• Mes coups de cœur en hybrides micro 4/3

    Olympus E-M5 II, Olympus E-M10 II, Panasonic G80, Olympus E-M1 II

    olympus e-m5iiOlympus E-M5 II

    E-M5 II

    Voilà un excellent boitier que j’apprécie beaucoup, cela reste un boitier peu encombrant qui rentre assez facilement dans un sac à main par exemple, j’apprécie également son écran orientable en tous sens et la rapidité de l’autofocus. Son capteur micro 4/3 de 16 millions de pixels délivrent de belles images et le rapport qualité/prix est excellent.

    La stabilisation sur 5 axes permet de prendre des images fixes même lors de très basses vitesses lorsque la luminosité vient à manquer.

    Il est tropicalisé (étanche à la poussière et au ruissellement) si bien que vous pouvez même prendre des photos sous une légère pluie. (Pensez dans ce cas à ajouter le pare-soleil qui protègera l’objectif des gouttes).

    Pour la vidéo on reste en 1080p mais on passe à un débit vidéo atteignant 50 Mbits/s en Full HD (pas de 4K).
    La vidéo est nettement améliorée, passant à 60 im/s. L’enregistrement en ALL-I à 77 Mbps, la sortie HDMI non compressée et le time code intéresseront les vidéastes avancés, il faudra cependant installer la poignée externe HLD-8G pour profiter d’une sortie casque. La qualité des vidéos est bien là, même si on a pas la qualité du 4K.

    On retrouve évidement le mode auto intelligent (qui choisit automatiquement les bons réglages suivant la scène photographiée) et les modes PASM (mode programme (P), priorité ouverture (A), priorité vitesse (S) et mode manuel (M)

    Les photographes apprécieront l’aperçu en temps réel des poses longues et l’obturateur électronique, permettant un déclenchement silencieux et une vitesse atteignant 1/16 000ème de seconde . L’obturateur mécanique reste au 1/4 000ème de seconde.

    Le mode rafale permet des prises de vues à 10 ou 11 images par seconde.

    La sensibilité s’étend de 100 à 25 600 iso.

    Dimensions : 12.37 cm x 8.5 cm x 4.45 cm pour un poids de 469 grammes avec batterie et carte mémoire (boitier seul).

    Existe en noir et argent ou en tout noir.

    Prix (en novembre 2016) : environ 1 000 € sans objectif et environ 1 500 € avec l’excellent 14-150mm f/4-5.6 II ED

    Un appareil photo que j’apprécie beaucoup et d’une qualité de construction irréprochable.

    oly_e-m5ii

    Je le préfère en tout noir mais c’est une question de goût ;-)

    L’appareil a reçu de multiples récompenses bien méritées :

    Imaging Ressource a intégré l’Olympus E-M5 II dans sa liste des meilleurs boîtiers :

    « Dans l’ensemble, l’Olympus E-M5 II prend ce qu’on a adoré sur l’E-M5 et polit à la perfection. Combiné avec la gamme toujours croissante de fantastiques objectifs Olympus, l’E-M5 Mark II est un appareil photo haut de gamme pour le photographe amateur. »

    2015_imaging-ressource-best


    Dpreview l’a doté du silver award :

    silveraward


    Si le Sony A7s obtient le prix TIPA 2015 dans la catégorie « Meilleur appareil photo/vidéo professionnel » l’Olympus E-M5 II gagne le prix de « Meilleur hybride expert », pas mal.

    logo-tipa-2015

    Cela date de 2015 mais est toujours valable pour cette année au vu de son excellent rapport qualité/prix et de la qualité des images qu’il produit. Son principal concurrent est le Panasonic G80 qui vient de sortir donc je vous parle plus loin.


    E-M10 II

    E-M10_II_face

    C’est le petit frère de l’E-M5 II et physiquement il lui ressemble beaucoup. On retrouve le même capteur micro 4/3 de 16 millions de pixels.

    L’écran LCD de 3 pouces et 1 040 000 points est tactile, il perd la fonction orientable en tous sens de son grand-frère mais reste inclinable vers le haut comme vers le bas

    Stabilisation sur 5 axes.

    Il reprend les meilleures caractéristiques de ses grands-frères plus chers mais pour un prix beaucoup plus abordable.

    Wi-Fi

    Enregistrement full HD en 1920 x 1080 60p vidéo (pas de 4K pour l’enregistrement vidéo)

    Mode time-lapse 4K que n’a pas l’E-M5 II

    La plage de sensibilité s’étend, en mode étendu, de 100 à 25 600 ISO.

    Dimensions : 12 x 8.3 x 4.7 cm pour un poids de 390 grammes.

    Prix (en novembre 2016) : environ 570 € en boitier nu (sans objectif) et environ et environ 1 000 € avec l’excellent 14-150MM F/4-5.6 II ED.

