• Panasonic G80 un hybride expert au look de reflex

    panasonic G80


    Alors qu’Olympus vient d’annoncer son E-M1 version II haut de gamme Panasonic nous annonce un nouvel appareil photo expert.

    Le G80 reprend les principales caractéristiques du GX80 mais avec un look différent.

    Double stabilisateur d’image sur 5 axes avec un nouveau berceau équipé d’un nouveau gyroscope, piloté par de nouveaux algorithmes.

    Tropicalisation (étanche à la poussière et au ruissellement).

    Aide à la mise au point (Focus Peaking) / Contrôle de l’éclairage et des ombres

    Vidéo 4K, fonction « Post Focus », fonction « Focus Stacking ».

    Mode silencieux.

    Par rapport au G7 (modèle précédent) on note des améliorations dont la tropicalisation.
    Le G80 est doté d’un capteur micro 4/3 de 16 millions de pixels mais cette fois dépourvu de filtre passe-bas pour une netteté encore meilleure. Le processeur processeur Venus Engine est nouveau et améliore le rendu des images en basse lumière.

    On retrouve une ergonomie experte avec deux molettes de réglages, un barillet pour le choix du mode d’exposition et un autre pour la motorisation.



    g85_dessus


    L’obturateur mécanique est désormais électromagnétique afin d’être plus silencieux. 1/4000 s en mécanique et 1/16 000 s en électronique.

    Le mode rafale grimpe à 6 images par seconde avec le suivi autofocus sur 40 Raw ou 200 Jpeg c’est moins bien que l’Olympus E-M1 version 2 qui monte à 15 images par seconde mais déjà très confortable pour les photo d’action, et 9 images par seconde avec la mise au point bloquée sur la première image.

    Sensibilité : de 200 à 12 800 iso, elle est extensible à 100 et 25 600 iso.

    Mode d’exposition :

    • Auto intelligent
    • Programme
    • priorité Vitesse
    • Priorité d’ouverture
    • Manuel


    Mode de mesure :

    • Multizone
    • Pondérée centrale
    • Spot


    Compensation d’exposition : ± 5 (par pas de 1/3 EV)

    On retrouve avec plaisir la double stabilisation capteur + optique et la mise au point DFD à détection de contraste.

    Côté autofocus, pas de changement : on retrouve le système à détection de contraste épaulé pour le système DFD (Deph From Defocus) qui limite les effets de pompage lors de la recherche du point.

    Format d’image : carré, 4: 3, 3: 2, 16: 9

    Le nouveau viseur électronique est spacieux, c’est un Oled de 2 360 000 points. Ce viseur très confortable est doté d’un grossissement de 0,74x, ce qui correspond aux viseurs des reflex professionnels Canon 1D X II et  Nikon D5 !


    g85_dos


    L’écran est orientable en tous sens et tactile :-)


    g85_ecran


    Le G80 dispose de 5 boutons physiques personnalisables et 5 emplacements de personnalisation de l’interface tactile.

    L’hybride dispose des connecteurs classiques USB 2, HDMI type D, mais également une puce Wi-Fi pour un pilotage distant sans fil et le transfert vers un smartphone (mais sans NFC).


    Vidéo

    Le G80 filme en :

    • 4K UHD (3840 x 2160 px) à 30,25 et 24 en 4:2:2 / 8 bits sur carte à 100 Mb/s.
    • HDTV 1080 à 60/50/30/25 et 24.

    Le boîtier dispose bien d’une entrée micro stéréo, malheureusement pas de sortie casque. On regrettera l’impossibilité de filmer en ralenti, dommage.
    Par contre le G80 n’est plus limité à une durée maximale d’enregistrement de 30 minutes ce qui est un gros plus.

    Le G8 devrait être disponible courant septembre pour 899 € nu, 999 € en kit 12-60 mm tropicalisé et 1299 € avec un 14-140 mm.



    Autonomie

    Comme pour les hybrides Olympus on râlait auparavant contre la trop faible autonomie. Comme Olympus pour son E-M1 version II Panasonic s’est penché sur le problème et a largement améliorée l’autonomie du boîtier… en doublant largement l’autonomie de la batterie !… qui passe de 300 photos à plus de 800 ! Comment ? : grâce à un mode éco qui coupe les principaux circuits électroniques de l’écran ou du viseur électronique quand l’«arrêt automatique» est réglé à 3 secondes. Ce système réglable permet de désactiver complètement le viseur après 3, 5 ou 10 secondes d’inactivité. Attention il ne se met pas en veille : l’alimentation est réellement coupée. Personnellement je trouve que c’est trop court même 10 secondes mais cela peut être pratique en certaines circonstances pour économiser de la batterie. C’est évidemment réglable, heureusement.
    De plus l’électronique autour du capteur a également été revue.


