• Olympus OM-D E-M1 II

    olympus E-M1 II


    Attendu depuis un bon moment Olympus dévoile enfin son OM-D E-M1 II toujours avec un nom aussi barbare où l’on se demande toujours où placer les tirets.

    La gamme des OM-D se remarque tout d’abord cette fois-ci avec une évolution de la définition du capteur micro-4/3 Sony qui passe aux 20 millions de pixels. Le boitier est évidemment tropicalisé (étanche à la poussière et au ruissellement) et on retrouve la stabilisation sur 5 axes extrêmement efficace.

    Côté vidéo on attendait avec impatience l’arrivée de la 4K , voilà qui est fait. Soit en Cinema 4K, soit en UHD avec une définition un peu moindre, et de nombreuses variations qualitatives, avec un débit pouvant atteindre les 237 Mb/s en Cinema 4K IPB. La sortie HDMI de type C devrait permettre de fixer un enregistreur externe pour une captation en 4:2:2 / 10 bits. Prises micro (3,5 mm) et casque sont présentes.

    Le gros plus (destiné à concurrencer le Sony a6300) est la possibilité de se placer sur le secteur de la photographie sportive ou animalière avec un mode rafale digne de ce nom, on atteint 10 images par seconde quand l’obturation est mécanique en autofocus continu, et 18 images par seconde quand l’obturation est électronique, le boîtier est alors totalement silencieux, un must. Ceci grâce à la puce TruePic VIII qui comporte deux processeurs quadricoeurs, dont un dédié spécialement à l’autofocus hybride à corrélation de phase et détection de contraste. Le système autofocus a d’ailleurs été totalement revu avec 121 collimateurs tous en croix sélectionnables individuellement ou par groupe.
    Capture des images en continu grâce au mode AF continu (C-AF). La fonction de suivi AF/AE garde un œil sur le sujet à tout moment pour donner jusqu’à 18 images/seconde lorsque la scène le nécessite.


    e_m1_mark_2_collimateursLes collimateurs autofocus sélectionnables individuellement ou par groupe

     

    Suivi du sujet en cluster

    Grâce à des groupes de suivi directement affichés sur l’écran, le nouvel Affichage de suivi de sujet en cluster facilite plus que jamais la mise au point sur des sujets en mouvement avec le suivi AF :

    mode_suivi_en_cluster1

    mode_suivi_en_cluster



    Obturateur silencieux

    Le bruit de l’obturateur et tous les bruits électroniques peuvent être supprimés pour des prises de vues totalement silencieuses. Grâce à ce mode, vous pouvez prendre, par exemple, des animaux sans faire aucun bruit ou un concert sans dérange qui que ce soit.


    Focus bracketing et stacking

    Spécialement utile en macro, ces fonctionnalités permettent d’après Olympus de prendre plusieurs photos du sujet et de les fusionner pour créer un seul cliché avec une netteté parfaite à tous les plans. Intéressant.

    e_m1_mark_2_focus_bracketing




    oly_e-m1_II_dessus


    On note que le poussoir de mise en marche est toujours à gauche, pas très pratique, grrr.

    Le Wi-Fi est implanté pour un pilotage distant et le transfert des images vers un smartphone.

    L’écran tactile devient orientable en tous sens au lieu d’être simplement basculable vers le ahut et les bas :-)


    olympus-em-1-ii-ecran


    Le boîtier comporte deux emplacements pour cartes SD, mais un seul est compatible UHS-II.

    Vitesse d’obturation : 1/8 000 – 60 secondes, Live Composite, Live bulb.

    Sensibilité : de 64 à 25 600 iso par paliers ISO de 1/3 et 1 IL en mode étendu.

    Viseur : Résolution: 2.36M points Champ de visée: 100%. Réglage Dioptrique  -4,0 – +2,0 dioptres.

    Focus peaking :

    • Sélection de couleur : Blanc, noir, rouge et jaune

    • Intensité : haut/moyen/bas


    Niveau sur 2 axes, affichage et viseur arrière.


    Histogramme


    Modes d’exposition :

    • Programme
    • Priorité ouverture
    • Priorité vitesse
    • Manuel
    • Pose
    • Temps
    • Film
    • HDR
    • Mon Mode
    • Prise de vue personnalisé
    • personnalisé 1
    • personnalisé 2


    Compensation d’exposition : +/- 5 IL (1, 1/2, 1/3 paliers). Remarque : Ecran et viseur électronique affiche seulement jusqu’à ±3 EV.