    Un rapport qualité/prix exceptionnel pour ce petit boitier très légèrement plus compact que l’E-M5 II.


    L’Olympus E-M10 II a reçu par Dpreview la récompense d’un « Silver Award »

    silveraward




    Panasonic G80

    G80

    un hybride expert au look de reflex

    Le G80 est doté d’un capteur micro 4/3 de 16 millions de pixels mais cette fois dépourvu de filtre passe-bas pour une netteté encore meilleure. L’écran est orientable en tous sens et tactile.


    Alors qu’Olympus vient d’annoncer son E-M1 version II haut de gamme Panasonic nous annonce un nouvel appareil photo expert.

    Le G80 reprend les principales caractéristiques du GX80 mais avec un look différent.

    Double stabilisateur d’image sur 5 axes avec un nouveau berceau équipé d’un nouveau gyroscope, piloté par de nouveaux algorithmes.

    L’obturateur mécanique est désormais électromagnétique afin d’être plus silencieux. 1/4 000ème de seconde en mécanique et 1/16 000ème de seconde en électronique.

    Tropicalisation (étanche à la poussière et au ruissellement).

    Aide à la mise au point (Focus Peaking) / Contrôle des hautes lumières et des ombres

    Vidéo 4K, fonction « Post Focus », fonction « Focus Stacking ».

    Mode silencieux.

    Sensibilité : de 200 à 12 800 iso, elle est extensible à 100 et 25 600 iso.

    Le nouveau viseur électronique est spacieux, c’est un Oled de 2 360 000 points. Ce viseur très confortable est doté d’un grossissement de 0,74x, ce qui correspond aux viseurs des reflex professionnels Canon 1D X II et  Nikon D5 !

    Vidéo

    Le G80 filme en : 4K UHD (3840 x 2160 px) à 30,25 et 24 en 4:2:2 / 8 bits sur carte à 100 Mb/s. HDTV 1080 à 60/50/30/25 et 24.

    Dimensions : 12.84 x 7.43 x 8.9 cm Poids : 505 grammes avec batterie et carte mémoire, sans objectif.

    Prix (en novembre 2016) : 900 € en boitier nu (sans objectif) et 1 300 € avec le 14-140MM F/3.5-5.6 OIS.


    Il vient de sortir mais il fait déjà parler de lui et est déjà récompensé par les testeurs :

    Pour Dpreview, le nouveau Panasonic G80 est le meilleur appareil photo que vous pouvez acheter dans la catégorie des boitiers à objectif interchangeable dans cette gamme de prix (900-1200 $) :

    « Le G85 (ou G80, ou G8, selon l’endroit où vous vivez) est notre recommandation non seulement parce qu’il est extrêmement bon en termes de qualité d’image, de mise au point automatique et de vidéos, mais parce que l’interface utilisateur facilite l’utilisation de ces fonctionnalités. »

    Dpreview a par ailleurs attribué un « Gold Award » au G80.

    goldaward


    Ephotozine a également récompensé le Panasonic G80

    ephotozine_5_etoiles_editor_choice

    « Le Panasonic Lumix G80 offre des caractéristiques attrayantes, y compris un boîtier tropicalisé, offrant une impressionnante qualité d’image pour les images fixes et vidéo, et c’est l’un des meilleurs appareils photo sans miroir actuellement disponibles. »



    Olympus E-M1 II

    olympus-em-1-ii-ecran

    La gamme des OM-D se remarque tout d’abord cette fois-ci avec une évolution de la définition du capteur micro-4/3 qui passe aux 20 millions de pixels. Le boitier est évidemment tropicalisé (étanche à la poussière et au ruissellement) et on retrouve la stabilisation sur 5 axes extrêmement efficace.

    Côté vidéo on attendait avec impatience l’arrivée de la 4K , voilà qui est fait. Soit en Cinema 4K, soit en UHD avec une définition un peu moindre, et de nombreuses variations qualitatives, avec un débit pouvant atteindre les 237 Mb/s en Cinema 4K IPB. La sortie HDMI de type C devrait permettre de fixer un enregistreur externe pour une captation en 4:2:2 / 10 bits. Prises micro (3,5 mm) et casque sont présentes.

    Le gros plus (destiné à concurrencer le Sony a6300) est la possibilité de se placer sur le secteur de la photographie sportive ou animalière avec un mode rafale digne de ce nom, on atteint 10 images par seconde quand l’obturation est mécanique en autofocus continu, et 18 images par seconde quand l’obturation est électronique, le boîtier est alors totalement silencieux, un must.Obturateur silencieux.

    Le bruit de l’obturateur et tous les bruits électroniques peuvent être supprimés pour des prises de vues totalement silencieuses. Grâce à ce mode, vous pouvez prendre, par exemple, des animaux sans faire aucun bruit ou un concert sans dérange qui que ce soit.

    Le Wi-Fi est implanté pour un pilotage distant et le transfert des images vers un smartphone.

