• Le Sony A9 et le sport

    sony a9 12800 iso

    12 800 iso !

    Le Sony a9 a fait le buzz peu de temps après son annonce en raison de sa liste de spécifications impressionnantes. Avec une prise de vue en rafale de 20 fps, 693 collimateurs de mise au point automatique et un viseur OLED électronique sans trous noirs du tout en tir continu, Sony a répondu sérieusement à ses performances.

    Je vous avais écrit un article sur ce boîtier qui s’annonce comme un tueur de reflex. On attendait avec impatience les premières images, le Sony tient très bien la route avec son mode rafale à 20 images par seconde, et on sait que prendre des photos sportives en intérieur est un exercice très difficile du fait du manque de lumière et de l’obligation d’avoir une vitesse assez élevée pour avoir une image nette sur des mouvements rapides. La seule solution est donc de monter en sensibilité. Ici le photographe a été obligé de monter à 12 800 iso ! Et pourtant il reste des détails que l’on peut voir sur le fichier en affichage à 100% que vous pouvez voir là :

    sony A9 12800 iso pleine résolution

    La photo de ping pong est source de rage, il est très difficile de saisir la balle sur la photo, pratiquement impossible sans utiliser un mode rafale rapide !


    ping-pong


    On se demande pourquoi le photographe n’a pas ouvert à f/2.8 (ici à f/4) il aurait un flou d’arrière plan plus onctueux et moins présent.

    L’image en pleine résolution :

    ► sony A9 ping-pong pleine résolution


    Hockey sur glace, ça va très vite et pourtant le Sony s’en sort de belle manière sans perdre la mise au point sur le sujet ! :


    hockey


    5000 iso et pourtant une netteté étonnante

    Un petit crop :

    hockey_crop

    Regardez l’image pleine résolution c’est vraiment étonnant :

    ►  sony A9 hockey 5000 iso pleine résolution


    Toutes les images de la galerie (en lien sous les images en pleine résolution) ne sont pas extraordinaires et le fait qu’elles soient prises en intérieur ne donne pas des images très jolies mais le but ici est de vous montrer de quoi est capable l’appareil en situation très difficile d’un sujet en mouvement en faible luminosité, dans les mains d’un bon photographe sportif il doit y avoir le moyen de sortir de très belles images ;-)

    Ne partez pas, regardez les images que je vous donne avec ce dernier lien, vous les verrez en plus grand (sous les photos), il y a de très jolies choses comme celle-ci et les exifs sont indiqués :

    Sony-A9-Image-coureur_dynamique

    Sony A9 + FE 100-400mm f/4.5-5.6 GM OSS @ 400mm, 1/1000, f/5.6, ISO 200

    Notez la dynamique de cette image très difficile à prendre, malgré le peu de contraste, le boitier a parfaitement fait la mise au point et on conserve tous les détails dans les parties sombres de l’image !

    Un crop de l’image ci-dessus :

    Sony-A9-Image-coureur_crop

     

    Malgré la sueur les détails de la peau sont bien visibles. Même les fines veinules de l’oeil pourtant dans l’ombre sont visibles. Pour une photo en mode rafale c’est exceptionnel. L’autofocus de l’A9 avec un débit de 20 images par seconde semble vraiment un modèle du genre.

     

    On aura évidemment pas autant de détails sur l’image suivante puisque l’eau recouvre le visage de la nageuse mais la brillance n’a pas déconcerté l’autofocus de l’appareil.

