnement vient en premier lieu par ses falaises verticales, ensuite on se rend vite compte que toutes les maisons sont vraiment très collées à la falaise et hormis au bord de la Dordogne il faut circuler à pied.

    En montant dans la colline, une belle vue sur la rivière et les alentours s’offre à nos yeux :


    la_roque_gageac_vue


    Le village de la Roque-Gageac, bénéficie d’un microclimat, presque méditerranéen, grâce à son exposition plein sud.

    De nombreuses petites ruelles mènent au pied de la falaise, depuis laquelle on peut profiter d’une vue magnifique sur la rivière. A cause de la largeur des ruelles très étroites il est pratiquement impossible de photographier les maisons. On manque de recul. J’arrive tout de même à prendre celle ci-dessus il faut monter au moins 50 marches pour y accéder et je profite des escaliers qui me permettent de ne pas être trop proche :


    La-roque-gageac maison dans les hauteurs


    L’Église presqu’au bout du village :


    la_roque_gageac_eglise


    A côté de l’église, à mi falaise, s’épanouit un étonnant jardin exotique composé de palmiers, agaves, figuiers, cactus, bambous …

    Quelle surprise de découvrir non seulement des palmiers mais surtout des…  !

    Je vous le prouve :

    Le sentier exotique :

    la_roque_sentier_exotique


    Quel délice de se promener le long de ce sentier à l’ombre des lauriers roses, des palmiers, etc. alors que la chaleur sur les rives de la Dordogne est un peu étouffante. Je flane, j’arrête le temps, je savoure.

    Et voilà ! Alors ça ! Des bananiers ! :


    La_roque_bananiers


    Je ne sais même plus que je suis en France, je suis sur un nuage, je crois rêver !

    Et qui plus est font vraiment des bananes !!!


    la_roque_bananes


    C’est amusant de voir leur formation


    la_roque_bananes


    Elles sont encore vertes mais elles sont bien là, et il y en a un paquet !

    Je traverse les allées de bananiers époustouflée. Des dizaines et des dizaines de bananes poussent ici !

    J’ai du mal à quitter la Roque Gageac, je m’y sens si bien :-)


    la_roque_bord_de_dordogne


    Je vous l’ajouterai en image cliquable plus tard.

    Le village bien entretenu, la rivière, la vue, le jardin exotique je suis complètement sous le charme de ce village. Et pourtant il faut bien repartir.

    Au revoir joli village.


    la_roque_gabarre


    Ahhhh mais j’oubliais, sur l’une des maisons du rivage, on trouve des traces des inondations remarquables qui ont eues lieu à La Roque Gageac :

    la_roque_inondations


    Et un crop de la photo ci-dessus pour que vous voyez mieux les détails :


    la_roque_inondations_crop


    Beynac

    Je passe à Beynac très vite, je connais déjà ce charmant village.


    beynac


    Le petit village de Beynac en Périgord, s’accroche au rocher percé de cavernes, l’entourant de ses ruelles hantées par un passé millénaire.

    Situé à 10km de Sarlat, Beynac-et-Cazenac est facilement repérable de par son imposant Château. Ce dernier fut autrefois le théâtre de plusieurs guerres acharnées entre les Seigneurs de la forteresse (alliés au Roi de France) et les Seigneurs du Château de Castelnaud (allié au Roi d’Angleterre, les Plantagenets).

    Classé parmi les Plus Beaux Villages de France, le village de Beynac-et-Cazenac est situé sur les falaises de la Dordogne.

    Avec un charme au cachet unique, le Château de Beynac fait partie des mieux conservés et des plus réputés de la région. De construction médiévale (XIIème s), il surplombe la rivière de la Dordogne et domine le Bourg sur sa rive droite.

    Le Château est classé Monument Historique le 11 février 1944.


    Le château des Milandes


    milandes


    Établi en Pérogord noir sur la commune de Castelnaud-la-Chapelle , le château des Milandes domine le lit de la Dordogne d’une cinquantaine de mètres, sur une hauteur en rive gauche. Il est protégé au titre des monuments historiques.

    Le château des Milandes est bâti en 1489 puis transformé par la suite.

    Le château constitue la résidence de la chanteuse et meneuse de revue Joséphine Baker qui le loue à partir de 1937 et l’achète dix ans plus tard avec son nouveau mari Jo Bouillon. C’est à cette époque que sont installés l’eau courante, l’électricité et un système de chauffage central. Elle y développera un complexe touristique avant-gardiste, baptisé « Village du Monde », et y vivra avec ses douze enfants adoptés de neuf nationalités différentes qu’elle surnomme sa « Tribu Arc en Ciel ».

