• Sony a6500 avec stabilisation sur 5 axes

    sony_a6500


    Sony ajoute un boîtier haut de gamme en APS-C avec l’a6500 alors que l’a6300 est sorti il y a peu (février 2016).

    On retrouve le même capteur 24 millions de pixels de l’a6300 avec 425 collimateurs autofocus mais il gagne un processeur plus rapide, la stabilisation sur 5 axes en photo comme en vidéo, une mémoire tampon plus grande, permettant au boîtier de photographier en rafale à 11 images par seconde avec autofocus continu et le suivi de l’ exposition sur environ 300 JPEG ou 100 images RAW + JPEG, plus de puissance de traitement et un traitement amélioré à des réglages iso plus élevés. L’écran inclinable devient tactile.

    L’α6500 équipé de la fonctionnalité d’écran tactile permet aux utilisateurs de verrouiller la mise au point sur un sujet simplement en touchant sur l’écran.


    a6500_dos


    Les capacités vidéo de l’appareil photo sont très semblables à celles de l’a6300: UHD 4K jusqu’à 100Mbps. Le boîtier peut également capturer des vidéos Full HD (1080) jusqu’à 120p pour les ralentis.
    l’appareil prend en charge le codec du XAVC lors de la prise de vue vidéo, qui enregistre à haut débit jusqu’à 100 Mbps lors de l’enregistrement en 4K et 50 Mbps en Full HD, assurant un maximum de détails dans les deux formats vidéo. Le boîtier offre également l’enregistrement gamma S-Log pour une large prise de vue dynamique – environ une latitude de 14-stop dans le réglage gamma S-LOG3 – et supporte S-Gamut pour un espace de couleurs plus large.
    Comme l’a6300, l’A6500 a une entrée micro, mais pas de prise casque.


    a6500_dessus


    Il comprend la prise de vue en mode silencieux et l’AF Eye en mode AF-C (autofocus continu).

    Vitesse d’obturation : de 30 secondes à 1/4 000ème de seconde et 1/32 000ème de seconde en obturation électronique.

    Modes d’exposition :

    • iAuto
    • Programme
    • Priorité ouverture
    • priorité à la vitesse
    • Manuel


    Mode de mesure de la lumière :

    • Multi
    • Pondérée centrale
    • Surbrillance pondérée
    • Spot


    Compensation d’exposition : ± 5 (par pas de 1/3 EV, 1/2 EV).
    AE Bracketing et WB Bracketing.

    La plage de sensibilité s’étend de 100 à 25 600 iso (extensible à 51 200 iso).

    On trouve dix boutons personnalisables , y compris « C1″, « C2″ et « C3″.

    Bien sûr le Wi-Fi®, QR et compatible NFC sont présents.

    Le flash intégré de l’A6500 pilote des flashs externes sans fil compatibles.

    Les menus de l’appareil photo ont également été mis à jour, ce qui, affirme la société, aura pour résultat une navigation plus facile.

    Le corps du boîtier est en alliage de magnésium et possède un obturateur haute durabilité avec une durée de vie testée d’environ 200.000 déclenchements.

    Cartes mémoire : SD / SDHC / SDXC + Memory Stick Pro Duo.
    L’autonomie de la batterie NP-FW50 est évalué à 350 prises de vues par charge lors de l’utilisation de l’écran arrière et 310 photos par charge lors de l’utilisation du viseur.
    Dimensions : 12 x 6.7 x 5.3 cm.
    Poids : 453 grammes

    L’A6500 sera disponible pour 1700 € en décembre pour l’Union Europénne.

    Bon et bien malgré les améliorations très intéressantes j’ai bien fait d’opter pour l’a6300 à 1 000 € (j’avoue que j’ai eu mon a6300 avec une réduction), la différence de prix se fait sentir.


    Mise à jour 9 octobre 2016 :

    Précision : Le Sony A6500 sera disponible courant décembre au prix de 1 700 € (boîtier nu) et 2 800 € avec le 16-70 mm. Gloups ça fait tout de même une très grosse augmentation ! Je ne pensais pas que ce prix de 1 700 € était boitier nu. En fait ça le met au même prix que le Canon 7D II.


    Mise à jour août 2017

    Le Sony a6500 a été primé au grand prix Eisa 2017-2018

    Eisa_2017_2018_sony_a6500


    J’en profite pour vous indiquer que le prix du boîtier nu a perdu 200 € puisqu’on le trouve actuellement à 1 500 €. Avec le 16-70mm le tarif a diminué de 400 € puisqu’on peut le trouver maintenant à 2 400 €. Comme quoi il faut toujours attendre un peu et ne pas se précipiter à la sortie d’un boîtier.


    ________________________________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Sony hybrides à capteur APS-C, les objectifs disponibles


    Et bien sûr les optiques pour hybrides Sony full frame à 100% compatibles avec les hybrides Sony APS-C :

    Objectifs pour les hybrides Sony Full frame 24×36 en monture FE


    14 responses to “Sony a6500 avec stabilisation sur 5 axes”


    • pepite

      Il semble bien prometteur ce boitier et il sort à un prix à peu près le même que celui de l’a6300 lors de sa sortie. Pour une fois Sony n’a pas gonflé les tarifs et le nouveau venu offre des améliorations très intéressantes comme la stabilisation sur 5 axes (compatibles avec les objectifs même stabilisés et un mode rafale encore amélioré).