    Mesure de la lumière :

    • Mesure ESP
    • Mesure Spot
    • Mesure centrale pondérée
    • Haute lumière
    • Ombre


    Balance des blancs :

    • Auto
    • Tungstène
    • Fluorescent 1
    • Plein soleil
    • Flash
    • Ciel couvert
    • Ombre
    • Sous marin
    • Kelvin


    Espace colorimétrique : sRVB / Adobe RVB


    Styles d’image, réglages boitier :

    • Netteté et contraste : 5 Niveaux

    • Contraste : 5 Niveaux

    • Saturation : 5 Niveaux



    Filtres artistiques :

    • Pop Art
    • Flou artistique
    • Couleur pastel et lumineuse
    • Tonalité légère
    • Aspect granuleux
    • Sténopé
    • Diorama
    • Traitement croisé
    • Ton dramatique
    • Sépia
    • Feutre
    • Aquarelle
    • Vintage
    • Mode couleur sélective


    Formats d’enregistrements

    • RAW 12 bit

    • Enregistrement parallèle RAW & JPEG

    • JPEG

    • Format : 4:3 / 3:2 / 16:9 / 6:6 / 3:4

    • MPO (3D)


    Vidéo format d’enregistrement : MOV(MPEG‑4AVC/H.264), AVI(Motion JPEG)

    • Time code, Rec run / Free run

    • Drop frame (DF) / Non-drop frame (NDF)

    • Qualité vidéo 4K : 4096 x 2160 (C4K) / 24p / IPB (env. 237 Mbps)

    • 3840 x 2160 (4K) / 30p, 25p, 24p / IPB (env. 102 Mbps)

    • HD Qualité vidéo : Full HD 1920 x 1080 (16:9) / 30p, 25p, 24p / ALL-I(A-I), IPB(SF, F, N) (MOV)

    • Full HD 1920 x 1080 (16:9) / 60p, 50p / IPB(SF, F, N) (MOV)

    • HD 1280 x 720 (16:9) / 60p, 50p, 30p, 25p, 24p / ALL-I(A-I), IPB(SF, F, N) (MOV)

    • ALL-I: ~ 202 Mbps

    • FullHD IPB (SF: ~52Mbps, F: ~30Mbps)

    • HD IPB (SF: ~26Mbps, F: ~14Mbps, N: ~10Mbps)

    • HD 1280 x 720 (16:9) / 30p (MOV)

    • Qualité vidéo : 640 x 480 / 30p (AVI Motion JPEG®)

    • Temps d’enregistrement maximum : 29 min (MOV)

    • 14 min (SD) / 7 min (HD) (AVI Motion JPEG®)*

    • Taille fichier max. : 4 Go (AVCHD),  2 Go (Motion-JPEG)


    • Micro interne Stéréo, format d’enregistrement : Stéréo PCM/16bit, 48kHz, Format base Wave



    Cartes mémoire :

    • Carte mémoire SD (compatible SDHC, SDXC, UHS-I, UHS-II) Carte mémoire SD haute capacité ou class 10 est recommandée pour la vidéo. Une carte UHS-II ou UHS-I U3 est recommandée pour la prise de vue 4K, C4K, ALL-I.

    • Logement 1 : compatible UHS-I, II ; Logement 2 : compatible UHS-I



    Ceux qui râlaient (et j’en suis) contre la pauvre autonomie de la batterie des précédents modèles vont être contents, la nouvelle batterie offre 30% d’autonomie en plus soit environ 450 photos par charge et un temps de rechargement de deux heures. Le niveau de batterie est désormais indiqué en pourcentage, enfin !

    Batterie : BLH‑1 Batterie Lithium-Ion.

    Les batteries gagnent en autonomie mais sont aussi nettement plus grosses, comparaison entre celle de l’EM1 II et celle de l’E-M1 :

    batteries_EM1_II_ et_EM1

    Dimensions sans objectif : 13.41 x 9.09 x 6.89 cm
    Poids : 574 g (inclus batterie et carte mémoire)

    Il y a encore des inconnus, comme le nombre de photos que l’on peut prendre en mode rafale, la date de la disponibilité, je compléterai au fur et à mesure que l’on aura ces informations. Cela dit on devrait avoir affaire à un excellent appareil haut de gamme.