    L’écran tactile devient orientable en tous sens au lieu d’être simplement basculable vers le haut et les bas.

    Le boîtier comporte deux emplacements pour cartes SD, mais un seul est compatible UHS-II.

    Vitesse d’obturation : 1/8 000 – 60 secondes, Live Composite, Live bulb.
    Sensibilité : de 64 à 25 600 iso par paliers ISO de 1/3 et 1 IL en mode étendu.

    Dimensions sans objectif : 13.41 x 9.09 x 6.89 cm on est loin des boîtiers hybrides réputés pour leur compacité !!!
    Poids : 574 g (inclus batterie et carte mémoire)

    Prix : 1 999 € pour acquérir le boîtier, sans optique ! Un kit avec le Zuiko 12-40 mm f/2,8 sera proposé, pour 2 599 €. Là ça coince et je vous comprends même si c’est le haut de gamme de chez Olympus.


    Dpreview a récompensé l’E-M1 d’un gold award :

    goldaward

    « L’OM-D E-M1 Mark II est l’appareil photo le plus ambitieux d’Olympus et il dépasse ses pairs, il n’est pas en reste en photo comme en qualité vidéo, la performance de l’autofocus et la qualité de construction. Le Mark II est personnalisable au point qu’il en est écrasant, il n’est donc pas pour tout le monde. Il est peut-être aussi d’un budget trop élevé pour un grand nombre de personnes. Mis à part cela et quelques autres bizarreries, l’E-M1 II est un appareil à objectif interchangeable avec lequel il faut compter. »

    Ils ajoutent à leurs conclusions :

    Bon pour

    Les photographes d’action rapide, les photographes de paysage (avec le mode High Res) et ceux qui cherchent le contrôle complet de leur appareil photo. Les vidéastes qui veulent une vidéo stable.

    Pas très bon pour

    Ceux qui s’attendent une qualité d’image en ligne avec des appareils de prix comparable. Les vidéastes qui souhaitent la fixation d’un micro, d’un casque ou d’un câble HDMI tout en tirant parti de l’écran LCD orientable en tous sens.



    Un petit tableau récapitulatif de ces 4 boitiers micro 4/3 :

    comparaison micro quatre tiers 2016

    (Prix du boitier seul (sans objectif), en cherchant bien on peut peut-être les trouver un peu moins cher).

    En observant le tableau on voit que les différences ne sont pas énormes et que le meilleur rapport qualité/prix reviendrait plutôt au Panasonic G80 même si l’Olympus E-M1 II jouera plutôt dans la gamme pro avec certains avantages comme le double slot pour cartes mémoire et quelques plus dont une qualité d’image qui semble être la meilleure parmi ces quatre boitiers. Je trouve tout de même le prix de l’Olympus E-M1 II nettement exagéré.

    En fait la plupart des boitiers micro 4/3 donnent d’excellentes images, il m’a donc été très difficile de faire un choix dans cette catégorie.
    A noter pour les boitiers micro 4/3 la profondeur de champ beaucoup plus étendue qu’avec des boitiers hybrides ou reflex dotés de capteurs APS-C ou full frame. Ce sera donc un avantage pour les paysages pour avoir une image où tout est entièrement net mais un désavantage lorsque l’on souhaite faire ressortir un sujet bien net sur un fond flou et nuancé, pour les portraits ou la macro par exemple.

    A noter : malgré leurs qualités indéniables les appareils photos Olympus ont un défaut que l’on reproche depuis des années : des menus fouillis où l’on perd du temps à trouver ce qu’on cherche et l’idée saugrenue d’avoir placé le bouton de mise en route du côté gauche loin d’être pratique pour un droitier, surtout si on doit se dépêcher de prendre une photo instantanée.

    Le plus de ces boitiers micro 4/3 : un parc optique très développé avec une gamme d’objectifs à tous les prix de l’amateur au pro. Les objectifs pour Olympus micro 4/3 peuvent très bien se monter sur un boitier Panasonic et inversement.

    __________________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Objectifs fixes et zooms pour micro 4/3

    Mes coups de coeur 2016, compacts et bridges


    2 responses to “Mes coups de cœur en hybrides micro 4/3”


    • pepite

      Et ne pas oublier le charmant petit Panasonic GM5 de la taille d’un compact mais avec un capteur micro 4/3 et à objectif interchangeable et à un prix raisonnable. Un petit appareil photo à avoir partout avec soi. (je l’ai classé dans la gamme des compacts). Environ 500 € avec l’objectif 12-32mm équivalent 24-64mm.


    • pepite

      Whaouuu, l’article n’était même pas terminé que vous lui avez déjà donné 5 petits coeurs ! Vous l’attendiez celui-là ! ;-)

      Je vous ai ajouté un tableau récapitulatif en fin d’article.

      Merci, ça fait toujours plaisir quand un article vous plait :-)


     Leave a reply