     

    Sony-A9-Sample-nageuse

    Sony A9 + FE 70-200mm f/2.8 GM OSS @ 198mm, 1/2500, f/2.8, ISO 1250

    L’auteur de ces deux photos et de celles du lien, Nasim Mansurov, est un photographe professionnel basé à Denver, au Colorado note : « Sur la base du nombre de prises de vue capturées par l’A9, il semble que Sony ait réussi à obtenir une vitesse et une précision remarquables grâce à son nouveau système de mise au point automatique. »

    photographylife_exemples d’images


    Je vous donne un autre lien vers la décomposition des mouvements en rafale, les vignettes sont clicables pour voir les photos en plus grand :

    camerajabber_rafales


    A lire aussi l’excellent article  du très sérieux site imaging-ressource (en anglais) avec des exemples pleine résolution d’images de sport  :

    imaging-ressource_Sony_A9_gallery

    Ils sont vraiment très très enthousiastes, une image issue de leur galerie (pas en mode rafale), pour avoir un exemple en image individuelle avec le Sony 24-70mm F2.8 GM focale employée : 49mm, ouverture f/2.8, 1/125s,  500 iso :

    portrait


    et un crop de l’image ci-dessus issu de l’image en pleine résolution :

    portrait_crop


    DPreview est également séduit pas l’A9 : « Le Sony a9 est un chef-d’œuvre de la technologie. Même si vous n’avez pas l’intention de laisser partir 4 500 $ (5 300 € en Europe) pour en acheter un, vous devez admettre que ses spécifications clés sont impressionnantes. Destiné directement aux photographes d’action, il est beaucoup plus rapide que l’a7R II, avec un système AF plus sophistiqué. Peut-être le plus impressionnant: l’appareil effectue des calculs autofocus à 60 images par seconde, soit 3 calculs par image en rafale à 20 images par seconde.
    Il est donc judicieux de penser que, physiquement, tous les modèles futurs de la série a9 partageront le même châssis de base. Existe-t-il une résolution plus élevée a9R dans les bagages ? … nous dirons que c’est une quasi-certitude.
    En vidéo : En termes de qualité de sortie pure, l’a9 est susceptible d’offrir les images les plus recherchées, grâce au suréchantillonnage 2.4X en 6K sans pixel-binning, pas de saut de ligne. L’autofocus vidéo est également amélioré, avec une réactivité impressionnante. Pour les ports casques et micro il est dommage l’a9 soit encore limité à une prise micro-USB 2 de type ancien.
    Les options de personnalisation de l’A9 lui permettent de rivaliser finalement avec les 1DX II ou D5 en termes d’accès rapide aux fonctionnalités. »

    Bien sûr il y aura toujours quelques déchets en rafale mais le Sony assure vraiment très bien et sa gestion des hautes sensibilités assez extraordinaire et sa dynamique exceptionnelle le place en tête des boîtiers destinés au sport.

    Prochaine étape les photos en animalier mais ça promet au vu de ces premières images ;-)

    ____________________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur les liens) :

    Sony A9 une bête de course pour les pros, tueur de reflex.

    Sony 100-400mm GM OSS pour hybrides Sony

    Objectifs pour les hybrides Sony Full frame 24×36 en monture FE

    Olympus OM-D E-M1 II

    .


    8 responses to “Le Sony A9 et le sport”


    • pepite

      Sony fait encore un pas en avant dans le monde des pros, on commence d’ailleurs à s’inquiéter sérieusement chez la concurrence (et particulièrement chez Nikon) de cet outsider qui en quelques années à révolutionné le monde de la photo aussi bien auprès des amateurs que des pros. Le Sony A9 est le seul appareil a obtenir de telles performances avec un capteur full frame. Le second boitier hybride destiné au sport qui tient la route est l’Olympus E-M1 II avec son petit capteur micro 4/3 qui sans atteindre les capacités de l’A9 ne l’empêche pas de sortir de très belles images pour un prix beaucoup plus serré, il comprend un mode rafale plus lent (jusqu’à 10 images par seconde en mise au point continue) contre 20 images par seconde pour le Sony A9, l’E-M1 II est le haut de gamme de chez Olympus. Je vous ai ajouté le lien vers l’article sur l’Olympus en bas de l’article, son prix est beaucoup plus digeste (mois de la moitié) que celui de l’A9.