    PRIX (mise à jour 5 novembre 2016):

    Ca y est le prix est réellement fixé :

    1 999 € pour acquérir le boîtier, sans optique. Un kit avec le Zuiko 12-40 mm f/2,8 sera proposé, pour 2 599 €.

    Là ça coince et je vous comprends :-(
    On ralait après l’augmentation des prix chez Sony mais chez Olympus on ne fait pas mieux :-(




    Un nouveau grip (en option) devrait également être disponible et permettre de disposer de deux batteries en même temps.

    Ce qui me plaît moins c’est l’embonpoint pris par le boitier dont la version 1 était déjà assez imposante pour un hybride.


    Mise à jour octobre 2016

    OLYMPUS-E-M1-II_grip

    Un grip sera disponible pouvant comporter une batterie supplémentaire ainsi que certains boutons, il permettra une prise de vue plus confortable en mode portrait. Par contre ce sera au détriment du poids et d’un encombrement qui tient plus aux reflex qu’aux hybrides.

    Le grip porte la référence : HLD-9, l’ancien grip du modèle précédent (HLD-7) n’est pas compatible avec l’EM1 II.

    D’autres accessoires seront disponibles :  un Flash FL-900R haute intensité tropicalisé, un câble de déclenchement RM-CB2, un caisson étanche PT-EP14.

    Le câble déclencheur souple RM-CB2 destiné uniquement à l’E-M1 II :

    declencheur-souple_RM-CB2


    Le caisson étanche PT-EP14 dédié à l’E-M1 II :

    caisson_etanche_PT-EP14



    Le flash externe FL-900R tropicalisé (étanche au ruissellement et à le poussière) :

    flash_externe_FL-900R

    Il est compatible avec le Focus Bracketing. Sa diode en façade offre une lumière d’appoint en vidéo.

    il fonctionne sans fil, en maître ou en flash esclave. Il est doté d’un nombre guide maximal de 58. Comme le flash est équipé d’un mode d’éclairage sans fil, vous pouvez utiliser la photographie à plusieurs flashs haute intensité via une commande sans fil (ce qui vous permet de contrôler jusqu’à 4 groupes de flash), choisir si un groupe est utilisé ou non, compenser la sortie du flash et régler divers paramètres. Il sera vendu en décembre pour 599 €.



    Flash annulaire macro STF‑8 double

    flash_macro_STF-8

    La bague d’adaptation est compatible avec le 30mm 1:3.5 Macro, le 60mm 1:2.8 Macro et le 12‑40mm 1:2.8 PRO.
    Ce flash macro compact offre des options de luminosité polyvalentes et créatives en contrôlant le rapport de sortie de chaque tête simple ou double. Si les deux têtes du double flash sont utilisées, le NG est de 8.5, et si une seule tête est utilisée, le NG est de 6. En plus du mode TTL Auto Sync pour le contrôle de précision, vous pouvez régler le flash par incréments de 1/3 sur l’appareil en mode manuel, et par incréments de 1 avec le bouton du flash. Le flash principal peut également être utilisé comme commande pour contrôler les unités à plusieurs flashs. A noter que ce flash macro est également tropicalisé (résistant à la poussière, aux éclaboussures et au froid (-10 °C)). Etant donné le peu de ventes de ce genre d’article, je ne suis pas sûre que l’on puisse le trouver en France.

    flash_annulaire

    Compatible avec trois optiques : Zuiko 30 mm Macro, 60 mm Macro et 12-40 mm f/2,8. Il sortira au mois de décembre, au prix de 499 €.



    Flash FL‑300R

    flash_FL-300R

    Design compact et léger, ce flash donne un éclairage universel et permet de créer une lumière en fonction des conditions environnantes. La télécommande (RC) sans fil, évite le passage de fils intempestifs. Le flash FL‑300R possède un nombre guide de 28 à ISO 200 et peut être directement contrôlé par l’écran LCD de l’appareil. Facile à transporter dans un fourre tout, sa finition métal s’associe parfaitement avec les Olympus PEN. De plus le FL‑300R offre une couverture jusqu’à 9 m avec le diffuseur grand angle intégré.

    Compatible avec les appareils Olympus E-M1, E-M1 II, E-M10, E-M10 II.

    Olympus a prévu deux orientations, vers le plafond ou vers le bas, grâce à un axe au niveau du sabot. Un commutateur active un diffuseur qui lui permet de couvrir le champ d’un 18 mm (éq. 24 x 36). Et son point fort est d’être pilotable sans fil par un appareil Olympus. Il est livré avec un étui.