    Panasonic DMC-G80 dimensions


    Poids : 505 grammes avec batterie et carte mémoire, sans objectif.

    Le lecteur de carte SD accepte l’UHS-II.

    Pour encore plus d’autonomie, il est également possible de lui ajouter une poignée grip « DMW-BGG1E » qui pourra contenir 2 batteries.Le grip est doté d’un bouton AEL, d’un second déclencheur pour la prise des photos en mode portrait d’une molette secondaire. Avec le grip :


    g80_grip

    Batterie : batterie DMW-BLC12E de 1200 mAh
    Cartes mémoire : SD / SDHC / SDXC

    Disponibilité : octobre 2016

    Prix : 900 € (boîtier nu), 1 000 € en kit avec le 12-60 mm f/3,5-5,6 tropicalisé et 1 300 € avec le 14-140 mm.

    Prix du grip optionnel : 350 € avec batterie comprise.

    Mise à jour des prix en juin 2017 : environ 860 € boitier nu, 995 avec le 12-60mm et 1250 avec le 14-140mm.

    J’ai toujours aimé le look du G1 de Panasonic moins plus tard celui du G5 qui faisait trop plastique, Panasonic refait un effort pour ses derniers boîtiers et ça fait plaisir.

     

    Note à propos des appellations chez Panasonic :
    Tous les boîtiers « plats » s’appelleront désormais GX, tous les boîtiers « look reflex » s’appelleront désormais G, il faut donc faire très attention à la présence ou non du X dans l’appellation quand on cherche des infos sur ces boîtiers. Surtout quand il existe à la fois le GX80 et le G80.


    Evidemment impossible de le comparer à l’Olympus OM-D E-M1 version II très haut de gamme qui est annoncé en même temps, on est loin de ce dernier mais la qualité et les possibilités ne sont pas les mêmes et le prix de l’Olympus se fait évidemment ressentir.


    Mise à jour novembre 2016

    Pour Dpreview, le nouveau Panasonic G80 est le meilleur appareil photo que vous pouvez acheter dans la catégorie des boitiers à objectif interchangeable dans cette gamme de prix (900-1200 $) :

    « Le G85 (ou G80, ou G8, selon l’endroit où vous vivez) est notre recommandation non seulement parce qu’il est extrêmement bon en termes de qualité d’image, de mise au point automatique et de vidéos, mais parce que l’interface utilisateur facilite l’utilisation de ces fonctionnalités. »

    Dpreview a par ailleurs attribué un « Gold Award » au G80.


    goldaward dpreview


    Dans cette catégorie de prix il se partage donc un Gold Award avec le Sony a6300.

    __________


    Ephotozine a également récompensé le Panasonic G80
    ephotozine_5_etoiles_editor_choice
    « Le Panasonic Lumix G80 offre des caractéristiques attrayantes, y compris un boîtier tropicalisé, offrant une impressionnante qualité d’image pour les images fixes et vidéo, et c’est l’un des meilleurs appareils photo sans miroir actuellement disponibles. »

    __________

    Mise à jour juin 2017

    Dpreview a publié son choix pour 2017 concernant les appareils photos dont le prix s’étale entre 900 et 1200 $

    Ils écrivent :

    Meilleur ensemble : Panasonic DMC-G85/G80

    « Le G85 connu sous le nom de G80 dans certains pays est notre recommandation non seulement parce qu’il est très bon en termes de qualité d’image, de mise au point automatique et de capacités vidéo, mais aussi parce que l’interface utilisateur facilite l’utilisation de ces fonctionnalités. »

    goldaward dpreview

    En micro 4/3 (parmi les 11 boitiers sélectionnés dans cette gamme de prix) figuraient également dans la liste le Panasonic GX8 et l’Olympus E-M5 II, c’est le G85/G80 qui gagne la première place des appareils photos dans cette fourchette de prix.