    • Bonjour pépite,

      Des nouveautés en boitiers, mais malheureusement en optiques apsc il n’y a rien de nouveau et pourtant il y en aurait besoin, monter des optique FE n’est pas la solution et compter sur les autres marques pour faire un ensemble est un peu mesquin!
      Bonne soirée
      Bruno


    • pepite

      Il y a quand même 26 objectifs disponibles entre les Sony, Sigma et Samyang dédiés aux hybrides APS-C Sony que l’on peut monter sans bague d’adaptations, + les quelques 40 objectifs dédiés au full frame mais que l’on peut également monter sans bague d’adaptation sur les hybrides APS-C. Ça fait tout de même du choix.


    • cyril

      Moi, perso, je me sens un peu le dindon de la farce marketing de Sony !

      Avec un 6300 acheté en mai, la pilule passe difficilement !

      @pépite : le A6300 était dispo a sa sortie a 1200€ nu en moyenne.

      La, avec le 6500 on passe a 1700 !! je veux bien que stab capteur soit une belle évolution, mais le prix aussi a du mal a passer !!


    • ARNAUD GANNAY

      à ce prix , je prend le A7 II , non ????


    • pepite

      Effectivement Cyril, je viens de vérifier, l’a6300 a été disponible en Mars pour 1 250 € nu (sans objectif) et 1400 avec le 16-50mm. Je pensais qu’il avait été mis sur le marché plus cher.

      De plus je pensais que pour 1 700 € c’était prix de l’a6500 avec le 16-70mm mais non c’est le prix boitier nu ! Le Sony A6500 sera donc disponible courant décembre au prix de 1700 € (boîtier nu) et 2 800 € avec le 16-70 mm !!!

      Arnaud tu as raison à ce prix là autant prendre l’A7 II sauf si on a besoin d’une rafale rapide pour le sport ou l’animalier.

      Le Canon D80 est à 1200 € boitier nu, certes sans stabilisation capteur sur 5 axes mais là franchement Sony exagère ! Autant se rabattre sur l’a6300 tant qu’il est encore disponible ou passer au Sony A7 II qui de plus est un full frame. Cela dit on est au même prix que le Canon 7D II.

    • Je suis d’accord avec Cyril et Arnault, les prix des boitiers et optriques sont beaucoup trop élevés, je pense que les constructeurs se tirent un coup de fusil dans le pied en augmentant les tarifs à ce point.
      Ils vont certainement perdre de nombreux acheteurs qui ne vont pas investir , qui vont continuer à photographier avec leurs « vieux boitiers »

      Il ne faut pas oublier que ce n’est pas l’appareil qui fait la photo, mais le photographe!
      Bonne semaine


    • pepite

      Je suis tout à fait d’accord et tu n’es pas le seul à faire cette réflexion.


    • foures

      bonjours
      Quand on vois les tarifs du G80 panasonic 2 fois moins chers que le sony
      Je me pose des questions . Même si le 6500 et meilleur je pense que sa ne vos pas le double.
      Arrêtons cette course et faite des photos.
      J ai comparé récemment mon em10 au Leica Q et j ai étais très surpris de l écart.


    • pepite

      La profondeur de champ entre un capteur APS-C et un capteur micro 4/3 n’est pas du tout la même.

      Cela dit le Pansonic G80 est également un excellent boîtier dans sa gamme.

      Quand au Leica Q c’est certain que ce boitier ne m’a pas enthousiasmée.

      A l’heure actuelle tous les appareils prennent de bonnes images d’excellente qualité, après ce sont des choix plus spécifiques qui interviennent comme la stabilisation sur 5 axes, la profondeur de champ, la possibilité de changer d’objectifs, d’utiliser des ultra grands angles ou de gros télés, de la taille des tirages papier si on en fait, de l’encombrement des appareils, etc.

      Il y a une chose certaine c’est qu’il faut faire un choix à un moment donné plutôt que d’attendre à chaque fois le prochain boitier qui fera forcément encore mieux que le précédent.
      Le principal est avant tout de se faire plaisir avec le matériel que l’on a :-)


    • pepite

      Dpreview a écrit :

      L’a6500 avec un tampon plus profond et un processeur supplémentaire lui permet de tirer 300 JPEG en rafale (ou 100 images lors de la prise Raw + JPEG). Cela revient à 27 secondes d’enregistrement en continu (ou 9 secondes pour Raw + JPEG).

      Compte tenu que l’a6300 est déjà l’un des boitiers le plus expert dans sa classe, la perspective d’un modèle encore plus avancé (l’a6500) – à peu près comparable avec le D500 de Nikon et le 7D Mark II de Canon – est une perspective excitante.


    • gilles

      waouh,10 boutons programmables & écran tactile!
      rien que pour ça il vaudra le coup de changer un jour mon A6000 en un 6500 plutôt qu’un 6300 ,enfin dès que j’aurais les sous à dépenser pour cela, parce que l’augmentation de prix des deux nouveaux modeles me semble légèrement rébarbative…


    • pepite

      Et la stabilisation sur 5 axes est aussi un plus, la qualité d’image de l’a6500 sera la même que celle de l’a6300, maintenant le prix à payer est quand même fort quand on compare à certains des hybrides Sony full frame ou à l’a6300 qui a bien baissé et que l’on trouve maintenant pour environ 1 100 €.


    • pepite

      J’ai vu des premières images issues de l’a6500, c’est vraiment excellent et quelques images comparatives avec un Panasonic GH5 et un Olympus E-M1 II on est clairement au-dessus avec le Sony. En plus le Sony est moins cher.

      Cela dit le Panasonic GH5 avec l’objectif Leica 12-60mm équivalent 24-120mm produit de très belles images dont j’aime beaucoup la colorimétrie.


     Leave a reply