    Nombre-guide : 28 (28 mm éq. 24 x 36, 200 Iso), 17 (18 mm éq. 24 x 36, 200 Iso),
    Alimentation : 2 piles ou accus AAA
    Orientation : haut (60°), bas (30°)
    Modes : TTL-Auto, manuel, asservi
    Sans fil : esclave (canal 1, groupe 1 ou 2)

    Prix : environ 139 €


    Mise à jour 5 novembre 2016

    Si vous cherchez le manuel en français pour l’E-M1 II il est disponible ici :

    —–> Manuel Olympus E-M1 II



    Bonnes photos :-)


    20 responses to “Olympus OM-D E-M1 II”


    • pepite

      J’ai pas mal d’articles à vous écrire mais ça demande un peu de temps, je vais faire au plus vite même si je suis un peu surbooké en ce moment.

      A propos de l’E-M1 II ce que je regrette c’est son embonpoint, la version I était déjà plus imposante que l’E-M5 I et II. On devrait en tout cas avoir un boitier extrêmement bien construit avec une qualité d’autofocus qui devrait être assez bluffante même en basse luminosité.


    • Emmanuel

      Merci Pépite pour tout ce travail et bon courage ;-)
      Je suis aux aguets des nouveautés et commence à faire des recherches pour un nouvel appareil car la semaine passée je me suis fait voler mon Sony A7 avec son objectif :-( ((
      Avec les petits soucis que j’ ai eu avec l’A7, j’ hésite pour revenir vers Sony.
      Mais il faut l’avouer il me plaisait bien :-)
      Encore Merci et bonne soirée


    • pepite

      Je pense vraiment que tu n’as pas eu de chance avec ton A7, pense aussi à la différence de capteur, un capteur micro 4/3 c’est très différent d’un capteur full frame.

      Je suis enchantée de mon hybride Olympus mais plutôt pour les photos de paysages ou d’architecture. Avec la très grande profondeur de champ de ces capteurs c’est difficile de jouer avec celle-ci quand on désire des fond flous et fondus pour faire ressortir un sujet bien net en premier plan. Et cela même avec des objectifs à très grande ouverture même en téléobjectif, j’ai été déçue de la profondeur de champ du 75mm f/1.8, il faut vraiment même à pleine ouverture être très près du sujet pour obtenir un fond fondu et onctueux.

      Toi qui t’es habitué au full frame ça va te changer beaucoup mais tout dépend du style de photo que tu prends. Si tu ne prends jamais de portraits d’humains ou d’animaux, si tu ne prends pas de fleurs en cherchant un arrière-plan flou l’Olympus E-M1 version II te ravira surement et tu auras un piqué digne des hybrides Sony.

      Jusqu’ici j’alternais avec l’Olympus (capteur micro 4/3) et mes Sony a6000 (capteur APS-C) et A7 (capteur full frame) mais personnellement je ne pourrai pas me contenter de seulement l’Olympus à cause de la trop grande profondeur de champ pour certaines photos.

      Je viens d’acheter un Sony a6300 (capteur APS-C donc intermédiaire entre le full frame et le micro 4/3, j’aurai bien voulu un A7R II mais son prix ne rentre pas du tout dans mon budget et je refuse depuis plusieurs années de mettre ce prix là dans un boitier), achat du a6300 donc principalement pour la photo animalière pour profiter du coefficient multiplicateur x1.5 avec les télé-objectifs et de son mode rafale avec suivi et suivi également dans le viseur mais je n’ai pas encre pu le tester. Ce n’est pas un full frame mais comme je connais bien les capteurs APS-C je sais que je pourrai obtenir de faibles profondeurs de champ même si ce n’est pas aussi onctueux qu’avec mon A7, c’est déjà beaucoup plus facile qu’avec un micro 4/3.

      Si tu veux rester en full frame à des prix encore décents tu as le Sony A7 II dont tout le monde fait des éloges. Et il bénéficie de la stabilisation sur 5 axes qui est un vrai plus. En tout cas au niveau de la dynamique et du modelé pour le moment je n’ai pas trouvé mieux que les Sony.