    • pepite

      Si le 70-200mm ouvre à 2.8 il faudra que Sony fasse encore un effort sur l’ouverture pour les téléobjectifs plus puissants. Le 100-400mm F/4.5-5.6 GM OSS devra avoir par exemple un complice ouvrant à f/4 constant d’un bout à l’autre du zoom ou un fixe genre 300mm f/2.8. Même si le prix serait évidemment en conséquence certains pros n’hésitent pas pour avoir le graal.

      On ne doute pas que Sony s’y attelle ;-)


    • pepite

      Je vous ai rajouté quelques crops d’images haute résolution pour que vous vous rendiez mieux compte.
      Cet appareil ne rentre pas dans mon budget mais Sony a encore frappé très fort. Où s’arrêtera-t-il ?

      Quand je vois le crop l’image du coureur avec le 100-400mm on sent que Sony a aussi mis ses meilleurs ingénieurs sur la création de cette optique.

    • Bonjour pépite,

      Un superbe boitier il faut le reconnaître, mais je ne sais pas si les professionnels sont prêts à se défaire de leurs reflexs et des optiques qui vont avec, car la note serait tout de même très douloureuse et chez Nikon et canon le choix d’objectifs est tout de même plus intéressant.
      Sony oublie souvent et surtout sur les boitier type A6000 qu’il faut des optiques pour parfaire un beau boitier la série E est tout de même pas très heureuse, où il faut piocher sur le FE ce qui n’est pas le même encombrement et prix!

      Sony est une superbe marque, les boitiers sont top! mais les optiques ne suivent pas toujours.

      J’ai voulu acheté un sony a 6300 pour épaulé mon A7 et son 28mm, mais pas de zoom 70-300 en monture E, alors je suis passé ailleurs.

      Bonne journée
      Bruno


    • pepite

      Le 70-300mm est totalement compatible avec l’a 6300 puisque c’est exactement la même monture pour les full frame que pour les APS-C, il peut aussi bien être monté sur les full frame que sur les APS-C Sony et son prix est le même que chez la concurrence, je ne vois donc pas où était le problème. Je m’en sers aussi bien avec l’a6300 qu’avec mon full frame série A7. Il devient juste un équivalent 105-450mm avec l’a6300 du fait du capteur APS-C qui a un coefficient multiplicateur de x1.5.
      Il y a aussi les 18-200mm beaucoup moins chers (moins de la moitié du prix du 70-300mm) qui était sorti pour les capteurs APS-C et qui est loin d’être une daube et qui donne un équivalent 27-300mm avec les Nex et série a6000 (a6000, a6300, a6500).
      Il y a quand même plus de 75 objectifs pour les hybrides Sony (dont 50 pour les full frame (compatibles APS-C) entre ceux créés pour le full frame et ceux pour les APS-C. On ne peut pas dire que le parc optiques soit réduit. Et il y en a à tous les prix.

      Quand aux pros il y en a déjà pas mal qui sont passés chez Sony et se servent de leurs optiques Canon sur les boîtiers Sony grâce à une bague d’adaptation.

    • Ne te mets pas en colère pépite, je comprends que tu défendes ta marque. Je trouve tout simplement le 75-300 trop cher, j’ai acheté chez nikon il est au prix de 587 euros et c’est aussi un plein format. Alors, pas de polémique. Je ne suis pas attaché à une marque, je crois que j’ai été un peu partout et j’ai été plus ou moins satisfait de ce que l’on me proposait. Je ne crois pas qu’une seule marque soit meilleurs qu’une autre tout simplement. C’est le photographe qui fait la photo après ce n’est plus qu’une question de qualité suivant le format des tirages.