    L’Olympus E-M5 II a d’excellentes qualités dont une mise au point la plus rapide des appareils testés en plus de son excellente qualité d’image et une stabilisation de premier plan mais ce qui coûtent des poins à Olympus c’est :

    • Le système de menus est complexe, les options de personnalisation peuvent être écrasantes.
    • La sortie vidéo manque de détails fins.
    • Le capteur 16 millions de pixels à l’heure où la plupart des appareils affichent une résolution de 20 ou 24 millions de pixels.


    Mais, malgré ces critiques, la multitude de mises à jour apportées par Olympus dans la création de l’E-M5 II a donné un boîtier exceptionnel.

    _____________________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    ► Hybride Olympus E-M5 II, objectif 14-150mm f/4.0-5.6 et compact étanche TG 860

    ► Olympus OM-D E-M1 II

    _____________________________________________________________________________


    8 responses to “Panasonic G80 un hybride expert au look de reflex”


    • pepite

      On trouve cet appareil sous plusieurs appellations : G80, G85 et même G81 , c’est exactement le même boitier ! Il faudra qu’on m’explique !!!
      En fait l’appellation pour la France est G80 ça c’est certain, un petit tour sur le site Panasonic France le confirme.


    • cristol

      je me suis arrété au G6, dont j’ai deux exemplaires, et j’aime bien ce petit boitier.
      Si le G80 est encore amélioré, et que les circonstances perso. me le permettaient, je braderai bien les deux « vieux » pour celui-ci.
      Le seul inconvénient à mon avis, commun à la taille du capteur, est la profondeur de champ, trop grande.
      Mais l’obturateur silencieux est génial lors d’un concert ou d’un mariage…


    • pepite

      C’est le principal reproche que je fais aussi aux capteurs micro 4/3 : la trop grande profondeur de champ même avec des objectifs à grande ouverture. Sinon ces Panasonic G sont des appareils vraiment très agréables à utiliser.


    • Cristo

      Autre inconvénient majeur du G6 : son autonomie qui confine, AMHA, au ridicule.
      Si je pars une journée , je prends 3 batteries,minimum..Et parce que les batteries de marque sont chères, j’ai en partie des « no name » qui sont encore plus « pâles des genoux »…


    • pepite

      C’est pourquoi Panasonic, conscient du manque d’autonomie des précédents modèles a implanté un nouveau système visant à doubler l’autonomie sur le G80.


    • pepite

      Au niveau de l’appellation, décidément Panasonic ne veut pas faire simple ! L’appareil se nomme G80 au Royaume-Uni et en France, G81 en allemagne, G85 aux Etats-Unis.

      Quelques premiers avis de testeurs :

      Richard Wong : Le G7 n’était pas du tout un mauvais appareil, mais maintenant, avec l’ajout du stabilisateur d’image, d’un viseur plus grand, des joints d’étanchéité, et plus aucun problème de choc d’obturation, le G85 devient un boîtier beaucoup plus polyvalent pour les photographes ou les tireurs vidéo. Il est probablement parfait pour ceux d’entre vous qui prennent des photos et des vidéos régulièrement.

      Jacon James: : Je suis un converti. Je pense que le G80 est le meilleur de tous les appareils photo que Panasonic a fait à ce jour. Il est réactif, rapide et polyvalent pour les images fixes. Il est tout aussi bon pour la vidéo. Sauf si vous avez besoin d’enregistrement externe 10 bit, de 96 images par seconde ou du timecode, alors je pense que le G80 est parfait. Il est moins cher, est plus léger et avec la double stabilisation c’est une amélioration par rapport au GH4.

      Milan Šurkala : Dans l’ensemble, le Panasonic Lumix G80 / G85 est l’appareil photo que je vous recommande vivement. Sans défauts graves et avec de nombreux avantages intéressants, vous pouvez difficilement trouver un boîtier mieux équilibré dans cette catégorie.

      Ephotozine : Le capteur de 16 mégapixels combiné avec le dernier traitement d’image de Panasonic, donne une qualité d’image impressionnante, avec de très bons niveaux de détails. Les performances de bruit sont également assez impressionnantes, donnant de bons résultats jusqu’à 3200 iso et au-dessus. La stabilisation d’image fonctionne également en enregistrement vidéo 4K, ce qui signifie que vous pouvez enregistrer en 4K de haute qualité (UHD) de façon constante même lorsque vous utilisez l’appareil à main levée.