      Ce n’est jamais facile de faire un choix, j’ai la chance d’avoir tous les formats de capteurs, ça me simplifie la vie ;-)


    • Emmanuel

      Merci pour tous ces conseils et de ton expérience avec plusieurs formats.
      Tu me confortes dans mon choix et malgré mes premiers déboires avec l’ A7, je pense que je vais y revenir.
      Le temps de mettre de côté le budget


    • pepite

      Matt Ganger a pu prendre rapidement l’E-M1 II en main : « L’AF est beaucoup plus rapide qu’avec l’ E-M1 première version, même dans les conditions extrêmement sombres lors de l’événement de presse. Le son de l’obturateur lui-même est sensiblement différent de celui du prédécesseur. Il est beaucoup plus léger et plus doux que sur l’original.
      _____________
      Setsuya Kataoka d’Olympus insiste sur le fait que le capteur de l’E-M1 II n’est pas le capteur du PEN-F: « C’est un capteur totalement différent, deux fois plus rapide, avec une construction totalement différente. De plus une puce de détection de phase est incorporé. »
      _____________
      Olympus a également annoncé trois nouvelles optiques :
      25mm f/1.2 PRO
      12-100mm f/4.0 PRO (énorme ! On est loin de la compacité !)
      30mm macro
      _____________
      Une petite vidéo de présentation de l’E-M1 II (cliquez sur le lien) :

      vidéo de présentation de l’OM-D E-M1 Mark II


    • pepite

      La planification d’Olympus était d’expédier le E-M1 II à partir du 18 Novembre. Mais l’usine de production de capteurs Sony à Kumamoto n’est toujours pas à 100% de ses capacités après le séisme qui a eu lieu en avril et le tremblement de terre du 31 août qui avaient obligé Sony a arrêter la production de capteurs.

      Seulement une petite quantité d’EM1 II sera disponible en Décembre. Le stock devrait s’agrandir à partir de Janvier 2017.


    • pepite

      Je vous ai mis à jour l’article et j’ai ajouté les accessoires optionnels disponibles.

      Et toujours pas de prix officiel pour l’E-M1 II !!!!


    • pepite

      Olympus organise une journée de présentation officielle de l’Olympus E-M1 II le 2 Novembre. De nombreux journalistes et blogueur seront en mesure de tester la production finale E-M1II version. Je suppose également que l’on en connaîtra enfin le tarif officiel.
      __________________________

      Adrian Rohnfelder, un photographe spécialisé dans le paysage, a eu la chance de pouvoir tester ce boitier prêté par Olympus, voici un résumé de ce qu’il en dit (traduit de l’anglais) :

      Mes exigences
      En raison de ma passion pour les régions éloignées et les volcans actifs je place des exigences élevées pour mon équipement. Il doit être compact, léger et toujours à portée de main même en alpinisme. Absolument indispensable à cause des gaz chauds et acides, l’humidité, le froid et les cendres fines il doit être de construction robuste.
      Voilà pourquoi je voulais pousser le nouvel M1 II à ses limites et cela m’a fait choisir la zone du Mont-Blanc et de l’Islande en tant que destinations photographiques.
      S’il vous plaît notez lors de la lecture que je ne suis pas « gars tech » ce qui signifie que mon intérêt principal est de prendre des photos fantastiques. Le message d’une photo est plus important pour moi qu’une perfection technique 100%.

      J’ai shooté avec un modèle de pré-série avec un firmware bêta et certaines restrictions.

      Mobilité
      D’abord, jai pris l’appareil photo dans la région du Mont-Blanc pour faire un peu d’alpinisme. Le corps de l’appareil a légèrement changé avec une adhérence améliorée par rapport au «vieil» M1. Il convient parfaitement à mes mains et je pourrais le porter sous ma veste sans aucun problème lors de l’ascension des rochers escarpés, super !

      Ce que j’aime vraiment est l’écran orientable en tout sens. Je sais qu’il y a de nombreux avantages et inconvénients à ce propos, mais pour moi en tant que photographe de paysage qui préfère les photos au grand angle, c’est une importante fonctionnalité. Donc, je suis en mesure de photographier facilement au ras du sol, j’aime !

      Fiabilité
      Encore plus important pour moi : la tropicalisation (étanchéité à la poussière, au ruissellement, et au froid . Je lui ai fait prendre des photos très proches d’un degré Geyser chaud de 100° C, pas de problème. Des photos de chutes d’eau par temps de pluie, pas de problème. Des cendres fines, pas de problème. Mon M1 Mark II a fait son travail.