    En 1964, à la suite de problèmes financiers, la mise en vente aux enchères du château est annoncée. Malgré un répit grâce à l’intervention de Brigitte Bardot qui lance un appel aux Français et le refus par Joséphine Baker de l’offre de Gilbert Trigano, le château est finalement vendu pour un dixième de sa valeur en 1968. Faisant jouer la loi française, elle obtient néanmoins un sursis qui lui permet de rester au château jusqu’au 15 mars 1969. Cependant, alors qu’elle est en tournée, elle apprend que le nouveau propriétaire a investi les lieux. Elle s’y oppose et investit seule la cuisine dans laquelle elle se barricade, ses enfants étant confiés à sa sœur. Profitant d’une de ses sorties de la pièce pour aller chercher de l’eau, les ouvriers, qui ont pour consigne de la faire partir du château, referment la porte derrière elle. Elle passe la nuit devant la porte et doit être transportée à l’hôpital le lendemain. Cet évènement tourne en faveur de Joséphine Baker qui obtient finalement une autorisation de réintégration dans la cuisine par la justice.

    Depuis Joséphine Baker, quatre familles se sont succédées au château.

    Depuis 2001, le château accueille une exposition sur Joséphine Baker et des travaux de restauration sont effectués.

    J’y suis arrivée trop tard, le château était fermé, je n’ai pu prendre cette photo qu’en passant l’objectif de l’appareil photo entre le muret et les grilles qui entourent le château.


    Et voilà le voyage est fini, j’ai passé un merveilleux séjour avec des paysages plus beaux les uns que les autres, des villages où il fait bon se promener, avec la chance d’avoir eu un ciel bleu tous les jours. Je me plaignais du printemps qui ressemblait inlassablement à l’automne au nord de la Loire, j’ai trouvé là-bas un temps d’été et quand je regardais la météo, je me félicitais d’avoir choisi cette région pour ces 10 jours de vacances.

    Et pour terminer de splendides couchers de soleil aux couleurs extraordinaires


    coucher_soleil


    Note : évitez d’y aller du 14 juillet à la fin aôut, vous y rencontrerez une foule de touristes et vous ne pourrez plus vous imprégner de l’ambiance locale si agréable.

    Part: 1 2 3 4 5 6 7 8

    25 responses to “Vacances dans le sud-ouest, Corrèze et Lot puis le Périgord noir”


    • pepite

      J’ai vraiment passé un séjour magique dans cette belle région. Par contre nous avons ramassé une floppée de tiques : 17 tiques en 10 jours !!! Vilaines bestioles ! Une pour moi, 3 pour Biscotte et le reste sur la pauvre Lady. Le soir impossible de rester dehors, là ce sont les moustiques qui adoraient ma peau, grrrr.
      A part ça, j’ai vraiment bien choisi ma période, vendredi les touristes commençaient à arriver, la température extérieure difficile à supporter et l’ambiance des lieux n’était plus du tout la même.

    • Superbes photos mon amie Pépite , je connais bien cette région et plus particulièrement le Périgord où tu t’es régalée certainement photographiquement ,personnellement je reviens du Lubéron ,une région qu’il faut que tu fasses également ultérieurement ,un paradis pour les photographes !!
      Oui les touristes arrivent et c’est vrai que l’environnement prend une couleur différente ,Juin reste la période idéale !
      amitiés
      Michel


    • pepite

      Merci Michel :-)

      La France est un ravissement à découvrir et je ne me lasse pas de la parcourir, j’essaie toujours de partir en dehors des moments de foule, de mai à fin juin et de septembre à octobre. C’est à ces moments là que l’on peut le mieux se fondre avec les lieux visités et sentir leur âme :-)


    • Corbes

      Merveilleux petit reportage dont tu as le secret, Pépite. J’aime tout particulièrement la dernière des photos des cascades de Gimel. Il s’en dégage une atmosphère que n’ont pas les autres, malgré leur caractère spectaculaire.

      Propose à Olympus ou Sony de te rendre chez eux avec Lady pour les aider à perfectionner leurs stabilisations multiaxes. Ca leur rendra service et ça te fera un beau voyage ;-)

      J’attends la suite avec impatience…


    • pepite

      Tu as le même choix que moi, c’est aussi ma photo préférée :-)

    • Bonjour , Pépite.