      _________________

      Panasonic a annoncé qu’il développe un nouvel hybride à objectif interchangeable : le LUMIX GH5 capable d’enregistrer en douceur, en haute précision 4K. Plutôt spécialisé pour la vidéo. En outre, des images 4K photos (d’environ 8 millions de pixels) peuvent être capturées avec une rafale super rapide de 60 images par seconde (il n’est pas précisé si c’est avec la mise au point sur chaque image). Le nouveau LUMIX GH5 est prévu pour la commercialisation et la mise en place sur le marché mondial au début de 2017.


    • pepite

      D’autres testeurs apprécient aussi le G80 :

      Pour Dpreview, le nouveau Panasonic G80 est le meilleur appareil photo que vous pouvez acheter dans la catégorie des boitiers à objectif interchangeable dans cette gamme de prix (900-1200 $) :

      « Le G85 (ou G80, ou G8, selon l’endroit où vous vivez) est notre recommandation non seulement parce qu’il est extrêmement bon en termes de qualité d’image, de mise au point automatique et de vidéos, mais parce que l’interface utilisateur facilite l’utilisation de ces fonctionnalités. »

      Dpreview a par ailleurs attribué un « Gold Award » au G80.

      auto

      Dans cette catégorie de prix il se partage donc un Gold Award avec le Sony a6300 mais reste le préféré pour Dpreview.
      ____________

      Et Steve Digicams vient de publier son analyse du G80 :

      « Le Panasonic Lumix G85 (G80 en Europe) est un puissant et foudroyant boitier sans miroir qui est parfait pour quiconque recherche de l’image fixe et de la capture vidéo avec contrôle manuel complet. »

      Tous les testeurs semblent donc d’accord, Panasonic a créé un appareil photo haut de gamme produisant une qualité d’image remarquable pour un prix très correct.
      ____________
      Ephotozine a également récompensé le Panasonic G80

      auto

      « Le Panasonic Lumix G80 offre des caractéristiques attrayantes, y compris un boîtier tropicalisé, offrant une impressionnante qualité d’image pour les images fixes et vidéo, et c’est l’un des meilleurs appareils photo sans miroir actuellement disponibles. »

      _____________
      Personnellement j’ai toujours aimé l’ergonomie des Panasonic G, leur prise en main est en plus vraiment très agréable, très proche de celle d’un reflex avec le poids en moins. Même si c’est un objet il se créé plus ou moins d’affinités avec l’appareil photo que l’on utilise. Avec les reflex Canon ce sont les appareils avec lesquelles j’avais le meilleur sentiment et que j’ai le plus appréciés à tenir en main. J’aime beaucoup aussi mon Sony A7 et l’Olympus E-M5 mais je n’ai pas avec ce dernier la même relation que j’avais avec les autres boitiers et les menus Olympus sont toujours aussi fouillis génération après génération, enfin ça c’est amélioré un peu mais c’est loin d’être aussi pratique qu’avec les autres cités. Je garde la nostalgie des Panasonic G, de vrais compagnons de route, légers, pas trop gros, et avec leur écran orientable en tout sens qui est un vrai plus tout est possible, bien sûr on ne peut pas jouer avec des capteurs micro 4/3 avec la profondeur de champ comme avec un appareil full frame ou à capteur APS-C mais pour les photos les plus courantes ce sont vraiment d’excellents appareils photos. Un jour je m’en rachèterai surement un et ce G80 a vraiment l’air très prometteur.


    • pepite

      Dpreview a publié son choix pour 2017 concernant les appareils photos dont le prix s’étale entre 900 et 1200 $

      Ils écrivent : Meilleur ensemble : Panasonic DMC-G85/G80

      En micro 4/3 (parmi les 11 boitiers sélectionnés dans cette gamme de prix) figuraient également dans la liste le Panasonic GX8 et l’Olympus E-M5 II.

      L’Olympus E-M5 II a d’excellentes qualités dont une mise au point la plus rapide des appareils testés en plus de son excellente qualité d’image et une stabilisation de premier plan mais ce qui coûtent des poins à Olympus c’est :

      • Le système de menus est complexe, les options de personnalisation peuvent être écrasantes.
      • La sortie vidéo manque de détails fins.
      • Le capteur 16 millions de pixels à l’heure où la plupart des appareils affichent une résolution de 20 ou 24 millions de pixels.

      Mais, malgré ces critiques, la multitude de mises à jour apportées par Olympus dans la création de l’E-M5 II a donné un boîtier exceptionnel.


     Leave a reply