      Je décidai donc de vraiment pousser les limites. Je plaçai le M1 Mark II à côté d’une énorme flaque d’eau boueuse, j’ai lancé une vidéo, je suis allé à mon véhicule et j’ai conduit à environ 40 km/h à travers cette flaque d’eau. L’eau boueuse a éclaboussé l’appareil photo partout, il a été mouillé – et a travaillé comme si de rien n’était, étonnant – et heureusement parce qu’Olympus aurait pas été très amusé si je l’avais détruit.

      Quantité d’images
      Mobilité vérifiée, la fiabilité vérifiée, donc nous allons parler de la qualité d’image. En ce qui concerne la durée de vie de la batterie elle a été améliorée. D’une part l’indicateur de décharge de la batterie s’affiche maintenant en pourcentage et non plus seulement avec trois ou quatre barres. Mais maintenant je suis en mesure de photographier pendant environ 1 jour ½ avec une batterie au lieu d’une journée. D’autre part le chargement de la batterie est plus rapide.

      La vitesse.
      Ce n’est pas très important pour moi : mes paysages ne se déplacent pas trop vite ;-) . Et malheureusement, aucune éruption volcanique a eu lieu pendant mon séjour en Islande. Il est très rapide à faire le suivi (testé avec des canards en train de nager) et presque aucun échec, gouttes de pluie sur le pare-brise, éruption de Geysers, la netteté me convient.

      Ce que je préfère est la stabilisation d’image améliorée.
      Étant curieux de voir si les promesses étaient tenues je quittais le trépied et j’ai fait quelques photos à main levée. J’ai pris la cascade Skogafoss à 106mm au 1/6ème de seconde, et en équilibre sur des rochers humides j’ai pris une photo de le cascade « Svartifoss » en Islande au 1/10éme de seconde. Rien de flou !

      L’EM1 Mark II est livré avec un nouveau capteur Live MOS de 20,4 mégapixels avec une promesse d’une gamme dynamique plus élevée.

      Résumé
      Globalement, l’Olympus E-M1 Mark II est un appareil photo parfait pour mes besoins. le seul regret pour moi est l’impossibilité de recharger via l’USB (et donc Powerbank). Néanmoins, je vais certainement prendre l’EM1 Mark II pour mon prochain projet: sommets volcaniques et Antartique.

      L’article en anglais avec des exemples d’images (basse résolution) : —–> Test terrain EM-1 II Adrian Rohnfelder


    • Corbes

      Test assez impressionnant de la bête chez l’indéboulonnable Robin Wong. Bon, je sais que ce cher Robin a une légère tendance à enjoliver les choses, mais c’est quand même impressionnant !

      —–> robinwong_olympus-om-d-e-m1-mark-ii-review

      Le 12-100 mm f/4 PRO a l’air pas mal non plus.

      Ce qui refroidit pas mal hélas après ces bonnes nouvelles, c’est le prix du boîtier : 2000 € !!!

      Oh, Olympus, faudrait pas avoir les chevilles qui enflent trop !


    • Corbes

      3ème tentative pour poster mon message qui semble se perdre en route (dans les brumes de l’Islande ?!!!)

      Je disais donc que, sur le site de Robin Wong, il y avait un test assez impressionnant de la bête. On sait que ce cher Robin a une légère tendance à embellir la réalité, mais c’est quand même bluffant.

      Ce qui refroidit un peu l’enthousiasme, c’est le prix…2 000 € !!! Quand on voit que le boîtier Sony A7 II est à environ 1 700 €, on reste perplexe.


    • pepite

      Oui l’E-M1 II à 2000 € la pillule a du mal à passer même auprès des habitués et fan de la marque !

      Corbes j’ai cherché mais tes précédents messages ne sont jamais arrivés jusqu’ici :-( Je suis désolée, heureusement ton dernier commentaire est passé.


    • pepite

      Ca y est le prix est réellement fixé :
      1 999 € pour acquérir le boîtier, sans optique. Un kit avec le Zuiko 12-40 mm f/2,8 sera proposé, pour 2 599 €.