      Bien cordialement


    • pepite

      Je ne suis pas attachée aux marques, avant j’avais des reflex Canon (APS-C et full frame) et j’ai aussi des Olympus et du Panasonic et un reflex Pentax. Et il est évident que c’est d’abord le photographe qui fait la belle photo et que chaque marque a ses qualités et ses défauts et est plus où moins adapté pour certaines situations. :-)
      La différence de prix s’explique entre ton Nikon et le Sony, le Sony a entre autre un autofocus beaucoup plus rapide et produit moins d’aberrations chromatiques. Pour moi qui me sert de cette focale surtout pour l’animalier la rapidité de l’autofocus est un point important.
      Le principal c’est que ton Nikon te convienne :-)


    • pepite

      Je comprends que certains prix puissent choquer mais il y a des appareils pros chez les autres (Canon, Nikon) qui sont encore plus chers que celui de Sony.

      J’essaie de parler aussi bien des boitier pros que des appareils photos beaucoup, beaucoup moins chers.

      De mon côté je ne mettrais jamais une telle somme dans un boitier, surtout sachant que deux ans plus tard un nouvel appareil sortira pour remplacer le précédent. Pour les objectifs c’est différent puisque si l’on reste dans la même marque les optiques peuvent passer de boîtier en boîtiers et que pour tirer le maximum du capteur il faut une optique à la hauteur.

      C’est un peu comme en musique, rien ne sert d’avoir une super chaîne si les enceintes ne sont pas à son niveau. Après, tout dépend des exigences que l’on a, de ce que l’on compte en faire et du niveau que l’on a, on ne mettra pas dans les mains d’un débutant en violon un stradivarius. La plupart du temps un excellent boitier de moyenne gamme done les résultats escomptés pour un photographe expert. J’ai déjà vu des personnes ayant acheté un Nikon D810 en sortir des photos horribles, parce qu’il n’avait pas le niveau pour exploiter cet appareil.
      Comme on le dit toujours et Bruno je te rejoins là dessus, c’est effectivement le photographe qui fait la photo, son sens du cadrage, du jugement de la luminosité, de la direction de l’éclairage, de son savoir pour les réglages, du sujet, de sa sensibilité donnera ou non le résultat escompté. On peut très bien faire de très belles photos même avec un appareil d’entrée de gamme quand on connait ses limites et si on a pris le temps de bien connaître son appareil et d’adopter les réglages qui sont appropriés. Après dans des situations difficiles ou particulières il est certain que des boîtiers plus experts apportent un plus. Le Sony A9 par exemple n’a pas d’intérêt pour les personnes qui ne s’intéressent pas aux sports rapides ou à l’animalier sauvage, il n’apporterait rien de plus pour les autres sujets photographiques qu’un Sony A7RII par exemple (pour rester dans le haut de gamme et la catégorie full frame) qui vaut moins la moitié du prix.

      Et comme toujours on est aussi souvent limité pour le prix que l’on peut mettre dans le matériel.

      Aujourd’hui tous les appareils sont capables de donner de belles images (quelque soit la marque) et il ne faut pas non plus tomber dans la course aux nouveautés même si il y a toujours un truc en plus sur le dernier boîtier sorti.

      Mon Sony A7 a maintenant 4 ans et je ne l’ai toujours pas remplacé, il fait toujours d’aussi belles photos et est à un prix actuellement imbattable pour un full frame, et même si parfois je lorgne sur les plus récents ce ne serait pas raisonnable d’en changer. En capteur APS-C j’ai changé mon a6000 pour l’a6300 parce qu’il était plus adapté pour l’animalier. Pour la macro j’emploie toujours mon reflex Pentax K50 avec le 100 macro WR qui rempli parfaitement son rôle. Pourtant j’avais bien envie de l’objectif 90 macro de Sony pour le monter sur mon full frame mais il faut savoir être raisonnable et ce n’était pas un besoin absolu puisque j’ai mon Pentax et son excellent 100 macro WR pour ça.

      D’un autre côté j’aime bien les hybrides, non seulement pour leurs qualités d’images mais aussi pour leur faible encombrement et poids. J’en ai toujours un avec moi où que j’aille. Fini le temps où je me promenais avec un sac à dos de 8 kg en permanence.


     Leave a reply