      Tu commence bien tes vacances avec ce beau soleil et cette cascade rafraîchissante.
      Je te souhaite de bons moments dans la nature, et avec aussi de belles images.
      Amicalement
      Bruno


    • pepite

      Merci Bruno :-)

      Je viens de rajouter des photos d’Autoire en page 4, on ne voit pas bien les numéros de pages sous l’article, mais j’ai mis des liens visibles dans l’article à chaque fin de page pour passer à la page suivante. J’aime bien la dernière photo de la cascade d’Autoire.

      Je suis malheureusement déjà rentrée mais je garde dans ma tête tous ces moments superbes et ses images de rêves que j’avais sous les yeux :-)

      Une dernière d’Autoire et sa cascade pas très réussie mais je l’aime bien quand même :

      auto

      Je vais vous ajouter la suite du périple au fur et à mesure.


    • Corbes

      Si, la dernière de la cascade d’Autoire est belle aussi. En fait, les belles images de cascades sont rarement celles les montrant en entier (ici, ça se justifie par l’aspect reportage) mais celles exploitant les effets graphiques du chemin de l’eau dans les rochers.

      On attend la suite……avec gourmandise !


    • pepite

      Merci Corbes, je l’aime bien aussi cette photo :-)

      Je suis assez contente de mes photos de Lacave, j’aime beaucoup celle les grands orgues. Je pensais avoir beaucoup de déchets, et bien non pourtant j’ai pris beaucoup de photo entre 1/4 et 1/10ème de seconde, le tout à 3 200 iso. Ce a6000 que j’estimais déjà beaucoup est vraiment excellent, à 3 200 iso il garde une colorimétrie très juste et encore un très bon contraste. Sachant que le Sony a6300 est encore meilleur ce doit être un vrai plaisir de l’utiliser. Dommage que je n’avais pas de zoom ou d’objectif grand angle pour mon Sony A7 full frame ça aurait été une tuerie.

      Accès direct aux grottes de Lacave :

      —–> Lire la suite (cliquez sur le lien): Les grottes de Lacave, page 5


    • cristol

      A part la sensation de fraicheur dans les grottes ou autour des cascades que l’ordi. est incapable de restituer (pas encore ??) pourquoi partir en vacances ?
      Grâce à toi, on visite un peu mieux cette magnifique région.
      Quand les enfants étaient petits, on avait passé un excellent séjour à Degagniac près de Gourdon. A la Roche Gajeac, on a jamais eu aussi chaud : 65 ° à l’intérieur de la voiture, laissée au soleil sur un parking..
      Et les nuits étoilées du mois d’Août !!


    • pepite

      Merci Cristol, il a fait très chaud aussi à la Roque Gageac mais j’en parlerai plus tard quand je serai repassée dans le Périgord noir, ça prend du temps de trier toutes ces photos ! Mais je suis vraiment enchantée de mon voyage.

      Il faisait 14° dans les grottes.

      Je suis ravie que ce reportage te plaise ainsi qu’à vous tous et en revoyant les photos j’ai presque l’impression d’être encore là-bas alors qu’ici aujourd’hui le temps a été plutôt maussade :-(


    • Emmanuel

      Superbes photos et très bon reportage comme d’habitude.
      Merci Pépite.
      Coïncidence car cet itinéraire je l’ai fait il y a quelques années (sauf Autoire). :-) ))
      A l’époque je n’avais pas d’appareil photo donc que des souvenirs dans la tête, alors encore merci pour tes photos qui me font revoyager.
      Tu es passée par Padirac et tu n’as pas fait son gouffre. Tu n’avais peut-être pas le temps, dommage pour nous car tu nous aurais encore comblé par de belles photos. ;-)


    • pepite

      Je n’ai effectivement pas eu assez de temps pour faire tout ce que je voulais, ce sera pour une autre fois mais je suis déjà super contente de tout ce que j’ai vu :-)

    • Salut Pépite ( Cpépite :-) )))
      Pour faire des photos avec un chien en laisse, une solution consiste à utiliser une laisse coulissante dont on glisse la poignée dans la ceinture; on a ainsi les mains libres ;prendre une laisse en ruban (plus solide) et non en cordon, et commencer avec une 5M, pour utiliser une 8m ensuite lorsque le chien est habitué; la marque allemande Flexi est correcte
      j’ai procédé ainsi avec une chienne adoptée à la SPA et très craintive; elle s’est bien habituée malgré son manque d’éducation et ses traumatisme de départ; avec un berger allemand pur race ce devrait être aussi facile, mais il vaut mieux sans doute faire les apprentissages sans appareil photos ; le seul inconvénient de ce dispositif, une fois le chien habitué , c’est le poids de la poignée lorsqu’on a un chien costaud et qui a tendance à tirer.
      Bonne continuation
      Lili