      Dire qu’on ralait après Sony qui augmentait ses tarifs ! Là on dépasse le prix de certains hybrides full frame Sony comme les Sony A7 que l’on touve maintenant aux environ de 1000 euros ou du A7 II que l’on trouve pour 1700. La pillule de l’E-M1 II va avoir vraiment du mal à passer pour du micro 4/3.
      ____________

      Si vous chercher le manuel en français de l’E-M1 II vous le trouverez ici :

      —–> Manuel Olympus E-M1 II

      ____________

      Les premiers avis des testeurs sont clairement enthousiastes :
      ____________

      Vasiliev, un photographe russe, remarque l’immense longévité de la charge de la batterie : « j’ai fait 7756 photos en plein air (-2C) et en studio, et après 4,5 heures de tir total il restait 28% de charge avec la batterie BLH-1. »
      ____________
      Steve Digicams au sujet de l’E-M1II: « C’est sans aucun doute le meilleur appareil photo qu’Olympus a jamais fait et il vaut bien votre considération »

      L’Olympus OM-D E-M1 Mark II produit des images exceptionnelles dans les formats RAW et JPEG.

      Robuste, beau et plus rapide que de nombreux reflex numériques, Olympus a dévoilé son dernier produit phare en boitiers Micro Quatre Tiers, le très attendu OM-D E-M1 Mark II. Il combine une bonne ergonomie, des capacités vidéo 4K, une excellente qualité d’image fixe, l’accès à la merveilleuse série d’objectifs M.Zuiko PRO et une durée de vie prolongée de la batterie.

      Conclusion: si vous recherchez un boitier compact et rapide, ou si vous possédez déjà un boîtier OM-D ou PEN vieillissant, l’OM-D E-M1 Mark II est hautement recommandé.

      ______________

      Mike Pasini écrit:

      Deux choses étaient claires après notre après-midi passée avec le M1 Mark II.
      Tout d’abord, les avantages du format Micro Four Thirds sont convaincants lorsqu’ils sont associés à un corps de niveau pro.
      Deuxièmement, Olympus a construit un écosystème pour le M1 Mark II qui comprend non seulement un parc optique intéressant, mais aussi la possibilité de flash sans fil et flash macro, plus la télécommande. Encore une fois, il n’est pas question de comparer ce système à ceux de Canon, Nikon et Pentax. Mais si vous êtes sur le marché, incluez Olympus dans votre liste.
      Mais ce qui est vraiment dans notre esprit après notre briefing est la réactivité de l’entreprise pour satisfaire ses clients. Avec Olympus, vous savez où vous en êtes.


    • pepite

      Rapport financier Olympus: Baisse des ventes des appareils photos de 30%

      auto

      Baisse des ventes de près de 30% en glissement annuel en raison de la contraction du marché et l’impact du tremblement de terre Kumamoto.

      Olympus a revu à la hausse les prévisions pour le Q3 : Ils attendent une hausse du chiffre d’affaires de + 3% et + 1% des revenus par rapport à aux prévisions précédentes.


    • michael

      bonjour a tous
      @ Emmanuel quels problèmes as tu eu avec ton A7 ?

      j’ai un a7 avec Zeiss 55 et 90 macro et n’arrivant pas me décider pour un UGA
      j’envisager un m 43 Olympus le omd5 mk2 ce qui me permettrait d’avoir un boitier + léger et complémentaire . a voir ….


    • pepite

      Bonjour Michael,

      Chez Sony tu as le 16-35mm qui est excellent en ultra grand angle.

      L’Olympus E-MD 5 II est un excellent choix en second boitier mais pense bien que pour le choix des optiques il faut multiplier par 2 la focale. Pour avoir l’équivalent d’un 16mm il te faudra donc avoir un 8mm chez Olympus.


    • Michael

      Merci pépite

      C’est vrai , plus je regarde et je pense que je vais finir par le prendre ce 16 35.
      Je regardais vers le samyang 14mm le nouveau version af vient de sortir.
      Ces défauts optiques ont ils étaient corrigés ? Pas de retours….
      Bon il faut que ça cogite et que j épargne


    • pepite

      Chez Samyang la distorsion est en général très importante, il faut donc vraiment attendre d’avoir des retours sur cet objectif.


    • Michael

      A voir …
      Tu conseilles comme.quou comme.uga en m43?

      Tu as quoi comme maris d’ailleurs ?


    • Michael

      Je reprends dsl
      Mon dernier commentaire ne veut rien dire!

      Je me demandais quel choix existe t il pour les uga en m43

      Tu as quoi comme matos ?
      ;)


    • pepite

      En Ultra grand angle en micro 4/3 j’ai le 9-18mm Olympus équivalent 18-36mm, et en grand angle le 12mm Olympus équivalent 24mm.

      En dehors du micro 4/3 j’ai aussi du full frame avec un Sony A7 et du reflex avec un Pentax K50.


     Leave a reply