    • pepite

      Bonjour Lili

      Je fais ça avec Biscotte qui a l’habitude et ne tire pas mais Impossible avec ma berger allemand, quand elle se met à tirer d’un coup sec et pas forcément vers l’avant, avec la force qu’elle a elle m’entrainerait avec elle.

      Ça s’améliorait vers la fin et puis elle est encore très jeune.


    • pepite

      Et hop Rocamadour est en ligne :

      —–> Rocamadour

      Au fait je ne sais pas si vous avez remarqué mais je vous ai mis des liens vers les différents lieux en haut de la page 1, un peu en dessous de la carte, ce sera plus pratique pour un accès direct, si vous désirez revoir certains lieux.


    • pepite

      Bouzies et Saint Cirq Lapopie sont en ligne :-)

      —–> Bouzies et Saint-Cirq-Lapopie


    • pepite

      Quand je vois ce que j’ai loupé comme photos parce que je n’avais pas assez de recul ni un objectif assez grand angle, je pense que mon prochain achat d’objectif sera le nouveau 15mm f/4.5 Super Wide Heliar Voitglander pour Sony E, la qualité d’image est fantastique sans pratiquement aucune distorsion et il aura l’avantage de me servir sur les deux boitiers (A7 et a6000 où sur ce dernier il deviendra un 22.5mm). Dans la version Sony il n’y a pas de colorshift ce qui est un gros avantage. J’hésitais avec le 16-35mm Zeiss mais je gagnerai encore en grand angle et le piqué est vraiment excellent avec le Voigtlander, de plus il est nettement moins cher que le 16-35mm Zeiss (800 € contre 1300 € pour le zoom, ça parle).


    • Corbes

      Dommage que tu n’aies pas eu un moment pour aller à pied de St Cirq à Bouziés par le chemin de halage taillé dans la falaise. Un endroit spectaculaire et magnifique !

      C’est vrai qu’avec Lady un peu turbulente, elle aurait risqué de se retrouver à l’eau…et toi avec !

      Très beau, instructif et sympathique reportage qui donne envie de retourner là-bas…


    • pepite

      Merci Corbes :-)

      Oui je voulais le faire aussi mais en fait je n’ai pas eu le temps, il était tard déjà quand je suis arrivée à Saint Cirq.


    • pepite

      Je n’ai pas eu le temps, ni le coeur de continuer la suite aujourd’hui, je continuerai ce week end.


    • pepite

      Je n’ai encore terminé la suite sur le Périgord noir mais vous en avez déjà une ébauche :

      —–> Périgord Noir

      … Ça y est j’ai terminé l’article :-)


    • pepite

      J’ai pensé à toi Cristol en traitant les photos de la Roque Gageac (qui sont maintenant en ligne), c’est normal que tu ais eu très chaud dans ce village, il y a un micro-climat de type méditérranéen, j’ai eu très chaud aussi là-bas. Au mois d’août ça doit être difficilement supportable mais au moment où j’y suis passé c’était génial malgré la chaleur. J’y suis allée au bon moment.

      En tout cas depuis que je suis rentrée il fait beau ici et aujourd’hui whaouuu la chaleur, on s’est plein de ne pas avoir de printemps et aussi sec on va passer à la canicule ! Je n’ose pas imaginer la température qu’ils doivent avoir à La Roque-Gageac !


    • pepite

      Ma voiture emboutie à l’arrière vient de partir au garage pour une petite semaine, ils vont carrément changer le hayon arrière et refaire la peinture. Grace à mon assurance j’ai une voiture de remplacement en attendant, une petite citroën C3, ça me fait tout drôle mais ça va bien me servir pour me déplacer (sans les chiennes).


    • pepite

      Quand je revois ces images je me revois devant ces cascades, c’était vraiment un spectacle et des moments magiques, ce sont avec le village de La Roque Gageac mes meilleurs souvenirs de ces vacances. En regardant les photos ça permet de s’immerger à nouveau dans ces lieux superbes ! :-)


     Leave a reply